Q&R - Les chrétiens peuvent-ils manger ce qu’ils veulent ?

Commenter cet article

Les chrétiens ont-ils le droit de manger des aliments qualifiés « d’impurs » dans la Bible ?


Question :

Jésus a dit : « Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller ? Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments » (Marc 7 :18-19). Cela signifie-t-il que les chrétiens peuvent manger ce qu’ils veulent ?

 

Réponse :

Les gens utilisent parfois ce passage pour justifier leur envie de manger des aliments qualifiés « d’impurs » dans la Bible. Mais il est important de comprendre ce verset dans son contexte afin d’apprécier pleinement l’enseignement du Christ.

Jésus déclara encore aux versets suivants : « Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les débauches, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme » (versets 20-23).

Jésus mettait clairement l’accent sur le fait d’avoir une bonne conduite. Mais parlait-Il aussi du régime alimentaire ? Dans le contexte du rituel du lavement des mains (pas des règles alimentaires), Jésus expliqua : « Toute plante que n’a pas plantée mon Père céleste sera déracinée » (Matthieu 15 :13). Il s’agit d’une leçon de bonne conduite, pas de ce qui devrait être dans notre assiette !

S’il s’agissait d’une instruction littérale concernant les aliments, alors les chrétiens pourraient-ils consommer de l’arsenic sans être affectés ? Évidemment que non ! Ce passage dit seulement que tous les aliments passent à travers le corps, pas que la nourriture impure est considérée comme un « aliment » – le Christ ne nous dit pas d’ingérer de l’arsenic, ni de manger des animaux clairement décrits comme « impurs » dans Lévitique 11.

L’apôtre Pierre confirma cette compréhension, après que Dieu lui adressa la vision d’une nappe descendant du ciel, sur laquelle se trouvaient des animaux impurs. Dans la vision, une voix dit à Pierre de tuer et de manger les animaux, mais il refusa. La voix lui dit encore : « Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé » (Actes 10 :15).

Pierre comprit-il que la loi sur les aliments purs et impurs avait été révoquée ? Non ! Pierre expliqua la leçon de la vision en disant : « Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur » (verset 28). Dieu avait adressé cette vision à Pierre afin de lui montrer qu’il devait prêcher et s’assembler à la fois avec les Juifs et les Gentils. Nulle part il n’est écrit que Pierre mangea des aliments impurs, ni avant ni après la vision !

Une prophétie pour la fin des temps montre qu’au retour du Christ, Il condamnera ceux qui persisteront à manger des animaux impurs, y compris ceux « qui mangent de la chair de porc » (Ésaïe 66 :17). Si le Christ permettait aux êtres humains de manger de la viande de porc, cette prophétie n’aurait pas de sens – à moins que le Christ punisse les gens pour Lui avoir obéi !

Pour Dieu, les lois bibliques sur les aliments purs et impurs ne sont pas juste un moyen de distinguer Son peuple, ce sont des lois qui protègent la santé physique de ceux qui les respectent. « Ces listes [des animaux purs et impurs] ont une signification souvent ignorée. Loin d’être le fruit d’une mode ou d’une tendance, ces listes soulèvent un point qui ne fut découvert qu’à la fin du siècle dernier […] ces animaux sont porteurs de maladies dangereuses pour l’homme » (Eerdmans’ Handbook of the Bible, page 176). Ceux qui obéissent aux lois de Dieu peuvent bénéficier des bénédictions prévues pour Sa création.

Pour en apprendre davantage sur les lois bibliques concernant les aliments purs et impurs, contactez-nous pour recevoir un exemplaire gratuit de notre article « Voulez-vous vraiment en manger ? » Le fait de suivre les lois diététiques données par Dieu peut améliorer votre santé – et votre vie !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +