fbpx L’œil humain intrigue toujours la science | Le Monde de Demain

L’œil humain intrigue toujours la science

Commenter cet article

On pensait autrefois qu’un ou deux gènes contrôlaient la couleur des yeux, le marron étant génétiquement dominant. La science antérieure, fondée sur une compréhension rudimentaire du génome humain, a abouti à une explication très simpliste de la génétique de l’œil. Plusieurs décennies plus tard, les scientifiques découvrent à quel point ils avaient tort. De nouvelles recherches menées par le King’s College et le Centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam ont démontré que la couleur des yeux humains est influencée par 50 gènes différents, ce qui met en évidence la complexité d’une chose aussi simple que la couleur des yeux (trustmyscience.com, 17 mars 2021) ! Des chercheurs ont mené la plus grande étude de ce type, en testant 195.000 personnes d’Europe et d’Asie. Pourtant, même après avoir identifié 50 gènes distincts liés à la couleur des yeux, les scientifiques ne comprennent toujours pas complètement comment la couleur des yeux se définit !

Chaque avancée ou percée scientifique liée au corps humain semble découvrir une autre couche de complexité et de conception détaillée. Il y a près de deux siècles, lorsque Darwin écrivit son célèbre ouvrage intitulé De l’origine des espèces, on pensait que de nombreuses facettes de la vie étaient relativement simples et que la macroévolution était tout à fait possible. Mais, à mesure que la science progresse et que les divers mécanismes de la vie se révèlent profondément plus complexes qu’on ne le pensait, les idées dépassées de la macroévolution commencent à paraître de plus en plus insensées. Il y a trois mille ans, David écrivait : « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables » (Psaume 139 :14). Les découvertes modernes plaident de plus en plus en faveur, non pas de l’évolution, mais d’un Créateur ! Pour en savoir plus sur cet œil étonnant, lisez ou écoutez « L’œil humain : Une fenêtre pour l’esprit ».