Augmentations des affrontements internationaux

Commenter cet article

L’Iran et l’Arabie Saoudite se livrent une guerre verbale alarmante. Suite aux paroles menaçantes du vice-prince hériter saoudien Mohammed ben Salman, le ministre iranien de la Défense a répondu : « Si les Saoudiens agissent comme des ignorants, nous ne laisserons aucune région intacte, sauf la Mecque et Médine » (Reuters, 7 mai 2017).

Plus à l’est, où les affrontements frontaliers entre le Pakistan et l’Afghanistan sont monnaie courante, le niveau actuel des accrochages est tel que certains experts se demandent si les deux pays sont en guerre (Deutsche Welle, 7 mai 2017).

En Europe, les dirigeants britanniques ont affirmé leur détermination à « se battre pour Gibraltar » si l’Espagne essayait de faire pression pour récupérer ce territoire à l’avenir (Deutsche Welle, 3 avril 2017).

Au cours de l’Histoire, il y a toujours eu des guerres entre les nations. Cependant, à notre époque moderne et éclairée de mondialisation et d’absence de religion, la guerre était supposée devenir un vestige du passé et non une réalité à venir !

Lorsque les disciples de Jésus Lui demandèrent quels seraient les signes annonçant la fin de notre ère, nous voyons dans la Bible qu’Il répondit clairement qu’il y aurait des « guerres et [des] bruits de guerres […] Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume » (Matthieu 24 :3-8). Selon les prophéties annoncées par Jésus-Christ, la menace et la réalité de la guerre augmenteront encore à l’approche de Son retour sur la Terre ! Pour en apprendre davantage au sujet du véritable Évangile, lisez notre article La fin des guerres ?