Q&R - Les expériences extracorporelles

Commenter cet article

Un chrétien peut-il vivre une expérience extracorporelle ?


Question :

Certaines personnes croient que l’âme ou l’esprit d’un être humain peut se séparer du corps et voyager dans des lieux physiquement inaccessibles. Dans 2 Corinthiens 12 :2-4, la Bible enseigne-t-elle que l’esprit d’un être humain peut sortir de son corps ?

Réponse :

Beaucoup de gens croient aux « expériences extracorporelles » pendant une chirurgie ou aux « projections astrales » (pendant lesquelles l’âme est supposée voyager, alors que le corps reste là où il est). L’apôtre Paul a-t-il vécu une telle expérience ? La réponse pourrait vous surprendre !

Dans 2 Corinthiens 12 :2-4, Paul écrivit : « Je connais un homme en Christ qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu’au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps, je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu’il entendit des paroles merveilleuses qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer. »

Au verset précédent, Paul expliqua qu’il en viendrait « à des visions et à des révélations du Seigneur ». Le mot « vision » est traduit du grec optasia, signifiant « une représentation ou une vision montrée à quelqu’un, qu’il soit endormi ou éveillé ». Le mot « révélation » est traduit du grec apokalupsis, signifiant « dévoiler, révéler une vérité, une instruction concernant des choses auparavant inconnues ». Dans ces versets, Paul ne rapportait pas une expérience physique.

Mais vécut-il pour autant une expérience extracorporelle ? Il écrivit que son expérience physique fut si intense qu’il ne saurait dire si ce fut uniquement un songe ou s’il fut vraiment transporté dans le ciel. Cette vision lui sembla tellement réelle qu’il ne savait pas expliquer ce qui s’était produit autrement que par la sensation d’avoir été « hors de son corps ». Mais Paul n’en tira aucune conclusion. En parlant de la nature de cette vision spirituelle, il écrivit clairement – à deux reprises – que seul « Dieu le sait ». Ceux qui prétendent que Paul vécut une « expérience extracorporelle » sont plus dogmatiques que Paul lui-même.

Un autre passage nous permet de mieux comprendre la formulation de Paul : « Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit » (Colossiens 2 :5). Paul disait-il aux Colossiens qu’il était « hors de son corps » avec eux ? Pas du tout !

D’autres versets nous aident à comprendre que la vision de Paul n’eut pas lieu au ciel. Jean rapporta ces paroles de Jésus : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme [qui est dans le ciel] » (Jean 3 :13). Jésus prononça cette phrase avant Sa résurrection, mais l’apôtre Pierre rappela qu’elle restait valide, même après Sa résurrection, en utilisant l’exemple du roi David afin de montrer que seul Jésus était monté au ciel (Actes 2 :29, 34). Paul expérimenta donc une vision semblable à celle rapportée dans Matthieu 17 :1-9. Dans ce passage, le mot « vision » est traduit du grec horama – une représentation divine délivrée pendant une extase ou un sommeil. Lorsque les disciples vécurent cette expérience, ni Moïse ni Élie n’étaient montés au ciel. Il s’agissait d’une vision et non de la visite mystique de deux individus décédés !

Tout comme Pierre, Jacques et Jean ne montèrent pas au ciel pendant cette vision de la transfiguration de Jésus, en compagnie de Moïse et Élie, nous comprenons que Paul ne monta pas au ciel. De la même manière, certaines personnes de nos jours peuvent avoir l’impression de vivre une « expérience extracorporelle », mais la Bible révèle que c’est une fausse impression.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +