Le pouvoir filtrant des fruits de mer !

Commenter cet article

Les mollusques et les crustacés – y compris les homards, les huîtres, les moules et les crabes – consommés dans le monde entier sont considérés comme des mets raffinés – mais peu se rendent compte qu’ils ingèrent des créatures que Dieu a créées dans un tout autre but. Dans un article récent de l’AFP, on peut lire : « La moule qui aspire tout […] pour se nourrir de phytoplancton […] [ingère aussi des] microplastiques, pesticides […] polluants […] C’est un super filtreur du milieu marin, avec jusqu’à 25 litres d’eau filtrés par jour [...] [Les moules] stockent au passage tout ce qui passe, d’où la nécessité de règles sanitaires strictes pour celles destinées à la consommation » (Futura-sciences, 12 août 2019). Parce que les moules stockent les contaminants qu’elles filtrent dans l’eau (qui sont retransmis à ceux qui les consomment), elles sont d’excellentes sentinelles ou « bioindicateurs » de la santé des eaux où elles évoluent. Les scientifiques utilisent maintenant les moules pour déterminer quelles toxines sont présentes dans les milieux aquatiques, et les chercheurs envisagent également de « déployer » des moules et des huîtres pour débarrasser les eaux polluées des microplastiques, pesticides, bactéries et autres toxines environnementales.

Les mollusques et les crustacés sont en fait des charognards, qui font partie de l’équipe de « nettoyage » des milieux aquatiques. Les moules et les huîtres ont été conçues par Dieu pour être des systèmes de filtration sous l’eau et pour réellement la purifier. Ils n’ont jamais été destinés à être consommés par les hommes, et la Bible déclare clairement que ces créatures sont « impures » et ne constituent pas une source de nourriture pour les êtres humains (voir Lévitique 11 :9-12 et Deutéronome 14 :9-10). Pour mieux comprendre les raisons pour lesquelles Dieu a créé différents types de créatures, assurez-vous de lire  « Voulez-vous vraiment manger cela ? »