Un homme, une femme : un mariage heureux !

Commenter cet article

Nous souhaitons tous un mariage heureux, mais est-ce possible ? Oui ! Mettez ces principes en application et découvrez le mariage que vous auriez toujours souhaité.


Alors même que les nations occidentales oublient ce qu’est vraiment le mariage, vous pouvez bénéficier de la sorte de mariage heureux que Dieu a prévu pour vous. La vérité au sujet du mariage ne se trouve dans aucune législation nationale. Elle se trouve dans les principes bibliques divins pour un mariage chrétien ! Utilisez ces principes pour rendre heureux un mariage qui ne l’est pas, ou pour améliorer un mariage déjà heureux !

Pour beaucoup de gens dans notre société, le mariage n’est plus ce qu’il était ! Dans de nombreux pays, les couples se marient plus tard qu’auparavant… et ces couples en quête de mariage incluent désormais des unions homme-homme ou femme-femme. Aux extrêmes, nous trouvons aussi la sologamie et la polygamie – des « mariages » avec soi-même, ou impliquant trois partenaires et davantage. Nous trouvons peut-être ces dernières idées risibles, mais n’oublions pas que le « mariage » entre personnes de même sexe semblait ridicule – voire impensable – pour beaucoup de gens il y a encore deux ou trois décennies !

L’âge moyen auquel les Français se marient a atteint des records en 2018 : 38,4 ans pour les hommes et 36 ans pour les femmes (“Tableaux de l’économie française”, mars 2019, Insee, page 28). Le remariage est également en hausse : 19,3% des personnes qui se sont mariées en 2017 avaient déjà été mariées auparavant, contre 7,7% en 1970 (ibid., page 29). Les taux de divorce sont également en hausse. 20,8% des mariages célébrés dans la décennie 2000 se sont achevés par un divorce au cours des 10 premières années, contre 9,7% pour les mariages célébrés dans la décennie 1970. Et un tiers des mariages célébrés dans la décennie 1980 se sont déjà soldés par un divorce (ibid., page 29). Les tendances et les statistiques ne sont pas encourageantes pour le mariage.

La bonne nouvelle est que vous êtes un individu, pas une statistique. Peu importe ce que font les autres, vous pouvez avoir un mariage heureux si vous suivez la direction solide donnée dans la Bible et que vous résistez aux tendances dangereuses de la société actuelle.

Le mariage peut être joyeux, mais il comporte aussi ses défis. Je peux en attester au travers de ma longue expérience. Mon épouse et moi sommes mariés depuis plus de 50 ans et nous avons parfois dû affronter des difficultés à cause de notre nature humaine. Mais la Bible nous donne des méthodes et des secrets pour un mariage réussi. Ces principes vous seront utiles si vous et votre conjoint êtes de véritables chrétiens, mais ils pourront aussi vous aider même si l’un d’entre vous n’est pas croyant. Si vous appliquez ces principes dans votre mariage, comme mon épouse et moi l’avons fait, vous ne serez pas déçus par les résultats ! Vous pouvez transformer un mariage malheureux en mariage heureux – ou améliorer un mariage déjà heureux !

 

La communication crée des liens

Trouvez-vous que les différences entre vous et votre conjoint vous éloignent, ou bien pouvez-vous surmonter ces différences afin de promouvoir une compréhension et une appréciation encore plus grandes ? Au cours de ma vie, j’ai appris que lorsque nous communiquions avec amour, mon épouse et moi étions beaucoup plus heureux en tant que couple. Lorsque je l’ai rencontrée, elle était professeur de musique et violoniste professionnelle. De mon côté, j’avais une formation d’ingénieur. Mon raisonnement analytique et son approche subjective auraient pu se compléter naturellement, mais nous avons découvert qu’il fallait faire de grands efforts pour se comprendre l’un l’autre.

Souvenez-vous que la communication signifie aussi d’écouter de façon patiente et efficace – pas seulement de parler ! Combien de fois des conjoints ne prêtent-ils pas attention à l’autre dans leurs conversations ? Nous devrions écouter pour comprendre – pour essayer de saisir le point de vue de l’autre. Essayez de comprendre ses sentiments et ses besoins ! Montrez du respect en accordant une attention totale. Je ne comprendrais peut-être jamais totalement comment mon épouse raisonne, mais j’ai appris à apprécier la sagesse qui émane de son point de vue.

Mais comment pouvons-nous écouter l’autre si nous ne parlons presque pas ensemble ? Des études montrent que de nombreux couples se parlent moins de 20 minutes par semaine ! Idéalement, il faudrait changer cela mais à notre époque trépidante, avec ses contraintes économiques, « c’est plus facile à dire qu’à faire ». Heureusement, des chercheurs ont trouvé un moyen d’optimiser le peu de temps que vous passez ensemble – il s’agit de la règle des quatre premières minutes. Dans leur livre, Contact : Les quatre premières minutes d’une rencontre, Dr Léonard Zunin et son épouse Nathalie expliquent : « La réussite ou l’échec d’un mariage […] peut dépendre de ce qui se passe entre mari et femme durant seulement huit minutes par jour : quatre le matin, au réveil, et quatre le soir, lorsque vous vous retrouvez » (pages 167-168, Les Éditions de l’Homme, traduction Gilbert La Roque). Votre langage, votre attitude ou votre expression au cours de ces premières minutes peuvent affecter l’ensemble de votre relation pendant la journée. Apprenez à montrer une attitude positive et aimante pendant les quatre premières minutes que vous passez ensemble au début de la journée. Montrez que vous prêtez attention à l’autre. Soyez respectueux(se), affectueux(se) et patient(e). Souvenez-vous que « l’amour est patient, il est plein de bonté » (1 Corinthiens 13 :4).

L’apôtre Paul nous donna un autre principe de base pour communiquer efficacement : « En professant la vérité dans l’amour, nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ » (Éphésiens 4 :15). Certaines personnes disent la vérité avec une attitude de haine. Mais un chrétien qui est en train de croître en Christ doit se préoccuper des effets de ses paroles sur les autres.

Prenez soin de dire la vérité avec amour lors de vos conversations ! Assurez-vous d’écouter avec amour. Vous avez peut-être plus de choses en commun avec votre conjoint que vous ne le pensez. Je n’ai jamais pris de cours de musique, mais j’ai grandi dans une maison où mon père jouait du violon. Le fait que mon épouse apprécie la belle musique a enrichi ma vie, en prolongeant l’influence à laquelle j’avais été exposé lorsque j’étais enfant. Cela m’a même encouragé à jouer un peu de piano en amateur. Je n’ai aucune formation particulière et je ne suis pas très bon, mais le fait de jouer quelques minutes m’apporte beaucoup de calme – et mon épouse me communique souvent son appréciation, ce qui nous rapproche !

 

Le romantisme améliore le bonheur

Vous avez probablement entendu l’expression : « Ce sont les petites choses qui comptent. » Chaque mot d’appréciation fait une différence. Des études montrent qu’un geste aussi simple qu’une étreinte peut réduire le stress entre un mari et sa femme ! Lorsque mon épouse et moi allons travailler sur des choses différentes dans la maison, nous nous serrons souvent dans les bras. Il y a quelques années, je lisais un rapport d’assurance disant que les maris qui embrassaient leur femme avant d’aller au travail avaient moins d’accidents de voiture et qu’ils gagnaient 30% de plus que ceux qui ne le faisaient pas. Bien entendu, j’ai pris l’habitude d’embrasser mon épouse avant de partir travailler. Un matin, je ne l’ai pas fait et j’ai embouti un arbre en faisant marche arrière avec la voiture ! Il n’y eut que des dégâts mineurs, mais j’avais appris la leçon. Désormais je fais bien attention de l’embrasser chaque matin !

D’autres attentions et marques d’amour peuvent aider à préserver le romantisme. Un mari attentionné et aimant offrira un bouquet de fleurs à son épouse, même s’il n’y a pas d’occasion spéciale. Une épouse créative et attentionnée pourra surprendre son mari avec un cadeau inattendu ou un dîner romantique. Dieu a prévu que l’homme et la femme deviennent une seule chair, pour profiter de la bonne manière des plaisirs de la sexualité au sein du mariage ! Peu après leur création, Dieu dit à Adam et Ève : « Soyez féconds, multipliez » (Genèse 1 :28). La Bible est très claire : Dieu a créé la sexualité dans le cadre du mariage et pour fonder une famille. Mais souvenez-vous que la Bible révèle aussi que le mariage est uniquement prévu entre un homme et une femme. Dans la Bible – ainsi que dans le véritable monde de la loi spirituelle et divine – le « mariage entre personnes de même sexe » n’existe pas ! La Bible révèle clairement que toute relation sexuelle en dehors du mariage est un péché ! « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères » (Hébreux 13 :4).

 

Dieu nous ordonne d’aimer !

Aimer est-il une « option » ? Non ! En tant que mari, Dieu m’ordonne d’aimer mon épouse ! Je dois rendre des comptes à Dieu de mon attitude, de mon aide et de mon dévouement à l’égard de mon épouse. Notez que Dieu ne prévoit aucune échappatoire. Il ne dit pas : « Si ton épouse est parfaite, alors aime-la. » Non ! Dieu ordonne aux maris d’aimer leur épouse. C’est votre responsabilité en tant que mari ! Aimer votre épouse est un ordre – pas une option ! Les Écritures nous exhortent : « Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. C’est ainsi que le mari doit aimer sa femme comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair, mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église » (Éphésiens 5 :25-29).

Les femmes reçoivent aussi l’ordre suivant de Dieu : « Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leur mari en toutes choses » (Éphésiens 5 :22-24).

Notez que Dieu ne dit pas de vous soumettre à votre mari uniquement s’il est parfait. Je ne connais pas de mari parfait. Seul le Christ est parfait ! Mais si chacun d’entre nous essaie de remplir les responsabilités qui lui ont été données par Dieu – de façon imparfaite, certes, mais avec sincérité et diligence – Dieu bénira davantage un tel mariage. Notez aussi qu’aux versets précédents, Paul encourage tous les véritables chrétiens à entretenir une attitude de reconnaissance. Comment ? En « vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ » (Éphésiens 5 :21). En tant que mari ou femme, vous avez cette responsabilité à l’égard de votre conjoint.

 

Ne manquez jamais de respect à votre conjoint !

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous devons reconnaître que nous avons des faiblesses humaines et que nous agissons parfois selon notre nature charnelle. Un couple va parfois se fâcher ou se disputer. Même après 50 années de mariage, mon épouse et moi avons encore des désaccords occasionnels. Comment pouvons-nous faire pour les résoudre du mieux possible ? La réponse tient dans ce principe biblique essentiel : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes » (Philippiens 2 :3).

Reconnaissez-vous réellement la valeur de votre conjoint ? Lui accordez-vous vraiment le respect dû à un être humain créé à l’image de Dieu ? La Bible nous enseigne à tenir en estime les autres comme étant supérieurs à nous-mêmes. Vous devez souhaiter le meilleur pour votre conjoint et vous devez avoir la volonté de faire tout votre possible pour le ou la soutenir dans sa croissance. Cherchez à accompagner la croissance de votre conjoint en faisant tout ce que vous pouvez pour l’encourager, à travers votre patience, votre soutien et votre exemple aimant. Le point suivant est extrêmement important : rien ne peut justifier le fait d’abuser votre conjoint physiquement ou verbalement. Si vous êtes coupable de cela, vous devez vous repentir ! Vous devez considérer votre conjoint comme étant supérieur(e) à vous-même, ne l’utilisez pas comme un paillasson ou un défouloir. Parfois une dispute prend trop d’ampleur et nous disons des paroles que nous regrettons ensuite. Si cela se produit, vous devez vous humilier devant Dieu et demander Son pardon. Vous devez aussi vous excuser auprès de votre conjoint. Il est parfois difficile de dire : « Je suis désolé(e). » Mais si vous le faites, vous aurez parcouru un grand chemin dans le processus de guérison et de reconstruction de votre relation !

Gardez à l’esprit que votre conjoint est destiné à « hériter avec vous de la grâce de la vie » (1 Pierre 3 :7). Il est essentiel de comprendre combien Dieu estime chaque être humain – y compris votre conjoint, peu importe ce que vous pensez à son sujet. Chaque être humain sur la Terre a le potentiel de naître dans la famille divine, en tant qu’enfant glorifié et immortel de Dieu qui déclare : « Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles » (2 Corinthiens 6 :18). Ayez toujours à l’esprit le formidable potentiel de votre conjoint.

 

Le pardon guérit les relations

Y a-t-il beaucoup de disputes dans votre mariage ? Nous devons tous apprendre à nous contrôler, à être courtois, honorables et respectueux. Parfois, la meilleure stratégie pour mettre fin à une dispute est de nous souvenir qu’une « réponse douce calme la fureur » (Proverbes 15 :1). Parfois, nous devons admettre notre propre responsabilité. Peut-être avons-nous personnellement contribué au problème. Je sais que cela peut s’avérer difficile, car notre fierté est en jeu. J’en ai fait l’expérience personnellement. Mais le simple fait de dire « Je suis désolé(e) » permet souvent d’amorcer la résolution d’un conflit. De plus, nous devons pardonner aux autres. Souvenez-vous de cette formidable instruction donnée dans la Bible : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ » (Éphésiens 4 :32).

Un autre passage met aussi l’accent sur ce point : « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection » (Colossiens 3 :12-14).

 

La prière rapproche les couples !

Beaucoup d’entre vous êtes mariés avec une personne qui n’est pas forcément croyante. Les lecteurs de longue date du Monde de Demain comprennent que vous ne pouvez pas convaincre quelqu’un à accepter la foi en Christ. Mais vous pouvez prier Dieu pour Son intervention et pour la réussite de votre mariage. De plus, vous avez un puissant outil à votre disposition – un outil plus puissant que vos paroles : « Femmes, que chacune soit de même soumise à son mari, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leur femme » (1 Pierre 3 :1). Votre exemple chrétien d’amour et de générosité peut finir par influencer positivement votre conjoint.

Si vous croyez tous les deux en Dieu, alors essayez de prier ensemble. Il est impressionnant de voir combien de pensées intimes et personnelles sont exprimées dans nos prières, alors que nous les partageons l’un avec l’autre et avec Dieu.

 

Donnez 100% !

Peut-être avez-vous déjà entendu le vieil adage disant qu’un « mariage est un arrangement à 50-50 ». Eh bien c’est totalement faux ! Savez-vous ce qui ne fonctionne pas dans cette approche ? Le concept du 50-50 prévoit une sorte d’échappatoire, au cas où les 50% de votre conjoint ne seraient pas suffisants, mais le mariage est un engagement total. Souvenez-vous des paroles de Paul qui nous rappela « les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20 :35). Le véritable amour est de donner sans rien espérer en retour. Lorsque deux individus donnent chacun 100% d’eux-mêmes, un lien solide s’établit – une forte juxtaposition qui garantit une certaine flexibilité, ainsi que la capacité à gérer les crises et les problèmes. Lorsqu’un des deux conjoints traverse un moment difficile, l’autre sera totalement présent pour l’aider. Au contraire, un arrangement à 50-50 est la garantie que vous perdrez le soutien de votre conjoint lorsque vous en aurez le plus besoin !

En ayant cela à l’esprit, ne négligez pas le fait de donner de votre temps ! Il y a quelques années, je faisais beaucoup de sport et j’avais tendance à ne pas passer suffisamment de temps avec mon épouse. Je me souviens encore de l’instant où je me suis décidé à lui donner de mon temps pour faire des activités qui lui plairaient. Elle souhaitait faire du canoë – ce n’était pas mon activité favorite, mais nous sommes partis naviguer sur un lac dans l’est du Texas, un dimanche après-midi, entouré par des conifères, un ciel bleu, des oiseaux aquatiques et un grand calme ! Ce que je considérais comme un sacrifice de mon temps a conduit à renforcer notre relation – mon épouse apprécia la journée ainsi que mon effort. Faites un effort pour donner encore davantage. Soyez déterminé à trouver des façons de donner à votre conjoint. En faisant ainsi, vos frustrations diminueront et Dieu vous bénira dans votre relation. Comme Jésus l’a dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

En travaillant à améliorer la qualité de votre mariage, vous bénéficierez peut-être d’un autre avantage : une longue vie ! Un article rapportait récemment qu’après avoir pris en considération d’autres facteurs comme l’âge ou des maladies préexistantes, les individus déclarant que leur mariage était « très heureux ou plutôt heureux » vivaient plus longtemps que ceux décrivant leur mariage comme n’étant « pas heureux » (Health Psychology, novembre 2018, pages 1041-1044). Non, un mariage heureux ne vous apportera pas une vie éternelle, mais la science montre que cela peut allonger votre vie physique !

Chers lecteurs, vous pouvez avoir un mariage heureux et vous pouvez le rendre encore plus heureux ! N’attendez pas que votre conjoint change – d’ailleurs, vous ne pouvez pas le ou la forcer à changer, mais vous pouvez changer. Votre exemple d’amour et de service peut avoir une influence positive sur votre conjoint. Cependant, vous ne pouvez pas y arriver seul(e). Vous avez besoin de l’aide de notre Sauveur ! Comme Paul l’a écrit : « Je puis tout par Christ, qui me fortifie » (Philippiens 4 :13, Ostervald).

Nous vivons dans un monde confus, dans lequel de moins en moins de gens comprennent ce que le mariage devrait être. Ne soyez pas victimes de cette confusion. Suivez ces principes afin de vivre heureux en tant que mari et femme, en bénéficiant des meilleurs conseils matrimoniaux disponibles : le conseil de Dieu et de Sa parole !