fbpx Croire en la Bible, un crime aujourd’hui ? | Le Monde de Demain

Croire en la Bible, un crime aujourd’hui ?

Commenter cet article

Bien que cela puisse paraître absurde, dans les nations qui composaient autrefois la « chrétienté », croire en la Bible et prêcher à partir de celle-ci fait désormais l’objet de persécutions et de menaces de poursuites pénales. Récemment, à Londres, un prédicateur de 71 ans a été arrêté, menotté et emprisonné pour avoir prêché publiquement, à partir du livre de la Genèse, que le mariage était entre un homme et une femme (Afrikmag, 5 mai 2021). Toujours en Angleterre, l’aumônier d’une école chrétienne a été signalé à une agence gouvernementale de lutte contre le terrorisme comme un « extrémiste religieux potentiellement violent » et renvoyé pour avoir prêché un sermon, lors du culte à la chapelle, informant les étudiants qu’ils pouvaient être en désaccord avec les nouvelles politiques LGBT promues par un activiste et mises en œuvre, qui étaient contraires à leurs croyances (ChristianConcern.com, 9 mai 2021). Et en Finlande, une politicienne de premier plan, qui est également médecin et mère de famille, risque d’être emprisonnée pour avoir exprimé son point de vue biblique sur le mariage et l’homosexualité (evangeliques.info, 13 mai 2021).

L’Occident n’est pas seulement entré dans une ère postchrétienne, il se dirige rapidement vers une ère anti-chrétienne. Pourtant, cela ne devrait pas surprendre ceux qui lisent la Bible. Jésus dit que l’un des signes de l’approche de la fin de cette ère serait que ceux qui suivent Ses enseignements seraient persécutés (Matthieu 24 :9). Le prophète Ésaïe prédit également que le temps viendrait où le bien serait appelé mal, et le mal appelé bien (Ésaïe 5 :20). Pour découvrir ce qui était autrefois considéré comme les enseignements fondamentaux du christianisme, lisez ou écoutez Les Dix Commandements.