Par la prière et par le jeûne

Commenter cet article

Les Écritures nous montrent ce que fit notre Sauveur pour obtenir la force spirituelle nécessaire pour lutter contre les attaques du diable à Son encontre : « Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté [ou éprouvé] par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim » (Matthieu 4 :1-2). Notez – Il jeûna !

Dans le sermon sur la montagne, Jésus enseigna à Ses disciples de donner généreusement, avec leur cœur, et de prier Dieu continuellement. Notez qu’Il déclara « lorsque vous jeûnez… » (Matthieu 6 :6). Il n’a pas dit « si » vous jeûnez ; Il prenait pour acquis le fait que Ses disciples jeûnent. Le Christ déclara donc : « Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense » (verset 16). En d’autres termes, la récompense des hypocrites est de recevoir des louanges des autres personnes, car ils mettent en évidence le fait qu’ils jeûnent.

En tant que chrétiens, nous ne devons pas nous châtier nous-mêmes, en pensant que cela forcera Dieu à écouter nos prières. Dieu n’est pas intéressé par la pénitence. C’est comme si vous ou moi nous fouettions le dos en disant à Dieu : « Regarde nos souffrances, Dieu, écoute-nous. » Le but du jeûne est tout autre. Nous recherchons le Dieu invisible. Nous jeûnons pour nous rendre humbles – pour comprendre combien nous sommes faibles, que nous sommes de petits enfants, en Lui disant : « Père, nous sommes contre une grande armée et des forces puissantes nous entourent. Nous ne savons pas toujours ce que nous devons faire et nous avons besoin de Ton aide. Nous avons besoin de Tes directives. Et nous avons besoin d’être délivrés. S’il-te-plaît, aide-nous à nous approcher de Toi. »

La prière et le jeûne vont de pair. Jadis, le prophète Daniel cherchait désespérément à savoir ce qu’il adviendrait à l’avenir : « Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre » (Daniel 9 :3). La prière accompagne toujours le jeûne.

Daniel continue : « Je priai l’Éternel, mon Dieu, et je lui fis cette confession : Seigneur, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements ! Nous avons péché… » (versets 4-5). Notez qu’il ne déclara pas : « Oh, nous avons été bons, nous n’avons rien fait de mal et Tu n’as pas le droit de nous punir. »

Au contraire, il déclara à Dieu qu’il était désolé et il ajouta : « Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances […] À toi, Seigneur, est la justice, et à nous la confusion de face » (versets 5, 7).

Voyez maintenant le résultat du jeûne puissant de Daniel. Un archange vient à lui et lui dit : « Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé » (verset 23). Pourquoi Daniel était-il un bien-aimé ? Car il s’était rendu humble, en tout sincérité, devant Dieu.

La prière et le jeûne sont au centre de la vie d’un véritable chrétien ! Pour en apprendre davantage sur ce mode de vie, lisez nos brochures Qu’est-ce qu’un vrai chrétien ? et Votre ultime destinée. En vous approchant de Dieu par la prière et par le jeûne, vous Le connaîtrez plus que tout ce que vous pouvez imaginer !

Cependant, lorsque nous jeûnons, nous devons nous souvenir de l’avertissement de Jacques : « Croyez-vous que l’Écriture parle en vain ? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’Esprit qu’il a fait habiter en nous. Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente [une grâce de loin supérieure aux désirs de l’esprit humain], c’est pourquoi l’Écriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles » (Jacques 4 :5-6). C’est ici un point essentiel. Nous lisons ensuite : « Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera » (versets 9-10). Frères et sœurs, voici la promesse que Dieu nous fait ! Nous devons êtres humbles, et nous ne devons pas nous relâcher dans la prière et dans le jeûne !