« L’Apocalypse pour les insectes »

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

C’est le titre d’un récent article paru dans le magazine du New York Times qui ressemble à un mauvais présage : « L’Apocalypse pour les insectes est arrivé » (27 novembre 2018 ; Le Monde, 20 mars 2018). Cet article décrit la disparition des populations d’insectes partout dans le monde depuis quelques décennies. D’après les recherches citées dans cet article, les essaims de papillons monarques aux États-Unis ont décliné de 90% ces vingt dernières années. Les bourdons à tache rousse ont diminué de 87% au cours de la même période. En Allemagne, le nombre d’insectes volants dans les réserves naturelles, là où ils devraient être abondants, sont en diminution de 75% depuis 27 ans. Des exemples alarmants comme ceux-là sont légion. Tout aussi alarmant, le déclin des oiseaux qui dépendent des insectes pour se nourrir. Par exemple, « huit perdrix sur dix ont disparu dans les campagnes françaises ; une diminution de 50% et de 80%, respectivement, pour les rossignols et les tourterelles. » Et quand nous observons les autres espèces, nous constatons les mêmes déclins. Comme exemple, « la plus grande colonie de pingouins s’est rétrécie de 88% en 35 ans [et] plus de 97% des thons rouges qui vivaient dans l’océan ont disparu ».  

Les prophéties bibliques indiquent que d’importantes crises d’ordre environnemental et écologique impacteront la Terre à la fin de cette ère. Des famines mondiales affecteront la vie humaine (Apocalypse 6 :5-8). La disparition massive des populations d’insectes – qui pourrait avoir un impact dévastateur sur la pollinisation des cultures – pourrait contribuer aux famines prophétisées dans la Bible. Bien que les désastres écologiques risquent de dégrader à l’avenir la planète, la Bible explique aussi comment Jésus-Christ restaurera les écosystèmes détruits ! Pour plus de détails concernant cette restauration mondiale à venir, lisez notre brochure Le merveilleux monde de demain.