La Bible entend-elle vraiment ce qu’elle dit ?

Commenter cet article

Pourriez-vous sincèrement prétendre que votre religion vient de la Bible ?
La plupart des chrétiens le font, mais la vérité en la matière pourrait vous surprendre !


Presque tous les ministres protestants des générations passées ont proclamé que la Bible était leur « fondement ». Le célèbre théologien William Chillingworth déclara un jour : « La Bible, toute la Bible, et rien d’autre que la Bible constitue la religion des protestants » (Schaff-Herzog, Encyclopedia of Religious Knowledge, article “Chillingworth, W.”). En affirmant résolument que les Écritures étaient « les règles inspirées de la foi et des pratiques » (Ibid, article “Bible”), les dirigeants protestants s’étaient engagés à suivre, à tous égards, la religion de Jésus-Christ et de Ses apôtres.

Quoique Martin Luther, le fondateur de la réforme protestante rejetait l’autorité de la Bible lorsque cela lui convenait, il proclama avec aisance : « Car ce qui n’est pas supporté par l’autorité de la Bible ou par une révélation authentique ne demeure qu’une simple opinion, et rien n’oblige à y croire » (Doctrines of the Christian Church, Edition Bettenson, page 280). Même aujourd’hui, la plupart des ministres qui ne sont pas tout à fait d’accord avec cette vérité dite par Martin Luther, se considèrent encore comme des « chrétiens croyant à la Bible ».

Moi-même, j’ai grandi dans une Église protestante traditionnelle au cours des premiers dix-neuf ans de ma vie. Je fus même occasionnellement le président de ma classe de l’école du dimanche. Mes parents avaient fait leurs études dans un collège confessionnel, et nous supposions que nous étions en règle avec les enseignements de la Bible. En fin de compte, j’en vins à réaliser – preuves à l’appui – que nous ne suivions pas la Bible, mais, au contraire les « traditions des hommes » qui avaient été injectées dans le « christianisme » au cours des siècles précédents. Mes premières convictions étaient erronées.

Pensez un moment aux centaines d’Églises « chrétiennes » différentes, dont les concepts au sujet de Dieu et du salut sont totalement différents. Suivent-elles toutes la Bible ? Les initiatives « œcuméniques » comme le mouvement « Evangéliques et Catholiques Ensemble » essaient de trouver des ouvertures pour que les protestants et les catholiques s’accordent sur des pratiques communes comme, par exemple, la vénération de la Vierge Marie et des statues des « saints ». À l’autre extrême, beaucoup de ministres libéraux proclament, aujourd’hui, que Dieu approuve le meurtre, en masse, d’enfants avortés. On nous dit, de plus en plus souvent, que des homosexuels peuvent assumer les fonctions de ministres « chrétiens », et que deux hommes (ou deux femmes) peuvent se marier.

Tous ces individus croient-ils sincèrement raisonner en conformité avec la Bible ?

Suffit-il d’être sincère ?

La sincérité et la bienséance suffisent-elles ? En Inde, la plupart des gens considéraient que « Mahatma » Gandhi était un homme bon et sincère. Il s’humilia de diverses manières et faillit parfois mourir à la suite de grèves de la faim qu’il s’était imposé pour permettre à ses compatriotes d’être entendus auprès des Britanniques, afin de réclamer l’indépendance. Même en occident, des centaines de millions de gens le considéraient comme un « saint homme ». Si on lit tout ce qu’il a souffert et enduré, il est difficile de douter de sa sincérité. Pourtant, Gandhi était un hindou qui vouait une grande dévotion au dieu hindou Rama, et qui honorait les myriades de dieux du panthéon hindou. Sa conception de Dieu, sa façon de L’adorer, et sa vision du but de la vie étaient totalement différents de tout ce que nous enseigne la Bible.

De la même façon, la religieuse catholique « Mère » Térésa est également considérée comme une « sainte » aux yeux de millions d’individus. Il est certain qu’elle fut une femme « comme il faut ». Elle était humble, désintéressée, et oeuvra inlassablement en faveur des pauvres et des délaissés. Cependant, tout en étant totalement sincère, elle priait chaque jour la Vierge Marie, et encourageait ses millions de disciples et d’admirateurs à l’imiter.

Il y a plusieurs années, deux ministres dévoués et hautement intelligents dans l’Église de Dieu, me racontèrent combien ils pensaient vraiment que les moines bouddhistes thaï étaient parmi les gens les plus aimables, gentils, serviables et extrêmement sincères qu’ils n’avaient jamais rencontrés. Cependant, lorsque des violences religieuses ou extrémistes éclatèrent, un grand nombre de ces mêmes moines « gentils » n’hésitèrent pas à manier leurs longs couteaux et à tailler littéralement en pièces leurs adversaires religieux ou politiques !

Comprenez bien qu’il ne suffit pas d’être sincère et gentil !

Le Dieu réel de la Bible nous dit : « Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité » (Jean 4 :24). Qu’est-ce que cette « vérité » ? Jésus-Christ a dit : « Sanctifie-les par ta vérité, ta parole est la vérité » (Jean 17 :17). En fin de compte, si vous n’avez pas peur d’affronterla Vérité, vous verrez que des dizaines de doctrines et de pratiques « chrétiennes » communément admises sont, non seulement, anti-bibliques, mais, en outre, condamnées par la parole divine inspirée.

« Que dites-vous là ? » me diront certains d’entre vous. « Comment osez-vous condamner les doctrines et les pratiques de mon Église, de ma famille et de ma vie ? » Ces petits mots « mon » et « ma » résument bien tout. D’instinct, la plupart des gens veulent défendre leurs idées et leurs pratiques, même lorsqu’il s’agit d’idées erronées ! Beaucoup de gens sincères ayant grandi en Allemagne nazie eurent de grandes difficultés à réaliser à quel point l’idéologie et les actions nazies étaient méchantes et haineuses. Encore aujourd’hui, beaucoup de gens restent accrochés aux idéaux et aux enseignements du communisme. Il est très difficile d’abandonner des croyances qui nous plaisent même lorsqu’elles s’opposent à la vérité.

Le point important

Tout dépend de ce qui suit : « Avez-vous prouvé que Dieu est réel et personnel – et que la Bible est Sa parole inspirée ? Dans l’affirmative, souhaitez-vous fonder votre croyance sur cette conclusion logique ? La parole divine nous dit : « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort » (Proverbe 14 :12). La voie qui « semble droite » aux êtres humains charnels amène souvent la confusion, la souffrance et la mort. Le monde entier en est témoin, aujourd’hui ! Au lieu de cela, le Jésus-Christ de la Bible a proclamé : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Rappelez-vous que lorsque Jésus prononça ces mots, les seules « paroles de Dieu » écrites étaient réunies dans ce que nous appelons l’Ancien Testament !

Pensez-y ! Vous, et votre Église, souhaitez-vous vous engager à croire et à mettre en pratique ce que dit clairement la Bible ? Très peu d’individus et d’Églises l’on fait. Il est très difficile de changer ses idées, ses pratiques et de sortir de la voie toute tracée du monde et de ses traditions si souvent condamnées par Jésus. Jésus savait que cela serait difficile. C’est pourquoi Il a dit : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7 :13-14).

En effet, la Bible nous dit que la plupart des êtres humains sont séduits par Satan le diable. L’apôtre Jean décrit une guerre spirituelle à venir, à l’issue de laquelle Satan sera battu : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (Apocalypse 12 :9). Finalement, Satan sera précipité dans un profond abîme « afin qu’il ne séduise plus les nations » (Apocalypse 20 :3).

En conséquence, selon les déclarations de la Bible, ce monde est entièrement séduit. Les Écritures révèlent que la plupart des nations « civilisées » iront jusqu’à combattre directement Jésus-Christ lorsqu’Il reviendra comme Roi des rois (Apocalypse 17 :14) !

Vous seriez en droit de vous demander quelles sont les dizaines de doctrines et de pratiques non bibliques qui ont séduit tant de monde. Êtes-vous disposé à ouvrir votre esprit à ce que la Bible déclare simplement ? Voulez-vous obéir au commandement biblique qui dit « examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21) ?

S’il en est ainsi, continuons ! Beaucoup de doctrines et de pratiques prétendument « chrétiennes » sont non seulement « absentes » des enseignements bibliques clairs dispensés par le Christ et les apôtres, mais elles sont en outre souvent condamnées. Elles égarent des millions d’êtres humains qui se détournent de Dieu et les aveuglent au sujet du véritable plan divin, de Son fantastique dessein et de Son mode de vie !

POURQUOI sommes-nous nés ?

Nous commencerons avec la question la plus fondamentale entre toutes : pourquoi êtes-vous né ? Quel est le but réel de la vie humaine ? Quel est le destin ultime de l’humanité ?

Dans ses efforts pour contrecarrer le grand plan du Dieu Créateur, Satan a réussi à transmettre un concept totalement faux de la vie éternelle, à la plupart de ceux qui se prétendent chrétiens. On nous a appris à penser qu’après la mort, nous « planerions dans les cieux ». Nous pourrions éprouver la « béatitude céleste » – peut-être en jouant de la harpe, ou en contemplant le visage de Dieu. Mais – durant toute l’éternité – nous n’aurions, en réalité, rien à faire ! Aucun véritable travail, ni aucun défi, ni aucune responsabilité.

En quoi cette idée est-elle erronée ? Elle est, non seulement, anti-biblique, mais encore, démolit-elle et nie-t-elle tout le plan de notre Créateur ! Car la parole divine ne cesse de répéter que les chrétiens seront des rois et des sacrificateurs dans le gouvernement de Dieu que Jésus-Christ établira bientôt sur cette terre. « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans (Apocalypse 20 :6). Le « cantique des saints » dit de Jésus : « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu nous a rachetés à Dieu par ton sang, de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation, et tu nous as faits rois et sacrificateurs à notre Dieu ; et nous régnerons sur la terre (Apocalypse 5 :9-10. Version Ostervald). Jésus, Lui-même a dit à Ses apôtres : « C’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël » (Luc 22 :29-30). L’apôtre Paul fut inspiré d’instruire les chrétiens du Nouveau Testament en ces termes : « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? » (1 Corinthiens 6 :2-3).

Les véritables chrétiens sont actuellement « à l’entraînement » pour devenir des rois et des sacrificateurs dans le futur Royaume de Dieu. Ils aideront Jésus-Christ à enseigner le véritable mode de vie divin, qui produira la paix et la joie profonde sur toute l’étendue de la terre, comme cela ne s’était jamais produit auparavant !

« Mais alors » me demanderez-vous « où se trouvent les enseignements bibliques en ce qui concerne le fait « d’aller au ciel » ?

La réponse est qu’il n’y en a pas !

En effet, il n’y a pas une seule fois, dans toute la Bible, un passage qui promet clairement aux chrétiens que leur récompense éternelle sera « d’aller au ciel ». Au contraire, Jésus a dit : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » (Jean 3 :13). Jésus a également dit : « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre » (Matthieu 5 :5). En parlant du roi David, qui était un homme selon le cœur de l’Éternel (Actes13 :22), l’apôtre Pierre a déclaré : « Mes frères, permettez-moi de vous parler franchement : le patriarche David est bel et bien mort et enterré. Son tombeau existe encore près d’ici aujourd’hui » (Actes 2 :29. Version La Bible du Semeur).

Donc, le bien-aimé roi David n’est pas « là-haut dans les cieux » – ni nulle part ailleurs. La Bible fait souvent mention du Royaume des cieux – et non pas du Royaume dans les cieux. La Banque de Morgan n’est pas une petite banque qui se trouve dans l’estomac de Morgan ! Elle est plutôt la propriété ou sous le contrôle de Morgan.

La Bible dit qu’en tant que chrétien, nous avons « dans les cieux […] une maison éternelle qui n’est point faite de main d’homme ». Le verset qui suit immédiatement clarifie ce point en nous rappelant que nous gémissons « dans cette tente, désirant avec ardeur d’être revêtus de notre domicile du ciel » (2 Corinthiens 5 :1-2. Version Ostervald). Souvent, les gens lisent ce passage, ou d’autres qui sont similaires, mais se gardent de lire tout le contexte et sa signification réelle. La mauvaise compréhension et l’utilisation hors contexte, de passages comme celui-ci, ont trompé beaucoup de gens en leur faisant croire que leur récompense éternelle sera « d’aller au ciel ».

En fait, toute la Bible est extrêmement claire en révélant que le plan divin pour les chrétiens consiste à demeurer ici, sur cette terre, pour assister le Christ en tant que rois et sacrificateurs dans Son Royaume qui sera bientôt établi. Les chrétiens actuels sont supposés être en train d’apprendre les lois divines ainsi que Ses voies, pour se préparer à recevoir cette très réelle récompense et l’opportunité de servir. Malheureusement, l’idée que l’on « planera dans les cieux » est tellement répandue qu’elle a occulté la vérité et aveuglé les gens au sujet du grand plan divin. Ainsi, la fausse doctrine « d’aller au ciel » est extrêmement dangereuse et destructrice, car elle empêche les gens de comprendre la véritable raison pour laquelle ils pourraient être « appelés » par Dieu, à notre époque !

Une âme “immortelle” ?

L’idée que l’on possède une « âme immortelle » est une autre fausse doctrine qui détruit la véritable compréhension biblique de notre destinée éternelle. Ce faux enseignement a convaincu des millions d’êtres humains qu’ils sont, par essence, indestructibles. À cause de cette doctrine, des millions de gens croient que lorsqu’ils mourront, ils seront soit attirés au ciel, ou précipités dans un feu éternel pour souffrir à jamais selon le vouloir d’un Dieu coléreux.

Cependant, la parole inspirée de Dieu montre clairement que les êtres humains ne sont pas immortels ou indestructibles, et que les pécheurs qui ne veulent pas se repentir finiront par mourir définitivement – en d’autres termes, ils recevront une punition éternelle plutôt que d’être punis éternellement.

Jésus a dit : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » (Matthieu 10 :28). Le Fils de Dieu nous dit que Dieu peut « détruire » notre « âme » ! L’apôtre Paul fut inspiré de révéler : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6 :23). La vie éternelle est un « don » – ce n’est pas une chose que nous possédons déjà sous forme d’âme immortelle. Et le « salaire » – ou rétribution – du péché non pardonné est la mort – certainement pas la vie éternelle dans le feu de l’enfer ! Des dizaines de versets – nettement plus nombreux que ceux qui sont cités dans cet article – accréditent cette vérité. Si vous souhaitez étudier ce sujet plus profondément, nous mettons gratuitement à votre disposition notre brochure intitulée Votre ultime destinée et notre article Y a-t-il une vie après la mort ? qu’il est possible de lire en ligne ou de télécharger à partir de notre site Internet.

Les chrétiens devraient-ils OBÉIR aux Dix Commandements ?

La question d’être « sous la loi » ou « sous la grâce » est un autre sujet de base terriblement dangereux lorsqu’il est mal compris. C’est un continuel « mantra » protestant que beaucoup de ministres essayent de faire rentrer dans les esprits de leurs fidèles ! En vérité, la Bible montre que les chrétiens doivent obéir aux Dix Commandements – la grande loi divine spirituelle – et qu’ils sont également sous la « grâce » lorsque, après avoir transgressé involontairement les commandements, ils se repentent de leur péché. Car, comme nous le dit la parole divine : « Le péché est la transgression de la loi » (1 Jean 3 :4).

Souvenez-vous que Jésus-Christ a clairement enseigné : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » Immédiatement après avoir dit cela, Il commença à énumérer certains des Dix Commandements (Matthieu 19 :17). Jésus insista constamment et sans jamais changer sur ce point essentiel !

Beaucoup de prédicateurs claironnent : « Tout ce que nous avons réellement besoin, c’est l’amour de Dieu, et non pas un quelconque système légaliste. » Mais, comment l’amour de Dieu s’exprime-t-il ? Selon l’idée particulière de chaque individu ? Assurément pas ! Car la parole divine nous dit clairement : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles (1 Jean 5 :3). L’amour de Dieu coule dans le « lit de la rivière » la voie – des Dix Commandements. Nous savons comment s’exprime la sorte d’amour et le genre de caractère que Dieu souhaite développer dans ses enfants spirituels potentiels en obéissant à la lettre et à l’esprit de ces Commandements.

Bien entendu, si nous devons observer l’ensemble des Dix Commandements, nous devons également observer le quatrième ; c’est-à-dire le véritable sabbat du septième jour de la semaine. Jésus-Christ – Celui qui est notre exemple – observa le sabbat du septième jour, de même que les apôtres et l’Église du Nouveau Testament ! En effet, comme l’a dit l’apôtre Jacques : « Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous » (Jacques 2 :10). L’obéissance au véritable sabbat nous monte quel est le véritable Dieu – le Créateur qui Se reposa, en personne, lors du septième jour. Ce jour nous dépeint également le septième « jour millénaire » – c’est-à-dire le règne millénaire du Christ qui représente une partie importante du plan divin. À moins de respecter le véritable sabbat biblique, les êtres humains finissent par adorer un faux dieu en observant l’ancien « jour du soleil », et à tomber dans le paganisme et dans toutes sortes d’hérésies. Si vous souhaitez sincèrement prouver la vérité sur le véritable sabbat biblique, consultez notre site Internet où vous pourrez lire en ligne, ou télécharger gratuitement notre brochure intitulée Quel est le jour du sabbat chrétien ?

Souvent, ceux qui rejettent le véritable sabbat deviennent prisonniers de l’idée que les chrétiens peuvent observer beaucoup de jours sacrés de l’ancien monde païen (par exemple Noël, les Pâques et Halloween) au lieu des Jours saints que Dieu Lui-même avait prescrit à Son peuple – ceux-là mêmes que Jésus et les apôtres ont observés, et qui seront également observés au cours du règne millénaire à venir de Jésus-Christ. À ce propos, si vous souhaitez approfondir ce sujet en détail, consultez notre site Internet pour y lire en ligne, ou télécharger gratuitement notre brochure intitulée Les jours saints/ le plan magistral de Dieu. Elle vous montrera la vérité en cette matière avec beaucoup plus de détails que dans ce court article. Elle vous expliquera comment les Jours saints divins révèlent et soulignent clairement Son grand plan – le plan à travers lequel, étape par étape, Dieu amène les êtres humains à faire partie de Sa famille. Sans la compréhension des Jours saints divins, l’humanité, dans son ensemble n’est pas capable de comprendre le grand plan de notre Créateur – et n’y arrivera jamais ! La compréhension de la signification des véritables Jours saints est inestimable !

Je pourrais encore citer des dizaines de versets supplémentaires contre les fausses doctrines et les faux concepts qui ont été enseignés au nom du « christianisme ». Néanmoins, ce qui précède devrait être suffisant pour vous donner une bonne idée des points fondamentaux que j’ai simplement effleurés.

La Bible signifie réellement ce qu’elle dit, et elle exprime ce qu’elle signifie ! Puisse Dieu vous aider à accepter d’ouvrir votre esprit et à prouver que la Bible est la parole inspirée de Dieu. Il faut fuir les arguments astucieux et ne pas « jouer sur les mots » comme le font souvent ceux qui veulent s’accrocher à leurs anciennes idées confortables, bien qu’elles ne soient pas bibliques. Dans la majeure partie des cas, bien que, peut-être, sans s’en rendre compte, ils sont comme les pharisiens de l’époque du Christ qu’ils avaient rejeté, de même que Ses véritables enseignements : « Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu » (Jean 12 :43).

Puisse Dieu vous accorder la compréhension, la foi et le courage d’exercer votre énergie intellectuelle et spirituelle à rechercher la vérité dans le message biblique. Et qu’Il puisse vous guider à agir sincèrement en fonction de cette connaissance dans la crainte du Dieu réel qui nous donne la vie, le souffle et toutes bonnes choses.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +