Qui devons-nous prier ?

Commenter cet article

La mort et la résurrection de Jésus ont enlevé le voile entre Dieu le Père et les êtres humains (Matthieu 27 :51 ; 2 Corinthiens 3 :14-16). Puisque  nous avons maintenant un accès direct avec le Père, différent de nos ancêtres qui ne connaissaient que le Dieu de l’Ancien Testament – Jésus-Christ (1 Corinthiens 10 :4) – pourquoi devons-nous prier Jésus ? En fait, étant donné que le Christ est venu nous révéler le Père, ne devrions-nous pas plutôt prier le Père (Jean 14 :7) ?


Il est étonnant de voir le nombre élevé de soi-disant chrétiens qui ignorent presque totalement Dieu le Père dans leurs prières. Cela est même ironique, depuis que le Christ Lui-même, dans la « prière modèle », enseigna Ses disciples à prier ainsi : « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié » (Matthieu 6 :9). Oui, Jésus-Christ a personnellement enseigné qu’un chrétien devait principalement s’adresser à Dieu le Père !

Bien que le Christ, le Logos – la Parole – existe de toute éternité avec Dieu le Père (Jean 1 :1-5), Il S’en remettait à Son Père. Et pour faire la volonté de Son Père, Il accepta de venir dans la chair (Jean 1 :14-15). Se considérant Lui-même comme le serviteur de Son Père, Il ne chercha en aucune façon à attirer sur Lui l’attention qui revenait à Dieu le Père. Au contraire, Il Se considérait comme un subordonné, en disant à Ses disciples : « Le Père est plus grand que moi » (Jean 14 :28).

Jésus n’a jamais résisté à la volonté de Son Père. Sachant qu’Il allait bientôt être crucifié, Il pria en ces termes : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne » (Luc 22 :42). En fait, Jésus était « un » en pensée, en attitude et en objectif avec Son Père (Jean 10 :22-39).

Donc oui, nous devrions suivre l’exemple et les paroles du Christ, et adresser nos prières à Dieu le Père. Mais lorsque nous prions le Père, n’oublions jamais que ce n’est que par l’autorité de Son Fils bien-aimé, Jésus-Christ, que nous pouvons le faire. « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père » (Colossiens 3 :17).

L’apôtre Paul manifesta son souhait que tous les chrétiens « aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans l’amour, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu [le Père], savoir Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance » (Colossiens 2 :2-3). Non seulement notre Sauveur nous enseigne à prier le Père, mais c’est Lui qui a rendu possible ces prières. Dieu le Père ne veut pas que nous évitions de développer une relation intime et personnelle avec Son Fils bien-aimé (Matthieu 17 :5).

Les Écritures nous donnent l’exemple du diacre Étienne – le premier martyr de l’Église apostolique connu. « Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! » (Actes 7 :59). Même au tout dernier moment de sa vie, alors qu’on était en train de l’assassiner parce qu’il avait prêché avec témérité, Étienne n’en appela pas à Dieu le Père, mais à Jésus-Christ, son Sauveur. Étienne savait qu’il avait une relation profonde à la fois avec Dieu le Père et avec Jésus-Christ.

Jésus accepta être adoré par les autres. Lorsqu’Il apparu aux disciples après Sa résurrection : « Elles s’approchèrent pour saisir ses pieds, et elles l’adorèrent » (Matthieu 28 :9). Depuis Sa résurrection, le Christ glorifié est assis à la droite de Dieu le Père (Hébreux 10 :12 ; 1 Pierre 3 :21-22). En tant que notre Souverain Sacrificateur et notre Médiateur (1 Timothée 2 :5), Il intercède continuellement pour les chrétiens. En tant que notre Souverain Sacrificateur et notre Sauveur, Il est digne d’adoration et de recevoir nos prières. Si nous développons de bonnes relations avec le Christ, nous Lui obéirons et nous prierons Dieu le Père, mais nous n’oublierons pas que c’est notre relation avec le Christ qui nous permet de connaître le Père (Jean 17 :20-23).

Non, il n’est pas mal de prier Jésus-Christ – mais nous ne devrions pas ignorer les instructions du Christ, qui nous demandent de prier Dieu le Père. Nous plairons au Christ et nous L’honorerons beaucoup plus en obéissant à ce qu’Il nous enseigne, qu’en minimisant ou en ignorant Son commandement direct nous demandant de prier premièrement Son Père.