Une repentance nationale et personnelle est nécessaire !

Commenter cet article

Comme la plupart de nos lecteurs de longue date le savent, au Monde de Demain, nous prêchons la bonne nouvelle du Royaume de Dieu depuis de nombreuses années et nous avertissons les nations occidentales que Dieu les jugera sévèrement, sauf si elles se repentent de leurs voies de plus en plus immorales et impies.


Parmi ces nations, le petit État d’Israël actuel – les descendants de l’ancienne tribu de Juda – ne fait pas exception. Puisque l’État juif s’identifie lui-même comme une nation s’efforçant d’obéir au Dieu d’Israël, sa responsabilité est plus grande que celle des nations non-israélites pour montrer l’exemple des valeurs bibliques et morales au reste du monde.

Cependant, l’État d’Israël actuel est une des nations les plus laxistes de la planète, au même titre que la France, la Belgique, la Suisse, le Canada et les autres nations de souche israélite qui rejettent totalement les valeurs sur lesquelles ces pays ont été bâtis.

Des difficultés pour Jérusalem !

Les Écritures révèlent qu’au retour du Messie, Jérusalem deviendra la capitale mondiale. Les Israélites repentis serviront le Roi des rois, assisté des apôtres qui gouverneront sur chacune des douze tribus d’Israël (Matthieu 19 :28). Nous anticipons ce jour glorieux où toutes les nations observeront la Fête des Tabernacles et monteront « à Jérusalem pour adorer le roi, l’Éternel des armées » (Zacharie 14 :16).

Mais les Écritures annoncent aussi l’époque difficile qui précédera le retour du Christ. Les prophéties bibliques révèlent que Jérusalem sera investie par une force militaire et un gouvernement étranger (Luc 21 :20). Dieu a révélé à l’apôtre Jean cette prophétie stupéfiante, mais bien réelle, concernant Jérusalem : « Alors on me donna un roseau semblable à une verge ; et l’ange se présenta, et dit : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, et l’autel, et ceux qui y adorent. Mais laisse le parvis extérieur du temple, et ne le mesure point ; car il a été donné aux Gentils ; et ils fouleront aux pieds la sainte cité, pendant quarante-deux mois » (Apocalypse 11 :1-2, Ostervald).

Pourquoi Dieu permettra-t-il aux Gentils d’investir Jérusalem ? Israël devrait s’examiner en comparant sa conduite nationale avec les Dix Commandements. L’État d’Israël actuel accomplit-il sa responsabilité vis-à-vis du reste du monde ? Ces standards s’appliquent aussi aux pays francophones occidentaux, ainsi qu’à toute la nation moderne d’Israël. Si ces peuples ne reconnaissent pas leur immoralité et ne s’en repentent pas, Dieu les punira et les corrigera avec force. Pour éviter la destruction prophétisée, il faut commencer à chercher Dieu de façon significative, individuellement et collectivement.

Les prophéties bibliques révèlent que des puissances politiques et religieuses auront une grande influence sur le cours de l’histoire de l’Israël moderne. Un grand faux prophète séduira des milliards de gens, en accomplissant des miracles allant jusqu’à faire descendre le feu du ciel (Apocalypse 13 :13-14). La puissance prophétisée de la « bête » conquerra les nations et finira même par lutter contre le Christ à Son retour (Apocalypse 17 :11-18) ! Souvenez-vous que le « chef » qui détruisit « la ville et le sanctuaire », en 70 apr. J.-C., était le dirigeant romain qui a accompli la prophétie de Daniel 9 :26. Ce dirigeant était une représentation de la bête des temps de la fin qui aidera les Juifs à reprendre les sacrifices d’animaux, avec un traité ou une « alliance » de sept ans (une “semaine” prophétique) – mais après trois ans et demi, il fera cesser les sacrifices. La Bible du Semeur traduit ainsi cette prophétie : « [Il] conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une septaine [une semaine prophétique] et, à la moitié de la septaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Dans le Temple sera établie l’abominable profanation, et cela durera jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée s’abatte sur le dévastateur » (Daniel 9 :27).

Le Christ nous dit de “veiller” !

Jésus nous a dit de surveiller l’arrivée de l’abomination de la fin des temps : « C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, – que celui qui lit fasse attention ! – alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes » (Matthieu 24 :15-16). Matthieu, le rédacteur de cet Évangile, insiste sur l’importance de « faire attention » ou de « comprendre » (Bible du Semeur). L’apôtre Paul rapporte que « l’homme impie » à venir, « s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu » (2 Thessaloniciens 2 :3-4).

Chers lecteurs, comme je vous y exhorte dans mon article, assurez-vous de surveiller le Moyen-Orient ! La situation actuelle pour la paix entre Israël et le gouvernement d’unité nationale palestinien montre que seule une pression extérieure pourrait provoquer un rapprochement temporaire. En fait, le pape François a organisé une « rencontre de prière » avec les dirigeants des deux camps. Le Journal du Dimanche rapporte que les présidents israéliens et palestiniens « se sont retrouvés dimanche [8 juin 2014] en début de soirée dans les jardins du Vatican, à l’invitation du pape François […] À l’occasion de cette rencontre historique […] ils ont planté symboliquement un olivier […] Le pape François voulait cette “pause” spirituelle afin de surmonter les impasses de la politique alors que les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens sont au point mort » (LeJDD.fr, 9 juin 2014).

Qui sont les hérétiques ?

Le geste diplomatique du pape François nous rappelle que les tensions interreligieuses sont une des sources du conflit israélo-palestinien. Dans son profond article intitulé « Anathème ! », M. Dexter Wakefield évoque la situation ironique où le « christianisme dominant » actuel qualifie généralement d’hérétiques les véritables chrétiens qui gardent fermement les croyances originelles de Jésus-Christ et des douze apôtres.

Dans son article, notre rédacteur en chef, M. Roderick Meredith, explique que la vaste majorité des gens prétendant adorer Jésus-Christ pratiquent en fait une religion inventée par les hommes, qui enseigne parfois l’exact opposé de ce que le Christ Lui-même a enseigné ! Chers lecteurs, vous devez vous assurer que vous suivez les enseignements du véritable Jésus-Christ ! Étudiez la Bible et prouvez par vous-même que Jésus enseigna les mêmes pratiques que nous suivons et que nous décrivons dans nos publications. Ces pratiques comprennent l’observance du sabbat du septième jour, ainsi que des « sabbats annuels » – les sept Fêtes que Dieu donna à Son peuple, l’ancien Israël. Jésus-Christ et les apôtres enseignèrent et observèrent ces Fêtes – et elles ont toujours du sens pour « l’Israël spirituel » de nos jours, en nous révélant le plan de Dieu ! Cela implique aussi de vivre par la vérité – dont les grandes lignes se trouvent dans les Dix Commandements – grâce à l’aide du Saint-Esprit en nous, que les véritables chrétiens reçoivent après s’être repentis et avoir été baptisés.

Chers lecteurs, Dieu a permis que la majorité du monde soit actuellement aveuglée par Satan (Apocalypse 12 :9). Mais si vous lisez et si vous comprenez ce que nous partageons avec vous dans cette revue, vous êtes peut-être appelés à faire partie des « prémices » qui répondront de nos jours à Son message. Je prie pour que vous ne négligiez pas cet appel !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +