Quand les dirigeants du monde se livrent à « un jeu de poule mouillée »

Commenter cet article

C’est un jeu de société où deux joueurs se défient l’un et l’autre pour voir qui va abandonner ou reculer en premier. L’historien et écrivain Niall Ferguson s’est référé à ce jeu pour établir une analogie perspicace dans son récent commentaire dans The Times du 25 août 2019 (News-24.fr, 6 septembre 2019). Le professeur Ferguson fait cette remarque : « De nos jours, on peut voir un peu partout ce jeu. En effet, on a l’impression que le monde entier joue à ce jeu [de poule mouillée] à divers niveaux. » Il décrit ensuite des jeux qui ont changé le monde et qui pourraient avoir des conséquences désastreuses, notamment dans le Brexit entre l’UE et la Grande-Bretagne, la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, le clivage entre la Chine et Hong Kong, et bien d’autres encore. Le président brésilien et la communauté internationale se livrent actuellement à un « jeu [de poule mouillée] » particulièrement inquiétant concernant les incendies dans la forêt tropicale amazonienne. La situation a attiré l’attention de la communauté internationale. Le président brésilien a fait clairement savoir que la forêt tropicale brésilienne est une affaire nationale. Cependant, de nombreux acteurs internationaux semblent de plus en plus déterminés à agir eux-mêmes en Amazonie, considérant les incendies comme une préoccupation mondiale liée au « changement climatique mondial » provoqué par l’homme. Si d’autres pays choisissent d’agir au Brésil, quels seront les résultats de ces actions ? L’auteur Bertrand Russell a fait remarquer que « lorsque ce jeu est pratiqué par d’éminents hommes d’État, qui risquent non seulement leur propre vie mais aussi celle de centaines de millions d’êtres humains, on pourrait croire que, des deux côtés, les hommes d’État font preuve de sagesse et de courage ». Mais Russell d’ajouter : « lorsque aucun des deux camps ne pourra faire face au cri de dérision de “poule mouillée” de l’autre groupe... les hommes d’État de part et d’autre plongeront le monde dans la destruction ».

La prophétie biblique prédit qu’à l’approche de la fin des temps, « de guerres et de bruits de guerres » vont s’intensifier et « une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume » (Matthieu 24 :6-7). Alors que les nations se poussent les unes les autres vers le bord du précipice, en combien de temps les menaces deviendront-elles des actions et les dirigeants prendront-ils des décisions qui ne peuvent être inversées ? Pour en savoir plus sur les événements de la fin des temps à venir, lisez notre brochure qui vous ouvrira les yeux Quatorze signes annonçant le retour du Christ.