Q&R - Ésaïe 26 :14

Commenter cet article

Ésaïe écrit : « Ils sont morts, ils ne revivront pas ; ils ont péri, ils ne se relèveront plus ; tu les as châtiés et détruits ; tu as anéanti même leur souvenir » (Ésaïe 26 :14, Ostervald).


QUESTION :

Dans Ésaïe 26 :14, il semblerait que les morts ne soient pas ressuscités. Mais nous savons que Jésus-Christ enseigna l’attente de la résurrection. À quoi donc se référait le prophète Ésaïe ?

RÉPONSE :

Dans de nombreux passages, la Bible décrit la résurrection (voir 1 Corinthiens 15 :50-54 ; 1 Thessaloniciens 4 :13-17 ; Jean 5 :28-29 ; Apocalypse 20). Les Écritures expliquent aussi qu’il viendra un temps où les méchants incorrigibles seront brûlés pour ne plus jamais ressusciter (Malachie 4 :3 ; Apocalypse 21 :8 ; 20 :4-15). Donc, lorsque Ésaïe décrit les morts qui ne seront pas ressuscités, il parle des pécheurs incorrigibles.

Ésaïe écrit : « Ils sont morts, ils ne revivront pas ; ils ont péri, ils ne se relèveront plus ; tu les as châtiés et détruits ; tu as anéanti même leur souvenir » (Ésaïe 26 :14, version Ostervald). Comprendre le contexte des paroles d’Ésaïe, nous aidera à comprendre l’identité de ces incorrigibles.

Dans Ésaïe 24 :1, Dieu dit : « Voici, l’Éternel dévaste le pays et le rend désert, il en bouleverse la face et en disperse les habitants. » Remarquez que les « habitants » de la terre ont été brûlés (verset 6) – s’achevant par un grand tremblement de terre (versets 19-20). Ésaïe décrit ici le « jour du Seigneur » – le jour « de la colère et de l’ardente fureur » divines, lorsque Dieu secouera les cieux et la terre (Ésaïe 13 :13 ; Joël 3 :16). Il s’agit du même « jour du Seigneur » qui est décrit par Jésus-Christ dans Apocalypse 16, lorsque les sept « coupes » du jugement divin seront versées sur une humanité impénitente.

En allant plus loin dans le contexte de la prophétie d’Ésaïe des temps de la fin : « En ce temps-là, l’Éternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, et sur la terre les rois de la terre. Ils seront assemblés captifs dans une prison, ils seront enfermés dans des cachots » (Ésaïe 24 :21-22). Cette « armée d’en haut » peut-elle être celle de Satan et de ses démons, qui ont séduit et retenu captives toutes les nations au cours de l’histoire de l’humanité ? Oui, bien sûr (lisez Ésaïe 14 :12-17 ; Apocalypse 12 :9 ; 20 :1-3) !

L’apôtre Paul identifie « l’armée d’en haut » en les appelant les « princes de ce monde de ténèbres » et les « esprits méchants dans les lieux célestes » (Ephésiens 6 :12). Satan et ses démons, à la fin de cette époque, auront été « précipités dans les abîmes de ténèbres » (2 Pierre 2 :4). Ils seront enfermés dans le tartarus (mot grec qui signifie « lieu de contrainte ») jusqu’à leur temps de jugement (Jude 6, 13). Cela aura lieu lorsque la bête et le faux prophète seront jetés vivants dans l’étang de feu (Apocalypse 19 :20) – et tous ceux qui auront combattu contre Jésus-Christ, lors de Son retour, auront été tués et donnés en pâture aux oiseaux (Apocalypse 19 :21).

Il est important de remarquer que le mot « ils », dans Ésaïe 26 :14 (version Ostervald), se réfère à « d’autres maîtres que toi » qui « ont dominé sur nous », mentionnés au verset 13. En effet, ces « maîtres » des temps de la fin – la bête et le faux prophète – seront brûlés dans l’étang de feu réservé aux incorrigibles. « Ils sont morts, ils ne revivront pas ; ils ont péri, ils ne se relèveront plus ». La bête et le faux prophète, incorrigibles, ne seront pas ressuscités après avoir été jetés dans l’étang de feu ; ils mourront pour toujours. « Ceux qui sont morts ne revivront pas, des ombres ne se relèveront pas ; car tu les as châtiés, tu les as exterminés, et tu en as détruit tout souvenir ». Cela n’est possible que si la bête et le faux prophète, jetés dans l’étang de feu, sont détruits pour toujours ; ils ne connaîtront jamais la résurrection que tous les véritables chrétiens attendent.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +