Devriez-vous verser la dîme ?

Commenter cet article

Savez-vous que notre Créateur tout puissant a établi une LOI financière, qui est applicable aux véritables chrétiens de nos jours, et qu’Il BÉNIRA ceux qui veulent obéir fidèlement à cette loi ?


Que signifie le mot dîme ? La loi de la dîme est- elle encore en vigueur, aujourd’hui ? Jésus-Christ Lui-même indiqua-t-Il que nous devrions verser la dîme ?

Les réponses à ces questions, et à d’autres qui leur sont apparentées, sont très importantes, particulièrement à notre époque alors que les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et l’Australie seront PUNIS pour leur désobéissance insouciante envers la loi de la dîme – sans parler des autres lois divines. Nous avons été bénis matériellement bien plus que tous les autres peuples, à cause de la promesse que Dieu avait faite à Abraham, il y a quelques milliers d’années. Mais maintenant, l’empire britannique n’existe plus. Même son prestige dans le Commonwealth s’est flétri. Et comme vous allez le constater dans un proche avenir, la « fierté » et le prestige national de l’Amérique tomberont de plus en plus bas.

Quoique l’Amérique soit encore la plus forte nation du monde, elle est aussi celle qui accumule le plus de DETTES. Nous devons, de loin, plus d’argent à d’autres pays qu’aucune autre nation dans l’Histoire. Et, bien que sa dette soit inférieure en dollars à celle des États-Unis, celle du Canada est proportionnellement la plus élevée par habitant !

Le moment arrive où chacun d’entre nous devra « payer l’addition » ! Depuis des années, beaucoup d’économistes réputés tirent la sonnette d’alarme au sujet de ce problème croissant. Comme le San Diego Union-Tribune a écrit dans son édition du 22 novembre 2000 :

  • « Beaucoup d’économistes indépendants disent que le déficit pourrait atteindre un niveau tel qu’il puisse mettre en péril toute l’économie, si les étrangers, qui furent les plus enclins à vendre leurs produits et à réaliser des investissements en dollars, décidaient soudainement de se débarrasser de leurs avoirs américains. Cela ferait plonger les prix des actions et des obligations.
  • « “La question inévitable, posée par le volume et par l’augmentation des déficits commerciaux, est de savoir si cette situation représente une suite de naufrages qui sont prêts d’arriver”, déclarait Ken Mayland » (C’est nous qui traduisons).

Une suite de naufrages économiques « prêts d’arriver » ?

POURQUOI ?

Étant donné que nos peuples – tant individuellement que collectivement – ont oublié Dieu et Ses lois, Dieu commence à nous retirer Ses bénédictions. C’est à cause de cela que nous sommes « les plus grands débiteurs » du monde. C’est la raison pour laquelle un nombre croissant d’Américains et de Canadiens cherchent à limiter les conséquences de leurs endettements personnels, en déclarant faillite.

Néanmoins, même pendant les années de trouble précédant la Grande Détresse, Dieu protégera et bénira ceux qui Le servent et qui OBÉISSENT à Ses lois – y compris à la loi de la dîme.

Qu’est-ce qu’une dîme ? Le mot « dîme » est un mot ancien qui signifie « un dixième ». Il se réfère au don du dixième des revenus d’un individu, à Dieu ou à des buts charitables. Or, Dieu donne pour instruction que ce dixième Lui soit donné – à Ses véritables ministres pour faire Son Œuvre – et non pas envoyé n’importe où.

La loi de la dîme signifie que le Dieu tout puissant qui nous a créés – qui nous a donnés la vie, nos talents, nos pensées, la force de faire notre travail, le pays et les ressources naturelles que nous employons – nous demande de Lui verser le premier dixième de notre gain ou de notre revenu.

Lorsqu’il est question de la dîme, Dieu ne considère pas que nous Lui « donnons » quelque chose. Nous Lui PAYONS une somme déterminée qu’Il nous réclame en Sa qualité de Créateur, de Pourvoyeur, de Propriétaire, de Protecteur et de Dieu !

Le Tout-Puissant promet : « Honore l’Éternel avec tes biens, et avec les prémices de tout ton revenu : alors tes greniers seront remplis d’abondance, et tes cuves regorgeront de moût » (Proverbe 3 :9-10).

Oui, si vous obéissez fidèlement à Dieu, si vous Lui versez le premier dixième – la « dîme » – de votre revenu, Il BÉNIRA votre existence dans de nombreux domaines physiques et matériels. Il l’a PROMIS – et Il ne renie jamais Sa parole !

Dans Malachie 3, en parlant à nos ancêtres (verset 8) et à nous tous, Dieu déclare : « Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? Dans les DîMES et les OFFRANDES. » Ici, Dieu indique à nos peuples (les israélites modernes) qu’ils sont en train de TROMPER le Créateur, de même que Son Œuvre actuelle ! Dès lors, rien d’étonnant à ce que la vraie religion soit si délaissée aujourd’hui sur la terre ! Rien d’étonnant à ce que tant de confusion et de tromperie circulent au nom du christianisme !

Souvenez-vous que les Américains et les Britanniques – de même que quelques nations en Europe – descendent des peuples qui formaient les dix tribus d’Israël. Ainsi, selon le principe de dualité, Dieu S’adresse directement à nous dans la prophétie de Malachie. Si vous ne connaissez pas l’identité nationale de ces peuples selon les prophéties, contactez-nous pour recevoir notre brochure qui s’intitule L’avenir de l’Amérique et de la Grande-Bretagne. Cette brochure vous sera envoyée gratuitement, sur demande.

Dans Malachie, Dieu poursuit : « Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! »

Puis, Il PROMET : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (versets 9-10).

Ceci constitue un DÉFI sensationnel de la part du Dieu tout puissant !

Dieu déclare qu’Il vous bénira si vous commencez à verser la dîme – COMME Il l’a commandé – en Lui étant fidèle à Lui et à Sa parole. On pourrait littéralement citer des centaines de cas où Dieu a béni, de façon matérielle, ceux qui versent la dîme. Il se peut que ce ne soit pas toujours immédiatement, mais soyez assuré qu’en Le servant, en Lui obéissant et en Lui faisant confiance, vous Le verrez EXÉCUTER Sa part du contrat.

Ce que la Bible DIT réellement

En dépit des BÉNÉDICTIONS évidentes qui arrivent à ceux qui obéissent à la loi divine de la dîme, certains trouvent encore des arguments ou se posent des questions. L’idée de la dîme est-elle une invention de Moïse ? Fut-elle « écartée » par Jésus ? N’était-elle destinée qu’à la nation physique d’Israël – comme une sorte de taxe pour l’Église et l’État ?

Longtemps avant que la « loi de Moïse » fut codifiée, Abraham – le père de la foi – versa fidèlement la DîME à Dieu ! Dans Genèse 14 :17-20, nous lisons comment Abraham honora Melchisédek, le Grand Souverain sacrificateur de Dieu, après que Dieu l’eut délivré de ses ennemis : « Et Abram lui donna la DîME de tout. »

Plus tard, Jacob fit le serment de servir le Dieu d’Abraham et déclara : « Et je te donnerai la DîME de tout ce que tu me donneras » (Genèse 28 :22).

Plus tard encore, lorsque Dieu institua temporairement la prêtrise lévitique, Il décréta que la dîme devait leur être versée, à cette époque, en tant que Ses délégués humains : « Toute dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit des arbres, appartient à l’Éternel ; c’est une chose consacrée à l’Éternel […] Toute dîme de gros et de menu bétail, de tout ce qui passe sous la houlette, sera une dîme consacrée à l’Éternel » (Lévitique 27 :30, 32).

Maintenant, prenez note de Nombres 18 :21 : « Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu’ils font, le service de la tente d’assignation. »

Puisque, durant cette période, le ministère de Dieu était physique – qu’il consistait à offrir des sacrifices et des libations – et puisque les Lévites exerçaient ce ministère à plein temps, la DîME de Dieu leur revenait en tant que Ses délégués et serviteurs.

Les directives du Nouveau Testament concernant la dîme

Dans le Nouveau Testament, Dieu inspira l’apôtre Paul à montrer que la loi de la dîme est maintenant modifiée, ou changée, de sorte que les dîmes soient de nouveau versées au sacerdoce spirituel de Dieu – à celui de Melchisédek à qui Abraham paya la dîme. Cette explication se trouve au septième chapitre de l’Épître aux Hébreux.

Paul relate comment Abraham versa la dîme à Melchisédek (verset 2). Plus loin, il explique le rang ÉLEVÉ du sacerdoce de Melchisédek (versets 3-4). Ensuite, Paul montre que les Lévites eux-mêmes – par leur ancêtre Abraham – payèrent la dîme à Melchisédek, ce qui prouve, évidemment, qu’Il était plus élevé qu’eux dans la prêtrise.

Aux versets 11-12, Paul montre que le sacerdoce lévitique n’était que temporaire, et qu’il ne put jamais rendre parfait. En conséquence, le sacerdoce spirituel de Melchisédek fut de nouveau rétabli à travers le Christ, et la loi de la dîme fut encore CHANGÉE de sorte que la dîme de Dieu retourne, comme au commencement, au sacerdoce spirituel – aux véritables ministres de Jésus-Christ.

L’apôtre Paul adressa son Épître aux chrétiens juifs qui comprenaient parfaitement la lettre de la loi divine, et qui ne « contestaient » pas le FAIT de la loi de la dîme. Tandis qu’il souligne la magnificence du ministère spirituel du Christ, il est important de remarquer que, dans ce passage du Nouveau Testament, Paul dit nettement que le versement de la dîme est une LOI. Il montre que cette loi existe depuis l’antiquité, depuis l’époque de Melchisédek – et qu’elle EXISTE ENCORE – quoique ayant été modifiée en ce qu’elle doit de nouveau être versée au ministère spirituel de Dieu, qui fait Son Œuvre aujourd’hui !

Ainsi, celui qui ne verse pas la dîme transgresse une LOI importante du Dieu créateur. C’est l’une des raisons pour laquelle il y a tant de MALÉDICTIONS qui atteignent les gens et les finances, aujourd’hui !

Jésus-Christ enseigna, en personne, la loi de la dîme

Ceux qui ne comprennent pas vraiment que Jésus-Christ est « la Parole » de Dieu – Celui qui inspira l’Ancien Testament – et qui ne réalisent pas que les lois divines, magnifiées spirituellement et expliquées dans le Nouveau Testament, ne sont énumérées QUE dans l’Ancien Testament, persistent à dire : « Nous attendons que l’on nous cite une déclaration DIRECTE du Christ, montrant qu’IL approuva la loi de la dîme ! »

Soit ! Mais lorsque vous aurez votre citation, serez- vous disposé à y CROIRE et à OBÉIR ?

En parlant des scribes et des pharisiens, qui s’enorgueillissaient souvent d’observer strictement les plus petits détails de la loi divine, Jésus a dit : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer [ces choses plus importantes], sans négliger les autres choses [la fidélité dans le versement de la dîme] » (Matthieu 23 :23).

Est-ce suffisamment clair ? Jésus a dit que les qualités spirituelles – comme la miséricorde et la fidélité – devaient surpasser le strict paiement de la dîme des quelques petites plantes qui poussent dans votre jardin, particulièrement lorsque cette rigueur conduit à la propre justice. Mais Il a dit « SANS négliger les autres choses » – c’est-à-dire SANS négliger de payer toute la dîme, comme Dieu l’a ordonné !

Dans Luc 11 :42, ce même commandement est répété de manière similaire – placé à cet endroit-là par l’inspiration du Saint-Esprit divin !

L’homme aimerait considérer la loi de la dîme comme une chose de moindre importance. Mais lorsqu’Il aborda le sujet des points mineurs de la loi divine, Jésus déclara : « Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5 :19).

Comme c’est clair ! Si nous cherchons une excuse, nous en trouverons toujours une ! Mais si nous avons « faim et soif » de la justice divine pour obéir aux plus petits détails de la loi de Dieu, nous en serons BÉNIS.

Faites VOTRE PART

En effet, Jésus-Christ enseigna à verser la dîme ! Et, comme nous l’avons vu, Il ordonna à Ses apôtres d’enseigner aux nations : « TOUT ce que je vous ai prescrit. » Il promit ensuite : « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28 :20).

Ainsi, si vous désirez la bénédiction divine et vivre dans l’abondance, promises par Jésus-Christ, vous devez payer fidèlement la dîme de Dieu et faire aussi toutes les autres choses que Jésus enseigna.

Parmi ces enseignements concernant votre travail et votre réussite, Jésus a dit : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5 :16). Le vrai chrétien doit devenir un EXEMPLE aux yeux des autres dans tout ce qu’il dit ou fait.

Le Christ vivant a inspiré l’apôtre Paul à écrire : « Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, dans la crainte du Seigneur » (Colossiens 3 :22).

La parole du Christ vous enseigne à mettre tout votre cœur dans votre ouvrage en TOUT temps – que le patron soit présent ou non ! Il vous est dit de faire cela sincèrement et sérieusement, comme si vous travailliez pour Dieu Lui-même. C’est de cela qu’il s’agit ! La vie d’un véritable chrétien est un « appel » – ou une véritable vocation.

Soyez ZÈLE dans votre travail

Dieu déclare : « Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, mais la main des diligents enrichit » (Proverbe 10 :4). Êtes-vous vraiment DILIGENT dans votre travail ?

Dieu dit encore : « La richesse mal acquise diminue, mais celui qui amasse peu à peu l’augmente » (Proverbe 13 :11). Beaucoup de gens, aujourd’hui, gagnent leur vie grâce à des occupations qu’on pourrait qualifier de « marginales » – comme les jeux d’argent, la vente d’objets à des gens qui n’en n’ont pas besoin, ou l’encaissement de commissions non indispensables, en tant qu’intermédiaires. Mais Dieu dit que la base de la prospérité permanente est issue de la bénédiction qu’Il donne à celui qui travaille – qui produit et qui exécute vraiment quelque chose de rentable !

Maintenant, notez Proverbe 13 :18 : « La pauvreté et la honte sont le partage de celui qui rejette la correction, mais celui qui a égard à la réprimande est honoré. » Dans ce proverbe, Dieu vous conseille de tenir compte des instructions des personnes qui sont au-dessus de vous, au travail ou dans la vie sociale. Apprenez à exécuter votre tâche comme votre patron souhaite qu’elle soit faite. Apprenez à écouter attentivement – à RÉFLÉCHIR – à ACCROÎTRE votre connaissance et votre habileté dans ce domaine !

Proverbe 15 :22 donne un principe très important à appliquer tous les jours : « Les projets échouent, faute d’une assemblée qui délibère ; mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers. » Lorsqu’une décision importante pourrait affecter vos affaires ou votre domaine – ou la vente de votre maison, ou un changement de profession – cherchez à obtenir des conseils émanant d’un grand nombre de gens qualifiés ! Apprenez à peser sérieusement et objectivement les avis – en demandant l’aide de Dieu et Sa sagesse.

En fin de compte, c’est Dieu qui dirige : « N’aime pas le sommeil, de peur que tu deviennes pauvre ; ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain » (Proverbe 20 :13). Apprenez à vous lever tôt, à travailler diligemment et à être PRODUCTIF dans votre travail ou dans vos affaires !

Ensuite, obéissez à la loi financière de Dieu en versant la dîme – en reconnaissant que toute la force et la possibilité avec lesquelles vous agissez professionnellement, toutes les choses matérielles que vous utilisez, toute la nourriture que vous consommez, tout l’air que vous respirez pour avoir de la vigueur – tout cela vient de Dieu qui vous demande de Lui verser UN DIXIÈME de ce que vous gagnez, grâce à Lui !

À qui devriez-vous envoyer la dîme DE DIEU ?

Il est très important que vous envoyiez la dîme de Dieu à Ses véritables représentants, qui se trouvent aujourd’hui quelque part sur la terre. Alors que la fin de cet âge approche, ils doivent proclamer le message du Christ avec une FORCE croissante. Ils répandent la Bonne Nouvelle du Royaume ou du gouvernement de Dieu à venir.

Sans crainte ni complaisance, ils expliquent les LOIS de ce Royaume. Ils expliquent des douzaines de prophéties qui se rapportent à ces temps de la fin. Par l’Esprit de Dieu, ils seront les seuls à annoncer et à donner un sens précis aux terribles événements qui arriveront bientôt sur cette terre !

Jésus a prophétisé que la grande Œuvre mondiale de Ses véritables ministres serait proclamée en ces derniers temps : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24 :14).

Vous êtes à même de vérifier et de PROUVER que les publications et les émissions radiophoniques ou télévisées accomplissent la mission confiée par le Christ ! Si vous n’en êtes pas encore très sûr, gardez l’esprit ouvert et considérez les fruits qui PROUVENT où le Dieu tout puissant est vraiment à l’œuvre !

Vérifiez, et voyez où la vérité biblique est expliquée DANS TOUTE SON INTÉGRALITE, et de façon CLAIRE. Avec une attitude positive, déterminez (Actes 17 :11) où la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu (Le Monde de Demain) est effectivement prêchée (Matthieu 24 :14). Cherchez qui avertit le monde au sujet des événements prophétiques qui vont affecter votre vie ! Et ce qu’il y a de plus important pour vous, c’est de trouver l’Œuvre qui vous montre comment échapper à la destruction prophétisée. Cherchez l’Œuvre de Dieu qui s’accomplit aujourd’hui pour vous apporter des solutions pour votre avenir !

Il s’agit de votre vie – de votre SEULE vie ! Si vous voulez vous donner la peine de prouver cela avec un esprit ouvert, vous POURREZ savoir où Dieu agit !

Les véritables ministres de Dieu sont dans Son Œuvre. Ils sont Ses délégués – et, en tant que délégués de Dieu, c’est à eux que vous devriez verser vos dîmes et vos offrandes faites de bon cœur. Ensuite, Dieu les dirigera pour utiliser cet argent pour Son Œuvre. Ce monde moribond a désespérément BESOIN d’être atteint par l’entière Vérité de Dieu. Il a besoin de comprendre le but de l’existence humaine, les grandes LOIS qui régissent la vie, les événements prophétiques PRÉCIS qui arriveront à notre époque, ainsi que la SIGNIFICATON de toutes ces choses !

Soyez DILIGENT pour servir le Dieu vivant !

Une fois que vous aurez décidé de payer la dîme, soyez certain de l’envoyer à Ses représentants qui accomplissent Son Œuvre en prêchant Son message ! Tout comme Dieu vous commande d’être diligent dans le service que vous rendez à votre patron humain, vous devriez, à plus forte raison, avoir du ZÈLE en obéissant à votre Créateur, en ce qui concerne cette loi financière !

Ne vous dites pas que vous ne pouvez pas vous permettre de payer la dîme. Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas le faire !

Dieu travaille souvent par l’entremise d’instruments humains. Il travaillera à travers vous si vous vous soumettez à Lui, et si vous mettez Son Royaume en PRIORITÉ dans votre vie. Comme nous l’avons vu, la loi de la dîme fait partie de l’Évangile du Christ. Comme telle, elle doit être proclamée au monde – et à vous – en tant que témoignage.

Demandez à Dieu la sagesse, la foi et la force pour obéir à cette loi financière. Elle vous permettra de mettre Dieu à la première place. Elle vous obligera à avoir un budget – pour planifier – pour organiser vos affaires peut-être mieux qu’avant. Elle vous mènera à la FIDÉLITÉ envers votre Créateur, en reconnaissance de Ses lois et de Ses promesses.

Dieu ne peut pas mentir. Aussi, vous constaterez qu’il est tout à fait « possible » de verser la dîme. Et – si vous agissez avec amour et foi – les bénédictions physiques et spirituelles qui s’ensuivront seront aussi RÉÉLLES que Dieu l’est Lui-même.

Comme nous l’avons vu, vous accomplirez ainsi ce que Jésus enseigna directement dans le Nouveau Testament, en disant de ne PAS négliger les « autres choses » (Matthieu 23 :23). Notre Père céleste veut que chacun soit généreux et fidèle dans ses dîmes et ses offrandes. En effet, Il inspira l’apôtre Paul à écrire : « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu peut vous combler de toutes ses grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre » (2 Corinthiens 9 :6-8).

Souvenez-vous que le Dieu tout puissant que nous servons est « capable » de vous donner vos « repas » – de vous bénir afin que vous soyez dans l’abondance pour toute bonne œuvre (verset 8). Il est certain que la dîme exerce la FOI que Dieu existe, qu’Il garantit Sa parole inspirée qu’Il accomplira ce qu’Il a promis de faire.

Ainsi, comme les nuages noirs s’amoncellent à l’horizon, et que les nations font la dure expérience de toutes sortes de problèmes physiques et financiers, il est très important d’avoir le DIEU créateur de votre côté. Même s’Il ne vous a pas donné d’être dans l’opulence, Il a toujours promis de prendre soin de vous, si vous Le servez et si vous Lui obéissez. Il fera en sorte que vous puissiez toujours y arriver. Lorsque les autres mourront de faim, ou qu’ils seront en proie à d’affreuses difficultés, le Dieu de la Bible promet à Ses fidèles serviteurs : « Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point » (Hébreux 13 :5).

Ainsi, pour votre propre bien, faites CONFIANCE à Dieu dans Ses promesses ! Si vous versez vos dîmes au Créateur des cieux et de la terre, Il deviendra plus « réel » dans votre vie, alors que vous Le servez et que vous Lui obéissez.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +