En êtes-vous absolument convaincu ?

Commenter cet article

La plupart des gens naviguent au gré des flots à travers la vie, en adoptant des idées et des croyances qu’ils n’ont jamais PROUVÉES ! Cela n’est pas très grave lorsqu’il s’agit de juger la qualité d’une équipe de sport, ou de savoir qui a été le plus grand homme politique du monde, quelle a été la plus belle actrice, ou des choses de ce genre.


Mais, lorsqu’il s’agit de la vie éternelle – quand cela concerne le BUT de l’existence humaine – nous ferions mieux d’être absolument CERTAINS de nos opinions. Nous devrions PROUVER ce que nous croyons, afin de faire table rase de tous nos doutes !

Je me souviens bien de mon enfance dans une petite ville du centre des États-Unis. Ma famille était de condition moyenne, composée de maman, papa, Patty, Kathryn et moi – j’étais l’aîné des enfants. Nous fréquentions l’une des Églises « traditionnelles » parmi les plus grandes et les plus respectées. Mes parents avaient tous les deux été diplômés d’un petit lycée indépendant, financé par notre Église. Ils étaient très dévoués à l’Église, sans ostentation ni fanatisme.

Certains de mes souvenirs les plus anciens remontent aux célébrations de Noël. On avait raconté, à mes sœurs et à moi, que le Père Noël se faufilait dans le conduit de la cheminée et nous apportait des cadeaux durant la nuit qui précédait le jour de Noël. Cette période de l’année était très animée – des tas de cadeaux, un grand repas familial et des « congés » scolaires !

Puis, nous avions appris que le « lapin de Pâques » nous apportait des œufs, et que nous devions les rechercher dans tout le jardin, dans la matinée du dimanche de Pâques. Plus tard, on nous avait appris que le Christ était ressuscité le jour de Pâques, mais il faut dire que cela ne nous intéressait pas tellement.

À l’école du dimanche, nous dessinions des cartes de la Terre sainte, et nous apprenions par cœur la « Prière du Seigneur », ainsi que quelques passages émouvants des Écritures. Mais, lorsque nous récitions la Prière du Seigneur, jamais personne ne nous expliquait ce que signifiait : « Que ton royaume vienne », ou la phrase importante : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

Au contraire, on nous disait que, si nous étions de « bons » enfants, nous irions tout droit « au ciel », après notre mort. Bien sûr, Jésus-Christ avait déclaré que « PERSONNE n’est monté au ciel » (Jean 3 :13), mais jamais personne ne mentionnait cela. De même, jamais l’on ne discutait des douzaines de passages, où il est question du BUT des chrétiens d’assister le Christ dans le gouvernement de cette terre – comme par exemple dans 1 Corinthiens 6 :2-3 : « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? »

Une gentille petite dame âgée nous enseignait régulièrement à l’école du dimanche – comme d’autres, plus tard – que Jésus parlait en paraboles pour rendre plus compréhensible ce qu’Il disait. Apparemment, cette gentille petite dame – comme des centaines de ministres et de prédicateurs sincères – n’était pas au courant des paroles même du Christ, expliquant : « C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés » (Marc 4 :11-12).

Vous pourriez maintenant vous exclamer : « Jésus n’essaie-t-Il pas de sauver tout le monde ? »

NON, aussi étrange que cela puisse paraître, Il n’essaie pas de sauver tout le monde. Lui-même a déclaré : « NUL ne peut venir à moi, SI le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 :44). Ensuite, pour bien le souligner, Jésus répéta cette déclaration étonnante : « C’est pourquoi je vous ai dit que NUL ne peut venir à moi, SI cela ne lui a été donné par le Père » (verset 65).

C’est pour cette raison que la plupart des gens n’ont jamais été – et ne sont pas – vraiment chrétiens. Seul le tiers de la population terrestre croit au nom de Jésus-Christ. Cependant, l’apôtre Pierre a dit : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devrions être sauvés » (Actes 4 :12).

Vous devez admettre que – si vous acceptez de croire toutes les vérités bibliques – vous ne pouvez pas être vraiment « chrétien » en vous contentant de revendiquer tout simplement le « nom » de Jésus-Christ. La plupart des religions traditionnelles ne font QUE CELA ! Elles attachent constamment le nom de Jésus à TOUTES sortes d’idées et de croyances non bibliques. Cependant, Jésus a dit : « POURQUOI m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? (Luc 6 :46). Jésus restreint encore le champ, en déclarant : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et N’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :21-23).

Avez-vous jamais pris le temps de PROUVER, honnêtement et objectivement, ce que Jésus a vraiment enseigné ? Et désirez-vous AGIR en fonction de ce que vous avez prouvé et admis dans votre esprit ? Ou êtes-vous comme la majorité des gens qui ont peur d’accepter la Vérité, car elle pourrait affecter leurs relations, leurs amitiés, leur travail ou leur « position sociale » ? Êtes-vous, peut-être inconsciemment, semblable aux pharisiens de l’époque du Christ ? « Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu » (Jean 12 :43).

Je sais que bon nombre de ceux qui me lisent sont des ministres du culte ou des enseignants issus de diverses confessions religieuses. Il est important pour votre vie éternelle – ET POUR LA NÔTRE EN PARTICULIER – de comprendre les paroles et les conseils de l’un des plus importants ministres que je vais citer, et qui dû faire face à un dilemme similaire dans sa vie, afin de rester ferme pour la VÉRITÉ au préjudice de sa position professionnelle et sociale. Dans le Volume 1 de son autobiographie, page 528, Herbert W. Armstrong écrit :

« Je connais des évangéliste qui sont probablement sincères en supposant servir Dieu – et qui aimeraient être libres de proclamer beaucoup de vérités qu’ils retiennent. Ils raisonnent un peu ainsi : “Si je vais plus loin et que je prêche ces choses, je perdrai tout. Je serai écarté du ministère. Alors, je ne pourrai plus RIEN prêcher. Il vaut mieux servir Dieu en prêchant autant de vérités bibliques possibles, que d’être interdit de prêcher complètement.”

« Ces gens comptent sur le soutien financier d’HOMMES, ou d’organisations humaines. Celui qui est dans cette situation est le SERVITEUR d’un HOMME, et NON de Dieu, peut-être sans s’en rendre compte.

« Un homme m’accosta un jour, alors que je marchais sur le chemin gravillonné entre Firbutte School et Jeans School, en automne 1933.

« “Vous n’irez pas loin” dit-il. “Vous prêchez la vérité de la Bible sans détours. Cela offense les gens. La Bible est comme une épée à deux tranchants. Elle tranche – elle reprend, elle corrige, elle réprimande. Les gens ne supporteront pas cette façon de prêcher ! Vous n’irez pas loin.”

« Cependant, je ne comptais pas sur le soutien des GENS. Si les gens m’avaient payé, j’aurais dû les servir. Si je voulais servir Dieu, je ne devais compter que sur Dieu pour me soutenir !

« Bien sûr, Dieu œuvre par l’intermédiaire d’instruments humains. Mais je ne comptais que sur Dieu pour agir sur le cœur des gens, afin de soutenir financièrement la sorte de prédication, selon Ésaïe 58 :1, en criant à plein gosier – en élevant la voix et en montrant au peuple ses PÉCHÉS ! »

Chacun d’entre nous devrait, sincèrement et profondément, PROUVER ce qu’il croit. Car la parole de Dieu nous dit que Satan le diable « a SÉDUIT toute la terre » (Apocalypse 12 :9) ; ce Satan sera bientôt enchaîné afin « qu’il ne SÉDUISE plus les nations » (Apocalypse 20 :3). Satan est le « dieu » de cet âge présent ; c’est lui qui AVEUGLE ceux qui ne croient pas (2 Corinthiens 4 :4). Satan possède ses faux ministres, qui veulent prêcher « un autre Jésus », « un autre esprit » et un « autre évangile » (2 Corinthiens 11 :4).

Lorsque notre vie éternelle est en jeu, nous devons avoir la conviction absolue de nos croyances. Nous devons implorer Dieu pour qu’Il nous accorde une véritable compréhension. Puis, nous devons vouloir suivre la Vérité, quel qu’en soit le prix à payer. Avec l’aide de Dieu, chacun d’entre nous devra faire preuve d’une foi réelle, et de COURAGE, pour y arriver.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +