Le mystère de l’Apocalypse

Commenter cet article

Il s’agit d’un des livres les plus importants jamais écrits, mais il est un mystère pour la plupart des gens. Sa lecture embarrasse même beaucoup de chrétiens, car ils se sentent incapables d’en saisir le sens. Qu’est-ce que ce livre important ? C’est le livre de la Révélation – aussi appelé Apocalypse – le tout dernier livre de votre Bible.


Il est dommage, en un sens, que la majorité de l’humanité ne connaisse pas l’importance de ce livre. Cependant, nous savons que le sens de l’Apocalypse est à dessein obscurci et caché aux yeux de ceux qui sont spirituellement aveugles – ce qui est le cas pour la vaste majorité des gens. Il est une vérité stupéfiante et fondamentale que le monde soit, spirituellement parlant, presque entièrement aveugle. L’apôtre Paul le souligne aussi en écrivant : « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4 :3-4).

Si le monde est généralement aveuglé et séduit, comment pouvez-vous comprendre ? Ce n’est qu’au moyen de la lumière de la parole que quelqu’un peut obtenir la lumière et la compréhension. Jésus a dit à Ses disciples : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8 :31-32).

À travers la Bible, il nous est dit que pour comprendre les mystères qu’elle contient, il nous faut pratiquer les préceptes et les instructions qu’elle enseigne. Dans les Psaumes, nous lisons : « La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse ; tous ceux qui l’observent ont une raison saine » (Psaume 111 :10).

C’est exact ! Si vous voulez étudier la Bible pour voir ce que Dieu vous demande de faire – si vous voulez pratiquer et persévérer dans Sa parole et Ses instructions – Dieu ouvrira votre esprit à la compréhension !

Pour approfondir votre compréhension de ce livre mystérieux, commençons par le commencement. Le livre débute par ces mots : « Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean ; celui-ci a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ : soit tout ce qu’il a vu » (Apocalypse 1 :1-2).

Révélation du Christ – pas celle de Jean

La première chose à remarquer, dans ce livre, c’est qu’il s’agit de la révélation de Jésus-Christ – nullement celle de l’apôtre Jean. Nous pouvons aussi noter le but de la révélation de Jésus-Christ : montrer à Ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. Le but de ce livre difficilement compréhensible n’est pas de cacher la vérité, mais de révéler les événements qui vont arriver au retour du Christ ! Il vous est nécessaire de connaître quels sont ces événements, et comment ils en vinrent à être connus de Jean, « l’apôtre bien-aimé ».

Jean rédigea les paroles inspirées de Dieu alors qu’il était en exil dans l’île de Patmos, au sud-ouest de la côte turque, en mer Égée. Au premier siècle, Patmos était une colonie romaine pénale. Jean écrivit: « Moi Jean, votre frère, qui ai part avec vous à la tribulation, au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus » (Apocalypse 1 :9).

La plupart des érudits fixent la date des écrits de Jean à la fin du premier siècle, vers 95 apr. J.-C. En vision, Jean put voir les événements des temps de la fin qui marqueront le retour du Christ et l’établissement du Royaume de Dieu sur terre. Il vit les événements conduisant à la septième trompette au cours de la période prophétique appelée le Jour du Seigneur. Jean écrivit donc : « Je fus saisi par l’Esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette » (verset 10). Jean ne parlait pas d’un jour de la semaine comme certains commentateurs l’enseignent. Jean fut projeté en esprit et en vision à l’époque du Jour du Seigneur, qui est mentionné dans plus de trente prophéties de votre Bible.

Quel est l’événement clé, révélé dans l’Apocalypse ? C’est le retour du Christ sur la terre ! La Bible dit : « Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! » (Apocalypse 1 :7).

Effectivement, un temps de jugement vient. Mais la bonne nouvelle est que ceux qui attendent le retour du Christ se réjouiront lorsque tous les royaumes seront soumis au Roi des rois et au Seigneur des seigneurs, Jésus-Christ, à la septième et dernière trompette : « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles. Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leur trône, tombèrent face contre terre, et ils adorèrent Dieu, en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur, Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, car tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne » (Apocalypse 11 :15-17).

Souvenez-vous que c’est le Christ qui nous fait cette révélation par l’intermédiaire de l’apôtre Jean. Jean a vu le trône de Dieu dans une vision, il écrit : « Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux » (Apocalypse 5 :1).

Les sept sceaux

Jean pleura en apprenant que personne n’était capable d’ouvrir le rouleau. Il poursuit : « Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux » (Apocalypse 5 :5). Jésus-Christ est le lion de la tribu de Juda : Celui qui commence, ici, à ouvrir le rouleau cacheté des sept sceaux.

« Je regardai, quand l’Agneau ouvrit un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants qui disait comme d’une voix de tonnerre : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre » (Apocalypse 6 :1-2). Ainsi commence Apocalypse 6, dont le chapitre décrit six des sept sceaux. Les quatre premiers sceaux sont les quatre célèbres cavaliers de l’Apocalypse. Que symbolisent-ils ? Le Christ est Celui qui révèle ; c’est donc vers Lui qu’il faut se tourner pour en avoir l’interprétation. Une clé de base pour comprendre la Bible réside dans le principe que « la Bible s’interprète d’elle-même ». Or, nous trouverons dans Matthieu 24 la propre explication de Jésus-Christ sur les signes de la fin de notre époque et l’explication des sceaux.

Certains commentaires erronés interprètent le premier sceau pour signifier que le christianisme évangélisera le monde et le conquerra spirituellement. Mais, lorsque nous examinons les mots du Christ dans Matthieu, nous concluons bien différemment. Jésus met en garde Ses disciples : « Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24 :4). En comparant cela à Apocalypse 6, nous pouvons voir que le premier cheval et celui qui le monte représentent de FAUX Christs et une FAUSSE religion.

Voyez la différence entre ce cheval et son cavalier, ainsi que la description du véritable Christ et de Son retour. Le premier cavalier d’Apocalypse 6 est équipé d’un arc et il est coiffé d’une couronne. À l’inverse, Apocalypse 19 :15 décrit Jésus-Christ revenant sur terre avec une épée tranchante, et couronné de NOMBREUSES couronnes. Il est clair que l’homme qui est sur le cheval blanc n’est PAS le vrai Christ. Nous devons être attentifs à la mise en garde de Jésus-Christ pour nous méfier des faux Christs, des faux messies et des religions de contrefaçon.

Dans Matthieu, les paroles de Jésus continuent avec la description du second cavalier : « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre » (Matthieu 24 :6-7).

Le second cavalier d’Apocalypse 6, monte un cheval roux. Nous pouvons lire : « Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée » (Apocalypse 6 :4). Le parallèle avec les paroles du Christ dans Matthieu est clairement établi.

Le troisième sceau d’Apocalypse 6 décrit un cavalier sur un cheval noir, symbolisant la famine. Le quatrième sceau nous montre un cavalier dont le nom est « la mort ». Il monte un cheval pâle indiquant les épidémies mortelles qui talonneront la famine. Oui, ce sont les mêmes famines et épidémies dont le Christ parle dans Matthieu 24 :7 !

Les effets de ces quatre cavaliers sont dévastateurs : « Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :8). Un quart de la population terrestre mourra ! Peu de gens veulent voir ces choses en face ! Mais notre Sauveur veut que vous sachiez ce qui se passera à l’avenir. Il vous demande de vous préparer, dans votre intérêt et pour votre salut !

Le cinquième sceau dans Apocalypse 6 :9 décrit le martyre des saints et la persécution des chrétiens. C’est un fait historique – au premier siècle après le Christ, l’empire romain sous Néron persécuta des milliers de chrétiens et les mis à mort – mais cela se réfère aussi à une future renaissance de l’empire romain, qui persécutera encore les vrais chrétiens !

Après la Grande tribulation, le sixième sceau sera ouvert – une série de signes célestes. L’apôtre Jean écrit : « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places » (Apocalypse 6 :12-14).

Vous rendez-vous compte de la puissance de ce sceau ? La terre sera secouée de grands tremblements de terre. Les gens seront terrifiés par des météorites et des astéroïdes traversant le ciel. Dieu secouera physiquement la terre pour retenir notre attention !

En face de cette grande manifestation de la puissance divine, même les dictateurs et les despotes seront humiliés. Nous lisons : « Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montages et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6 :15-17).

Ces signes terribles sont un préambule au spectaculaire Jour du Seigneur. Que désigne ce jour ? « Le grand jour de Sa colère ». L’Agneau, Jésus-Christ, sera plein de fureur ! Certains chrétiens ont du mal à accepter que le Christ puisse être en colère, mais nous voyons clairement cela, ici. Il a le pouvoir et le droit de juger les nations rebelles. Ces nations et ces fédérations apprendront vite que leurs forces militaires et politiques sont minimes et sans force contre la puissance de Dieu ! Cette force ne sera pas seulement déployée au cours des six sceaux, mais aussi durant le septième et dernier sceau, qui sera le grand jour de la colère de Dieu, le Jour du Seigneur.

L’ossature de la compréhension

Il faut comprendre les événements prophétiques principaux pour édifier l’ossature de la compréhension des événements du livre de l’Apocalypse, et des événements conduisant au retour de Jésus-Christ. L’ossature commence par la grande tribulation prophétisée par Jésus lui-même : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24 :21-22).

Jusqu’à maintenant, le monde n’a pas éliminé le danger d’une guerre nucléaire ou même du terrorisme nucléaire ; il ne sera pas capable d’éradiquer cette menace. En même temps, l’humanité doit faire face à un danger toujours croissant de destruction en masse par les armes bactériologiques et chimiques !

Ce fait n’est pas seulement connu des stratèges politiques et militaires de haut rang ; l’édition de janvier 1999 du Reader’s Digest le décrivait dans un article intitulé « Sommes-nous prêts pour la bio-terreur ? » L’article en question expliquait que les États-Unis ne sont pas préparés contre de telles attaques ; il y était mentionné que le secrétaire à la défense des États-Unis, William Cohen, reconnaissait ouvertement qu’une attaque bactériologique sur les États-Unis « n’est pas une possibilité lointaine, mais une réelle probabilité au présent. Imaginez l’horreur ! » (C’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

Cette grande tribulation est une époque que l’histoire humaine n’a jamais connu. Le prophète Jérémie décrit son caractère unique et sa sévérité : « Malheur ! car ce jour est grand ; il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sera délivré » (Jérémie 30 :7). Ce sera l’époque du châtiment divin s’abattant surtout sur les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les descendants des Anglo-Saxons. La grande tribulation est un temps d’angoisse pour Jacob !

Il nous faut être prêts pour cette époque, et alertés de sa venue. Comme Jésus a dit : « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21 :36). Entre-temps, il nous est nécessaire de rester proches de Dieu et de Son fils Jésus-Christ ! Comment ? Comme il est indiqué par Jésus dans ce verset : « Priez en tout temps. »

Si vous n’avez pas encore acquis l’habitude de prier journellement, vous constaterez que la lecture de la Bible peut vous y aider. Quel genre de prière devriez-vous adresser à Dieu ? Jésus donne la réponse dans Luc 11, où Il révèle à Ses disciples la « prière modèle » qui trace les grandes lignes des sujets à partager avec Dieu.

Les Psaumes, aussi, peuvent nous aider à prier. Beaucoup de Psaumes sont en eux-mêmes des prières ; en les lisant, vous constaterez qu’ils influent sur vos pensées envers Dieu, de même qu’ils mettent le doigt sur vos imperfections, vos anxiétés et sur les autres aspects de vos relations personnelles avec votre Créateur ! Si vous suivez les conseils de Jésus et si vous priez régulièrement, vous développerez avec Lui des rapports qui vous fortifieront, même lorsque le septième sceau de l’Apocalypse sera ouvert et qu’approchera le Jour du Seigneur.

Ce septième sceau, qui est le Jour du Seigneur, comprend sept « trompettes » ou plaies : « Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données » (Apocalypse 8 :1-2). Ces trompettes sont des trompettes d’avertissement annonçant d’imminentes plaies ou sentences.

En parcourant Apocalypse 8, nous voyons que les quatre premiers anges sonnent leurs trompettes, ce qui déclenche de terribles catastrophes écologiques qui ravagent la terre et d’effrayants signes qui apparaissent dans les cieux. La végétation est consumée, la mer se change en sang, la vie marine périt, les eaux amères causent une grande mortalité, le soleil et la lune sont obscurcis.

Trois malheurs

Après ces quatre premières plaies, nous arrivons aux trois dernières, appelées aussi des « malheurs » – exclamations de douleur. Nous lisons : « Je regardai, et j’entendis un aigle qui volait au milieu du ciel, disant d’une voix forte : Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres sons de trompette que les trois anges vont faire retentir ! » (Apocalypse 8 :13).

Apocalypse 9 décrit le premier malheur, ou cinquième trompette. Le cinquième ange sonne d’une trompette qui déclenche une action militaire d’une durée de cinq mois. L’apôtre Jean, qui vivait longtemps avant de connaître le matériel militaire moderne, utilise un langage et le symbolisme de son époque pour évoquer le tableau effrayant d’une guerre moderne.

La description du second malheur, ou de la sixième trompette, est symbolisée par des chevaux et des cavaliers. Cela illustre les affreux résultats d’une contre-attaque massive, consécutive au premier malheur : « Et les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent déliés afin qu’ils tuent le tiers des hommes. Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades : j’en entendis le nombre. Et ainsi dans la vision je vis les chevaux et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions ; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée et du soufre. Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches » (Apocalypse 9 :15-18).

Oui, le livre de l’Apocalypse montre que cette phase de la guerre mondiale finale tuera des milliards d’êtres humains – un tiers des hommes vivant sur la terre !

La septième trompette

Enfin, après les six trompettes annonçant de terribles destructions, la septième sonnera, annonçant de bonnes nouvelles au peuple de Dieu, c’est-à-dire à Ses fidèles serviteurs : « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15).

Avec cette trompette finale, le Jour du Seigneur qui aura duré une longue année prendra fin annonçant le retour de Jésus-Christ pour dominer tous les royaumes et tous les gouvernements de ce monde. C’est la bonne nouvelle que tous les chrétiens connaissent d’avance.

Mais comment réagiront les nations de la terre ? La majorité de l’humanité accueillera-t-elle le Christ à bras ouverts ? Absolument pas ! Si incroyable que ce soit, ces nations insensées combattront contre le Christ à Son retour : « Les nations se sont irritées ; ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et d’exterminer ceux qui détruisent la terre » (Apocalypse 11 :18).

Les nations seront irritées que le Christ soit de retour – et elles combattront même contre Lui lorsqu’Il descendra des cieux avec Son armée ! Mais les nations de la terre seront complètement défaites au point où leur sang coulera comme une rivière (voir Apocalypse 14 :19-20).

À l’inverse, les fidèles serviteurs du Christ recevront leur récompense et leur héritage. Que sera cette récompense ? Nous lisons : « Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans » (Apocalypse 20 :4). Oui, ceux qui auront fidèlement servi Jésus dans cette ère, continueront à Le servir au cours de Son règne millénaire sur la terre ; c’est cette époque que nous nommons le Millénium ou « le Monde de Demain ». Son règne sera synonyme de paix sur terre. Il signifiera droiture et justice, guérison et réconciliation.

Si Dieu vous appelle maintenant, vous pouvez espérer le retour du Christ et la résurrection de Ses disciples. Comme l’a écrit l’apôtre Jean : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :6).

Le livre de l’Apocalypse, quoique mal compris par beaucoup, dévoile ces profondes vérités à ceux qui ont la compréhension que Dieu leur a accordée. La lecture de ce livre important nous montre que beaucoup d’événements doivent arriver avant le retour de Jésus-Christ, et rend clair que le « Millénium » ne débutera pas en l’an 2000 ni même en 2001. Le Millénium que les disciples de Jésus-Christ attendent est beaucoup plus significatif – il marquera le passage dans une ère de gouvernement divin parfait sur cette terre, comme ce mystérieux et fantastique livre l’explique !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +