Q&R - Le vendredi saint

Commenter cet article

Pourquoi ne trouve-t-on aucune travce ou indication de la célébration du vendredi saint dans la Bible ?


QUESTION :

Mon Église observe le « vendredi saint », mais je ne trouve aucune preuve dans la Bible. Pourquoi ?

RÉPONSE :

Nous vous félicitons pour votre recherche minutieuse dans les Écritures ! La Bible nous révèle la vérité au sujet de la résurrection du Christ – mais ce n’est pas ce que la plupart des prétendus chrétiens croient, aujourd’hui !

Nous savons, d’après les Écritures, que le Christ est resté trois jours et trois nuits – soit 72 heures – dans le tombeau. Il fallait qu’il en soit ainsi afin que s’accomplisse le signe biblique de Jonas, exactement comme Jésus l’avait annoncé aux scribes et aux pharisiens. « Il leur répondit : Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre » (Matthieu 12 :39-40).

À lui seul, ce passage réfute la tradition du vendredi saint et du dimanche des Pâques, car si la crucifixion avait bien eu lieu le vendredi après-midi, le Christ serait alors resté dans la tombe jusqu’au lundi après-midi.

Les Écritures nous révèlent-elles quand le Christ est ressuscité ? Notez ce passage : « Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis » (Jean 20 :1-2).

Sa visite du « premier jour de la semaine » signifie que Marie de Magdala s’est rendue au tombeau du Christ neuf heures après la fin du sabbat – c’est-à-dire le dimanche, juste après le lever du soleil – et le corps de Jésus n’était plus dans le tombeau. Si vous comptez à rebours les 72 heures, vous vous rendez bien compte que Jésus n’a pas pu être crucifié un vendredi !

Les Écritures révèlent que le Christ mourut vers 3 heures de l’après-midi (Matthieu 27 :46-50). L’Évangile selon Jean nous donne un autre détail essentiel sur ce qui s’est passé immédiatement après Sa mort : « Dans la crainte que les corps ne restent sur la croix pendant le sabbat, – car c’était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, – les Juifs demandèrent à Pilate qu’on rompe les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlève » (Jean 19 :31).

La « préparation » désigne le jour juste avant le sabbat, le jour où l’on prépare tout ce qu’il faut pour le lendemain – le sabbat – qui est un jour de repos au cours duquel on ne travaille pas. Or nous venons de voir que le Christ ne pouvait pas être mort un vendredi, sinon Il ne serait pas resté 72 heures dans la tombe avant la fin du septième jour de la semaine ! Les Écritures se contredisent-elles ? Absolument pas ! Remarquez que le sabbat qui suit la mort du Christ était « un grand jour », c’est-à-dire un « sabbat annuel » (Lévitique 23 :6-36). Le Christ a donc été crucifié quelques heures avant le premier jour de la Fête des pains sans levain (verset 6).

Pour résumer, Jésus-Christ fut mis dans le tombeau juste avant le coucher du soleil, juste avant le premier jour de la Fête des pains sans levain. Et 72 heures plus tard, avant que ne commence le premier jour de la semaine, Il était déjà ressuscité. Cela signifie qu’Il est ressuscité vers la fin du sabbat hebdomadaire du septième jour, Il a donc été crucifié un mercredi – et pas le « vendredi saint » comme tant de gens le croient, aujourd’hui. Le « vendredi saint » Jésus était déjà mort et toujours dans le tombeau, afin que s’accomplissent les prophéties.

Les Églises, qui gardent les traditions du vendredi saint et du dimanche des Pâques, renient non seulement les Écritures, mais aussi le signe que Jésus donna pour prouver qu’Il était bien le Messie. Si vous adorez un Messie ressuscité un dimanche, et qui n’est resté que 36 heures dans le tombeau, vous n’adorez pas le véritable Jésus-Christ de la Bible, mais une contrefaçon inventée par des hommes qui renient Dieu et Sa vérité. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les autres faux enseignements « chrétiens », demandez notre brochure gratuite Le christianisme contrefait de Satan.