fbpx Notes de veille | Le Monde de Demain

Notes de veille

Commenter cet article

« Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez » (Marc 13 :37).

Une paix arabo-israélienne ?

« Israël accepterait de stopper l'annexion de territoires palestiniens, affirme Abu Dhabi qui qualifie l’accord de victoire pour la diplomatie » (Times of Israel, édition francophone, 13 août 2020). Alors que la paix au Moyen-Orient a souvent été directement liée aux relations israélo-palestiniennes, ce nouvel accord – appelé « accord d’Abraham » – est unique et inattendu. L’accord de paix prévoit « l’ouverture d’ambassades, des échanges commerciaux et technologiques, des vols directs et l’ouverture au tourisme, ainsi qu’une coopération en matière d’énergie, de sécurité et de renseignement » (The New Yorker, 14 août 2020). En dépit des nombreuses critiques, d’autres pensent que ce nouvel accord de paix a un grand potentiel.

Le communiqué officiel déclare que « cette avancée diplomatique historique va faire progresser la paix dans la région du Moyen-Orient et témoigne […] du courage des Émirats arabes unis et d’Israël ». Mais les dirigeants palestiniens « rejettent ce que les Émirats arabes unis ont fait. Il s’agit d’une trahison de Jérusalem et de la cause palestinienne » (Ouest France, 13 août 2020).

La poursuite de la paix semble être un objectif inaccessible. Tout au long de l’Histoire, les sociétés ont cherché la paix et, pendant de brefs moments, il y a eu des intermèdes pacifiques dans certaines régions du globe. Cependant, la paix durable n’a jamais été atteinte. Ce désir est bien réel, mais la Bible rapporte que les dirigeants humains proclameront « Paix ! paix ! […] et il n’y a point de paix » (Jérémie 6 :14). Malheureusement, les êtres humains ne connaissent pas le chemin de la paix (Ésaïe 59 :8). Un seul chemin mène à la paix véritable et durable. Jésus-Christ montrera ce chemin lorsqu’Il reviendra sur la Terre en tant que « Prince de la paix » (Ésaïe 9 :5).

Pollution de l’air et maladies pulmonaires

Des études récentes confirment que l’exposition à la pollution atmosphérique a des effets durables sur les poumons des jeunes. Non seulement la capacité pulmonaire des adolescents exposés à cette pollution pendant leur enfant diminue, mais ils encourent aussi un risque plus élevé de développer de l’asthme. Et ce risque apparaît même lorsque les niveaux de pollution sont inférieurs aux limites légales ! Un chercheur à l’université de Copenhague a déclaré : « Le fait que nous ayons établi un lien avec l’asthme, même à des niveaux d’exposition relativement faibles, montre qu’il n’existe pas de seuil de sécurité pour la pollution atmosphérique » (The Guardian, 24 août 2020).

Les premières recherches menées pendant la pandémie de coronavirus montrent que les régions du monde où la pollution atmosphérique est la plus élevée enregistrent le plus grand nombre de décès. L’exposition à long terme au dioxyde d’azote, une substance chimique présente dans l’air pollué, pourrait être un des facteurs les plus importants dans le taux de mortalité du Covid-19 » (The Guardian, 20 avril 2020).

L’apôtre Paul écrivit que « la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement » (Romains 8 :22). Notre planète attend avec impatience le moment où elle « aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu » (verset 21). Le véritable espoir pour l’humanité et pour la création est le retour de Jésus-Christ, qui établira Son royaume sur Terre et qui mettra fin à la pollution.

“Polyamour” dans une ville américaine

Suite au Covid-19, la ville de Somerville, dans le Massachusetts, a légalisé le polyamour. Par rapport à la polygamie (un hétérosexuel ayant plusieurs conjoints), le polyamour est une situation où « une personne de n’importe quel genre peut avoir plusieurs partenaires ». Le conseil municipal a légalement reconnu cette pratique, en accordant aux polyamoureux certains droits des couples mariés (NBCBoston.com, 4 juillet 2020).

Les législateurs ont invoqué le Covid-19 comme raison, en notant qu’en pleine pandémie, seuls les membres de la famille étaient autorisés à rendre visite à leurs proches hospitalisés. Aussi, la municipalité a choisi « d’élargir » la définition de la famille afin de tenir compte de ces personnes. Un conseiller municipal a déclaré : « Ça valide leur existence ; ça valide leur amour. » Avant d’ajouter : « Lorsque le gouvernement a essayé de définir ce qu’est une famille et ce qu’elle n’est pas, il a fait un très mauvais travail. » Le décret (un des premiers de ce type dans le pays) a été approuvé à l’unanimité par le conseil municipal.

En exprimant son soutien, un habitant de la ville a déclaré : « Je trouve ça génial […] C’est un choix de vie, c’est quelque chose qui ne blesse personne, ça ne concerne que les personnes dans la relation et pourquoi n’auraient-elles les mêmes droits que les autres formes de famille ? »

De nos jours, beaucoup ont oublié que la Bible donne une définition très claire de la famille (Genèse 2 :24-25). Malheureusement, ceux qui plaident en faveur des structures familiales non bibliques s’exposent à l’échec et à la douleur.

Des armes russes anti-satellites

« Les États-Unis et le Royaume-Uni viennent d’accuser la Russie de procéder au test d’une nouvelle technologie anti-satellite » (Atlantico.fr, 25 juillet 2020). Les preuves collectées par ces deux nations laissent à penser que la Russie aurait testé un missile spatial qui pourrait être utilisé pour abattre des satellites étrangers. De nombreux pays ont des satellites en orbite, y compris pour des fins militaires et d’espionnage. Une telle arme violerait un traité signé par plus de 100 nations qui se sont entendues pour explorer pacifiquement l’espace. Cependant, la Russie affirme que son nouveau dispositif est seulement conçu pour effectuer des contrôles sur les autres satellites de la nation.

La plus grande inquiétude n’est peut-être pas que la Russie possède ou non une telle arme anti-satellite, mais plutôt que d’autres nations développent à leur tour (et utilisent) une technologie similaire – si elles ne la possèdent pas déjà. Sous l’influence de Satan, l’humanité semble être encline à la guerre et à la destruction. Avant le déluge, Dieu déclara que la Terre était corrompue et « pleine de violence » (Genèse 6 :11). Fondamentalement, le cœur de l’humanité n’a pas changé et une telle situation se produira à nouveau à l’échelle mondiale (cf. Luc 17 :26). Tant que Satan sera le dieu de ce siècle, la guerre sera inévitable (2 Corinthiens 4 :4).

La Chine et l’Iran

Ces dernières années, la Chine et l’Iran ont travaillé ensemble sur de nombreux projets. Désormais, « l’Iran discute avec la Chine d’un accord de partenariat stratégique de long terme […] en vue d'un “accord de coopération élargie sur 25 ans” prévoyant des “investissements réciproques” dans différents domaines comme “les transports, les ports, l'énergie, l'industrie et les services” » (La Libre, 5 juillet 2020).

En cas de réussite, « la perspective de ce partenariat frappe toutefois en ce qu’elle amorce l’entrée à pieds joints de la Chine au Moyen-Orient […] L’Iran serait également un point de transit utile dans le cadre de l’initiative chinoise de la nouvelle route de la soie, la plus importante en termes de politique étrangère » (L’Orient-Le Jour, 15 juillet 2020). Notons aussi que la Chine est déjà le plus grand partenaire commercial de l’Iran.

Les prophéties bibliques annoncent qu’à la fin des temps, des « rois qui viennent de l’Orient » enverront leurs armées traverser l’Euphrate et marcher sur la Terre sainte (Apocalypse 16 :12-14). Afin d’envahir la Terre sainte par l’Orient, ces armées devront traverser l’Iran. Le partenariat de 25 ans en cours de négociation entre la Chine et l’Iran pourrait préparer la voie à l’accomplissement de cette prophétie.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +