Guerre caribéenne ?

Commenter cet article

Au mois de décembre, des événements au sein du gouvernement du Guyana ont pris une tournure unique. Un changement rapide de parti par un député lors d’un vote de défiance a fait tomber tout le gouvernement (Judicial Watch, 6 février 2019 ; France Info, 15 janvier 2019). Des allégations de corruption et de pots-de-vin ont été révélées et le député responsable s’est enfui au Canada après avoir tenté d’acheter un million de dollars en or brut. Le Guyana est un petit pays très pauvre d’Amérique du Sud avec des antécédents de problèmes gouvernementaux, mais dont les ressources sont vastes et inexploitées. Le Guyana a un potentiel incroyable en tant que nation. Pourquoi cette tourmente actuelle ? ExxonMobil a récemment découvert du pétrole au large des côtes de ce pays. Le Guyana est bordé à l’ouest par le Venezuela et au nord par les îles de Trinidad-et-Tobago. Cette région est réputée pour ses vastes richesses pétrolières, et le Guyana semble maintenant avoir un avenir pétrolifère. En réponse à la nouvelle richesse future du Guyana : « Un jour après le vote de défiance, la marine vénézuélienne a intercepté un navire de recherche d’ExxonMobil dans les eaux du Guyana […] Le Venezuela et le Guyana se disputent cette zone depuis des décennies, mais aujourd’hui c’est différent. Le Venezuela s’effondre, le Guyana est riche en pétrole et le régime de Maduro à Caracas cherche peut-être à détourner l’attention de ses problèmes intérieurs » (ibid. ; Express,  8 février 2019). Une analyse des risques géopolitiques a récemment soulevé la question : « Le Venezuela est-il prêt à déclencher une guerre caribéenne ? » Il convient également de noter que la Russie et la Chine détiennent toutes deux des participations au Venezuela et que la Chine a également des liens avec le Guyana. 

Une guerre caribéenne ne se profile probablement pas à l’horizon, mais le risque d’un tel conflit devrait nous rappeler l’enseignement de Jésus-Christ dans Marc 13 : « Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin » (verset 7). Le Christ nous a confirmé que notre monde continuerait à subir de tels conflits, mais nous devons toujours nous souvenir qu’un plus grand conflit va poindre à l’horizon, et s’avance à grand pas ! Pour en savoir plus sur l’avenir, n’hésitez pas à lire notre fascinante brochure Quatorze signes annonçant le retour du Christ.