fbpx Notes de veille | Le Monde de Demain

Notes de veille

Commenter cet article

« Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez » (Marc 13 :37).

Les méfaits de la pollution sonore

Alors que les chercheurs et les médecins comprennent depuis longtemps le lien entre le stress et le bruit ambiant, des études récentes continuent de démontrer cette relation. Le bruit du trafic routier et aérien est désormais associé à des risques cardiovasculaires (Audition-Infos.org, 25 mars 2021). Les scientifiques commencent également à comprendre la raison de ces risques. En effet, le corps produit des substances chimiques lorsqu’il est soumis à un stress intense.

En 2018, une étude portant sur plus d’un million de personnes a révélé que les « personnes vivant à proximité de l’aéroport de Francfort [en Allemagne] présentaient un risque d’AVC 7% supérieur à celles vivant dans des quartiers plus calmes ». Une autre étude menée à Zurich a révélé un risque accru de décès causé par les survols nocturnes. Le risque de décès et de maladie augmentait avec la densité sonore, même si les personnes étaient endormies et non conscientes du bruit. Les chercheurs s’attendent à ce que cette tendance se poursuive car de plus en plus de gens s’installent en ville. En 2018, les Nations Unies rapportaient que 55% de la population mondiale vivait dans des villes et ce chiffre devrait atteindre 70% d’ici 2050 (BBC, 16 mars 2021).

Les métropoles, telles que nous les connaissons, sont des plaques tournantes pour le commerce et la finance, mais elles entraînent de nombreuses conséquences négatives – dont la mauvaise santé, la criminalité, le stress élevé et le bruit intense. Dans le Royaume de Dieu à venir, Jésus-Christ restructurera les sociétés humaines pour éliminer les sources inutiles de stress et de traumatisme. Le prophète Ésaïe a parlé d’un temps à venir où Dieu dira : « Mon peuple habitera une demeure de paix et des habitations sûres, et des lieux de repos tranquilles » (Ésaïe 32 :18, Darby) et « toute la terre [jouira] du repos et de la paix » (Ésaïe 14 :7).

Aggravation de la faim dans le monde

« La faim aiguë devrait monter en flèche dans plus de 20 pays au cours des prochains mois en l’absence d’une assistance accrue immédiate, préviennent l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). » 34 millions de personnes sont au bord de la famine au Yémen, au Soudan du Sud et dans le nord du Nigeria. « La faim aiguë devrait aussi augmenter fortement dans d’autres régions du monde, comme en Afghanistan, en Haïti, au Liban et en Syrie » (RSE Magazine, 26 mars 2021).

Les spécialistes identifient les causes de la famine comme étant les guerres, les conflits, la faim liée au Covid-19, les conditions climatiques extrêmes et les invasions de criquets. Trois facteurs semblent essentiels pour prévenir l’aggravation de la famine : 1) la fin des guerres et des conflits, 2) la capacité d’accéder aux populations vulnérables et de les aider, 3) le financement. Le PAM et la FAO estiment ainsi que 5,5 milliards de dollars sont nécessaires (Adiac-Congo.com, 24 mars 2021).

La tragique réalité est que l’humanité n’a pas été en mesure de mettre fin aux combats et aux guerres, ainsi l’accès aux populations les plus vulnérables ne sera pas assez rapide dans la plupart des cas. D’un point de vue humain, la situation est à la fois désastreuse et insoluble ! La Bible prédit depuis longtemps que « personne ne serait sauvé » si Jésus-Christ ne revenait pas (Matthieu 24 :22). Cependant, la bonne nouvelle est que Jésus va revenir pour établir le Royaume de Dieu. Son gouvernement fera cesser les guerres (Ésaïe 2 :2-4) et mettra fin à la souffrance et à la famine (Amos 9 :13).

Une action commune européenne contre le terrorisme islamique

Ces dernières années, la forte augmentation de la population musulmane en Europe a contribué aux tensions politiques et sociales dans de nombreux pays sur le continent (Pew Forum, 29 novembre 2017). En octobre 2020, trois personnes sont mortes poignardées à Nice, quelques jours seulement après la décapitation de Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie. « Depuis janvier 2015, les attentats, attribués ou revendiqués par la mouvance islamiste, ont fait 263 morts dans l’Hexagone » (Sud Ouest, 29 octobre 2020).

En réponse à ces actes de violence persistants, le Premier ministre français Jean Castex a promis une « lutte “sans faille” contre l’islamisme radical » (L’indépendant, 19 octobre 2020). Ces attentats terroristes en France et en Autriche ont généré « des témoignages de solidarité de la part du sérail politique européen » (Euractiv.fr, 4 novembre 2020). Les dirigeants ont poussé l’UE à s’engager dans une « lutte commune contre le terrorisme » plus forte sur le sol européen. Même le pape, dont le silence est notoire sur cette question, a appelé les Français à « réagir au mal par le bien » (France Bleu, 29 octobre 2020).

Alors que les actes terroristes commis par des extrémistes islamistes augmentent en fréquence et en intensité, la frustration grandit en Europe et les gouvernements nationaux sont poussés à prendre des mesures pour lutter contre ces atrocités. L’Histoire et la Bible documentent la lutte actuelle entre les peuples d’Europe et du Moyen-Orient, qui se poursuivra jusqu’à la fin de cette époque. Les déclarations prophétiques de Daniel 11 :40-44 révèlent qu’à la fin des temps, un « roi du midi [sud] » attaquera le « roi du septentrion [nord] », ce qui provoquera une réponse armée des nations nordiques qui marcheront sur le Moyen-Orient. La réponse de l’Europe aux attaques des extrémistes islamistes pourrait préparer le terrain à une réaction beaucoup plus forte de la part d’une puissance européenne, la « bête » à venir.

L’Iran développe son armement nucléaire

Selon des rapports de l’ONU, l’Iran disposerait de plus de dix fois la quantité d’uranium enrichi autorisée par l’accord nucléaire de 2015 conclu avec les puissances mondiales (Times of Israel, édition francophone, 9 septembre 2020). En septembre 2020, l’Iran se vantait dans le journal Afkar News, contrôlé par l’État : « Le sol américain est désormais à portée des bombes iraniennes […] Le même type de technologie de missiles balistiques utilisé pour lancer le satellite pourrait transporter des armes nucléaires, chimiques ou même biologiques pour rayer Israël de la carte, frapper les bases américaines et les alliés dans la région ainsi que les installations américaines, et viser l’OTAN même dans l’extrême ouest de l’Europe » (ArabNews.fr, 13 septembre 2020).

Selon l’institut Gatestone, « l’Iran dispose d’une quantité suffisante d’uranium faiblement enrichi pour produire assez d’uranium de qualité militaire pour une deuxième arme nucléaire, qui pourrait être produite plus rapidement que la première » (FOX, 2 décembre 2020). Bien que le programme nucléaire et les autres programmes d’armement de l’Iran soient couverts par le secret, il est largement admis que leurs capacités sont bien supérieures aux estimations. De plus, leur discours est dangereux et irresponsable.

Les prophéties bibliques pour la fin des temps montrent que les armes nucléaires seront probablement utilisées à l’échelle mondiale avant le second Avènement de Jésus-Christ. Le livre de l’Apocalypse montre que des milliards de personnes mourront avant que le Christ ne revienne établir Son Royaume de paix sur la Terre (Apocalypse 6 :4-8 ; 9 :13-18). Les capacités nucléaires croissantes dans le monde laissent entrevoir ces destructions futures. Cependant, la Bible révèle également que Dieu empêchera l’humanité de s’autodétruire avec des armes nucléaires et que la paix proviendra d’une source inattendue !

 

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +