Dieu est en charge

Commenter cet article

Les événements avancent rapidement vers le second Avènement de Jésus-Christ. Bientôt, Il viendra régner sur la terre en tant que Roi des rois. Nous pouvons donc nous en réjouir ! Néanmoins, nous savons tous qu’il y aura de plus en plus de ténèbres avant l’aube !


Lorsque nous comprenons la raison pour laquelle Dieu intervient auprès des nations, nous n’aurons aucune raison d’être anxieux ou découragés, même au milieu de la tristesse et du désespoir. Après avoir décrit les terribles guerres, les famines, les épidémies et les grands tremblements de terre qui frapperont notre génération, aux temps de la fin, Jésus a dit : « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche » (Luc 21 :28).

Notre regard doit être dirigé vers Dieu le Père et vers le Christ, qui est vivant et qui est assis à la droite du Père. Nous devons comprendre comment et pourquoi, Dieu planifie les événements mondiaux, qui mèneront au Royaume de Dieu ici-bas. En tant que chrétiens, notre responsabilité est de croître « dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18). À mesure que nous croissons, nous acquérons le même Esprit qui est en Christ (Philippiens 2 :5). Nous devons de plus en plus voir les choses selon le point de vue de notre Sauveur, qui est assis à la droite du Père. L’humanité possède aujourd’hui des armes de destruction massive, qui peuvent anéantir toute vie sur notre planète. Sans l’intervention divine, ces armes seraient utilisées. C’est pourquoi, nous devons tous crier à Dieu, comme le fit le roi David : « Lève-toi, ô Éternel ! Que l’homme ne triomphe pas ! Que les nations soient jugées devant ta face ! Frappe-les d’épouvante, ô Éternel ! Que les peuples sachent qu’ils sont des hommes ! » (Psaume 9 :20-21).

La source de la sagesse, de la foi et du courage réside dans une profonde crainte de Dieu, un respect et une adoration totale de cet Être suprême, qui a créé et qui gouverne les cieux et la terre. Proverbe 9 :10 : « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel ; et la science des saints, c’est l’intelligence. » David fut inspiré à écrire : « L’Éternel est un refuge pour l’opprimé, un refuge au temps de la détresse. Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel ! » (Psaume 9 :10-11). Si nous connaissons vraiment le « nom » de Dieu – Son amour infini, Sa sagesse, Sa puissance et Sa miséricorde – nous aurons une paix d’esprit qui, sans cela, est inaccessible à l’esprit charnel. Bien que prisonnier et enchaîné, constamment en danger d’être battu ou exécuté, l’apôtre Paul nous exhorte : « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :4-7). Se réjouir alors qu’il était enchaîné et gardé par des soldats romains ? Oui ! Car, pour l’apôtre Paul, Dieu était « réel ». Comme Jésus, lorsqu’Il était dans la chair, et comme tous les fidèles serviteurs de Dieu à travers les âges, l’apôtre Paul priait matin et soir, il étudiait et méditait constamment la parole de Dieu et Sa volonté, il était en communion avec Dieu, il parlait et marchait avec Lui, et il faisait de Dieu le point central de son existence. Ainsi, à mesure que les années passèrent, l’apôtre Paul apprit à voir les choses selon le point de vue divin. Il apprit à discerner la sagesse et les raisons divines derrière les événements permis, parfois même orchestrés par Dieu, afin que Son grand Plan pour l’humanité s’accomplisse.

Considérez la conquête de Juda par le roi Nebucadnestsar ; ce n’était pas un accident. Pas un coup de « chance ». À plusieurs reprises, Dieu avait averti la nation de Juda qu’elle devait se repentir et revenir vers Lui. Mais elle ne le fit pas. Alors Dieu Se servit du roi Nebucadnestsar, en tant qu’outil entre Ses mains, pour envahir et conquérir Juda. Ce roi fut l’instrument divin dans le châtiment et l’humiliation de Juda, afin de l’amener à une véritable repentance ! Remarquez l’avertissement que Dieu donna à Juda, par le prophète Jérémie : « C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel des armées : Parce que vous n’avez point écouté mes paroles, j’enverrai chercher tous les peuples du septentrion, dit l’Éternel, et j’enverrai auprès de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur ; je le ferai venir contre ce pays et contre ses habitants, et contre toutes ces nations à l’entour, afin de les dévouer par interdit, et d’en faire un objet de désolation et de moquerie, des ruines éternelles » (Jérémie 25 :8-9).

Ainsi, lorsque nous verrons un ennemi étranger envahir nos nations, nous ne devrions pas être horrifiés, confus ou découragés. Vous qui lisez et comprenez les articles prophétiques que nous publions dans cette revue, vous devez réaliser maintenant, que le Dieu tout puissant va bientôt intervenir pour châtier avec force nos nations, à moins que nous ne nous repentions et nous nous tournions vers Ses véritables voies !

Néanmoins, lorsque les plus grandes épreuves et les plus grands tests arriveront, les véritables enfants de Dieu comprendront que « Dieu est amour » (1 Jean 4 :16). Ils réaliseront que Dieu permet que nous passions par des épreuves et des tests pour notre bien. En étudiant avec zèle les paroles divines, et en s’imprégnant de plus en plus de Son « Esprit », le peuple de Dieu réalisera que Dieu le corrige à cause de Son grand amour, afin de lui apprendre des leçons éternelles que les gens ne sont pas disposés à apprendre autrement. Les véritables chrétiens comprendront que le Dieu suprême traitera la nation moderne d’Israël comme Juda en captivité, à Babylone : « Car je suis l’Éternel, je ne change pas ; et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés » (Malachie 3 :6).

Souvenez-vous des paroles divines aux Juifs en captivité : « Mais voici ce que dit l’Éternel : Dès que soixante-dix ans seront écoulés pour Babylone, je me souviendrai de vous, et j’accomplirai à votre égard ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu. Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Vous m’invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai » (Jérémie 29 :10-12).

À mesure que l’orage et les ténèbres descendent sur nos nations, nous devons nous souvenir des paroles de Jérémie adressées à Juda : Dieu désire nous offrir un « avenir et de l’espérance ». Nous devons donc savoir que Dieu délivrera nos nations de la captivité et les bénira plus que jamais auparavant, lorsqu’elles se tourneront vers Lui de tout leur cœur : « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, alliance qu’ils ont violée, quoique je sois leur maître, dit l’Éternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché » (Jérémie 31 :31-34). En ces temps-là, il n’y aura pas de faux ministres enseignant que la loi divine a été « clouée sur la croix », ou qu’elle « n’est plus valable ». Tous les êtres humains apprendront à obéir aux Dix Commandements, en tant que mode de vie. Alors la terre connaîtra une paix véritable et elle débordera de joie.

David fut inspiré à écrire : « Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent ; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. Comme un père a compassion de ses enfants, l’Éternel a compassion de ceux qui le craignent. Car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière » (Psaume 103 :11-14). Lorsque nous nous soumettons à ce Dieu suprême qui est notre Père, lorsque nous Le « connaissons » véritablement par Jésus-Christ qui vit en nous, alors nous saurons que la Source absolue de tout amour et de toute bonté est véritablement « en charge ». C’est en grandissant dans cette compréhension que « la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :7).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +