“Cloîtrés” loin de la vérité divine ?

Commenter cet article

En décembre dernier, la très populaire émission télévisée 60 Minutes diffusa un reportage à propos d’un groupe de moines vivant en retrait sur une montagne en Grèce, dans le but de « se rapprocher » de Jésus-Christ.


Les lieux sont interdits aux femmes et ces moines sont presque totalement coupés du monde et privés de tout contact. Ils cultivent leur propre nourriture et ont créé un univers bien à eux – ceci leur évitant presque toute relation avec l’extérieur.

Ils agissent ainsi parce qu’ils s’imaginent que la solitude les aidera à se rapprocher de Jésus-Christ.

Mes amis, s’agit-il vraiment de la façon de s’approcher du véritable Jésus-Christ de la Bible ? Jésus Lui-même vécut-Il ainsi ? Les apôtres et les disciples qui Le côtoyaient, ceux qu’Il avait enseignés de vive voix et qui avaient suivi Son exemple personnel, vivaient-ils ainsi ? Est-ce ainsi que vous et moi devrions agir ? Tout individu souhaitant sincèrement imiter le Christ devrait-il adopter cette façon de faire ?

Pensez-y ! Jésus-Christ communiqua l’un de Ses commandements les plus puissants dès le début de Son ministère : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). La parole de Dieu révèle Son esprit – la manière dont Il pense et agit, ainsi que la façon dont Il veut que nous vivions. La parole de Dieu, la Bible, est le « manuel d’instruction » pour l’humanité, la révélation de ce qu’est le véritable christianisme !

Cependant, au cours des siècles, des milliers et des milliers d’individus se sont coupés du monde pour vivre dans des monastères ou des couvents, se rabaissant et s’humiliant de diverses manières, pour essayer de « se rapprocher du Christ ». De toute évidence, la plupart d’entre eux étaient très sincères, mais la sincérité peut-elle suffire ? La question cruciale est la suivante : devrions-nous laisser le Dieu Tout-Puissant nous révéler comment L’adorer, ou devrions-nous inventer notre propre version du christianisme ?

L’apôtre Paul rencontra de nombreux individus qui avaient ajouté toutes sortes de règles et d’interdits aux commandements divins, créant ainsi leur propre religion. Paul écrivit : « Ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu » (Romains 10 :3).

Ces moines bien intentionnés, tout comme des milliers d’autres personnes agissant comme eux, cherchent-ils « à établir leur propre justice » ? Remarquez que tout au long de la Bible et dans l’exemple de Jésus-Christ, des apôtres et des disciples qui Lui furent proches, Dieu révèle clairement à Ses serviteurs d’aller de par le monde entier et de prêcher la vérité, afin de donner un avertissement et un exemple concret à cette société pécheresse (Jean 17 :15-19).

Même si Jésus Se rendit dans le désert pour jeûner et « rechercher Dieu » au début de Son ministère, et bien qu’Il jeûnât souvent et priât tout au long de Sa vie, Il passa la plupart de Son temps dans un contact constant avec les autres – pour les enseigner, les guérir, les servir et leur montrer l’exemple parfait de la manière dont l’Éternel Dieu veut que nous vivions tous. Ses disciples en firent de même. Lors de leur retour d’une tournée évangélique, au cours de laquelle ils avaient été très occupés à aider et à enseigner des centaines de personnes, Jésus leur dit : « Venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu » (Marc 6 :31).

Selon le récit biblique, ils avaient tellement été pris par l’aide et le service qu’ils avaient prodigués à la foule qui les entourait, qu’ils n’avaient même pas eu le temps de manger. Ils essayèrent donc de trouver un endroit isolé pour se reposer, comme le Christ les y avait invités. Pourtant, lorsqu’ils sortirent de leur barque, « beaucoup de gens les virent » et se rassemblèrent autour de Jésus. Que fit-Il ? S’éloigna-t-Il d’eux, en insistant sur Son besoin de « solitude » ? Non ! Mais Il « fut ému de compassion pour eux » et Se mit à leur enseigner beaucoup de choses sur Dieu (versets 33-34).

Les apôtres, eux aussi, étaient constamment occupés à prêcher, à enseigner, à aider, à servir, et s’entouraient par des gens auxquels ils pouvaient apporter aide et service. Ils ne s’isolaient que rarement des autres, sauf pour de courtes périodes particulièrement consacrées à la prière et au jeûne. Ce ne fut que lorsqu’il se retrouva en exil, vers la fin de sa vie, que l’apôtre Jean perdit de facto le contact avec les gens. Même en tant que prisonnier civil dans la« maison qu’il avait louée », l’apôtre Paul ne renonça pas à aider, servir et enseigner autrui. En effet, « il recevait tous ceux qui venaient le voir, prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle » (Actes 28 :30-31).

Interrogé sur la manière d’accéder à la vie éternelle, Jésus déclara : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19 :17). Et à la question de savoir « lesquels ? », le Christ répondit en énumérant quelques-uns se référant à l’amour du prochain, pour conclure par : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (verset 19).

Comment « aimer » son prochain si l’on se coupe de tous les autres êtres humains ? Comment pouvez-vous aimer votre prochain si vous, en tant qu’homme, interdisez aux femmes de vous côtoyer, ou si, en tant que femme, vous ne permettez pas la présence d’hommes autour de vous, et que vous n’avez presque aucun contact humain si ce n’est dans le groupe restreint fréquentant votre monastère ou votre couvent ? Il s’agit bel et bien d’une religion« faite par l’homme », qui s’oppose totalement aux enseignements du Christ et à la Loi de Dieu ! Nombreux sont ceux qui n’aiment pas entendre ces paroles directes, mais il s’agit de la vérité.

Souvenons-nous des propos du Christ : « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :22-23).

Trop nombreux sont ceux qui, comme ces moines, considèrent simplement avoir reçu toute la vérité de la part de leurs supérieurs religieux. Ils chantent quelques cantiques, lisent certains passages des Écritures, mais à l’évidence n’étudient pas intégralement la Bible, afin de comprendre les enseignements que Dieu donne concernant tous les aspects de leur vie. L’approbation des autres leur suffit, et ils aiment faire bloc avec leur entourage. C’était, à l’époque de Jésus, le problème de beaucoup de chefs religieux : « Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu » (Jean 12 :43). Ils n’acceptèrent donc pas le Christ et ne suivirent ni Ses enseignements ni Sa façon de vivre.

Même si la plupart des moines et nonnes « cloîtrés » dans les monastères sont sincères, ils laissent échapper bien des occasions de partager la vie des autres qui peuvent avoir besoin d’aide. En vertu de la déclaration de Jésus qui affirme que l’amour du prochain est l’un des deux « plus grands commandements », on réalise que cette façon de vivre et d’agir est contraire à la Loi et aux intentions divines. Malgré la « bonne » apparence de cette religion auto-fabriquée, la vie monastique ne correspond pas du tout à la volonté du Dieu Tout-Puissant. En fait, elle s’oppose à la façon de vivre que Dieu avait planifiée pour l’humanité.

Pourquoi ces moines et nonnes se sont-ils cloîtrés ? Notez l’avertissement inspiré de l’apôtre Paul : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons » (1 Timothée 4 :1). L’une de ces « doctrines de démons » interdit de« se marier » (verset 3). Même si Dieu a appelé quelques chrétiens à rester célibataires, comprenons qu’au fil des siècles, un célibat forcé a provoqué chez des millions de prêtres et de nonnes une frustration profonde et une angoisse face à leur incapacité d’exprimer leur amour envers un autre être humain, au sein du mariage.

Puisse Dieu nous aider tous à cesser « d’imaginer » ce que Jésus attend de nous ! Apprenons plutôt à étudier la parole inspirée de Dieu, afin d’y découvrir ce que fit le véritable Jésus-Christ de la Bible, ce qu’Il enseigna vraiment et ce qu’Il crut. Il nous faut croire ce qu’Il croyait, et vivre selon la voie qu’Il suivit sous l’inspiration divine. C’est ainsi que Dieu nous sera plus réel, et Ses bénédictions se répandront sur nous d’une façon que nous n’imaginons pas aujourd’hui.

En ce monde confus et séduit, les chrétiens doivent apprendre à chercher Dieu de tout leur cœur et de toute leur âme (Deutéronome 4 :29). Alors votre Créateur vous ouvrira l’esprit, afin que vous compreniez réellement Sa parole, et que vous commenciez à véritablement Le « connaître », Lui et le dessein qu’Il a conçu pour votre vie. Voici ce que déclara le Fils de Dieu : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17 :3).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +