Quel est le but d’un véritable chrétien ?

Commenter cet article

Se pourrait-il qu’on vous ait trompé ? Presque tous les prétendus chrétiens ont admis l’idée qu’au moment de la mort, l’âme monte au ciel pour n’y faire pratiquement rien – tout juste « planer » pendant toute l’éternité !


Ce genre de concept, un peu flou, donne souvent l’impression que le christianisme est puéril, inefficace et irréel. Ces vagues idées à propos de l’avenir, n’ont rien d’inspirant pour stimuler le zèle envers Dieu, même de la part du pratiquant moyen.

Quoi qu’il en soit, ces idées sont totalement fausses.

Souvenez-vous que la seule source fiable d’information, qui puisse nous renseigner sur l’avenir des chrétiens, n’est autre que la Bible. Dieu inspira la Bible, et ses prophéties s’accomplissent réellement, même aujourd’hui ! La Bible n’enseigne point que les âmes « planent dans les cieux ». Ce genre d’idée donne une fausse image de ce que Jésus-Christ prêcha, et une fausse image du véritable « appel » chrétien : ils obscurcissent le but réel du véritable christianisme ! Jésus-Christ est venu prêcher « l’Évangile du Royaume de Dieu » (Marc 1 :14). Parfois, cet Évangile est appelé « le Royaume des cieux », notamment dans l’Évangile selon Matthieu, mais il ne s’agit pas d’un Royaume « dans les cieux ». Par exemple, la banque de Morgan n’est pas « dans » M. Morgan ! L’article de désigne le propriétaire ou celui qui en a le contrôle. Les cieux sont l’endroit où se trouve le trône de Dieu, à partir duquel Dieu gouverne l’univers !

Les premiers chrétiens comprenaient cela clairement – ainsi que des dizaines de déclarations tirées des évangiles nous le montrent en parlant de se préparer pour le Royaume de Dieu à venir. Nous le constatons également dans le livre des Actes et dans les Épîtres de l’apôtre Paul. En conséquence, comme un grand nombre d’érudits le reconnaissent, beaucoup d’entre les premiers chrétiens espéraient que Jésus-Christ chasserait l’occupant romain, et qu’Il mettrait à sa place Son « Royaume » ou Son gouvernement, mais Jésus expliqua que le moment n’était pas encore venu. Toutefois, Il n’a jamais dit que Son Royaume sur la terre, ou Son gouvernement, n’était pas littéral.

Remarquez ce qu’Il a dit à Ses disciples, après Sa résurrection. Ceux-ci Lui avaient demandé : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? » (Actes 1 :6). Cette question aurait pu être l’occasion rêvée pour dissiper tout malentendu concernant une éventuelle mauvaise compréhension de la nature du Royaume de Dieu en tant que gouvernement littéral établi sur la terre.

Que répondit Jésus ?

Il répondit : « Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité » (Actes 1 :7). Cette réponse confirme, sans l’ombre d’un doute, que Jésus reviendra établir un gouvernement mondial sur la terre. Ensuite, alors que Jésus montait aux cieux, un ange s’adressa aux disciples en ces termes : « Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (verset 11).

Dans l’Évangile selon Luc, Jésus mentionne un certain nombre de signes qui apparaîtront à la fin de cette ère, juste avant Son second Avènement. Après avoir décrit un certain nombre de manifestations qui secoueront le monde, Jésus déclara : « De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche » (Luc 21 :31). Jésus n’a pas dit que Son Royaume avait déjà été établi ou que c’était dans les « cœurs » – au contraire, ce Royaume devait « venir » sur cette terre.

La plupart des érudits de la Bible savent cela. Mais cette chose n’est que rarement prêchée. Au lieu de cela, l’idée selon laquelle l’âme « plane dans les cieux » est couramment évoquée lors de funérailles « chrétiennes », sans mentionner que le Christ établira un gouvernement littéral sur cette terre !

Edward Gibbon, un célèbre historien laïque, a décrit les croyances des premiers chrétiens : « L’ancienne doctrine des millénaires, qui eut tant de partisans, tenait intimement à l’opinion de la seconde venue du Messie. Comme les ouvrages de la création avaient été faits en six jours, leur état actuel était fixé à six mille ans, selon une tradition attribuée au prophète Élie. Par la même analogie on prétendait que cette longue période, alors presque accomplie, de travaux et de disputes, succèderait à un joyeux sabbat de dix siècles, et que Jésus-Christ, suivi de la milice triomphante des saints et des élus échappés à la mort, ou miraculeusement rappelés à la vie, régnerait sur la terre jusqu’au temps désigné pour la dernière résurrection générale » (The Decline and Fall of the Roman Empire, volume 1, page 403. C’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

À quoi ressemblera le Royaume du Christ ?

Lorsque le Royaume de Dieu sera établi – sous l’autorité directe de Jésus-Christ, le Fils de Dieu – à quoi ressemblera ce Royaume ? Que deviendront les chrétiens fidèles qui auront été ressuscités (1 Corinthiens 15 :51-52) ? Comment le Royaume sera-t-il organisé ? Comment s’établiront les contacts entre les saints ressuscités et les êtres humains non convertis, qui seront encore vivants sur la terre ?

La Bible nous fournit des dizaines de versets qui décrivent le futur gouvernement du Christ. Ce sera un système hiérarchisé dirigé du haut vers le bas par Jésus-Christ, qui en sera le Roi des rois (Apocalypse 19 :16). Nous pouvons lire : « Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15) !

En ce temps-là, les saints chanteront un « cantique nouveau », inspiré, qui s’adressera au Christ en ces termes : « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu a racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume [des rois] et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5 :9-10). Ainsi, en fin de compte, le Royaume du Christ ne sera pas établi dans les cieux, mais sur cette terre. Comme Gibbon l’expliquait, c’est ce que l’Église primitive – guidée par l’Esprit de Dieu – croyait et enseignait. Ce n’est pas une nouvelle idée étrange. Au contraire, cette vérité fut lentement « gommée » au fur et à mesure que la jeune Église catholique adoptait divers concepts non chrétiens, relatifs aux cieux, à l’enfer et à la nature de l’âme. Comme Gibbon l’explique : « Lorsque l’édifice de l’Église fut presque entièrement achevé, on mit de côté les instruments qui avaient servi à sa construction. La doctrine du règne de Jésus-Christ sur la terre, traitée d’abord d’allégorie profonde, parut par degrés incertaine et inutile ; elle fut enfin rejetée, comme l’invention absurde de l’hérésie et du fanatisme » (volume 1, page 404).

En écrivant aux chrétiens de Corinthe, l’apôtre Paul mentionna quelle serait la récompense attribuée aux véritables chrétiens : « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? » (1 Corinthiens 6 :2-3). Ainsi, nous voyons que les saints jugeront « le monde » – et qu’ils ne seront pas assis en rond dans les cieux, à ne rien faire !

Les disciples de Jésus « croyaient que le royaume de Dieu allait paraître bientôt » (Luc 19 :11, version Ostervald). Afin de remédier à leur incompréhension, le Christ leur donna la parabole de l’homme de haute naissance, qui devait s’absenter de son pays. Dans cette parabole, Jésus décrivit comment certains de Ses disciples recevraient des récompenses en fonction de l’usage avisé qu’ils feraient de leurs talents, ou de leur argent. Lorsque l’un d’eux vint lui dire « Seigneur, ta mine a rapporté dix mines » Jésus répondit : « C’est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes ». Un second serviteur vint en disant que sa mine avait rapporté cinq mines, et Jésus répondit : « Toi aussi, sois établi sur cinq villes » (versets 16-19). Bien sûr, certains théologiens modernes tentent de « spiritualiser » ces exemples. Mais, de la Genèse à l’Apocalypse, les Écritures révèlent clairement que Dieu établira un gouvernement littéral sur cette terre,sous Jésus-Christ !

Le roi David, qui sera ressuscité des morts en même temps que les autres saints de Dieu, gouvernera les douze nations issues d’Israël, sous l’autorité directe de Jésus-Christ ! En décrivant comment Israël sera ramené de son ultime captivité après le retour du Christ, le prophète Jérémie écrivit : « En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, je briserai son joug de dessus ton cou, je romprai tes liens, et des étrangers ne t’assujettiront plus. Ils serviront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai » (Jérémie 30 :8-9).

Notez que notre Créateur inspira également le prophète Osée à décrire cette vérité fondamentale au sujet de l’organisation du gouvernement futur du Christ : « Après cela, les enfants d’Israël reviendront ; ils chercheront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi ; et ils tressailliront à la vue de l’Éternel et de sa bonté, dans la suite des temps » (Osée 3 :5).

Un gouvernement organisé

Dieu inspira également le prophète Ézéchiel à souligner ce point en annonçant que, dans les « derniers jours », toutes les tribus d’Israël seraient rassemblées en une seule nation : « Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique » (Ézéchiel 37 :24).

Le roi David gouvernera-t-il directement les douze tribus – les nations – descendant de Jacob ? Non. Il y aura toute une structure établie de façon ordonnée, constituée de dirigeants choisis par nomination, et non pas sortis des urnes ou bénéficiaires de tractations politiques. Comme Jésus l’a dit à Ses apôtres vers la fin de Sa vie physique : « C’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël » (Luc 22 :29-30).

Le gouvernement dans le monde de demain sera mis en place par le Christ, le Roi des rois. Sous Son autorité, le roi David régnera sur tout Israël. Sous le roi David, les douze apôtres ressuscités gouverneront chacun l’une des douze tribus, ou nations, d’Israël.

Les véritables « saints » de Dieu – c’est-à-dire les vrais chrétiens qui auront cru et obéi à ce que la Bible enseigne – auront l’opportunité de gouverner les différentes villes de ce monde, sous cette structure. Or, comme le schéma biblique s’adresse premièrement aux Juifs, puis aux Gentils, nous pouvons être certains que ce même modèle d’organisation sera établi sur les nations gentilles de la terre – à savoir, un gouvernement littéral dirigé par Jésus-Christ, le « Prince de la Paix », qui finira par imposer une paix durable, ainsi qu’une façon de vivre joyeuse sur le monde entier. Chacun de nous, si nous restons des chrétiens fidèles, pourra contribuer à procurer cette paix et cette joie à toutes les nations, dans le monde de demain !

Voilà la fantastique Bonne Nouvelle ! Il s’agit-là du véritable Évangile, décrit dans la Bible. C’est la raison même du sang versé de Jésus, sacrifié pour nos péchés, et qui nous permet d’être réconciliés avec Dieu. Les véritables chrétiens, réconciliés avec Dieu et ayant reçu le don précieux du Saint-Esprit, se préparent à assister leur Sauveur à gouverner toute la terre. Durant le gouvernement millénaire du Christ, la terre sera débarrassée de l’influence de Satan et une magnifique époque de paix, de prospérité et de joie, sera instaurée. Le véritable mode de vie de Dieu sera restauré sur la terre. Les Écritures expliquent que Dieu enverra une fois encore « celui qui [nous] a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois » (Actes 3 :20-21).

Nous constatons que tous les saints prophètes ont proclamé la bonne nouvelle « des temps du rétablissement de toutes choses » – le Royaume du Christ à venir. Effectivement, l’Ancien Testament est rempli de références au sujet du Messie, qui viendra gouverner la terre entière !

Que feront les saints une fois ressuscités ?

Nous avons déjà vu que les saints ressuscités seront des « rois et des sacrificateurs » dans le Royaume de Dieu qui sera établi sur la terre (Apocalypse 5 :10). Nous pouvons également lire qu’au commencement du Millénium, Satan sera « lié » pour « mille ans […] afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis » (Apocalypse 20 :2-3). Ensuite, nous constatons que ceux qui auront fait partie de la première résurrection « seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (verset 6).

Les Écritures nous rappellent constamment que les sacrificateurs, dans l’ancien Israël, étaient les enseignants du peuple. Ce sont eux qui enseignaient la loi de Dieu et Son mode de vie au peuple d’Israël. Il est donc évident que les chrétiens, qui seront devenus des sacrificateurs dans le monde de demain, enseigneront tous les habitants de la terre selon le mode de vie divin. Une fois que Satan sera « lié », l’aveuglement qui couvrait la terre sera enlevé. Les gens comprendront la vérité et deviendront de mieux en mieux enseignables. Il faut en conclure que notre tâche sera infiniment plus facile qu’à présent, alors que Satan demeure encore « le dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4 :4).

À maintes reprises, dans la Bible, Dieu nous dit que « dans la suite des temps » – c’est-à-dire dans le monde de demain – le Christ et Ses saints enseigneront la loi du Dieu tout puissant à la terre entière : « Qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel » (Michée 4 :2). Et, également : « Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » (verset 3). Oui, les jeunes, hommes ou femmes, « n’apprendront » plus à se battre pour guerroyer.

Notre société, sous l’influence de Satan, dépense une très grande partie de ses ressources à la guerre et à l’armement. Lorsque la richesse d’une nation sera investie à des fins pacifiques, il n’est pas difficile d’imaginer à quel point les villes seront magnifiques, de même que les parcs nationaux et l’environnement dont jouira le monde ! Il y aura également un contraste frappant par rapport à notre monde actuel, où tant de gens ne possèdent ni maison, ni le nécessaire. Les Écritures nous révèlent que, dans le monde de demain, chacun sera propriétaire de son bien, car alors : « Ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler » (verset 4).

Selon le prophète Ésaïe, lorsque « la montagne » (autrement dit : le Royaume) de Dieu sera fondée dans « la suite des temps […] Des peuples s’y rendront en foule […] afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel » (Ésaïe 2 :1-3). Qu’est-ce que cette loi ? S’agit-il de la loi de la circulation ou d’une autre loi administrative ? Évidemment pas ! Tous ceux qui lisent honnêtement ces versets comprennent qu’il s’agit de la loi divine, spirituelle – c’est-à-dire des Dix Commandements ! En effet, durant le règne du Christ sur la terre, chacun apprendra à vivre selon un mode de vie entièrement basé sur les Dix Commandements !

Quoique beaucoup de théologiens avancent des arguments habiles pour tenter de prouver que la loi divine fut « annulée », cette grande loi spirituelle sera, dans peu de temps, le fondement de toute la société. À ce propos, si vous souhaitez en savoir plus, ou mieux comprendre et mieux pratiquer cette loi magnifique, contactez-nous et demandez-nous un exemplaire gratuit de notre brochure intitulée Les Dix Commandements.

Comment sera la vie dans un monde où chacun connaîtra et pratiquera la loi divine ? Le règne du Christ sera une époque de paix telle que même la nature des animaux sauvages sera changée (Ésaïe 11 :6-8). En conséquence : « Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (verset 9).

Les Écritures montrent que l’humanité ne sera pas abandonnée à son sort, lorsque la population sera libérée de la terrible captivité et des souffrances qu’elle aura endurées, au cours de la Grande Détresse et du Jour du Seigneur : « Ceux qui t’instruisent ne se cacheront plus, mais tes yeux verront ceux qui t’instruisent. Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y ! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche » (Ésaïe 30 :20-21). Administré par la loi divine, ce sera un temps de paix et de bonheur : « Sur cette route, point de lion ; nulle bête féroce ne la prendra, nulle ne s’y rencontrera ; les délivrés y marcheront. Les rachetés de l’Éternel retourneront, ils iront à Sion avec chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête ; l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissements s’enfuiront » (Ésaïe 35 :9-10).

Les saints deviendront des enseignants

À cette époque, les « saints » ressuscités enseigneront à tous les peuples de la terrele mode de vie divin, basé sur les Dix Commandements. Cela générera un monde de paix et de joie éternelle. Puisque le Christ est « le premier parmi les prémices », il nous est possible de Le prendre en exemple pour comprendre de quelle façon les saints ressuscités apparaîtront et agiront au cours du Millénium. Aujourd’hui, Jésus-Christ existe dans une gloire ineffable. Au cours d’une vision, l’apôtre Jean vit le Christ dans Sa gloire : « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il avait été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux » (Apocalypse 1 :14-15).

L’apôtre Jean écrivit également : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jean 3 :2). En effet, nous serons littéralement « semblables » à Jésus-Christ ! Nous serons « glorifiés » à la résurrection en tant que fils à part entière de Dieu, et frères à part entière de Jésus-Christ ! Car la Bible affirme que le Christ devait être « le premier-né de beaucoup de frères » (Romains 8 :29).

Comment le Christ, en personne, enseigna-t-Il les gens une fois qu’Il fut glorifié ? Après Sa résurrection, Il apparut plusieurs fois aux apôtres et à d’autres personnes. Néanmoins, ces derniers ne Le reconnurent pas sur le champ – Il différait un peu de l’aspect qu’Il avait lorsqu’Il était encore physique. Toutefois, le Christ ressuscité apparut presque toujours comme un être humain, dialoguant en tant que tel, de sorte que Ses interlocuteurs pouvaient comprendre ce qu’Il disait sans être effrayés. Souvenez-vous du récit de Marie-Madeleine qui, au premier abord, ne réalisa pas qu’elle venait de voir le Christ ressuscité. Quelques instants plus tard, lorsqu’Il lui parla sur un ton naturel et Se révéla à elle, elle amorça un mouvement en Sa direction, mais Jésus lui dit : « Ne me touche pas » (Jean 20 :14-17).

Plus tard, Jésus apparut à Ses disciples dans le lieu où ils étaient rassemblés et dit : « La paix soit avec vous ! Puis Il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois » (versets 26-27).

Il est donc manifeste que tous ceux qui auront « vaincu » et qui seront parmi les saints ressuscités auront la faculté d’enseigner la population de la terre en apparaissant personnellement, comme le fit Jésus avec Ses apôtres. Il est certain que les chrétiens ressuscités, qui seront au service de Jésus-Christ dans le Millénium, apparaîtront parfois avec une grande splendeur, et à d’autres moments, ils se feront entendre tout en restant invisibles comme mentionné dans Ésaïe 30. Cependant, souvent, ils apparaîtront également sous forme humaine, comme ce fut le cas avec Jésus lorsqu’Il Se présenta au milieu des apôtres, et même, plus tard, lorsqu’Il mangea avec eux au bord de la mer de Galilée (Jean 21 :12-15).

Il ne fait pas de doute qu’il y aura des occasions qui se présenteront aux êtres humains de rencontrer les saints ressuscités, et ils seront tout émerveillés de dire à leurs amis : « C’était l’un d’entre eux » !

Serez-vous « l’un d’entre eux » ? C’est à vous d’y répondre et de le vouloir, après avoir commencé à comprendre le véritable Plan divin. Si Dieu vous appelle à faire partie de Ses prémices, Il vous accorde une opportunité fantastique. En effet, Jésus a dit : « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l’étoile du matin » (Apocalypse 2 :26-28).

Les chrétiens d’aujourd’hui doivent vraiment « aller de l’avant », pour montrer à Dieu qu’ils recherchent premièrement Son Royaume. Cela doit être le but prioritaire d’un chrétien ! Souvenez-vous du commandement de Jésus : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33). Le Royaume de Dieu est très réel. Il arrivera bientôt. Il nous faut en prendre conscience profondément et nous préparer à y participer, car nous aurons le privilège d’enseigner à ce monde souffrant, déchiré par les guerres, le chemin de la paix et de la joie dont Dieu parle à travers la Bible.

Nous devons nous soumettre entièrement au Christ, pour Le laisser vivre Sa vie d’obéissance en nous, et pour Lui permettre de conclure avec nous – en tant qu’Israël spirituel – la « nouvelle alliance » décrite dans Sa parole : « Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple » (Jérémie 31 :33).

Puisse Dieu vous faire comprendre Son Plan et Son dessein magnifique, qui sont en action en ce moment. Puisse-t-Il nous accorder, à nous tous, le zèle de nous préparer à cette époque, au cours de laquelle nous pourrons aider, servir, et enseigner les voies et les lois de notre Dieu tout puissant. Le but de chaque vrai chrétien devrait être, par-dessus tout, de devenir, un jour, un enfant de Dieu né d’esprit et faire partie du Royaume – ou du gouvernement de Dieu – que Jésus-Christ établira bientôt sur cette terre !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +