fbpx Plus de criquets en Afrique de l’Est? | Le Monde de Demain

Plus de criquets en Afrique de l’Est?

Commenter cet article

 L’année 2020 a été marquée par une invasion massive de criquets pèlerins qui a entraîné la destruction généralisée des cultures et des moyens de subsistance dans les pays d’Afrique de l’Est (rfi.fr, 13 janvier 2021). La pandémie de Covid-19 n’a fait qu’ajouter à la catastrophe, et environ 35 millions de personnes ont été laissées dans un état « de précarité alimentaire ». Aujourd’hui, les Nations Unies avertissent qu’une seconde invasion de criquets, peut-être plus meurtrière encore, a d’ores et déjà commencé. Les criquets adultes de l’essaim de l’année dernière ont pondu leurs œufs. La quantité de pluie qui tombera dans les prochains mois déterminera la gravité du fléau acridien cette année. Plus le temps sera humide, plus l’infestation sera grave. Les criquets se reproduisent de manière prolifique, à un taux de vingt fois supérieur par génération. Les responsables gouvernementaux des pays d’Afrique de l’Est se préparent à s’attaquer à l’éclosion des criquets avant qu’ils n’atteignent la maturité, ne se propagent et ne se reproduisent, dépensant des millions de dollars en pesticides à appliquer au sol et dans les airs.

La Bible rapporte qu’une invasion massive de criquets a été l’un des fléaux qui avait dévasté l’Égypte avant l’exode des Israélites de l’esclavage (Exode 10). Les responsables craignent que les dommages collatéraux de l’invasion de criquets causent des problèmes transfrontaliers entre les nations africaines et déstabilisent des gouvernements déjà fragiles. Cependant, les prophéties bibliques prédisent que des fléaux encore plus graves nous attendent à l’approche de la fin de cette ère (Apocalypse 9 ; 15-16). Pour savoir pourquoi ces événements dévastateurs se produiront, ne manquez pas de lire « Comprendre les plaies prophétisées à venir ».