Q&R - Aliments purs et impurs

Commenter cet article

Jésus a dit : « Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller ? Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments » (Marc 7 :18-19).


QUESTION :

Ce verset signifie-t-il que les chrétiens peuvent manger tout ce qu’ils veulent ?

RÉPONSE :

Les chrétiens utilisent parfois Marc 7 :18-19 pour justifier qu’ils peuvent manger des aliments que la Bible qualifie « d’impurs ». Pour bien comprendre ce que le Christ enseigne dans cette parabole, il est important d’examiner ce passage dans son propre contexte.

Remarquez les versets suivants : « Il dit encore : Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les débauches, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme » (versets 20-23).

Il est évident que Jésus insistait sur l’importance d’une bonne conduite. Mais parlait-Il aussi d’un régime alimentaire ? Voyons comment cela est rapporté dans Matthieu 15. Ici, le Christ explique – dans le contexte du rituel de se laver les mains, et non pas dans celui des exigences diététiques – que « toute plante que n’a pas plantée mon Père céleste sera déracinée » (Matthieu 15 :13). C’est une parabole sur la bonne conduite, et non pas sur l’alimentation !

S’il s’agissait vraiment d’instructions littérales d’un régime alimentaire, nous devrions nous demander : « Les chrétiens, aujourd’hui, peuvent-ils consommer de l’arsenic, ou autres poisons, sans en être affectés ? » Bien sûr que non ! La parabole explique que tous les aliments passent dans le corps humain. Mais elle ne dit pas que le terme « aliments » inclut ceux qui sont impurs – le Christ ne nous dit pas d’ingérer de l’arsenic, pas plus que de manger des animaux que Lévitique 11 qualifie comme « impurs ».

L’apôtre Pierre confirme cela dans Actes 10. Dieu lui donna la vision d’une nappe descendant du ciel, dans laquelle se trouvaient des animaux dont la chair était « impure ». Dans cette vision, l’apôtre Pierre entendit une voix lui demandant de tuer et de manger les animaux, mais il refusa, et Dieu lui parla encore, disant : « Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé » (Actes 10 :15).

L’apôtre Pierre en a-t-il déduit que la loi sur les aliments purs et impurs était révoquée ? Non ! Il nous explique lui-même la leçon de cette vision : « Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur » (verset 28). Par cette vision, Dieu lui montra qu’il devrait prêcher, et rester en compagnie des Juifs comme des Gentils. Il n’y a aucun récit dans la Bible révélant que l’apôtre Pierre mangea des aliments impurs, ni avant ni après cette vision !

Une prophétie des temps de la fin nous explique que, lorsque le Christ reviendra, Il entrera en jugement avec ceux qui persistent à manger des animaux impurs, y compris ceux « qui mangent de la chair de porc » (Ésaïe 66 :17). Si le Christ avait réellement permis aux êtres humains de manger de la chair de porc, alors cette prophétie n’aurait aucun sens – à moins que nous prétendions que le Christ projette de punir ceux qui Lui obéissent !

Les lois bibliques sur les aliments purs et impurs ne sont pas seulement une façon pour Dieu de mettre Son peuple à part ; ce sont des lois qui protègent la santé physique de ceux qui Lui obéissent. Comme le Eerdmans’Handbook of the Bible nous le rappelle : « Ces listes [des créatures pures et impures] ont une signification souvent ignorée. Loin d’êtres basées sur une mode ou un caprice, ces listes soulignent un fait qui ne fut découvert qu’à la fin du siècle dernier […] ces animaux transmettent des maladies dangereuses à l’homme » (page 176. C’est nous qui traduisons). Ceux qui obéissent à la loi divine aujourd’hui, bénéficient des bénédictions qu’Il avait prévues pour Sa création.

Pour en savoir davantage sur la loi des aliments purs et impurs, et ses bénédictions physiques et spirituelles, demandez-nous un exemplaire gratuit de notre article, Voulez-vous vraiment en manger ? Suivre les directives divines alimentaires peut changer votre santé – et votre vie !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +