L’aveuglement national prophétisé !

Commenter cet article

Qu’arrive-t-il aux nations dont les dirigeants poursuivent des politiques désastreuses et contre les intérêts nationaux ? L’historien Barbara Tuchman a écrit au sujet de ce phénomène, dans son traité, The March of Folly.


Aujourd’hui, nous voyons que les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et d’autres nations descendant des tribus de l’ancien Israël, s’enfoncent dans le dangereux chemin relevé par Tuchman. Très peu de critiques perspicaces reconnaissent les conséquences imminentes des bévues de leur nation, mais sans la lumière des prophéties bibliques, ils ne peuvent pas comprendre pourquoi leur nation commet de tels impairs.

Il y a longtemps, Dieu a prophétisé dans la Bible que les nations israélites modernes suivraient aveuglément la mauvaise voie, alors que nous approchons de la fin des temps. La Bible révèle également pourquoi cela arrive, à travers les prophéties qui sont en train de s’accomplir, aujourd’hui.

Aveuglement et manque de jugement

Tuchman dénonça la politique américaine désastreuse, responsable de la mauvaise gestion de la guerre du Vietnam. Depuis lors, les États-Unis (souvent avec la Grande-Bretagne et les autres alliés majoritairement anglo-saxons) se sont engagés dans des actions militaires qui ont dévalisé les ressources financières, militaires et humaines de la nation. Les guerres au Moyen-Orient et en Asie Centrale ont déclenché une hausse colossale des déficits commerciaux des États-Unis, et une dette financière envers leurs adversaires potentiels, comme la Chine. Ironie du sort, l’argent des États occidentaux envoyé à la Chine et aux nations arabes est souvent utilisé par ces dernières, pour racheter des biens immobiliers et autres ressources dans les pays occidentaux. En effet, les nations occidentales sont en train de vendre leurs actifs à des propriétaires étrangers.

Les dirigeants britanniques, en voulant faire entrer leur nation dans l’Union européenne, ont transféré une bonne partie de leur réserve d’or en Europe, ils ont abandonné leur souveraineté sur leurs zones de pêche, et ils ont consenti à ce que les lois et les tribunaux de l’Union s’imposent sur la législation britannique.

Les nations descendant de l’ancien Israël – dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie, la France, la Hollande, la Suisse et la Scandinavie – ont ouverts leurs frontières pour permettre une affluence d’immigration massive, qui commence à menacer les systèmes de santé et d’allocations nationaux. Contrairement aux premières générations d’immigrés, qui cherchaient généralement à s’intégrer dans la nation hôte, ces nouveaux immigrés ont plutôt tendance à s’accrocher à leur langue natale, à leurs coutumes, à leurs valeurs et à leur religion – créant ainsi des tensions sociales en faisant valoir leurs « droits » dans leurs nouvelles demeures, et en cherchant à changer le caractère propre aux pays où ils sont entrés.

Un observateur nota avec discernement : « Dans dix ans, l’Angleterre ne sera plus l’Angleterre. » De même aux États-Unis, les immigrés des pays situés à la frontière de la Californie, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et du Texas, parlent ouvertement d’une reconquista (ou reconquête), et ils cherchent à remanier la culture de ces États pour qu’elle ressemble à leur Mexique natal. Certains immigrés espèrent même un réalignement politique. En Europe, la violence impliquant des immigrés a déjà désorganisé le calme qui existait autrefois entre les communautés en Angleterre, en France et en Hollande – et cela continuera aussi longtemps que les immigrés et leurs hôtes se sentiront menacés. Même si le « multiculturalisme » est visiblement un échec, les politiciens continuent à promouvoir cette politique désastreuse, en ignorant ses effets destructeurs.

Depuis des dizaines d’années, les Occidentaux qui étudient les sciences sociales prêchent que la religion est secondaire, et que les gens ont besoin d’être « libérés » des chaînes et des contraintes oppressantes des valeurs morales bibliques. Généralement, les « enseignants progressistes » affirment que chacun peut rechercher et jouir des plaisirs sexuels, à tout moment et en tout lieu, avec peu voire même aucune contrainte. Des « philosophes éclairés » essayent de redéfinir le mariage, par « mariage », ils entendent tout type d’arrangement accepté par les parties concernées.

Quelles sont les conséquences d’une telle « libération » ? Les statistiques inquiétantes sur les foyers brisés, l’abus de l’alcool, la criminalité juvénile, les maladies sexuellement transmissibles, les suicides chez les jeunes et la pauvreté dans les familles monoparentales témoignent de la triste réalité. Au lieu de libérer la société, le rejet des lois bibliques mine la stabilité de celle-ci – et la plupart des dirigeants modernes occidentaux continuent à promouvoir ces idées dévastatrices. Alors que nos nations auraient grand besoin de revenir aux valeurs bibliques, les livres qui ont le plus de succès, aujourd’hui, sont écrits par des gens athées, et agressifs, qui ridiculisent la croyance en Dieu et la Bible.

Heureusement, quelques personnes réfléchies comprennent que certaines valeurs morales – issues des valeurs morales basées sur la Bible, et adoptées depuis longtemps par ceux qui pratiquent la véritable religion biblique – peuvent établir un fondement solide à toute société qui les adopte. Mais la majorité des gens, même parmi les nations dites « chrétiennes », rejettent ces valeurs – et ils ne comprennent même pas que Dieu avait prédit ce rejet, aux temps de la fin !

Des anciens avertissements prophétiques

Le Dieu de la Bible déclare qu’Il prédit l’avenir et veille à ce que tout s’accomplisse (Ésaïe 46 :9-10). Dans une prophétie double, qui s’est déjà réalisée pour l’ancien Israël et qui s’accomplira encore sur les descendants modernes des douze tribus d’Israël, Dieu avertit : « Ceux qui te conduisent t’égarent » (Ésaïe 3 :12 ; 9 :15).

À propos des dirigeants d’Israël, Dieu dit : « Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence […] ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre » (Ésaïe 56 :10-11). Ces prophéties s’adressent à une nation malade et pécheresse, où « des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux » (Ésaïe 1 :3-4, 7) – c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. Dieu a également prévenu les Israélites, qu’un jour « l’étranger qui sera au milieu de toi s’élèvera toujours plus au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas ; il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas ; il sera la tête, et tu seras la queue » (Deutéronome 28 :43-44) – c’est exactement ce qui se passe de nos jours. Dieu a encore averti qu’il viendrait un temps où les dirigeants des nations israélites appelleraient « le mal bien, et le bien mal » (Ésaïe 5 :20), lorsque les prophètes prophétiseront avec fausseté, et « mon peuple prend plaisir à cela » (Jérémie 5 :31).

Les Écritures décrivent un temps où les dirigeants parleront de paix : « Paix ! paix ! disent-ils ; et il n’y a point de paix » (Jérémie 6 :14). Les chefs politiques actuels ne connaissent pas le chemin de la paix (Ésaïe 59 :8), parce qu’ils ne voient pas et ne comprennent pas que la Bible révèle le chemin de la paix (Psaume 119 :165).

Dieu avait prévu cette époque difficile, et le déclin de l’influence des descendants de l’ancien Israël, lorsque le peuple serait aveuglé sur les conséquences de ses propres actions (Osée 7 :8-10). Ils poursuivraient la folie, en s’engageant dans une politique contraire à l’intérêt national, comme Tuchman l’a décrit. Mais pourquoi les nations israélites modernes – les dirigeants et les peuples – sont-elles aveuglées, et incapables de voir leurs problèmes ?

La cause de l’aveuglement

Les Écritures révèlent : « Car l’Éternel a répandu sur vous [nations israélites] un esprit d’assoupissement ; il a fermé vos yeux (les prophètes), il a voilé vos têtes (les voyants) […] et la sagesse de ses sages périra, et l’intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra » (Ésaïe 29 :10, 14). Et pour quelle raison Dieu permet-Il que cet esprit d’aveuglement descende sur les dirigeants modernes, et sur les descendants de l’ancien Israël ? « Parce qu’ils ont abandonné l’Éternel et ses commandements […] Parce qu’ils ont violé mon alliance, et transgressé ma loi » (Osée 4 :10 ; 8 :1). Et Dieu ajoute : « Que j’écrive pour lui [Israël] toutes les ordonnances de ma loi, elles sont regardées comme quelque chose d’étranger […] Israël a oublié celui qui l’a fait » (Osée 8 :12-14). L’apôtre Paul a mis en garde les Israélites de son époque, parce qu’ils refusaient de croire en Dieu et en Sa parole : « Dieu leur a donné un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne point voir » (Romains 11 :8). Et il poursuit que, si les gens rejettent Dieu et Ses voies, alors Il les abandonnera à leur « sens réprouvé » – c’est-à-dire à un esprit qui ne raisonne pas correctement, et qui ne voit pas ses erreurs (Romains 1 :18-28). De la première à la dernière page de la Bible, les prophéties révèlent que les nations israélites modernes devront apprendre de dures leçons, parce qu’elles auront fermé les yeux à Dieu et à Ses voies. Mais, même si votre nation reste aveuglée, vous pouvez, individuellement, ouvrir vos yeux et agir selon les vérités que vous apprenez. Le ferez-vous ?

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +