Votre glorieuse destinée au-delà de la mort

Commenter cet article

Lorsque nous regardons le ciel, il y a de quoi être abasourdi par tout ce que nous voyons à des millions, voire des milliards d’années lumière de nous. Cependant, la plupart d’entre nous n’auront pas la possibilité, de leur vivant, de voyager à plus de quelques kilomètres d’altitude au-dessus de la Terre. Pourrait-il y avoir un plan magnifique pour ce vaste univers – un plan dont vous feriez partie ?


Aimeriez-vous voyager aux confins de l’univers ? Le télescope Hubble a révé­lé des images grandioses, à vous couper le souffle, de galaxies et de nébuleuses fort lointaines. Beaucoup d’entre elles ont des noms imagés : les galaxies de la Roue du Chariot et du Tê­tard, ainsi que les nébuleuses du Cône, du Crabe, de l’Aigle, du Lagon et du Cygne. Nous pouvons voir ces images splendides et nous émerveiller avec étonne­ment, tout en sachant qu’elles sont hors de notre por­tée – mais le sont-elles vraiment ?

À l’heure actuelle, seul un tout petit nombre d’êtres humains s’est s’aventuré au-delà de l’orbite basse de notre planète Terre. Très peu sont allés jusqu’à la Lune. Et pas un seul homme n’a encore voyagé jusqu’à Mars, notre planète voisine, même si plusieurs na­tions ont déjà entrepris les premiers préparatifs pour mener à bien une telle mission dans les années à venir.

Alors, voyagerez-vous loin de la Terre, pendant votre courte existence humaine ? Ou bien, n’au­rez-vous jamais l’opportunité de voir « de près » ce qu’il y a « là-bas », si loin de notre planète ? Étonnam­ment, et bien que peu de personnes comprennent cette vérité surprenante, la Bible révèle que les êtres humains vivront non seulement au-delà de la mort, mais qu’en plus, Dieu a prévu pour les chrétiens fidèles – ceux qui choisissent Sa façon de vivre aux voies du monde pécheur, qui mènent à la mort – un avenir glo­rieux qui englobe la planète Terre et l’univers entier !

Nous régnerons

Les chrétiens ressuscités « flotteront-ils dans les cieux toute la journée », comme le prétend la croyance popu­laire ? Ou feront-ils autre chose de beaucoup plus im­portant pour servir Dieu ? Que nous révèlent les Écri­tures sur nos fonctions à venir et le lieu où nous serons ? « Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume [des rois] et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils ré­gneront sur la terre » (Apocalypse 5 :9-10).

Vous devez connaître votre ultime et glorieuse des­tinée ! Vous devez connaître votre magnifique avenir au-delà de la mort. Notez : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrifica­teurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :6).

Beaucoup de gens connaissent l’oratorio d’Haendel, Le Messie, qui reprend ces paroles prononcées dans le ciel : « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15). Oui, les véritables chrétiens, qui feront partie de la pre­mière résurrection des morts au retour du Christ, ré­gneront avec Lui pendant une période de mille ans – aussi appelée le « Millénium » – puis pour l’éternité.

Dieu promet aux chrétiens fidèles de véritables responsabilités dans Son Royaume, comme l’illustre la parabole des mines (Luc 19). Au serviteur fidèle qui avait décuplé sa mine, « Il lui dit : C’est bien, bon servi­teur ; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes » (verset 17). Un autre serviteur multiplia sa mine par cinq. « Le second vint, et dit : Seigneur, ta mine a produit cinq mines. Il lui dit : Toi aussi, sois établi sur cinq villes » (versets 18- 19). Dieu est en train de nous préparer à des postes de responsabilités pour l’éternité !

La famille de Dieu

Une des vérités les plus fantastiques et encoura­geantes dans la Bible est que Dieu est en train de fon­der une famille ! Dieu est « le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom » (Éphésiens 3 :14-15). Il veut que chaque être humain choisisse vo­lontairement de devenir Son fils ou Sa fille ! Il nous de­mande de sortir des voies charnelles et pécheresses du monde : « Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puis­sant » (2 Corinthiens 6 :17-18).

Mais comment deviendrez-vous un fils spirituel, ou une fille spirituelle, de votre Père céleste ? C’est très important ! Nous devons premièrement reconnaître le Dieu tout-puissant comme le Créateur des cieux et de la terre. « Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6).

Vient ensuite une autre étape importante : « Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prê­chant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accom­pli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1 :14-15).

Oui, Jésus appelait à la repentance tous ceux qui L’écoutaient. Mais que cela signifie-t-il ? Nous de­vons nous repentir du péché, qui est la transgression des lois divines – la violation de Ses Dix Commande­ments ! Se « repentir » signifie changer notre esprit – exprimer des regrets vraiment sincères pour nos pé­chés, au point de changer radicalement notre façon de vivre pour marcher dans les voies de Dieu.

Lorsque l’Église du Nouveau Testament débuta, le jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre dit à ceux qui l’écoutaient : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Actes 2 :38- 39).

Après une repentance, une foi et un baptême véri­tables, Dieu accorde le don du Saint-Esprit. Une fois que vous l’avez reçu, vous devenez un enfant engendré de Dieu ! Nous devenons les propres héritiers de Dieu – et les cohéritiers du Christ. Lisez donc par vous-même : « Car tous ceux qui sont conduits par l’Es­prit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servi­tude pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adop­tion [ou de “filiation”], par lequel nous crions : Abba ! Père ! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui » (Romains 8 :14-17).

Notre héritage

Nous avons déjà vu un aperçu de notre héritage : nous hériterons la Terre (Matthieu 5 :5). Nous hériterons le Royaume (Daniel 7 :18 et Matthieu 25 :34). Nous hé­riterons la vie éternelle (Matthieu 19 :29). Remarquez que nous sommes maintenant héritiers de Dieu, mais pas encore en possession de notre héritage. Celui-ci sera accordé à la résurrection ! À partir de l’instant où nous devenons enfants de Dieu, nous devons croître dans la grâce et la connaissance du Christ (2 Pierre 3 :18) ! Nous développons Son caractère saint à mesure que nous apprenons et pratiquons Sa façon de vivre. Et cela nécessite une vie entière.

Que se passe-t-il après la mort ? De nombreuses dénominations religieuses enseignent que votre âme se retrouve soit dans un paradis heureux, soit dans un enfer brûlant ou au purgatoire. Mais que nous révèle la Bible ? Elle enseigne qu’il y a un esprit humain dans l’homme, et non une âme immortelle (1 Corinthiens 2 :11 ; Job 32 :8). La Bible déclare avec force que l’âme peut mourir : « L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » (Ézéchiel 18 :4, 20).

Jésus a dit : « Craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » (Matthieu 10 :28). La Bible nous apprend que les âmes ne sont pas immortelles. Au contraire, ces âmes sont mor­telles et elles peuvent être totalement détruites dans le feu de la géhenne. C’est le Christ qui le dit. Les pé­cheurs incorrigibles seront tourmentés et détruits dans un étang de feu. C’est la seconde mort (Apoca­lypse 20 :14). La seconde mort est définitive – il n’y a plus de résurrection possible après. Vous ne souhaitez certainement pas être jeté dans un étang de feu !

Nous serons changés

L’apôtre Paul a écrit : « Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibi­lité. Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps cor­ruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mor­tel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire » (1 Corinthiens 15 :50-54).

À la résurrection, tous les chrétiens fidèles naîtront dans la glorieuse famille de Dieu, en tant que Ses en­fants immortels et glorifiés ! Nous régnerons avec le Christ sur cette terre comme rois et sacrificateurs pen­dant mille ans, afin d’aider les peuples et les nations à apprendre le chemin qui mène à la paix, au bonheur, à l’harmonie et à la prospérité.

Après avoir grandi spirituellement durant leur vie, les chrétiens fidèles meurent dans la foi. Notez l’éloge qui leur est faite : « C’est dans la foi qu’ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises ; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu’ils cherchent une patrie. S’ils avaient eu en vue celle d’où ils étaient sortis, ils au­raient eu le temps d’y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est-à-dire une céleste. C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité » (Hébreux 11 :13-16).

Ceux qui sont morts dans la foi reposent actuelle­ment dans leur tombe, dans l’attente de la résurrection. Tous les véritables chrétiens attendent la résurrec­tion, car ils savent que le Christ Lui-même fut ressusci­té après être resté trois jours et trois nuits dans le tom­beau, « dans le sein de la terre » (Matthieu 12 :40). Notez ce point important : le Christ fut « déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résur­rection d’entre les morts » (Romains 1 :4).

Les Écritures nous disent que le Christ est « le pre­mier-né de beaucoup de frères » (Romains 8 :29). Oui, les chrétiens fidèles naîtront de nouveau lors de la ré­surrection des morts ! Nous serons les enfants glori­fiés de Dieu ! Nous hériterons la gloire et l’immortali­té. Nous ne serons plus des héritiers potentiels, mais nous aurons hérité le Royaume, la terre et la vie éter­nelle. Et ce n’est pas tout ! Finalement, la Nouvelle Jé­rusalem descendra des cieux sur la terre. Que se pas­sera-t-il ensuite ? Dieu « essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21 :4).

Et ceux qui ne seront pas sauvés ?

Oui, nous finirons tous par mourir un jour, mais il y aura ensuite un jugement pour ceux qui n’ont jamais eu l’opportunité d’accéder au salut ! C’est le jugement du grand trône blanc. Qu’arrivera-t-il aux milliards d’êtres humains qui ont vécu et sont morts sans avoir accepté le sacrifice du Christ ? Sont-ils perdus à ja­mais ? Non ! Dieu est juste et équitable. Il n’enverrait pas des êtres humains, spirituellement aveugles, dans un étang de feu sans leur avoir donné une chance de salut.

L’apôtre Jean a écrit : « Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône [de Dieu]. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres » (Apocalypse 20 :12).

Lors du jugement du grand trône blanc, les mil­liards d’êtres humains, qui étaient autrefois spiri­tuellement aveugles, apprendront enfin les leçons du passé. Ils auront la possibilité de se repentir réel­lement, de croire à l’Évangile et d’hériter finalement le Royaume de Dieu. L’apôtre Pierre a écrit : « Le Sei­gneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la pro­messe, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun pé­risse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2 Pierre 3 :9).

La gloire à venir !

Quel avenir merveilleux pour ceux qui répondent à l’ap­pel de Dieu ! La mort est un ennemi. Mais cet ennemi sera vaincu. Dieu donnera à Ses enfants glorifiés l’ex­traordinaire héritage de la vie éternelle et de l’univers entier ! « Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21 :7).

Notre destinée est glorieuse. En tant qu’êtres spi­rituels, nous ne serons pas limités par le temps et l’es­pace. Nous serons capables de voyager vers les galaxies les plus lointaines. L’univers entier sera le nôtre et nous y régnerons. « En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui soit soumis » (Hébreux 2 :8). Dieu donnera « toutes choses » à Ses enfants. Nous hériterons l’univers ! Comme nous dit le psalmiste : « Les cieux racontent la gloire de Dieu » (Psaume 19 :2).

Remerciez Dieu pour cette glorieuse destinée qu’Il vous a préparée, au-delà de la mort ! Priez pour que le Royaume de Dieu soit établi sur la planète Terre et ré­jouissez-vous dans l’amour personnel que Dieu vous porte !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +