Piratage de l’esprit humain !

Commenter cet article

Lors du récent Forum économique mondial de Davos, en Suisse, auteur et maître de conférence à l’Université hébraïque, Yuval Noah Harari a lancé un sérieux avertissement aux dirigeants mondiaux : « On parle beaucoup de piratage d’ordinateurs, de smartphones, d’ordinateurs, de courriels, de comptes bancaires, mais le plus important concerne celui des êtres humains » (Jerusalem Post, 22 janvier 2020). « Si vous connaissez suffisamment la biologie et disposez d’une capacité de calcul et de données suffisantes, vous pouvez pirater mon corps, mon cerveau et ma vie » (fr.weforum.org, 24 février  2020). L’idée est qu’avec suffisamment de données sur quelqu’un, il pourrait être possible d’en savoir plus sur un individu que ce qu’il sait de lui-même, comme l’affirme Harari. Dans un monde numérique où des quantités croissantes d’informations personnelles sont stockées sur des serveurs informatiques connectés à Internet, la vision de l’avenir de Harari est bien plus réaliste qu’on ne pourrait le penser. Ce que la plupart ne réalisent pas, c’est qu’un « ennemi » a déjà accès à toutes ces données et nous surveille à chaque seconde de notre vie. Cet ennemi est un expert du comportement humain et veut détruire la vie de chaque être humain créé à l’image de Dieu. Cette Némésis de l’humanité est Satan le diable, le séducteur de l’humanité (Apocalypse 12 :9), le dirigeant secret de ce monde (2 Corinthiens 4 :4), et « l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2 :2).

Si les actions des êtres humains à l’encontre de celles d’autres êtres humains sont inquiétantes, notre véritable ennemi n’est pas physique mais spirituel (Éphésiens 6 :10-12). Pour en savoir plus sur cet ennemi ultime qui a déjà « piraté » l’esprit humain – et sur la manière de contrer ses efforts – ne manquez pas de lire notre article « Les séductions mortelles du diable ».