Le gouvernement mondial à venir !

Commenter cet article

Les prophéties bibliques nous disent qu’à la fin des temps, une puissance mondiale dominera l’économie, la politique et le pouvoir militaire sur cette planète. Cette puissance conduira l’humanité au bord de l’autodestruction totale. Mais il ne s’agira pas d’un gouvernement mondial comme ceux imaginés par les théories conspirationnistes – puis il sera suivi par un autre gouvernement mondial, encore plus puissant, qui apportera finalement la paix au monde entier !


Depuis la tour de Babel, l’humanité a rêvé d’un gouvernement mondial. Alors que Dieu avait ordonné aux hommes de se disperser sur la Terre, ceux-ci décidèrent de rester dans un même lieu, au mépris du souhait de leur Créateur. La volonté de Dieu n’était pas que l’humanité soit regroupée à ce moment-là dans un seul et même endroit, sous un gouvernement humain, et Il intervint afin de la disperser à la surface de la Terre en confondant leur langage (Genèse 11 :1-9). Depuis lors, chaque royaume humain qui s’est élevé en essayant d’atteindre un tel niveau de puissance a fini par s’effondrer.

Le monde sera-t-il un jour sous le contrôle d’un gouvernement mondial unique ? Une telle autorité mondiale s’élèvera-t-elle parmi les hommes et que pouvons-nous en attendre ? Réalisera-t-elle nos espoirs ou nos peurs ? La Bible apporte les réponses ! La parole de Dieu nous dit non seulement qu’un gouvernement humain tyrannique cherchera à contrôler toute la Terre, mais aussi qu’un gouvernement mondial couronné de succès apportera finalement la paix tant désirée par l’humanité. Vous devez connaître l’avenir du monde et de son futur gouvernement !

 

Des tentatives ratées

À travers l’Histoire, tous les empires mondiaux tombèrent en ruine après avoir atteint leur apogée. Par exemple, le grand Empire babylonien avait conquis de nombreuses nations, dont le royaume de Juda au Moyen-Orient. Ce vaste empire possédait les célèbres jardins suspendus de Babylone, une des sept merveilles du monde antique. L’historien Hérodote écrivit : « Babylone est la plus célèbre et la plus forte […] Elle est si magnifique, que nous n'en connaissons pas une qu’on puisse lui comparer » (Histoire d’Hérodote, tome 1, section 178, traduction Pierre-Henri Larcher). Mais elle tomba sous le jugement divin à cause de sa dépravation et de son déclin moral. L’écriture était sur la muraille et l’armée perse s’empara de la ville soi-disant imprenable de Babylone

Les rêves de tels gouvernements mondiaux sont-ils morts ? De nos jours, des voix s’élèvent encore pour appeler à un gouvernement mondial qui résoudrait les conflits et les problèmes internationaux. Certains Européens envisagent une résurgence de l’Empire romain. Le bâtiment du Parlement européen à Strasbourg évoque le récit de la tour de Babel, en affichant une structure à l’aspect inachevé et représentant l’espoir de l’Union européenne d’unifier de nombreux peuples de langues différentes sous son influence.

De tels espoirs ont émergé en Europe après que le continent a connu deux guerres dévastatrices sur son sol. Mais de tels efforts peuvent-ils réussir entre les mains de leaders nationalistes ? L’Histoire révèle à quoi nous attendre.

À la fin de la Première Guerre mondiale, le président des États-Unis, Woodrow Wilson, proposa de créer la Société des Nations qui travaillerait en faveur de la paix mondiale. Cette institution échoua et, seulement une génération plus tard, le monde connut une autre guerre mondiale. Après la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, les Nations Unies furent créées avec le même objectif. Cependant, les troubles dans le monde actuel sont la preuve que les 193 États-membres de l’ONU n’ont pas réussi à établir une paix mondiale durable. L’Union européenne est également aux prises avec les pressions nationalistes.

En mai 2015, le pape François écrivait dans sa lettre encyclique : « La maturation d’institutions internationales devient indispensable, qui doivent être plus fortes et efficacement organisées, avec des autorités désignées équitablement par accord entre les gouvernements nationaux, et dotées de pouvoir pour sanctionner […] Il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon Prédécesseur, (saint) Jean XXIII » (Laudato Si, 175).

 

Gouvernements humains, faiblesses humaines

Qui serait en charge d’une telle « véritable Autorité politique mondiale » ?

Historiquement, les autorités mondiales ont servi des fins égoïstes de domination mondiale. Benito Mussolini planifiait ainsi une résurgence de l’Empire romain :

« La “soif de gloire militaire”, avouée par Benito Mussolini lui-même, prit l’ascendant sur sa grande intelligence, sa perspicacité psychologique et sa sagacité politique en prenant le contrôle de ses décisions militaires. Initialement un révolutionnaire socialiste, il abandonna son parti pour soutenir l’intervention italienne dans la Première Guerre mondiale. Après la guerre, pendant laquelle il servit en tant que fusilier, Mussolini décida que son destin était de diriger l’Italie comme un César moderne et de recréer l’Empire romain. Il fonda un mouvement paramilitaire fasciste en 1919-1921, qu’il utilisa pour marcher sur Rome et devenir Premier ministre, avant de s’emparer d’un pouvoir dictatorial (1925-1926) » (“Benito Mussolini”, History.com).

L’Italie s’allia à l’Allemagne pour créer la puissance de « l’Axe » qui fut défaite à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Y aura-t-il une autre tentative de résurgence de l’Empire romain ? Nous avons souvent parlé de ce sujet dans les pages du Monde de Demain. Le dernier livre de la Bible, l’Apocalypse, mentionne une bête symbolique représentant une superpuissance militaire, politique et économique qui, historiquement, s’est manifestée sous les traits de l’Empire romain. L’Apocalypse prophétise une dernière résurgence de cet Empire et de son influence mondiale.

Cette superpuissance qui dominera le monde en est à ses balbutiements. La résurgence prophétisée de l’Empire romain à la fin des temps sera conduite par un puissant dirigeant appelé « la bête ». Dans Apocalypse 17, nous lisons que dix rois ou dix royaumes, symbolisés par les cornes de la bête, « donneront » ou remettront leur souveraineté à ce dictateur : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête » (versets 12-13).

Cette superpuissance se vantera de sa force politique, économique et militaire. Les empires mondiaux du passé ont utilisé la puissance militaire pour réussir à contrôler les nations. Hans Morgenthau, un des plus grands spécialistes de la politique internationale de son époque, parla de « la lutte pour la puissance et la paix ». Il résuma ainsi ce qu’il qualifia de fausse solution pour la conquête mondiale :

« Par conséquent, un État mondial créé par la conquête, et dépourvu du soutien de la communauté internationale, peut seulement réussir à maintenir la paix au sein de ses frontières s’il peut créer et maintenir une discipline et une loyauté totales parmi les millions de soldats et de policiers nécessaires pour imposer son autorité sur une humanité réticente. Un tel État mondial serait un monstre totalitaire qui reposerait sur des pieds d’argile. Le fait même d’y penser donne des frissons dans le dos » (Politics Among Nations, 4ème édition, page 496).

 

D’anciennes prophéties pour notre époque

La Bible décrit une puissance mondiale aux pieds d’argile qui apparaîtra à la fin des temps ! Le prophète Daniel a décrit symboliquement quatre empires mondiaux qui s’achèveront avec la dernière résurgence de l’Empire romain. Dieu avait adressé au roi de Babylone, Nebucadnetsar, un songe révélant l’ordre de ces royaumes. Daniel fut appelé devant le roi pour interpréter ce rêve :

« Ô roi, tu regardais, et tu voyais une grande statue ; cette statue était immense, et d’une splendeur extraordinaire ; elle était debout devant toi, et son aspect était terrible. La tête de cette statue était d’or pur ; sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses cuisses étaient d’airain ; ses jambes, de fer ; ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces » (Daniel 2 :31-34).

Quels empires ou royaumes cette statue représentait-elle ? La plupart des érudits bibliques s’accordent sur leur identité.

Daniel répondit au roi que la tête d’or représentait Nebucadnetsar lui-même et son Empire babylonien. Celui-ci fut remplacé par l’Empire médo-perse, représenté par la poitrine et les bras d’argent. Le ventre et les cuisses d’airain représentaient l’Empire gréco-macédonien d’Alexandre le Grand. Les deux jambes de fer représentaient l’Empire romain entre 31 av. J.-C. et 476 apr. J.-C. Finalement, les dix orteils des pieds de fer et d’argile représentent une résurgence à venir de l’Empire romain.

Les prophéties bibliques révèlent qu’une grande superpuissance s’élèvera en Europe et qu’elle sera une résurgence de l’Empire romain. Ce sera à la fois une puissance politique, militaire et économique. Apocalypse 18 parle de sa puissance économique. Le Dieu tout-puissant nous avertit de ne pas participer aux péchés de ce gouvernement mondial charnel ! L’apôtre Jean fut inspiré à écrire dans Apocalypse 18 :4-5 : « Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. »

Ce règne mondial de la bête à la fin des temps ne sera pas soutenu par Jésus-Christ, mais par une autorité de contrefaçon supportée par le « dragon » ou Satan le diable :

« Et il lui fut donné [à la bête] une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ; il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois. Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. Il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dans le livre de vie de l’Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde » (Apocalypse 13 :5-8).

 

Un futur gouvernement mondial très différent

En revenant au songe de Nebucadnetsar, nous voyons que la statue représentant les puissances dominantes mondiales – s’achevant avec une résurgence de l’Empire romain – fut détruite. Mais de quelle façon ? Daniel expliqua au roi :

« Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre » (Daniel 2 :34-35).

La pierre qui frappa les empires charnels représentait le Royaume de Dieu à venir. Comme Daniel l’a proclamé : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et détruira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (verset 44).

Ce dernier gouvernement, représenté par la pierre, ne sera pas juste une tentative humaine de plus pour tenter de s’autogouverner – qu’il s’agisse du socialisme, du communisme, du fascisme, de la monarchie, de la démocratie, ou de toute autre forme de gouvernance imaginée par les hommes.

Quelle que soit leur forme de gouvernement, les nations actuelles vivent toutes selon un mode de vie égoïste qui conduira à la Troisième Guerre mondiale et à la grande tribulation dont Jésus a parlé dans Matthieu 24 :21-22 !

La bonne nouvelle est que le gouvernement mondial à venir, représenté par la pierre qui « se détacha sans le secours d’aucune main », sera bénéfique pour tous les peuples et toutes les nations. Ce gouvernement s’appelle le Royaume de Dieu ! Le dirigeant de ce royaume sera Jésus-Christ, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, Celui qui a fait l’expérience de vivre dans la chair humaine. Celui qui a versé Son sang afin que nos péchés soient pardonnés.

Souvenez-vous comment Jean-Baptiste a rendu témoignage du Messie, Jésus-Christ : « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1 :29). Oui, ce dirigeant mondial sera un Roi aimant et compatissant. Mais Il aura aussi le pouvoir de mettre fin à l’oppression, à la rébellion, à l’injustice et à la guerre. Le prophète Ésaïe nous donna ce message inspirant concernant le gouvernement mondial à venir : « Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et on appellera son nom, Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. À l’accroissement de son empire, et à la paix, il n’y aura pas de fin, sur le trône de David et dans son royaume, pour l’établir et le soutenir en jugement et en justice, dès maintenant et à toujours. La jalousie de l’Éternel des armées fera cela » (Ésaïe 9 :5-6, Darby).

 

Un gouvernement de paix véritable

Remercions Dieu pour la forme de gouvernement équitable qui garantira la paix mondiale pour toutes les nations ! Le monde possèdera une législation universelle qui assurera la bonne forme de liberté. En parlant du siège de ce gouvernement, Michée a écrit : « Des nations s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel » (Michée 4 :2).

Finalement, Jérusalem, la ville au centre d’un conflit à notre époque, portera bien son nom qui signifie « cité de la paix ». Les industries militaires dans le monde ne fabriqueront plus d’armes, mais des instruments de paix. Le Christ châtiera les nations et les peuples guerriers. Les armes de guerres seront transformées en outils de paix et de productivité. Certains d’entre vous avez peut-être déjà vu la sculpture devant le siège des Nations Unies, à New York, qui représente un homme frappant une épée pour en faire un soc de charrue. Imaginez comment le monde sera transformé en abandonnant sa conduite destructive pour adopter une attitude constructive, comme nous le lisons dans Michée 4 :3 : « Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux [outils agricoles], et de leurs lances des serpes ; une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. »

Qui aidera le Christ à diriger les nations et à établir la paix ? L’apôtre Pierre demanda un jour à Jésus quelles responsabilités lui et ses collègues apôtres auraient dans l’époque à venir. « Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël » (Matthieu 19 :28).

Le gouvernement de Dieu sera organisé avec des gouverneurs, des rois et des sacrificateurs fidèles. Dans notre brochure gratuite, Le merveilleux monde de demain, M. Roderick Meredith écrivit ceci concernant l’organisation du Royaume de Dieu :

« Qui régnera sous le Christ ? Dieu a assurément préparé Abraham à occuper une position dominante dans le monde à venir. Les Écritures disent en effet que “l’héritage du monde a été promis à Abraham” (Romains 4 :13). Dieu récompensera Abraham pour sa foi en lui donnant une position d’autorité sur l’ensemble de la Terre !

« Dans Ézéchiel 37 :15-28, Dieu montre qu’Il réunira Israël et Juda. Il déclara au sujet de ces deux nations : “Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes” (verset 22) » (page 6).

Le roi David était un homme selon le cœur de Dieu (Actes 13 :22). David dirigeait à la fois les royaumes de Juda et d’Israël, et il aura cette responsabilité dans le gouvernement mondial à venir (Ézéchiel 37 :24). Contactez-nous afin de recevoir un exemplaire gratuit de notre brochure Le merveilleux monde de demain.

 

Votre part dans le monde de demain !

Nous voyons que de grands personnages bibliques comme Abraham, Isaac, Jacob ou David auront des postes d’autorité dans le gouvernement mondial et divin à venir. Mais qu’en est-il de vous ? Les vrais disciples actuels hériteront-ils aussi le Royaume ? Quel sera leur rôle dans ce gouvernement ?

Jésus-Christ déclara à Ses fidèles disciples qu’ils pourront hériter la Terre (Matthieu 5 :5) et le Royaume (Matthieu 25 :34).

Comment les saints (les fidèles disciples du Christ) serviront-ils et régneront-ils dans le Royaume ? Apocalypse 2 :26 nous dit que ceux qui vaincront le péché pendant cette vie, avec l’aide du Christ, recevront l’autorité sur les nations dans le monde à venir. Apocalypse 5 :10 atteste qu’ils deviendront « un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »

Oui, vous pouvez faire personnellement partie du Royaume divin ! Dieu appelle des gens au Christ dans toutes les nations afin qu’ils entrent dans Son Royaume – ce gouvernement mondial imminent. Vous devez vous y préparer. Étudiez la Bible. Imaginez la transformation de ce monde sous l’autorité du Roi des rois. Le glorieux Royaume de Dieu engendrera une beauté et une productivité que le monde n’a jamais connues. Dieu a béni la Terre avec des montagnes majestueuses, des vallées fertiles et des plaines agricoles. Nous nous émerveillons à la vue des lacs cristallins ou des océans rugissants. Nous apprécions la grande diversité de fleurs et de plantes, d’oiseaux, d’animaux terrestres et aquatiques. Cependant, cette nature sera encore plus magnifique dans le monde à venir. Le comportement même des animaux sera changé. Ésaïe nous donne une vision de cette période de mille ans à venir, pendant laquelle le Christ régnera avec les saints :

« Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Ésaïe 11 :6-9).

Ce monde nouveau arrivera bientôt ! Vous devez prier : « Que ton règne vienne ! » Et vous devez surveiller les tendances prophétiques et les signes annonçant le retour du Christ !