Le monde des esprits

Commenter cet article

L’immense succès mondial des livres et des films d’Harry Potter et de la série Twilight, entre autres, révèle la fascination du public concernant le monde des ténèbres.


Existe-t-il un lien entre ces thèmes et le « spiritisme », la « sorcellerie », le « vaudou », Halloween et d’autres pratiques de plus en plus courantes dans le monde francophone en Occident, aux Antilles et en Afrique ?

Qu’y a-t-il derrière l’atmosphère sombre de ces rituels et de ces films ? D’où vient cette puissance magnétique et mystérieuse qui intrigue et attire les foules ?

Pourquoi les forces occultes, qui nouent l’intrigue sans fin de ces séries, restent toujours enveloppées d’un brouillard impénétrable de suspense et ne sont jamais révélées clairement ? Y a-t-il un but précis derrière tout cela, un but méconnu du public sans méfiance ?

Il existe une lumière puissante et pénétrante nous permettant de transpercer le brouillard et de mettre à nu les forces invisibles qui se cachent derrière l’ambiance ténébreuse des séries et des rituels mentionnés précédemment.

Il existe une lumière puissante qui nous permet de discerner et de percer l’énigme du monde des esprits et de l’objectif caché qui les guide.

L’origine des esprits

Il existe une clé pour comprendre le mystère entourant le monde des esprits. Une clé qui nous révèle le début de leur existence. Vous commencerez ainsi à dissiper les ténèbres derrière lesquelles ils se cachent pour manipuler l’humanité, ignorante et sans méfiance, en utilisant la peur de l’inconnu.

Pour comprendre l’origine des esprits, il est nécessaire de remonter dans le temps, bien avant le début de l’histoire humaine. Vous devez voyager très loin dans l’éternité qui nous précède, avant l’existence même de la planète terre.

Cette lumière pénétrante, qui nous guide à travers les profondeurs éternelles du passé, a toujours existé. Elle n’a pas de commencement. Son nom est la Parole de Dieu. Car il est écrit : « Au commencement était la Parole » (Jean 1 :1). La Parole existait avant le commencement. C’est elle qui est à l’origine des esprits, car les esprits ont un commencement. Nous lisons ensuite : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses [y compris le monde des esprits] ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle » (versets 1-3).

La Parole de Dieu est lumière : « Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119 :105). Cette Parole possède la puissance de révéler ce qui est hors de portée des recherches humaines.

Voici un autre verset qui clarifie l’origine des esprits : « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités [les différentes catégories d’esprits angéliques]. Tout a été créé par lui et pour lui » (Colossiens 1 :16).

Lorsque Dieu créa les esprits, Il ne créa pas d’esprits ténébreux. Ils brillaient tous comme des étoiles. Parfois, ils sont même désignés sous ce nom. Dans certains contextes de la parole de Dieu, les esprits angéliques sont appelés des « étoiles » : « Le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite […] Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises » (Apocalypse 1 :20).

Cette explication, donnée par la parole de Dieu, nous permet de comprendre que les esprits angéliques furent créés par Dieu avant la création de la terre : « Où étais-tu quand je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l’intelligence. Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, alors que les étoiles du matin [les anges] éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? » (Job 38 :4-7). Dans ce contexte, les fils de Dieu sont des anges qui ont été créés. Deux autres exemples illustrent cela dans le livre de Job (voir Job 1 :6 et 2 :1).

La rébellion des esprits

Dieu créa une multitude d’esprits angéliques. La lumière pénétrante de la parole de Dieu nous révèle ce qui se trouve hors de portée de la recherche humaine, elle nous révèle les réalités du monde invisible : « Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône […] leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers » (Apocalypse 5 :11).

Parmi les anges créés par Dieu, trois d’entre eux reçurent une puissance et une autorité très grandes. Selon les Écritures, chacun d’entre eux semblait être responsable d’un tiers des anges.

Les noms de ces trois êtres spirituels sont les seuls noms d’anges révélés par Dieu dans Sa parole inspirée. Dans les livres apocryphes, d’autres noms d’anges sont mentionnés, mais les écrits apocryphes ne sont pas inspirés par Dieu.

Le premier de ces êtres angéliques, à qui Dieu donna autorité sur des millions d’autres anges, s’appelle Michel ou Micaël, dont le nom signifie « Qui est comme Dieu ». Dans l’épître de Jude, au verset 9, nous voyons qu’il porte le titre « d’archange », nom qui signifie « celui qui commande des anges ». Dans Daniel 10, versets 13 et 21, nous lisons qu’il est un « chef » des anges, employé par Dieu pour empêcher Satan de changer le cours de l’Histoire visible – la direction que Dieu a prévue dès le commencement pour accomplir Son grand dessein sur terre.

À chaque fois que Michel est mentionné, il l’emporte sur Satan [Lucifer] (voir Jude 9 ; Daniel 10 :13, 21 ; Apocalypse 12 :7-9).

Le nom du second chef des anges est Gabriel, dont le nom signifie « Homme puissant de Dieu ». Il est le grand messager que Dieu utilisa pour transmettre à Ses serviteurs les prophéties cruciales concernant l’établissement du Royaume de Dieu sur terre. Dieu l’envoya auprès de Daniel pour lui transmettre la prophétie des soixante-dix semaines, culminant avec le retour du Messie et l’établissement du Royaume de Dieu sur terre (voir Daniel 9 :21-24). Il l’envoya annoncer à Zacharie la naissance de Jean-Baptiste (Luc 1 :5-19), qui allait préparer la voie pour l’arrivée du Messie. Il l’envoya également annoncer à Marie qu’elle serait la mère du Messie (Luc 1 :26-38).

Cet ange déclara à Zacharie, le père de Jean-Baptiste : « Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu » (Luc 1 :19).

Il est possible que Gabriel et Michel soient les deux « chérubins de la gloire » (Hébreux 9 :1-5 ; Exode 25 :18) qui étendent leurs ailes au-dessus du propitiatoire posé sur l’arche, qui représente le trône de Dieu. Moïse reçut l’ordre de concevoir l’ensemble du sanctuaire terrestre d’après le modèle céleste qui lui avait été montré au mont Sinaï (voir Exode 25 :40).

Le troisième chef des anges reçut le nom de Lucifer, signifiant « Étoile du matin » (Ésaïe 14 :12).

Apparemment, ce troisième chef des anges étendait aussi ses ailes au-dessus du trône de Dieu : « Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi » (Ézéchiel 28 :14-15).

Dans Sa parole, cette lumière pénétrante, Dieu nous révèle ce qui arriva au monde des esprits, avant la création de l’homme. Lorsque l’homme fut créé, Lucifer existait déjà. Dans Genèse 3 :1, il apparaît sous la forme d’un « serpent rusé » qui avait déjà choisi la voie du mal.

Lorsque Dieu demanda à Moïse de construire l’arche, seulement deux chérubins étendaient leurs ailes au-dessus de celle-ci, probablement Michel et Gabriel. Lucifer avait déjà pris la mauvaise direction : « Par la grandeur de ton commerce [selon de nombreux commentaires bibliques, le mot commerce dans ce contexte signifie la calomnie, et donc le mensonge] tu as été rempli de violence, et tu as péché ; je te précipite de la montagne de Dieu […] chérubin protecteur » (Ézéchiel 28 :16).

Dieu avait donné à Lucifer une grande beauté et une grande intelligence (verset 12). Mais il devint orgueilleux : « Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat […] Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce [tes mensonges], tu as profané tes sanctuaires » (versets 17-18).

La parole de Dieu nous indique ici que Lucifer avait un accès direct au trône de Dieu et qu’il était chargé d’administrer la terre avant la création de l’homme, en ayant un tiers des anges sous ses ordres.

Mais, séduit par sa propre beauté et son intelligence, il oublia qui les lui avait données et il commença à comploter pour détrôner Dieu afin de devenir dieu à Sa place. Il s’agit de la première tentative de coup d’État dans l’histoire de l’univers. Pour y parvenir, il réussit à convaincre le tiers des anges placé sous sa responsabilité à le suivre, avec des mensonges et des calomnies (une campagne politique). Il créa ainsi le premier parti politique (le parti d’opposition) de l’histoire de l’univers. Dès lors, Lucifer reçut le nom de Satan, qui signifie « l’adversaire ».

C’est pourquoi nous voyons dans Apocalypse 12 :3-4 l’apparition d’un « grand dragon rouge feu […] sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel [le tiers des anges], et les jetait sur la terre. »

À travers la lumière pénétrante de Sa parole, Dieu nous révèle les pensées et le plan conçu par Lucifer.

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre […] Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles [des anges] de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse » (Ésaïe 14 :12-15).

Il est important de noter que dans le livre d’Ésaïe, Satan est comparé au roi de Babylone (verset 4). Dans le livre d’Ézéchiel, cité plus haut, il est comparé au roi de Tyr (Ézéchiel 28 :12). La parole de Dieu décrit Satan comme « le dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4 :4). Satan s’obstine à établir un système mondial qui éliminerait toute possibilité et toute liberté d’adorer le véritable Dieu. Pour atteindre ce but, il utilise ses propres dirigeants à travers l’histoire humaine. Le dernier grand exemple en date fut Adolf Hitler.

La lumière pénétrante de la parole de Dieu nous révèle que Satan tentera une fois encore de détrôner Dieu et d’empêcher le retour sur terre de Jésus-Christ, qui viendra l’emprisonner dans les abîmes, lui et ses démons (le tiers des esprits qui l’a suivi) pendant mille ans (voir Apocalypse 20 :1-3 ; Ésaïe 24 :21-22).

Apocalypse 12 :7-9 décrit la dernière tentative de Satan et de ses anges pour s’emparer du trône de Dieu : « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. »

Comme nous l’avons déjà vu, Lucifer, qui devint Satan, séduisit les anges qui étaient sous ses ordres en utilisant le mensonge et la calomnie contre Dieu. En parlant du diable, Jésus déclara : « Il a été meurtrier dès le commencement [il influença Caïn à tuer son frère Abel], et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8 :44).

L’origine de la séduction

Le premier mensonge du diable aux êtres humains se trouve dans le livre de la Genèse. Dieu avait déclaré solennellement : « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse 2 :16-17).

La parole de Dieu est la vérité (Jean 17 :17). La parole du diable est le mensonge (Jean 8 :44). « Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point » (Genèse 3 :4). À partir de ce mensonge, presque toutes les religions du monde ont répandu l’idée que l’être humain avait une âme immortelle. Cette fausse croyance est l’une des doctrines de base de la majorité des religions, dans les civilisations de l’histoire humaine. Le spiritisme est basé essentiellement sur cette croyance. C’est pourquoi il est écrit : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre » (Apocalypse 12 :9).

Le roi Salomon, l’homme le plus sage qui ait vécu sur terre, déclara sans équivoque : « Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête est pour eux un même sort ; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle […] Tout va dans un même lieu ; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière » (Écclésiaste 3 :19-20). Dieu déclara aussi à l’homme : « Tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière » (Genèse 3 :19).

En hébreu, une des trois langues dans lesquelles Dieu a inspiré l’écriture de la Bible, le mot âme se dit nephesh. Ce mot a été traduit de diverses façons. Par exemple, pour confirmer les paroles de Salomon, nous trouvons quatre exemples, dans le livre de la Genèse, où le mot nephesh a été traduit par être vivant (âme ou nephesh vivant) : « Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants [âmes ou nephesh vivants] » (Genèse 1 :20).

« Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants [âmes ou nephesh vivants] qui se meuvent » (verset 21).

« Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants [âmes ou nephesh vivants] selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi » (verset 24).

« L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante [âme ou nephesh vivant] » (Genèse 2 :7).

Dieu déclare solennellement dans Sa parole, qui est la vérité (Jean 17 :17), que l’âme est mortelle : « Voici, toutes les âmes [nephesh] sont à moi ; l’âme [nephesh] du fils comme l’âme [nephesh] du père, l’une et l’autre sont à moi ; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra  » (Ézéchiel 18 :4, 20).

Le mot nephesh (âme) se réfère également aux personnes mortes. Par exemple : « Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort. » Dans le texte original en hébreu, il est écrit : « Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour une âme [nephesh] morte » (Lévitique 19 :28).

Dans Lévitique 21 :1 nous lisons : « L’Éternel dit à Moïse : Parle aux sacrificateurs, fils d’Aaron, et tu leur diras : Un sacrificateur ne se rendra point impur parmi son peuple pour un mort [âme ou nephesh mort]. » Puis, « il n’ira vers aucun mort [âme ou nephesh mort] » (verset 11).

D’autres preuves bibliques

La parole de Dieu nous enseigne aussi que lorsqu’une personne meure, elle est totalement inconsciente :

« Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront ; mais les morts ne savent rien […] puisque leur mémoire est oubliée […] Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ; car il n’y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts [dans la tombe], où tu vas » (Écclésiaste 9 :5, 10).

Nous lisons aussi dans le livre des Psaumes : « Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Éternel, ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence » (Psaume 115 :17). « Ne vous confiez pas aux grands, aux fils de l’homme, qui ne peuvent sauver. Leur souffle s’en va, ils rentrent dans la terre, et ce même jour leurs desseins périssent » (Psaume 146 :3-4).

Il est vrai qu’un autre élément, appelé l’esprit de l’homme (Job 32 :8), se trouve dans les êtres humains. À la mort d’un être humain, cet esprit retourne à Dieu qui l’a donné (Écclésiaste 12 :9) mais dans un état complètement inerte et inconscient jusqu’au jour de la résurrection (voir notre article intitulé Les trois résurrections, novembre-décembre 2002).

En lisant toutes ces preuves bibliques irréfutables concernant la mortalité de l’âme humaine, il n’y a qu’une conclusion possible pour expliquer les manifestations des forces occultes dans le spiritisme, la magie, la sorcellerie, le vampirisme, le vaudou, etc. Ces forces occultes ne sont rien d’autre que la manifestation des esprits séduits, des anges déchus, qui ont suivi Satan dans sa rébellion contre Dieu. Comme nous l’avons expliqué à la lumière de la parole de Dieu, qui donne le discernement dans le monde ténébreux des esprits, ces derniers se font passer pour les âmes des morts afin de tromper et de posséder les imprudents qui vont consulter des voyants.

Dieu a conçu le corps humain pour être le temple du Saint-Esprit que Dieu donne à ceux qui Lui obéissent (Actes 5 :32). Lorsque ce corps est vide, à cause de la désobéissance et de l’ignorance, il représente une habitation convoitée par les démons (voir Matthieu 12 :43-45).

Les personnes qui consultent les voyants ne savent pas qu’elles vont consulter des démons dont l’objectif est de les séduire et de les détruire, car ce sont les disciples de Lucifer (Satan), meurtrier dès le commencement et père du mensonge.

Dans Sa parole, Dieu nous révèle une clé essentielle concernant Satan et ses démons afin de ne pas être victimes de leur séduction mortelle et de ses conséquences négatives pour les êtres humains. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont de plus en plus exposés à l’influence et au contrôle des démons à travers les bandes dessinées, les jeux vidéo, ainsi que les films d’inspiration satanique et démoniaque.

Dieu nous explique dans Sa parole qu’Il « n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais, les ayant précipités dans l’abîme [tartaroo], les a livrés pour être gardés dans des chaînes d’obscurité pour le jugement » (2 Pierre 2 :4, traduction Darby).

La Bible nous révèle aussi que peu avant le déluge, quand Noé construisait l’arche, Jésus-Christ « est allé prêcher aux esprits en prison » (1 Pierre 3 :19-20).

Le mot tartaroo mentionné précédemment est un état de restriction dans lequel les démons sont maintenus. Ils sont prisonniers de l’obscurité.

Lorsque Lucifer administrait la terre, avant la création de l’homme, il commandait un tiers des anges et il pouvait interagir librement avec le monde matériel créé par Dieu. Mais après sa rébellion contre le Créateur, Lucifer et ses anges furent placés dans le tartaroo, dans des chaînes d’obscurité, dans un état de restriction. Autrement, ils auraient déjà tué tous les êtres humains. Comme nous l’avons vu, le diable est le père du mensonge et meurtrier dès le commencement.

Leur seul moyen d’interaction avec le monde matériel, afin d’accomplir leur but de détruire l’espèce humaine, est lorsque les gens les invoquent pendant des séances de spiritisme, lorsqu’ils consultent des médiums ou des cartomanciennes et lorsqu’ils pratiquent la sorcellerie ou le vaudou.

C’est pourquoi la parole de Dieu nous met fermement en garde : « Ne donnez pas accès au diable […] et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les » (Éphésiens 4 :27 ; 5 :11).

« Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus » (Jacques 4 :7-8).

Les personnes qui pratiquent le spiritisme invitent les démons à « habiter » dans leurs demeures. Les démons viennent habiter chez ceux qui les ont invités. Et ils réussissent alors à posséder les gens, en particulier les enfants et les jeunes dont les parents ont participé à des séances de spiritisme, une pratique formellement interdite par Dieu pour notre bien.

Dieu punit « l’iniquité des pères sur les enfants » (Exode 20 :5). De nombreux parents laissent leurs enfants visionner des films diaboliques et démoniaques. Certains d’entre eux deviennent schizophrènes car des démons entrent dans leurs corps et les incitent à tuer leurs propres parents ou à se suicider.

Ce monde est présent en arrière-plan dans les histoires apparemment inoffensives d’Harry Potter, qui attirent la jeunesse, mais derrière la fascination mortelle des vampires se cachent les intentions meurtrières du diable et de ses démons. La parole de Dieu déclare que « la vie de toute chair, c’est son sang » (Lévitique 17 :14). Le vampirisme ne représente rien d’autre que le dessein caché de Satan et de ses démons de prendre la vie des êtres humains.

Dieu créa le corps humain pour qu’il devienne le temple du Saint-Esprit, dont la présence se manifeste par une profonde paix : « Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :7).

Les personnes qui s’exposent à l’influence et au contrôle des démons vivent dans l’angoisse et l’anxiété. Beaucoup d’entre elles finissent dans des hôpitaux psychiatriques où de fortes doses de médicaments leur sont administrées afin de bloquer l’influence des démons qui les poussent à l’autodestruction. Leur vie, et celle de leurs proches, devient un cauchemar. Ce sont ici quelques fruits du monde des ténèbres.

C’est pourquoi Dieu nous ordonne : « Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins ; ne les recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis l’Éternel, votre Dieu […] Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer à eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple » (Lévitique 19 :31 ; 20 :6).

La parole de Dieu enlève le voile qui recouvre le monde des ténèbres pour empêcher la séduction et la destruction. Dans Sa parole, Dieu appelle Satan « le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2 :2). Et Il met en garde : « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Éphésiens 6 :12).

Le diable et ses anges se déplacent dans l’atmosphère terrestre : « L’Éternel dit à Satan : D’où viens-tu ? Et Satan répondit à l’Éternel : De parcourir la terre et de m’y promener » (Job 1 :7). Nous lisons aussi cette mise en garde : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5 :8).

Puisque les démons sont dans le tartaroo (dans les chaînes d’obscurité, dans un état de restriction), ils sont en permanence aux aguets pour voir qui leur « ouvrira l’accès ». C’est pourquoi la parole de Dieu nous avertit : « Ne donnez pas accès au diable […] et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les » (Éphésiens 4 :27 ; 5 :11).

De nos jours, grâce à la science, l’humanité a découvert comment transmettre dans l’atmosphère différents types d’ondes pouvant être captées par les antennes de radio et de télévision, par les téléphones portables et les ordinateurs. L’atmosphère est saturée d’ondes invisibles et inaudibles qui prennent forme lorsque ces appareils les reçoivent.

Un phénomène parallèle existe dans le règne spirituel. Satan est « le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2 :2). Satan et ses démons envoient constamment dans l’atmosphère (dans “l’air”) des ondes invisibles et inaudibles qui prennent forme dans l’esprit des êtres humains séduits, les « fils de la rébellion ». Les ondes spirituelles du mal les poussent à la désobéissance, à la haine et au meurtre.

Les spectacles qui sont transmis sur les ondes sont remplis de perversions sexuelles, de haine, de vengeance, de violence et de crimes. Et se divertissant ainsi, la majorité de la société ouvre grand la porte aux transmissions venant des zones habitées par « les esprits méchants » (Éphésiens 6 :12).

Beaucoup de gens entrent plus profondément en contact avec ce monde en permettant aux esprits emprisonnés de s’emparer de leur corps et de leur esprit. Ils perdent totalement le contrôle d’eux-mêmes et ils sont à la merci de ces esprits assassins qui les poussent à tuer leurs proches et tous ceux qui sont à leur portée. Ces tragédies sont de plus en plus fréquentes de nos jours. Plus les humains donnent accès aux esprits emprisonnés, les libérant ainsi de leur état de restriction, plus ces esprits peuvent accomplir leurs desseins meurtriers en utilisant le corps de ces personnes.

La force magnétique et obscure des films d’Harry Potter, de L’Exorciste, de la série Twilight et des autres divertissements similaires séduit un nombre croissant de spectateurs. De plus en plus de jeunes, victimes de l’ignorance et de la négligence de leurs parents, sont possédés par des démons et finissent par tuer des gens ou se suicider.

La sorcellerie, le vaudou et le culte des morts se basent tous sur la transgression flagrante des lois du Dieu Tout-Puissant !

Ceux qui les pratiquent révèrent ou adorent des images, transgressant ainsi le deuxième commandement : « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements » (Exode 20 :4-6).

Ces rituels comprennent aussi des sacrifices aux idoles, ignorant totalement la parole de Dieu à ce sujet : « Que dis-je donc ? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose ? Nullement. Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons » (1 Corinthiens 10 :19-20).

La deuxième transgression flagrante est que des rituels comme la sorcellerie et le vaudou sont basés sur le culte des morts, ignorant ainsi une autre ordonnance de Dieu : « Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi » (Deutéronome 18 :10-12).

La troisième transgression du vaudou et des cultes des morts est l’adoration, consciente ou inconsciente, du « dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4 :4). « Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres » (2 Corinthiens 11 :14-15).

Un culte des anges ?

La parole de Dieu nous enseigne qu’aucun véritable serviteur de Dieu n’a jamais rendu un culte à un ange et que les anges restés fidèles à Dieu n’ont jamais accepté, ou permis, d’être adorés par des hommes.

Lorsque l’apôtre Jean se prosterna, pour adorer, aux pieds de l’ange (le messager) envoyé par Dieu pour lui transmettre le livre de l’Apocalypse, l’ange le lui interdit en disant : « Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie » (Apocalypse 19 :10).

La parole de Dieu nous avertit : « Que personne, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course ; tandis qu’il s’abandonne à ses visions, il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne » (Colossiens 2 :18-19). Au contraire, Satan et ses démons acceptent d’être adorés, acceptent qu’on leur rende un culte et acceptent les sacrifices : « Et ils se mêlaient aux païens, ils apprenaient leurs manières d’agir. Ils en servaient les idoles, elles devenaient pour eux un piège ! Ils avaient sacrifié leurs fils et leurs filles aux démons. Ils versaient le sang innocent, le sang de leurs fils et de leurs filles qu’ils sacrifiaient aux idoles de Canaan, et le pays fut profané de sang » (Psaume 106 :36-38, Bible de Jérusalem).

L’apôtre Paul ajoute : « Que dis- je donc ? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose ? Nullement. Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons » (1 Corinthiens 10 :19-20).

Un autre aspect séducteur, plus subtil, dans les films sur les esprits et les vampires est que ces films font croire aux jeunes qui recherchent le contact avec les esprits que des esprits amis les défendront des esprits ennemis. Ce concept est complètement faux car Jésus-Christ nous enseigne que le royaume de Satan n’est pas divisé contre lui-même (Matthieu 12 :22-29). C’est un piège fatal pour encourager les jeunes gens à rechercher le contact avec les démons qui rôdent, sous les ordres de Satan, pour trouver des personnes à détruire (1 Pierre 5 :8).

Les véritables serviteurs de Dieu ne recherchent jamais le contact avec les anges. Ils recherchent le contact direct avec Dieu : « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme » (1 Timothée 2 :5).

Considérez l’exemple du prophète Daniel : « Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre […] Je parlais encore, je priais […] et je présentais mes supplications à l’Éternel, mon Dieu […] quand l’homme, Gabriel […] s’approcha de moi d’un vol rapide [et] me dit […] Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé » (Daniel 9 :3, 20-23).

Lisez par exemple Daniel 10 :12 : « Il me dit : Daniel, ne crains rien ; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre, et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et c’est à cause de tes paroles que je viens. »

Voici un autre exemple confirmant les enseignements bibliques : « Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille […] Cet homme était pieux et craignait Dieu […] et priait Dieu continuellement […] Il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit : Corneille ! Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit : Qu’est-ce, Seigneur ? Et l’ange lui dit : Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu » (Actes 10 :1-4).

En parlant des anges, Dieu déclare : « Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ? » (Hébreux 1 :14).

Dieu écoute les prières de ceux qui Lui obéissent : « Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1 Jean 3 :22). Ceux qui désobéissent à Dieu en recherchant le contact avec des esprits angéliques entrent en contact avec des démons.

De bonnes nouvelles dans un avenir imminent

« Les princes de ce monde de ténèbres […] les esprits méchants dans les lieux célestes [l’atmosphère terrestre] » (Éphésiens 6 :12) savent qu’il leur reste peu de temps. C’est pourquoi, de nos jours, ils intensifient fortement leur influence dans le monde. Les paroles suivantes s’accompliront bientôt : « Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps » (Apocalypse 12 :12).

Dieu a permis à Satan et à ses démons de séduire « toute la terre » (Apocalypse 12 :9) pendant environ six mille ans. Mais nous sommes proches du retour de Jésus-Christ qui établira un gouvernement mondial, une seule religion et une loi unique pour tous. Les comman dements de Dieu « sont justes » (Psaume 119 :172) et « l’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours » (Ésaïe 32 :17).

La première chose que fera Jésus-Christ à Son retour sera de vaincre et de soumettre les nations séduites par Satan, dans son dernier effort pour empêcher l’établissement du Royaume de Dieu sur terre (Apocalypse 19 :11-21).

Immédiatement après, ces paroles s’accompliront : « Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations » (Apocalypse 20 :1-3).

Les « esprits séducteurs » (1Timothée 4 :1) seront enfermés avec lui. Ceux qui avaient suivi Lucifer dans sa rébellion (Apocalypse 12 :4). Ceux qui se déplaçaient dans les « lieux célestes » de l’atmosphère (Éphésiens 6 :12). Ceux qui se faisaient passer pour les âmes des morts et des ancêtres. Ceux qui séduisaient les pratiquants du spiritisme, de la sorcellerie, de la magie, du vaudou, des cultes des morts, de la divination, des transferts d’énergie et toutes les autres « œuvres infructueuses des ténèbres » (Éphésiens 5 :11).

« En ce temps-là [au retour de Jésus-Christ], l’Éternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut [“dans les lieux célestes” – Éphésiens 6 :12] […] Ils seront assemblés captifs dans une prison, ils seront enfermés dans des cachots, et, après un grand nombre de jours, ils seront châtiés » (Ésaïe 24 :21-22) – il s’agit ici d’une période de mille ans (Apocalypse 20 :3 ; Jude 6 ; 2 Pierre 2 :4).

Jésus-Christ reviendra bientôt pour libérer l’humanité du joug de la séduction qu’elle a connu pendant toute son histoire. La parole de Dieu est la vérité (Jean 17 :17) et « la vérité vous affranchira » (Jean 8 :32). Chers lecteurs, vous serez libérés du joug de la séduction qui pèse maintenant sur le monde.

De bonnes nouvelles pour le monde

Satan et ses démons ont peu de temps (Apocalypse 12 :12).

Une autre prophétie s’accomplira dans le même temps : « L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents […] Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui est sur tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations » (Ésaïe 25 :6-7).

Jésus-Christ reviendra établir un gouvernement mondial de paix et de joie pour tous : « Toute la terre jouit du repos et de la paix ; on éclate en chants d’allégresse » (Ésaïe 14 :7).

Ce sera l’accomplissement final des prédictions annoncées par les prophètes d’antan : « Ce peuple, assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et sur ceux qui étaient assis dans la région et l’ombre de la mort la lumière s’est levée » (Matthieu 4 :16).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +