fbpx Un nouveau Premier ministre japonais pur et dur ? | Le Monde de Demain

Un nouveau Premier ministre japonais pur et dur ?

Commenter cet article

? L’actuel premier ministre du Japon va bientôt quitter ses fonctions et le pays organisera de nouvelles élections le 29 septembre. L’ancien ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida, est l’un des principaux candidats au poste de premier ministre. M. Kishida adopte une ligne de conduite plus dure que l’actuel premier ministre et souhaite que le Japon développe des capacités de frappe militaire plus puissantes, estimant que « le Japon doit envisager de se doter d’une capacité de frappe de missiles contre des ennemis potentiels, notamment la Chine et la Corée du Nord » (Wall Street Journal, 7 septembre 2021). Le Japon est à portée de frappe de ces deux nations, et les ambitions territoriales croissantes de la Chine constituent une menace réelle pour le Japon. Dans son interview, M. Kishida a noté que les capacités d’armement offensif de la Chine progressaient rapidement et il a exhorté son pays à ne pas rester les bras croisés alors que « l’autre côté » pourrait attaquer.

Que la Chine attaque ou non un jour, ou même menace d’attaquer, est un point discutable. La réalité est que de nombreux Japonais considèrent la Chine et la Corée du Nord comme un danger clair et imminent, ce qui pourrait inciter le pays à se réarmer. Outre le Moyen-Orient, la région du Pacifique devient rapidement une poudrière de plus. La prophétie biblique de la fin des temps révèle que la plus grande armée que le monde ait jamais connue émanera de « l’Est » – une région située géographiquement à l’est de l’Euphrate (Apocalypse 9 :13-20 ; 16 :12). Il reste à voir comment le Japon figurera dans cette superpuissance orientale. Toutefois, l’armement du Japon contre ses voisins pourrait favoriser l’unification de « l’autre côté ». Pour en savoir plus sur cette future superpuissance orientale, lisez ou écoutez Harmaguédon et au-delà.