2012 et l’Apocalypse

Commenter cet article

Que nous dit la parole de Dieu concernant la « fin du monde » et l’époque qui suivra ?


Tout autour de nous, le monde semble enlisé dans les problèmes. Ces problèmes peuvent-ils être résolus avant la destruction de l’espèce humaine ?

Les tremblements de terre continuent de provoquer des souffrances et des pertes. Souvenez-vous du séisme d’une magnitude de 9,1 qui secoua la région de Tohoku, au Japon, le 11 mars 2011. Entre le séisme et le tsunami qu’il provoqua, cette catastrophe fit plus de 15.000 morts et 25.000 blessés graves. Selon les chiffres de la Banque mondiale, qui estime le coût des dégâts à 235 milliards de dollars, les événements de Tohoku sont la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’Histoire. De nombreux observateurs restent inquiets à cause des effets persistants de la radioactivité émise par la centrale nucléaire de Fukushima, qui a été irrémédiablement endommagée par le séisme et le tsunami.

Toujours en 2011, le 22 mai, les États-Unis subirent leur pire tornade depuis 1947, chiffrée à 3 milliards de dollars par les assurances dans la région de Joplin, au Missouri. Entre le 25 et le 28 avril de cette même année, une « super vague » de 343 tornades à travers le Midwest américain a causé environ 10 milliards de dollars de dégâts.

Comme si ces catastrophes naturelles n’étaient pas suffisantes, la crise économique menace de nombreux pays. Les États-Unis ressentent toujours les effets de la crise financière mondiale de 2008 et l’Europe est au bord du chaos. La stabilité de l’euro est incertaine et l’Union européenne risque de perdre des États-membres ou d’imploser entièrement.

De nombreux jeunes hauts diplômés, fraîchement sortis des grandes écoles, ont du mal à trouver du travail, tandis que d’autres ne trouvent plus rien à prospecter après leur licenciement. L’immigration modifie les données démographiques établies depuis plusieurs décennies – voire plusieurs siècles – que certaines nations prenaient pour acquises. Les valeurs morales et religieuses de longue date sont attaquées de toute part. Pour beaucoup de gens, il semble que notre monde soit au bord de l’effondrement total.

Que se passe-t-il réellement ? En avril 2012, une enquête de l’institut Ipsos révèle que « près de 15% des gens dans le monde pensent que celui-ci prendra fin pendant leur vie et 10% pensent que cela pourrait arriver en 2012, en raison du calendrier maya » (“Nearly one in seven thinks end of world is coming”, Reuters, 1er mai 2012).

Le monde prendra-t-il fin au cours de votre vie ? S’achèvera-t-il en 2012 ? Depuis quelques années, des partisans du mouvement « New Age » ont mis en avant le calendrier de l’ancienne civilisation maya dont l’un des grands cycles se termine le 21 décembre 2012. Pour les Mayas, s’agissait-il de la fin du monde ? La découverte récente d’une inscription maya datant du 9ème siècle apr. J.-C. sur le site de Xultun, au Guatemala, démontre plutôt l’inverse, puisqu’elle mentionne des dates au cours des 7000 années à venir (“Ancient Mayan calendar unearthed”, Irish Times, 11 mai 2012).

En début d’année, les scientifiques qui surveillent la menace d’une guerre nucléaire ont avancé d’une minute leur symbolique « Horloge de la fin du monde » (Doomsday Clock). Le 10 janvier 2012, ces scientifiques atomistes délivraient le communiqué suivant : « Il est minuit moins cinq. Il y a deux ans, il semblait que les dirigeants mondiaux avaient vraiment compris la menace mondiale à laquelle nous faisons face. Mais à de nombreux aspects, cette dynamique n’a pas été suivie ou a même été inversée. C’est pourquoi le Bulletin of the Atomic Scientists avance l’aiguille d’une minute vers minuit, revenant ainsi à l’horaire de 2007. »

Oui, il est symboliquement minuit moins cinq ! Le « minuit » de la fin du monde tombera-t-il en 2012 ? L’année 2012 sera-t-elle une époque de transition ou de trouble ? Les événements prophétisés de longue date dans la Bible vont-ils se réaliser ? Cette dernière prédit une conflagration catastrophique qui – sans le retour de Jésus-Christ pour sauver l’humanité d’elle-même – détruirait toute vie sur la surface de la terre. Cela se produira-t-il en 2012 ?

Le dernier livre de la Bible s’appelle l’Apocalypse. Le mot grec apokalypsis signifie « révélation » ou « divulgation de la vérité ». Dans le langage actuel, le mot « apocalypse » désigne surtout une catastrophe majeure, à cause des événements décrits dans l’Apokalypsis, ce livre qui fut révélé à l’apôtre Jean.

Les quatre cavaliers

Ceux qui comprennent le symbolisme de ce livre mystérieux reconnaîtront la chevauchée des « quatre cavaliers », prédite dans ses pages. L’apôtre Jean décrit quatre cavaliers représentant la grande séduction ainsi que la destruction de l’humanité et de la vie sur terre.

« Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le second être vivant qui disait : Viens. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée. Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur verdâtre [ou pâle]. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :2-8).

Un des principes de base pour comprendre les prophéties bibliques est de laisser la Bible s’interpréter elle-même. Dans le cas présent, Jésus Lui-même nous donne la signification des quatre cavaliers, comme nous le verrons plus tard. Jésus, le Révélateur, veut que nous comprenions ce livre. Notez le but de ce livre : « Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean » (Apocalypse 1 :1).

Puisque Jésus est le Révélateur, révèle-t-Il leur signification symbolique ? La réponse est affirmative ! Il nous donna la trame des événements prophétiques dans Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21. Et ces événements prophétiques donnent l’explication des quatre cavaliers de l’Apocalypse. En lisant en parallèle les récits des Évangiles et de l’Apocalypse, nous voyons ce que représentent les quatre cavaliers de l’Apocalypse :

  • Cheval blanc : de faux christs et la fausse religion
  • Cheval roux : la guerre et ses effets dévastateurs
  • Cheval noir : la famine et la pénurie qui suivent la guerre
  • Cheval verdâtre : les pestes et les épidémies qui suivent la famine.

Ces quatre cavaliers amèneront la dévastation sur la terre. Nous lisons que « le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :8).

La grande tribulation

Les disciples de Jésus Lui demandèrent « quel sera le signe de [son] avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24 :3). Jésus expliqua que les chrétiens seraient persécutés (verset 9) et que l’Évangile du Royaume serait prêché dans le monde entier, en tant que témoignage (verset 14). Dans les pages de cette revue, vous êtes actuellement en train de lire la prédication de cet Évangile !

Dans certaines Bibles, les éditeurs ont ajouté le sous-titre « La grande tribulation » après le verset 14. En 70 apr. J.-C., les armées romaines assiégèrent Jérusalem et elles détruisirent le second temple. L’historien juif Flavius Josèphe rapporte que plus d’un million de Juifs périrent. Ce fut « une » grande tribulation pour le peuple juif. Mais la grande tribulation des temps de la fin commencera seulement trois ans et demi avant le retour du Christ. Jésus nous donne cet avertissement, à nous et au monde :

« Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24 :21-22).

La grande tribulation sera une époque unique dans l’Histoire humaine. L’humanité n’en a jamais connue de semblable. Le prophète Jérémie appela cette période « un temps d’angoisse pour Jacob » – une angoisse pour les descendants de Jacob (dont le nom fut changé en “Israël”). Cette tribulation prophétisée dévastera les nations occidentales, en particulier les États-Unis et les peuples de descendance britannique. Jérémie écrivit : « Malheur ! car ce jour est grand ; il n’y en a point eu de semblable » (Jérémie 30 :7). Le prophète Daniel décrivit ainsi la grande tribulation : « Ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés » (Daniel 12 :1). Il fut dit à Daniel que l’accomplissement des événements des temps de la fin durerait « un temps, des temps, et la moitié d’un temps » – c’est-à-dire trois ans et demi (verset 7).

Des signes célestes

Notez ce qui suivra immédiatement la grande tribulation : « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées » (Matthieu 24 :29).

Ces dérèglements astronomiques – les signes célestes – marqueront l’intervention de Dieu et Son jugement sur les nations. Les signes célestes inaugureront le Jour du Seigneur qui aboutira au second Avènement du Christ. Les signes célestes représentent également le sixième sceau de l’Apocalypse. Voici ce qui arrivera lorsque le Révélateur, Jésus-Christ, ouvrira le sixième sceau : « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places » (Apocalypse 6 :12-14).

Le Jour du Seigneur

Le Jour du Seigneur – la colère du jugement de Dieu sur les nations rebelles – commencera immédiatement après les signes célestes (Apocalypse 6 :17) ! Plus de trente prophéties se réfèrent au Jour du Seigneur. Ésaïe 34 :8 et 63 :4 montrent que le Jour du Seigneur durera une année entière dans les prophéties des temps de la fin, à l’époque précédant le second Avènement du Christ !

Les trois événements mentionnés jusqu’à présent (la grande tribulation, les signes célestes et l’année du Jour du Seigneur) couvriront une période d’environ trois ans et demi. Le Jour du Seigneur est l’année qui précédera le retour du Christ !

L’apôtre Jean, le rédacteur de l’Apocalypse, décrivit l’ouverture des sept sceaux par le Messie – Jésus-Christ – afin que nous puissions comprendre la chronologie de ces événements prophétisés. Vous pouvez lire cela aux chapitres 5 et 6 du livre de l’Apocalypse. Comme nous l’avons vu, les cinq premiers sceaux conduisent aux signes célestes, qui sont le sixième sceau. Le septième sceau représente l’année entière du Jour du Seigneur. Ce septième sceau est composé de sept trompettes. « Quand il [le Christ] ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données » (Apocalypse 8 :1-2). Les chapitres 8 et 9 décrivent les six premières trompettes. La septième trompette se décompose en sept fléaux, ou sept jugements, qui s’achèveront par le retour du Messie, Jésus-Christ.

Le Royaume de Dieu

Dans certaines Bibles, vous trouverez le sous-titre « La septième trompette : Proclamation du Royaume » au dessus d’Apocalypse 11 :15. Cette annonce solennelle aura lieu au son de la septième trompette. C’est la bonne nouvelle que tous les chrétiens attendent avec impatience. « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15).

C’est une formidable nouvelle pour les véritables chrétiens, mais comment réagiront les nations ? Et comment réagirez-vous ? « Les nations se sont irritées ; ta colère est venue » (verset 18). Les nations de la terre essaieront de se battre contre le Royaume de Dieu sur terre. Elles seront irritées que le Christ vienne diriger la terre en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs, assisté par les saints.

Dieu met en garde chacun d’entre nous à nous préparer pour Harmaguédon. Des gens comme le général Douglas MacArthur ont aussi donné des avertissements pour l’avenir, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. En s’adressant aux dignitaires réunis sur le cuirassé USS Missouri pour la cérémonie de capitulation du Japon, MacArthur déclara : « Les alliances militaires, la répartition des forces et les unions de nations ont toutes failli à leur tour, laissant comme unique solution l’épreuve de la guerre. Le pouvoir destructeur absolu de la guerre supprime maintenant cette alternative. C’était notre dernière chance. Si nous ne concevons pas maintenant un système plus large et plus équitable, Harmaguédon se trouve à notre porte. »

D’où vient le terme « Harmaguédon » ? En hébreu Har Megiddo signifie « le mont de Megiddo ». Les Écritures révèlent que Satan et ses démons inciteront les nations à se rassembler à Megiddo, à 90 km environ au nord de Jérusalem, pour combattre le Christ à Son retour !

« Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant. – Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! – Ils [les esprits de démons] les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon » (Apocalypse 16 :14-16).

Le Christ et Son armée vaincront les nations rebelles et méchantes. Le Prince de la paix remportera cette bataille entre le bien et le mal. Le Roi des rois, avec les saints ressuscités, établira le Royaume de Dieu sur la planète Terre. Ils enseigneront à toutes les nations la voie de la paix, de l’amour et de la prospérité (Ésaïe 2 :2-4). Dans la « prière modèle », Jésus enseigna les chrétiens à prier : « Que ton règne vienne » (Matthieu 6 :10). C’est pour ce Royaume que nous prions !

La protection pour les véritables chrétiens

Pendant cette périlleuse époque à venir, Dieu a promis de protéger les membres spirituellement réveillés de Son peuple ! Jésus nous exhorte : « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21 :36). Comment pouvons-nous y arriver ? Nous devons croire que la Bible est « certaine [pour] la parole prophétique » (2 Pierre 1 :19).

Pendant la grande tribulation, Jérusalem sera foulée par les nations étrangères pendant 42 mois et les deux témoins prophétiseront pendant 1260 jours (Apocalypse 11 :2-3). Ceux du peuple de Dieu qui seront jugés dignes d’échapper seront emmenés dans un lieu de refuge, au désert, pendant trois ans et demi et la puissance de la bête continuera de s’exercer pendant ces 42 mois (Apocalypse 12 :13-17).

Par l’intermédiaire des visions de l’apôtre Jean, rapportées dans l’Apocalypse, nous savons que le Messie ne reviendra pas sur la planète Terre avant l’accomplissement de ces événements prophétisés ! Nous savons donc que le Christ ne reviendra pas en 2012 – ni en 2013 ou en 2014 !

Cependant, les véritables chrétiens doivent toujours être prêts spirituellement. Nous ne pouvons pas « attendre la dernière minute » pour nous repentir et pour obéir à Dieu. Si nous mourons en étant des pécheurs qui ont rejeté la vérité en connaissance de cause, notre prochain instant de conscience sera à notre résurrection pour le jugement de l’étang de feu (Apocalypse 20 :15). Mais si nous mourons en étant de véritables chrétiens, notre prochain instant de conscience sera à la résurrection, au son de la septième trompette – la « dernière trompette » mentionnée dans 1 Corinthiens 15 :52 – lorsque les fidèles chrétiens de notre époque naîtront en tant qu’esprits saints dans la Famille de Dieu.

Dieu promet de nous bénir si nous lisons, si nous écoutons et si nous gardons les vérités contenues dans ce livre puissant (Apocalypse 1 :1-3). Aussi, étudions le livre de l’Apocalypse, restons proches de son Révélateur, Jésus-Christ, et soyons prêts pour l’avenir !

 

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +