Apocalypse : un message d’avertissement… et d’espoir !

Commenter cet article

Le livre de l’Apocalypse contient des symboles mystérieux que peu de gens comprennent. Pouvez-vous percer les secrets de l’Apocalypse ? Pouvez-vous connaître l’avenir du monde – et quel y sera votre rôle ?


Le livre de l’Apocalypse est un des livres les plus importants au monde ! Pourquoi ? Car il révèle l’avenir de l’humanité et de la planète Terre ! Mais nous devons nous confronter à ses symboles et ses secrets. Quelle est la signification du dernier livre de la Bible – et quel impact aura-t-il sur votre vie et votre avenir ?

L’apôtre Jean fut envoyé en exil au large de la côte sud-ouest de la Turquie, sur l’île de Patmos, que les Romains utilisaient comme colonie pénitentiaire. Jean avait déjà écrit les trois épîtres qui feraient partie du Nouveau Testament lorsque Dieu l’inspira à écrire le livre de l’Apocalypse, vers l’an 95 apr. J.-C.

Dieu dit à Jean d’écrire ce qu’il voyait et Il prononça une bénédiction sur ceux qui étudieraient ce texte : « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche » (Apocalypse 1 :3). Oui, le Dieu tout-puissant promet de vous bénir, si vous suivez Son exhortation à lire et à entendre les paroles de l’Apocalypse ; si vous « gardez » – si vous prenez à cœur – ce qui est écrit dans ce livre essentiel.

Jean envoya la transcription de sa vision aux sept Églises le long de la voie postale en Asie mineure. Ces Églises ont encore une signification pour nous. Il s’agissait des villes d’Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée (voir Apocalypse 1 :11). De nos jours, vous pouvez visiter les sites archéologiques de ces cités dans l’ouest de la Turquie. La condition spirituelle de ces sept Églises s’est reflétée dans la véritable Église de Dieu au cours des deux derniers millénaires.

Le Révélateur, Jésus-Christ, nous dit d’apprendre les leçons de chaque Église. À sept reprises – pour chacune des Églises – Il nous dit : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises. »

Laquelle de ces Églises décrit votre condition spirituelle ?

Les sept Églises

Jésus-Christ décrivit ainsi l’Église d’Éphèse : « Ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour » (Apocalypse 2 :4). Éphèse est souvent appelée « l’Église dénuée d’amour ». Jésus avertit les Éphésiens : « Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres » (verset 5). Avez-vous perdu votre « premier amour » en tant que chrétien ?

Smyrne est appelée « l’Église persécutée ». Jésus déclara à son propos : « Je connais ton affliction et ta pauvreté (bien que tu sois riche) […] Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie » (versets 9-10). Endurez-vous fidèlement les souffrances et la persécution ?

Pergame, le troisième relais postal, est appelée « l’Église du compromis ». Pergame tolérait des doctrines conduisant à l’immoralité sexuelle. Jésus mit en garde : « Repens-toi donc ; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche » (verset 16). Faites-vous des compromis avec de fausses doctrines ?

Thyatire est appelée « l’Église corrompue ». Jésus proclama : « Je connais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières. Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à la débauche et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. Je lui ai donné du temps afin qu’elle se repente, et elle ne veut pas se repentir de sa débauche. Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent l’adultère avec elle, à moins qu’ils ne se repentent de leurs œuvres » (versets 19-22). Êtes-vous victime de la corruption ?

Sardes, la cinquième Église, est appelé « l’Église morte ». Jésus avertit : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir ; car je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu la parole, garde-la et repens-toi » (Apocalypse 3 :1-3).

Avez-vous une foi vivante ?

Philadelphie est appelé « l’Église fidèle ». Le Christ fit cette promesse aux Philadelphiens : « Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne » (versets 10-11). Êtes-vous fermement attaché à la vérité divine ?

Laodicée, la dernière Église sur la voie postale, est appelée « l’Église tiède ». Jésus mit en garde les Laodicéens : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche » (versets 15-16).

Jésus veut que nous écoutions chacun des sept messages. Ils révèlent les changements que nous devons faire dans notre vie. À sept reprises, Il nous dit : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » – à chacune des sept Églises.

Les sept messages du Christ révèlent aussi les caractéristiques spirituelles et les attitudes des ères de la véritable Église, depuis l’époque du Christ jusqu’à nos jours. Bien que nous vivions à l’ère de Laodicée, nous pouvons individuellement avoir une approche philadelphienne du christianisme – en aimant nos frères et sœurs, ainsi qu’en donnant de nous-mêmes pour aider à proclamer le message d’avertissement de Dieu au monde qui connaîtra bientôt une crise sans précédent, juste avant le retour du Christ.

Une vision céleste

Dans Apocalypse 4, Jean rapporte sa vision des cieux. Il vit le trône du Dieu tout-puissant, avec un arc-en-ciel autour du siège de l’autorité du Père. N’est-ce pas formidable et inspirant que notre Père nous décrive Son trône céleste ? Y pensez-vous lorsque vous priez ? Les chrétiens peuvent prier directement le Père dans les cieux, à travers leur Sauveur et Souverain Sacrificateur, Jésus-Christ. « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 4 :16). Remerciez Dieu de pouvoir vous présenter devant Lui en prière. En lisant Apocalypse 4, méditez sur la majesté et la gloire de Dieu et de Son trône.

Dans Apocalypse 5, Jean décrit la vision d’un rouleau scellé de sept sceaux. Au premier siècle apr. J.-C., les scribes écrivaient sur de longues bandes de papyrus ou de parchemin, qui étaient ensuite enroulées. Jean écrit : « Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? » (Apocalypse 5 :1-2).

Ensuite, Jean se lamente que personne ne soit digne d’ouvrir le rouleau – jusqu’à ce que l’Agneau de Dieu, Jésus-Christ, commence à ouvrir les sceaux. Dieu révèle notre formidable avenir dans un passage concernant le Christ ressuscité : « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (versets 9-10).

Jésus, l’Agneau de Dieu, a versé Son sang pour les péchés de chaque être humain. Les péchés de ceux qui se sont vraiment repentis, et qui ont montré leur foi à travers le baptême ordonné dans la parole de Dieu, ont été pardonnés. Ils ont été rachetés ! Peut-être êtes-vous à un moment de votre vie où vous réalisez le besoin d’être pardonné. Vous comprenez le besoin de modifier votre mode de vie et de faire un changement crucial. Si vous pensez sérieusement à faire ce changement, nous vous invitons à contacter un véritable ministre de Jésus-Christ. Écrivez simplement à l’un de nos bureaux régionaux (page 4) ou contactez-nous en ligne sur MondeDemain.org

Ceux qui se repentent et changent leur vie, en obéissant à leur Sauveur, peuvent anticiper un formidable avenir. Ils hériteront la Terre, en tant qu’enfants glorifiés et immortels de Dieu – et pendant le Millénium, ils régneront avec le Christ (Apocalypse 20 :4-6) ! Dieu révèle notre avenir glorieux et formidable. Les véritables chrétiens hériteront toutes choses, dont la Terre et l’univers (Apocalypse 21 :7). Si Dieu vous appelle maintenant, je suis certain que vous ne voudrez pas rater cette occasion !

Apocalypse 6 décrit les quatre premiers sceaux. Il s’agit des quatre cavaliers de l’Apocalypse. Ces quatre chevaux et ceux qui les montent représentent une grande dévastation sur la terre. Mais quelle est leur signification ? Jésus, le Révélateur, donna les grandes lignes de ces événements prophétiques dans la prophétie du mont des Oliviers, rapportée dans Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21. Ces événements prophétiques expliquent les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Ils représentent respectivement de faux christs et une fausse religion, la guerre et ses effets dévastateurs, la famine qui suit habituellement les guerres, et enfin les pestes et les épidémies qui apparaissent à cause de la famine.

Une époque atroce attend le monde entier. Nous devons nous y préparer. Ces quatre cavaliers apporteront la dévastation sur toute la terre. Certes, il y a toujours eu des guerres, des famines et des maladies. Mais ces quatre cavaliers intensifieront leur chevauchée dans les années à venir, et nous verrons une mortalité sans précédent. Non seulement de grandes guerres provoqueront la dévastation, mais le terrorisme augmentera aussi dans les nations occidentales si elles ne se repentent pas de leur immoralité et de leur dérèglement. L’époque viendra où les guerres, les plaies, les pandémies, les famines et les sécheresses actuelles paraîtront faibles par rapport aux atrocités qui auront lieu dans le monde entier (Apocalypse 3 :10).

 

Les quatre cavaliers !

L’apôtre Jean décrit les quatre cavaliers qui représentent la grande séduction ainsi que la dévastation de l’humanité et de la vie sur terre.

« Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le second être vivant qui disait : Viens. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée. Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :2-8).

 

Vient ensuite le cinquième sceau. « Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu » (Apocalypse 6 :9). C’est une description du martyre des saints, ceux « qui gardent les commandements de Dieu » (Apocalypse 14 :12) – les véritables chrétiens. Au premier siècle, l’empereur Néron persécuta férocement et tua les chrétiens. Le cinquième sceau indique aussi une grande persécution des saints à la fin des temps, ainsi que la grande tribulation.

Lorsque Jésus ouvre le sixième sceau, des signes célestes terrifient les habitants de la terre. Quels sont ces signes ? « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places » (versets 12-14). Oui, les prophéties bibliques révèlent une époque où des astéroïdes et des météorites traverseront les cieux. De grands séismes secoueront le sol sous nos pieds. Ces dernières années, la terre a connu des séismes et des tsunamis puissants, mais ceux-ci seront bien plus violents, au point de déplacer toutes les îles et les montagnes.

Ces signes célestes introduisent le septième sceau, connu comme le Jour du Seigneur – l’époque du jugement et de la colère de Dieu sur un monde ingrat et rebelle. Jésus-Christ, l’Agneau, exécutera alors les jugements justes de Dieu. Le Jour du Seigneur est aussi appelé « le grand jour de sa colère » (verset 17).

Sept trompettes : le jour du Seigneur

À l’ouverture du septième sceau, nous voyons que celui-ci se divise en sept jugements. « Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données » (Apocalypse 8 :1-2). En sonnant de la trompette, ces anges annoncent les plaies qui ravageront la terre.

Ces plaies causeront une immense souffrance pour ceux qui seront en vie, sauf pour le tout petit groupe que Dieu protègera dans un lieu de refuge. Mais il y a une bonne nouvelle ! Après le Jour du Seigneur, le glorieux Royaume de Dieu sera établi sur cette terre par Jésus-Christ ! Oui, Jésus-Christ reviendra avec puissance et amour, afin d’inaugurer Son règne millénaire sur la planète Terre.

Les bénédictions promises par Dieu

Comme nous l’avons vu, Dieu promet de bénir ceux qui étudient Sa parole et qui s’efforcent d’y obéir. Je suis certain que vous ne voulez pas rater les bénédictions divines. Lisez le livre de l’Apocalypse, en sachant que Dieu vous bénira si vous vous efforcez de comprendre et de pratiquer Son mode de vie. Notre monde est en danger et il est dans la confusion. Les prophéties bibliques annoncent des séismes, des sécheresses, des inondations, des ouragans, des éruptions volcaniques et d’autres catastrophes naturelles encore plus grandes et plus nombreuses. Les scientifiques et les géopoliticiens prédisent à leur tour une montée des catastrophes environnementales et des conflits militaires pendant le 21ème siècle.

Une époque terrible est devant nous. Mais le livre de l’Apocalypse révèle aussi l’intervention miséricordieuse de Dieu à la fin du Jour du Seigneur, avec le retour du Prince de la paix, Jésus-Christ, lors de Son second Avènement. Nous attendons avec impatience le son de la septième trompette apportant de bonnes nouvelles : « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15).

Les véritables chrétiens se réjouiront à cette annonce, contrairement aux puissances politiques et militaires qui seront en colère. Notez : « Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, car tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne. Les nations se sont irritées ; ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et d’exterminer ceux qui détruisent la terre » (versets 17-18).

Le Roi des rois, Jésus-Christ, remportera la guerre contre les immenses forces militaires combinées de l’humanité rebelle. Ensuite, le Christ jugera les puissances impies du monde, symbolisées par les bêtes d’Apocalypse 13 et 17.

Dans Apocalypse 13, qui est la bête à sept têtes et dix cornes, ressemblant à un léopard, ayant des pieds d’ours et une gueule de lion ? Qui est la bête à deux cornes, qui ressemble à un agneau mais qui parle comme un dragon ? Qui est la femme chevauchant la bête d’Apocalypse 17 ? Écrivez-nous pour recevoir un exemplaire gratuit de notre brochure Le mystère révélé de l’Apocalypse – vous y trouverez l’identité de ces bêtes et ce qu’elles signifient pour votre avenir et l’avenir du monde.

Après « le combat du grand jour du Dieu tout-puissant » (Apocalypse 16 :14), le Prince de la paix régnera sur toutes les nations. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, elle commencera à connaître une véritable paix mondiale. « L’Éternel sera roi de toute la terre » (Zacharie 14 :9). Les saints régneront sur la Terre avec le Christ pendant mille ans (Apocalypse 20 :4-6), puis pour l’éternité.

Le livre de l’Apocalypse révèle que nous pouvons anticiper la venue du Royaume de Dieu. En veillant et en attendant, nous devons prier quotidiennement : « Que Ton Royaume vienne ! » Peu après la fin du règne millénaire du Christ, la Nouvelle Jérusalem descendra sur une Terre et des cieux renouvelés (Ésaïe 65 :17 ; Apocalypse 21). Dieu mettra Satan à l’écart une fois pour toutes et l’univers connaîtra une paix glorieuse et éternelle. Une époque difficile se profile à l’horizon, mais le livre de l’Apocalypse nous montre l’espoir qui nous attend – l’époque où le fidèle peuple de Dieu héritera la Terre et l’univers entier. Remercions Dieu pour la gloire qu’Il répandra sur nous et sur Sa création !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +