L’espace sera-t-il le dernier champ de bataille ?

Commenter cet article

L’humanité s’aventurera-t-elle au-delà de la Terre pour explorer de nouvelles opportunités ? Les conflits internationaux vont-ils s’étendre dans l’espace ? Les ambitions militaires deviendront-elles une menace dans l’espace ? Y aura-t-il une guerre céleste ? Vous devez connaître les réponses !


Lorsque nous levons la tête et que nous observons la Lune, il est impressionnant de penser que douze êtres humains ont foulé sa surface ! Les humains coloniseront-ils un jour la Lune ? D’autres astronautes s’aventureront-ils un jour sur la planète Mars ?

Dès le début, les États-Unis ont été une des nations les plus influentes dans l’exploration spatiale. Depuis la présidence de John Kennedy, dans les années 1960, presque tous les présidents américains ont fait de la conquête de l’espace et de l’Agence spatiale américaine (NASA) une priorité. Dans les années 1970, après les alunissages, d’autres projets ont vu le jour comme la Station spatiale internationale et les navettes spatiales. Pendant la dernière campagne présidentielle, le candidat Donald Trump déclara lors d’un meeting électoral en Floride « qu’il voulaitlibérer la NASA de la tâche de servir “principalement d’agence logistique pour les activités en orbite basse”. “Au lieu de cela, nous allons recentrer sa mission sur l’exploration spatiale” » (RTBF, 16 décembre 2016). Il ajouta que « sous une administration Trump, la Floride [où est basée la NASA] et l’Amérique ouvriront la voie vers l’espace » (Orlando Sentinel, 25 octobre 2016).

En Europe, des millions de gens furent attristés en octobre 2016 lorsque le module Schiaparelli de l’Agence spatiale européenne (ESA) a été perdu lors de sa descente vers la surface de Mars. Le directeur général de l’ESA, Jan Wörner, a déclaré que « le module Schiaparelli était avant tout destiné à tester les technologies européennes d’atterrissage, notamment grâce à l’enregistrement des données pendant la phase de descente. Il est important que nous sachions précisément ce qui s’est produit afin de préparer l’avenir » (Agence spatiale européenne, communiqué de presse n°36-2016).

Les êtres humains ont toujours été fascinés par les cieux et cela devrait aussi être notre cas car « les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains » (Psaume 19 :2). Alors que nos intérêts nous rapprochent de plus en plus de l’espace, les cieux resteront-ils en paix ? L’humanité arrivera-t-elle à s’abstenir de créer des conflits au-delà de notre atmosphère ? Que disent les prophéties bibliques au sujet des conflits célestes à venir ?

 

Des ambitions et des intérêts croissants

Le désir de l’humanité pour explorer l’espace semble augmenter année après année. Comme Donald Trump l’a mentionné pendant la campagne présidentielle, beaucoup voient les avantages découlant de l’exploration spatiale.

« L’exploration spatiale a beaucoup apporté à l’Amérique, y compris une immense fierté dans nos prouesses scientifiques et technologiques. Un programme spatial fort encouragera nos enfants à rechercher de bons résultats scolaires en science, en technologie, en ingénierie et en maths. Cela engendrera des millions d’emplois et des milliards de dollars d’investissement dans ce pays. Les répercussions d’un programme spatial attrayant sont nombreuses, elles auront un impact positif et constructif sur la fierté et l’avenir de ce pays. L’observation depuis l’espace et l’exploration spatiale lointaine devraient être des priorités. Nous devons aussi chercher des partenariats mondiaux, car l’espace n’appartient pas seulement à l’Amérique. Toute l’humanité bénéficiera de l’exploration spatiale » (ScienceDebate.org).

Que trouverons-nous dans l’espace ? Depuis des décennies, la culture populaire a imaginé des rencontres entre des « aliens » et des astronautes. Parfois ces extraterrestres sont bienveillants et amicaux, parfois ils sont aussi violents et guerriers que les êtres humains.

Les extraterrestres existent-ils ? Le physicien Stephen Hawking, de l’université de Cambridge, pense que nous devrions être prudents à leur sujet. Il mentionna dans un documentaire que les extraterrestres pourraient exister, mais que les hommes feraient mieux d’éviter tout contact avec eux, en déclarant : « Si les extraterrestres nous rendaient visite, le résultat serait plus important que quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique, ce qui n’a pas bien réussi aux Amérindiens » (“Hawking : Éviter tout contact avec les extraterrestres”, L’Obs, 26 avril 2010).

Bien que ces spéculations ressemblent plus à de la science-fiction qu’à de la vraie science, les efforts pour étendre la présence humaine dans l’espace poursuivent à la fois des objectifs pratiques et politiques.

De nos jours, les nations désirent contrôler l’espace. Le lancement du satellite russe Spoutnik, qui a commencé à orbiter autour de la Terre en octobre 1957, a lancé une course spatiale qui ne s’est jamais arrêtée. Aux États-Unis, le président Kennedy pressa les scientifiques et l’industrie à envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie 1960. En 2004, George W. Bush envisagea de renvoyer des hommes sur la Lune afin d’y établir une base pouvant servir à une éventuelle mission humaine vers Mars. En 2010, Barack Obama fixa comme objectif qu’un astronaute puisse se poser sur un astéroïde. En 2016, Donald Trump réitéra son soutien à l’objectif américain d’explorer la planète Mars.

Les scientifiques ont déjà lancé de nouveaux projets spatiaux audacieux. Le 19 janvier 2017, six scientifiques sont entrés dans un dôme géodésique de 110 m² situé à Hawaï afin de simuler la vie sur Mars. Les quatre hommes et les deux femmes « n’auront aucun contact physique avec le monde extérieur et leurs communications avec leur équipe de soutien auront un délai de 20 minutes, correspondant au temps que prend la transmission d’un email entre Mars et la Terre. Le projet financé par la NASA étudiera les difficultés psychologiques associées aux conditions de vie liées à l’isolement et au confinement pendant une longue période […] L’université d’Hawaï est responsable du dôme HI-SEAS [acronyme anglais pour “simulation d’exploration spatiale à Hawaï dans des conditions analogues”] et la NASA a consacré plus de 2 millions de dollars aux différentes étapes du projet » (Associated Press, janvier 2017).

Les êtres humains sont très déterminés à s’aventurer dans l’espace, malgré nos limitations physiques. Cette réalité a conduit quelques personnes à imaginer des campements spatiaux plus proches de notre planète. Un article paru dans la revue astronomique adAstra mentionne le coût prohibitif de ces campements et les dangers de l’exposition aux radiations spatiales. « Les gens rêvent de s’installer dans l’espace depuis des décennies, mais ces rêves ne sont pas devenus réalité. Pourquoi ? Car la conception des vaisseaux spatiaux traditionnels est extrêmement difficile. Heureusement, il existe une solution plus simple […] Nous avons énormément de chance d’avoir une région spatiale, très proche de la Terre, où les niveaux de radiation sont beaucoup plus bas qu’ailleurs. Il s’agit de l’orbite basse qui surplombe l’équateur. Le champ magnétique terrestre protège cette région de presque toutes les radiations spatiales » (volume 28, n°4, hiver 2016).

Cet article parle aussi d’une approche commerciale dans laquelle les touristes contribueront financièrement. En fait, certains touristes de l’espace ont déjà payé plus de 20 millions de dollars pour visiter la Station spatiale internationale. Ces visionnaires espèrent que les campements en orbite basse deviendront de plus en plus populaires afin d’attirer davantage de touristes. Ils espèrent que des modules plus luxueux et sophistiqués voient le jour. L’article conclut : « Bien entendu, la prochaine étape sera d’envoyer des groupes de colons vers Proxima du Centaure et de lancer un projet sur plusieurs milliards d’années de développement de l’habitat dans notre galaxie. »

 

Les humains emportent leur nature avec eux

Beaucoup de gens s’enthousiasment à propos du développement des campements humains dans l’espace. Mais la paix et la tranquillité régneront-elles autour de ces projets ? En 1962, le président Kennedy s’était posé la question de savoir « si ce nouvel océan sera une mer de paix ou un nouveau théâtre de guerre ». Après tout, si l’humanité est incapable d’établir une paix durable entre les nations sur la Terre, pourquoi y arriverait-elle dans l’espace ?

Alors que certains rêvent de ces installations, le danger d’une guerre spatiale est bien réel. Les États-Unis, la Chine, la Russie et d’autres nations s’y préparent activement. Quel serait le résultat d’un tel conflit ?

La Bible nous donne la réponse. Elle révèle qu’il y aura une Troisième Guerre mondiale. Beaucoup de gens connaissent cet événement sous le nom de bataille d’Harmaguédon. La prochaine guerre mondiale s’étendra-t-elle au-delà de notre atmosphère ? Les nations se battront-elles dans l’espace avec des armes puissantes et modernes ?

En 2016, le magazine SpaceNews demanda au candidat Trump quelles seraient ses priorités pour le programme spatial militaire du gouvernement américain. Voici sa réponse : « Nous devons nous assurer d’améliorer la létalité au combat, d’augmenter notre surveillance et d’accroître nos capacités de renseignement. Nous devons aussi garantir que notre capacité d’alerte rapide reste élevée, ainsi que notre capacité à communiquer et à nous déplacer en temps de guerre comme en temps de paix » (16 octobre 2016).

La « létalité au combat » ? Cela signifie-t-il qu’une guerre spatiale aura lieu ? Certains en Europe et en Russie le pensent. L’analyste militaire russe Viktor Baranets déclare que les États-Unis et la Russie travaillent en secret pour renforcer leurs capacités spatiales militaires et que d’autres nations allaient probablement leur emboîter le pas. Selon lui, « les États-Unis tournent à plein régime pour développer des armes spatiales ». L’article affirme que la Russie souhaite la paix dans l’espace, mais que l’agressivité américaine les pousse à être actifs dans ce domaine. Baranets dit encore : « Je pense que si Washington continue d’ignorer les appels russes pour la démilitarisation de l’espace, les “combats cosmonautiques” deviendront réalité […] L’humanité devra décider de militariser l’espace ou non » (Sputnik News, 27 octobre 2016).

Cette décision a-t-elle déjà été prise ? Eh bien oui ! En juillet 2016, le commandement spatial de l’US Air Force (la Force aérienne des États-Unis) a révélé les grandes lignes de son projet de « force de mission spatiale ». Quel sera son rôle ? « Nos forces spatiales doivent montrer leur capacité à réagir face à un adversaire intelligent et à opérer comme des avions de combat dans cet environnement […] Si nous n’effectuons pas rapidement cette transformation, nous perdrons notre avantage compétitif dans l’espace et nous compromettrons notre capacité à affronter avec succès nos adversaires dans tous les domaines » (SpaceNews.com, 20 juillet 2016).

Il y a plus de 10 ans, la Chine avait déjà prouvé ses capacités spatiales en envoyant un missile téléguidé qui détruisit un satellite météo dans l’espace. Cet événement avait fait naître des craintes aux États-Unis sur la vulnérabilité de leurs propres satellites.

La technologie militaire progresse très rapidement ! Plus proche de la surface de la Terre, les drones armés sont désormais la nouvelle tendance dans les équipements militaires. L’armée américaine développe ainsi un missile qui pourrait transporter « un essaim de drones armés vers une région cible […] Il y a eu de nombreuses craintes au sujet des “robots tueurs”, mais de telles technologies ne sont pas spécifiquement réglementées par le droit international » (New Scientist, janvier 2017). Serait-il possible qu’au-delà de notre atmosphère, l’espace devienne « un nouveau théâtre de guerre », dans lequel des armes modernes et des intelligences artificielles soient lancées les unes contre les autres ?

 

La Bible prophétise une guerre céleste !

Il est intéressant de noter que la Bible révèle qu’il y aura une guerre céleste à venir – un conflit bien plus puissant que tout ce que les présidents et les généraux sur cette Terre ont pu imaginer !

Satan le diable attaquera le trône de Dieu dans les cieux ! Une bataille éclatera entre l’armée angélique de Dieu et l’armée démoniaque de Satan. Apocalypse 12 :7 décrit clairement ce conflit : « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent… » Qui remportera cette guerre ? « …mais ils [Satan et ses anges déchus] ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (versets 8-9).

Ce tournant décisif marquera le début de la succession d’événements de la fin des temps conduisant au retour du Messie, Jésus-Christ. Satan perdra cette guerre céleste. Il sera tellement furieux qu’il reportera sa colère sur les êtres humains ici-bas. Comment saurez-vous que cette grande guerre céleste aura eu lieu ? Voyez le message d’avertissement au verset 12 : « Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. »

Une époque dangereuse nous attend ! Même les scientifiques actuels le reconnaissent. Le 26 janvier 2017, le Bulletin des scientifiques atomistes a avancé de 30 secondes sa célèbre « horloge de la fin du monde », en plaçant le monde à seulement 2 minutes et demie de minuit, symbolisant le danger croissant d’une dévastation nucléaire mondiale. Le New York Times a rapporté qu’il s’agissait de « l’horaire le plus proche de minuit depuis 1953, une année après que les États-Unis et l’Union soviétique avaient mené des essais concurrents de la bombe à hydrogène ».

En tant que lecteur, vous devez bien comprendre : vous devez vous confier en Dieu pour qu’Il assure votre protection pendant l’époque dangereuse à venir ! Pendant la colère de Satan, la grande tribulation dont Jésus a parlé dans Matthieu 24 :21-22, le diable s’attaquera à la véritable Église de Dieu. Mais Dieu protégera la femme, Son Église, en l’emmenant dans le désert (Apocalypse 12 :13-16). Satan attaquera alors le reste de l’Église de Dieu – de véritables chrétiens « qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus » (Apocalypse 12 :17). Notez bien cela ! Les véritables chrétiens sont ceux qui retiennent le témoignage de Jésus et qui observent les commandements de Dieu. Ceux qui sont fidèles seront présents à la première résurrection pour rencontrer le Christ au son de la dernière trompette, comme cela est décrit dans 1 Corinthiens 15 et 1 Thessaloniciens 4.

 

Une invasion “extraterrestre” ?

Nous avons vu un peu plus tôt que certains, comme Stephen Hawking, craignent une invasion en provenance de l’espace. Lorsque le Christ reviendra, tout le monde ne L’acceptera pas immédiatement comme son Sauveur. Certains auront peur qu’il s’agisse d’un envahisseur extraterrestre qui vienne s’emparer de leur puissance.

Pouvez-vous imaginer un regroupement de toutes les puissances militaires mondiales dirigées contre Jésus-Christ lorsqu’Il descendra des cieux ? C’est exactement ce que l’apôtre Jean a décrit dans Apocalypse 19 :19 ! « Et je vis la bête, les rois de la terre et leurs armées, rassemblés pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. » Les armées combinées de ces nations rebelles combattront le Christ à Son retour !

Quelle sera la réponse du Christ ? « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice […] Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » (Apocalypse 19 :11, 14-16).

Jésus-Christ gagnera cette bataille, en conquérant toutes les nations et en anéantissant les armées qui Le combattront. Remercions Dieu du fait que Satan aura très peu de temps pour provoquer la grande tribulation, avant d’être enchaîné et enfermé pour mille ans dans un abîme profond. Vous pouvez lire ce jugement dans Apocalypse 20 :1-3. Mais vous devez veiller et prier. Vous devez comprendre le sens de cette guerre spatiale prophétisée à venir, ainsi que l’ordre des événements prophétiques qui entoureront ce tournant décisif. N’hésitez pas à demander un exemplaire gratuit de notre brochure Le mystère révélé de l’Apocalypse qui explique ces prophéties en détail.

 

Après la guerre spatiale, la paix dans le monde !

Le Christ conquerra toutes les nations qui s’opposent à Lui. Nous avons vu comment Apocalypse 19 décrit les armées des nations de ce monde qui se rassembleront pour faire la guerre au Messie. Qu’arrivera-t-il à ces armées humaines et aux forces spirituelles qui les influenceront ? « Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair » (Apocalypse 19 :20-21).

Le Roi des rois sera victorieux et Il établira Son gouvernement sur toutes les nations. Le Royaume de Dieu dirigera la planète Terre avec justice et équité. C’est de cette bonne nouvelle dont nous nous réjouissons !

Qui remportera la conquête spatiale ? La réponse est encourageante : Jésus-Christ sera le vainqueur ! Il est tout puissant dans l’univers et Il « soutient toutes choses par sa parole puissante » (Hébreux 1 :3). Ou comme l’exprime la Bible en français courant : « Il soutient l’univers par sa parole puissante. »

Nous devons avoir les yeux dirigés vers l’époque ultime de paix sur la Terre, de paix dans l’espace et de paix dans les cieux. Apocalypse 21 révèle que la Nouvelle Jérusalem descendra du ciel sur la Terre. L’apôtre Jean décrit cette vision au verset 1 : « Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. » Il ne faudra pas attendre 50 générations d’efforts humains ni « un projet sur plusieurs milliards d’années de développement de l’habitat dans notre galaxie » comme l’envisagent certains scientifiques. Le Dieu tout-puissant assurera un avenir glorieux aux cieux et à la Terre. Que Dieu vous aide à vous préparer pour cette formidable destinée.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +