Serez-vous béni financièrement par Dieu ?

Commenter cet article

Comment pouvez-vous savoir que le Dieu de la création sera « de votre côté » pendant l’époque difficile à venir ? Comment pouvez-vous être certain qu’Il bénira votre situation financière et votre famille alors que cette société touche à sa fin. Vous devez le savoir !


Tout autour de nous, la société change de façon spectaculaire ! Jamais autant de changements ne s’étaient produits en si peu de temps à notre époque. Le mariage pour tous – une chose impensable il y a quelques années – est devenu légal dans plusieurs pays. La violence urbaine se banalise et beaucoup blâment les autorités qui renforcent la loi, au lieu des criminels qui l’enfreignent. De nombreux jeunes ne trouvent pas de travail, alors même qu’ils ont accumulé des dettes pour financer leurs études.

Notre société est en crise. Beaucoup d’anciens dirigeants « se retourneraient dans leur tombe » s’ils revenaient subitement à la vie et voyaient ce que nos responsables politiques et religieux actuels ont laissé faire, voire encouragé.

De nombreux ministres soi-disant « chrétiens » prennent en marche le train de l’homosexualité en essayant de culpabiliser ceux qui s’opposent à ces comportements abominables pourtant condamnés du début à la fin de la Bible. Des millions de gens vivent en concubinage, sans profiter des bienfaits du mariage. Cette institution s’effondre et des pans de notre société commencent à s’écrouler en raison des changements dangereux de ce type. Pendant ce temps, le virus Ébola se répand. La Russie fait voler des avions de chasse qui menacent l’espace aérien européen et elle « envahit » virtuellement des régions de l’Ukraine, mais les États-Unis, l’Europe et l’OTAN ne font rien. Des « bouleversements » politiques et militaires ont lieu dans le monde entier, à une fréquence inhabituelle.

Dieu doit intervenir

Si vous croyez à la Bible et la comprenez, même partiellement, vous pouvez saisir que l’Éternel Dieu doit intervenir pour arrêter cela, selon ce qui est écrit dans Sa propre parole inspirée, la Sainte Bible. Dieu est assurément « en charge » des événements mondiaux. « L’Éternel renverse les desseins des nations, il anéantit les projets des peuples ; les desseins de l’Éternel subsistent à toujours, et les projets de son cœur, de génération en génération. Heureuse la nation dont l’Éternel est le Dieu ! Heureux le peuple qu’il choisit pour son héritage ! » (Psaume 33 :10-12).

Oui, les desseins de l’Éternel « subsistent à toujours ». Dieu est réel. Il interviendra pour apporter tout ce qu’Il a promis. Il bénira ceux qui croient en Lui et qui Lui obéissent vraiment !

Dieu nous dit : « Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Je le jure par moi-même, la vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée : tout genou fléchira devant moi, toute langue jurera par moi » (Ésaïe 45 :22-23).

Cherchons-nous vraiment Dieu ?

En vérité, il n’existe pas « d’autre » Dieu qui ait la puissance et la volonté de diriger les événements mondiaux et de bénir ceux qui Le servent vraiment. Mes amis, c’est le point de départ de toute discussion sur les grands sujets de la vie. Chacun d’entre nous doit comprendre cela lorsque nous considérons notre sécurité à venir – physique et financière – pour nous-mêmes, notre famille et nos proches.

Nous voulons recevoir les bénédictions de Dieu aussi généreusement qu’Il les accordera. Mais que demande-t-Il de notre part ? Les chrétiens doivent « donner généreusement » et le Dieu tout-puissant déclare à ce sujet : « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment » (2 Corinthiens 9 :6). Puis Dieu nous fait savoir qu’Il est « en charge » et qu’Il peut bénir ceux qui donnent généreusement, car Il conclut en disant : « Et Dieu peut vous combler de toutes ses grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre » (verset 8). Ainsi, Dieu est « capable » de nous bénir « davantage » et de nous donner tout ce dont nous avons besoin, même en période de troubles ou de bouleversements nationaux, de catastrophes climatiques, d’épidémies ou autre, car Il est Dieu !

Notre grand Dieu, le Dieu de la création, nous répète dans la Bible qu’Il « possède » toutes choses. Lorsque nous Lui payons une « dîme » de notre revenu, nous Lui retournons simplement ce qui Lui appartient. Nous montrons que nous Le « craignons » vraiment, que nous L’honorons et que nous L’aimons. Nous voulons faire ce qu’Il dit. Parmi les lecteurs du Monde de Demain, beaucoup d’entre vous comprennent que Dieu nous a donné une compréhension des événements prophétiques nettement supérieure à celle que possèdent la plupart des gens et même des prédicateurs. Dans cette Œuvre, Dieu nous utilise pour porter Son message au monde avec toujours plus de force, année après année. Nous serions coupables de négligence si nous ne vous rappelions pas, occasionnellement, les instructions directes de Dieu de payer la dîme, ainsi que les bénédictions que vous recevrez si vous obéissez à votre Créateur et que vous « cherchez premièrement » le Royaume de Dieu – même au niveau financier !

Ce que révèle la parole de Dieu

Quelle est la « pensée divine » concernant notre responsabilité financière envers le Créateur qui nous donne la vie et le souffle ? Que nous révèle Dieu dans Sa parole inspirée ? Après avoir décrit les événements liés à l’exode d’Israël, après la sortie d’Égypte, ainsi que les épreuves et les châtiments administrés par Dieu sur ce peuple, l’apôtre Paul ajoute : « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles » (1 Corinthiens 10 :11).

Un des principaux exemples de l’Ancien Testament est celui d’Abraham. Il est appelé « le père de tous ceux qui croient » (Romains 4 :11, Ostervald). Il est aussi appelé à trois reprises « l’ami de Dieu » (Jacques 2 :23 ; 2 Chroniques 20 :7 ; Ésaïe 41 :8). À travers son obéissance constante à Dieu (Genèse 26 :5), Abraham fut un exemple du caractère divin, comme aucun autre homme dans la Bible (Genèse 22).

Nous devrions assurément vouloir suivre l’exemple d’Abraham !

Bien qu’Abraham ait été un grand homme, un Personnage encore plus important apparaît dans Genèse 14 :18-20 : « Melchisédek, roi de Salem. » Cette grande Figure est décrite dans Hébreux 7 :1-3 : « En effet, ce Melchisédek était roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-Haut ; il alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, il le bénit, et Abraham lui donna la dîme [un dixième] de tout ; il est d’abord roi de justice, d’après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix ; il est sans père, sans mère, sans généalogie, il n’a ni commencement de jours ni fin de vie, mais il est rendu semblable au Fils de Dieu ; ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. »

En lisant attentivement ce chapitre, il devient clair que Melchisédek n’était pas un homme, mais Celui qui devint Jésus-Christ dans le Nouveau Testament ! Dieu ajoute au verset 9 : « De plus, Lévi, qui perçoit la dîme, l’a payée, pour ainsi dire, par Abraham. »

Le puissant exemple laissé par Abraham – le « père des croyants » – en payant sa dîme à Melchisédek devrait inciter chaque personne craignant Dieu à vouloir en faire autant – si cette personne veut réellement être fidèle à son Créateur ! Comme Hébreux 7 :9 nous l’apprend, il ne s’agit pas juste de « donner » une dîme à Dieu – car Lévi l’a « payée » à travers Abraham. Cet exemple originel nous dit qu’Abraham savait que Dieu était le « possesseur des cieux et de la terre » (Genèse 14 :19, Darby). Dieu est notre Créateur et c’est Lui qui nous maintient en vie. Il nous donne l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les aliments que nous mangeons. La plupart des êtres humains n’y pensent même pas ! Mais Dieu – à travers Sa parole inspirée – montre clairement que nous Lui devons une dîme – un « dixième » – de notre revenu. Car Il est notre Propriétaire ultime et notre Dieu.

Le formidable exemple d’Abraham ne peut pas être réfuté par ceux qui proclament faussement que la dîme faisait uniquement partie de la « loi de Moïse » ! Car Moïse n’était même pas né lorsqu’Abraham établit pour nous l’exemple de la dîme ! Plus tard, nous voyons que le patriarche Jacob paya aussi la « dîme » – un dixième – à Dieu (Genèse 28 :22).

La dîme fait toujours partie du plan divin

Dans Genèse 26 :3-5, Dieu explique à Isaac pourquoi Il avait donné à Abraham les formidables promesses et les bénédictions à venir de prospérité nationale et des millions de descendants. Pourquoi ? « Parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois. » Et la dîme faisait assurément partie de ces statuts (Lévitique 26 :46 ; 27 :30). Ainsi, Abraham obéissait simplement aux commandements et aux statuts que Dieu avait déjà révélés, bien avant la naissance de Moïse ! C’est pourquoi Abraham devint « l’ami de Dieu » !

À la fin de l’Ancien Testament, dans le livre de Malachie – une sorte de « livre charnière » qui conduit vers le Nouveau Testament – Dieu déclara à nos ancêtres : « Car je suis l’Éternel, je ne change pas » (Malachie 3 :6). Les commandements et les statuts de Dieu durent à jamais pour les êtres humains. La dîme en fait assurément partie, car les instructions inspirées continuent : « Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (versets 8-10).

À cause de la nature humaine naturellement égoïste, et parce que Dieu n’est pas « réel » pour beaucoup de gens, la majorité des êtres humains et même des ministres trouvent des excuses pour justifier le fait de ne pas payer la dîme. Pourquoi ? La Bible nous répond : « Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas » (Romains 8 :7). L’esprit charnel n’aime pas l’idée qu’un Dieu puissant établisse une « loi » nous disant ce que nous devons faire !

Les arguments typiques contre la dîme sont généralement que celle-ci faisait partie de l’Ancien Testament, mais qu’elle n’est plus requise dans le Nouveau Testament. Cependant, Jésus-Christ Lui-même expliqua clairement : « Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5 :19). Pour tous ceux qui ont des yeux pour voir, il est évident que Jésus mentionna spécifiquement à Ses véritables disciples d’obéir même au « plus petit » des commandements divins.

Jésus Lui-même a-t-Il clairement indiqué que la dîme devait toujours être versée ?

Oui ! Absolument. Notez ce qu’Il dit : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses » (Matthieu 23 :23). Ici, Jésus attend de ceux qui pratiquent l’amour, la justice la miséricorde et la fidélité, qu’ils pratiquent aussi la dîme ! N’importe quel grammairien honnête reconnaîtrait que le Christ nous dit de ne pas cesser de payer la dîme ! Nous ne devons pas laisser la dîme « de côté » !

Peut-on être plus clair ?

Pas de pain seulement

Mes amis, Jésus-Christ déclara : « Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Il devrait être très clair pour tous les véritables chrétiens que nous devons obéir aux déclarations de Dieu dans Sa parole inspirée ! Et si vous comprenez le sens général des dizaines de déclarations dans la Bible, vous comprenez que Dieu n’apprécie pas les gens qui essaient de « contourner les règles » lorsqu’Il nous demande de faire quelque chose ! Mais si nous Le cherchons sincèrement et que nous laissons le Christ vivre en nous à travers le Saint-Esprit, Dieu nous bénira, nous protégera et nous guidera pour le mieux dans notre vie. L’apôtre Paul fut inspiré à écrire la meilleure définition d’un véritable chrétien en un verset : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20).

Si le Christ vit vraiment Sa vie en nous à travers le Saint-Esprit, alors nous essaierons assurément d’honorer Dieu, de Lui obéir et de faire tout ce que nous pouvons pour faire avancer Son Œuvre, en nous préparant pour Son glorieux Royaume à venir. Nous « voudrons » être impliqués dans l’Œuvre du Christ. Nous désirerons sincèrement que le Christ vive Sa vie en nous. Nous « chercherons » Dieu et le Christ de toutes les manières possibles afin d’avoir « l’Esprit de Dieu » en toute chose et de marcher avec Lui, maintenant et pour l’éternité.

Comme pour d’autres aspects de la vie chrétienne, la dîme implique de vouloir réellement faire confiance à Dieu. À travers la Bible, Dieu montre sans cesse qu’Il bénira abondamment ceux qui L’aiment vraiment et qui placent leur confiance en Lui. Notez par exemple ce que le roi David – un homme selon le cœur de Dieu – fut inspiré à écrire : « Confie-toi en l’Éternel, et pratique le bien ; aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâture. Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire. Recommande ton sort à l’Éternel, mets en lui ta confiance, et il agira » (Psaume 37 :3-5).

Dieu regarde au “cœur”

Mes amis, nous sommes vraiment proches de la fin de cette ère. Comme les événements autour de nous l’indiquent, Dieu commence à intervenir de plus en plus puissamment dans les affaires mondiales. À travers Ses serviteurs et Sa véritable Église, Il prépare la voie pour le retour de Jésus-Christ comme Roi des rois !

Dieu veut que chacun de nous entre dans Son Royaume, au temps convenable. Mais Il doit d’abord savoir où se trouve notre « cœur ». Jésus nous dit : « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père » (Apocalypse 2 :26-27).

Dans le Millénium, ce sont les vainqueurs qui se joindront au Christ pour régner sur les nations de cette terre, en mettant fin à des siècles de confusion et de guerre. Dieu donnera ce privilège à ceux qui sont zélés pour Le servir – pas à ceux qui sont « tièdes ». Jésus décrivit ainsi les gens qui vivraient à la toute fin de cette ère, avant Son retour : « Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche » (Apocalypse 3 :16). Dieu veut que chacun d’entre nous – ceux qui feront partie de Son « équipe » de saints ressuscités pour régner sur la terre – déborde d’enthousiasme maintenant pour Son Royaume, pour Son dessein et pour la grande mission de proclamer Son message à un monde moribond, tant que nous en avons encore l’opportunité !

Quant à ceux qui cherchent des excuses – en essayant par tous les moyens de renier le besoin de payer la dîme – la parole de Dieu montre clairement qu’ils poursuivent une cause perdue ! De telles personnes n’essaient pas de se soumettre entièrement à Dieu. Elles ne s’impliquent pas avec ferveur pour faire Sa volonté et elles ne veulent pas proclamer de toute leur force le message du Christ au monde.

À une occasion, les disciples de Jésus s’interrogèrent alors qu’Il sautait un repas, mais Il répondit : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre » (Jean 4 :34). Puis Il ajouta que nous devons faire notre part en « récoltant la moisson » de ceux que Dieu appelle actuellement : « Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble » (verset 36).

En vérité, votre situation ne va pas « empirer » si vous donnez à votre Créateur la dîme entière sur votre revenu (Proverbes 3 :9-10) ! Au contraire, vous « recevrez un salaire » qui conduira à la vie éternelle ! Vous recevrez une position plus honorifique et de meilleures opportunités si votre « cœur » est vraiment dédié à faire la volonté de Dieu et à soutenir du mieux possible la proclamation de Son message.

Vous devez agir !

C’est dans cet esprit que je vous exhorte tous à pratiquer la loi divine de la dîme. C’est dans cet esprit que je vous encourage tous à vérifier où le Christ travaille – soyez certains de payer votre dîme aux véritables représentants du Christ qui enseignent Son message au monde, en expliquant Ses prophéties inspirées et en faisant Son Œuvre de nos jours.

Dieu révèle que ceux qui Lui obéissent fidèlement dans cet important domaine financier seront bénis de bien des façons. Il promet de « vous [ouvrir] les écluses des cieux, et [de verser] sur vous la bénédiction, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus assez de place » (Malachie 3 :10, Darby). Dieu ne promet à personne d’être millionnaire, mais Il n’oubliera jamais ceux qui Lui sont fidèles (Hébreux 13 :5). Il veillera sur eux, les bénira financièrement, les protégera et les guidera alors qu’ils apprennent à « marcher avec Lui », réellement et sincèrement. Puisse Dieu vous aider à comprendre et à faire ce que Sa parole révèle clairement. Puisse Dieu aider chacun d’entre nous à faire notre part avec zèle en accomplissant Son Œuvre à la fin de cette ère ! Puisse Dieu vous aider à comprendre et à apprendre à Lui faire confiance. Et si vous « marchez » maintenant avec le Christ dans tous les aspects de votre vie, vous marcherez bientôt main dans la main avec Lui pour la vie éternelle dans le Royaume de Dieu !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +