Contamination par des produits chimiques des poissons sud-africains

Commenter cet article

Selon une étude du département de chimie de l’université du Cap-Occidental en Afrique du Sud, les poissons capturés par les pêcheurs professionnels au large du Cap « sont contaminés par des antibiotiques, des analgésiques, des antirétroviraux, des désinfectants, des produits chimiques industriels » (Times Live, 26 juin 2019). Selon ce même article : « La présence de composés pharmaceutiques dans la chair de poisson est due à des eaux usées non traitées ou mal traitées qui se déversent dans notre océan. C’est parce que les médicaments ne sont pas entièrement absorbés par le corps. » Le ruissellement des eaux pluviales est une source probable de pesticides et de produits chimiques industriels. Certains de ces produits chimiques ont été détectés en grande quantité dans les filets de poisson – la partie musculaire généralement consommée par les humains. Des essais récents dans des réseaux d’eaux pluviales dans une région ont également révélé que les concentrations d’E. Coli étaient aussi élevées que celles auxquelles on pouvait trouver dans les eaux d’égouts brutes.

La contamination des poissons d’Afrique du Sud donne à réfléchir, mais elle n’est pas unique. De plus en plus de produits chimiques artificiels apparaissent dans l’eau potable ainsi que dans les poissons et autres animaux exposés aux déchets humains et aux eaux de ruissellement industrielles et agricoles. Comme l’apôtre Paul l’a noté dans son épître aux Romains, toute la création gémit d’agonie en attendant le retour de Jésus-Christ (Romains 8 :19-22). Pour en savoir plus sur la façon dont les problèmes environnementaux de la planète seront résolus, lisez ce qui suit « La solution ».