Gardez-vous des faux prophètes !

Commenter cet article

Cela va arriver. Bientôt. La Bible indique clairement qu’une vague de faux prophètes va déferler à la fin de cette époque !


Ces hommes vains et obstinés pourraient même affecter la vie de milliers d’entre vous qui êtes abonnés au Monde de Demain, si vous les laissez faire. Au sein de cette Œuvre, nous vous avons montré à maintes reprises la « voie » même que Jésus-Christ enseigna à Ses disciples. Nous avons distribué gratuitement des millions de revues et de brochures, traitant des Dix Commandements et de la façon de les observer avec l’aide divine. Nous vous avons régulièrement exhortés à intégrer le « christianisme originel », tel que vécu par Jésus-Christ et les apôtres, un christianisme fondé sur l’obéissance à la Loi d’amour et à la voie de Dieu.

Au fil du temps, de nombreux faux docteurs apparaîtront et tâcheront de détourner des gens sincères de la véritable Œuvre de Dieu. Il en a toujours été ainsi. L’apôtre Paul dut mettre en garde les anciens de Corinthe : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20 :29-30). Jésus Lui-même nous avertit : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? […] C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (Matthieu 7 :15-16, 20).

Réfléchissez !

Quels sont les « fruits », les résultats, que produisent ceux qui apprennent sincèrement à suivre l’exemple du Christ et des apôtres originaux ? Ces individus s’efforcent véritablement de s’aimer et de se servir les uns les autres ainsi que leur prochain. Ils aiment Dieu, le Créateur, observent avec joie Ses sabbats hebdomadaires et Ses Jours saints annuels et suivent, par le Christ qui vit en eux, la voie des Dix Commandements.

En revanche, lorsqu’un esprit de doute et de découragement est semé parmi le peuple de Dieu, concernant souvent des « points techniques » mineurs et de faible importance à l’égard de la prophétie ou de la chronologie, les « fruits » – le résultat – ne sont pas bons. L’apôtre Paul incita Timothée à insister sur « la saine doctrine ». Il l’engagea à « rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d’autres doctrines, et de ne pas s’attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu’elles n’avancent l’œuvre de Dieu dans la foi. Le but de cette recommandation, c’est un amour venant d’un cœur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère » (1 Timothée 1 :3-5).

Toutes les vraies doctrines impliquent l’observance des commandements de Dieu et ont pour fondement l’amour (verset 5) et le service à l’égard d’autrui. Les véritables ministres de Jésus-Christ donnent tous de l’importance à cette façon de faire, à ce mode de vie. Ils s’humilient et s’efforcent de leur mieux à encourager et à servir le peuple de Dieu. Dans sa dernière lettre, telle que conservée dans la Bible, l’apôtre Pierre invita les ministres qu’il encadrait à paître le troupeau « non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau » (1 Pierre5 :3). Et l’apôtre de poursuivre : « De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable » (versets 5-6).

La Bible rapporte qu’à l’époque apostolique, lorsque l’un des premiers faux apôtres se mit à séduire les gens, il se donnait « pour un personnage important » (Actes 8 :9). À la fin, l’ultime grande rébellion contre Dieu sera orchestrée par un homme intraitable et vain, « l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu » (2 Thessaloniciens 2 :4).

Prenez garde si un individu, homme ou femme, s’autoproclame « apôtre » ou « prophète » ! Dieu nous avertit régulièrement : « Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé » (Matthieu 23 :12 ; Luc 14 :11 ; 18 :14).

Aucun d’entre nous, au sein de cette Œuvre qui produit le programme télévisé du Monde de Demain ainsi que cette revue, n’a jamais essayé de se proclamer « prophète » ou « apôtre ». La parole de Dieu révèle quelles sont les « preuves » d’un apostolat, à savoir « des signes, des prodiges et des miracles » (2 Corinthiens 12 :12). Il n’est personne qui soit en vie aujourd’hui et qui manifeste ce genre de preuves, révélant ainsi une authentique position d’apôtre ou de prophète.

En fin de compte, je tiens à vous avertir sérieusement, au nom de Jésus-Christ, qu’un « homme impie » paraîtra à la fin de cette époque (2 Thessaloniciens 2 :3). Il accomplira de puissants « signes », afin de séduire des millions d’êtres humains confus – et ce, du vivant de la plupart d’entre vous ! Sous l’inspiration divine, l’apôtre Jean décrivit ce dernier comme étant « une autre bête » (Apocalypse 13 :11). Cet individu se servira de la puissance de l’Empire romain ressuscité, sans en être le dirigeant politique ou militaire. Ce sera une puissante personnalité religieuse, qui séduira des millions de gens ! L’apôtre Jean s’y réfère en ces termes : « Elle opérait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête qui avait été blessée par l’épée et qui vivait » (versets 13-14).

« Faire descendre du feu du ciel », en notre époque moderne ?

En effet ! Cela ne se produira certainement pas avant plusieurs années, mais se réalisera néanmoins au cours de la vie de beaucoup d’entre vous !

Notez que Dieu annonce que ce futur chef religieux séduira « les habitants de la terre » par les miracles spectaculaires qu’il accomplira (verset 14). Gardez en mémoire les avertissements divins : « Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ? À la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple » (Ésaïe 8 :19-20). La « clé » consiste à rejeter tout individu se déclarant apôtre ou prophète et qui cherche à vous éloigner de la loi de Dieu ou à détourner votre attention de Son Œuvre. Cela correspond aux nombreuses mises en garde du Christ et des apôtres.

Assurez-vous donc d’obéir à ce commandement divin : « Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité » (2 Timothée 2 :15). Si vous vous « nourrissez du Christ » et buvez de la parole de Dieu, qui révèle Ses pensées, il sera très difficile de vous séduire ! Comme le proclama Jésus, considérez toujours les « fruits ». Celui qui se présente comme prophète ou apôtre est-il véritablement humble, sert-il les autres et leur enseigne-t-il le mode de vie fondé sur les Dix Commandements et le Sermon sur la montagne ? Ou cherche-t-il simplement à ce qu’on le « suive », tout en avançant des idées et des concepts non bibliques ou sans importance ? Prêche-t-il et met-il en pratique la voie du service aux autres et de l’humilité, selon l’exemple de Jésus-Christ ? Ou ses enseignements ont-ils pour but de le mettre en avant ?

Afin de ne pas compromettre votre vie éternelle, souvenez-vous toujours de la magnifique description du véritable christianisme que l’apôtre Paul énonça en un seul verset : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au [du] Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20). Avant d’accepter les enseignements d’un quelconque « prophète » ou « apôtre », posez-vous la question : « M’influence-t-il au point de laisser le véritable Christ de la Bible vivre Sa vie en moi par le Saint-Esprit, ou manque-t-il quelque chose ? »

Ce qui « manque » pourrait faire la différence entre la vie et la mort éternelles ! Comme l’a ordonné Jésus- Christ : « Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne » (Apocalypse 3 :11).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +