Le Crépuscule des dieux

Commenter cet article

L’opéra composé par Richard Wagner, « le Crépuscule des dieux » – ou Götterdämmerung – est un conte médiéval issu de la mythologie nordique. Il décrit une série de catastrophes naturelles et une grande bataille qui entraîne la mort de plusieurs dieux et la fin du monde – suivie d’un renouvellement de la terre.


Dans une perspective très différente, les prophéties bibliques ont annoncé depuis longtemps quelque chose de similaire. De nombreuses théories sociales, prétendant « sauver » le monde et les nations, se sont multipliées au cours du 20ème siècle. Mais l’échec dramatique de ces « dieux » modernes n’a entraîné que larmes,souffrances et destruction. L’histoire du siècle dernier démontre clairement la persistance de la vérité divine et l’exactitude stupéfiante des prophéties, inspirées par le Dieu réel, et qui sont toujours en marche aujourd’hui !

Le Dieu réel

Alors que l’Égypte était la nation la plus puissante sur la terre, Dieu opéra une série de grands miracles par l’intermédiaire de Moïse. Face à leur incapacité à reproduire ces miracles, les magiciens égyptiens prirent conscience qu’ils ne pouvaient rivaliser avec une puissance supérieure à la leur, et dans leur frustration, ils déclarèrent : « C’est le doigt de Dieu ! » (Exode 8 :15). Dieu épargna alors d’une manière visible le pays de Gosen – où habitaient les Israélites – des plaies dont Il frappa le reste de l’Égypte (Exode 8 :18-19 ; 9 :4, 26 ; 10 :23). Les Israélites et les Égyptiens furent témoins de la puissance de l’Éternel lorsqu’Il sépara les eaux de la mer Rouge pour qu’Israël puisse échapper à ses oppresseurs (Exode 14-15). Les Israélites virent aussi les eaux du Jourdain arrêtées par Dieu lorsqu’ils traversèrent le fleuve pour entrer dans la Terre promise (Josué 3 :14-17), et ils furent témoins de Son intervention surnaturelle sur le champ de bataille lors de la conquête de leur nouveau territoire (Josué 6 :5 ; 10 :11). La Bible rapporte que même les rois païens – Nebucadnetsar et Darius – finirent par reconnaître que le Dieu de Daniel « est le Dieu vivant […] C’est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre […] il n’y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui » (Daniel 3 :28-29 ; 6 :25-27). Le Dieu de la Bible rappelle continuellement et ouvertement aux sceptiques que Lui seul peut prédire l’avenir et veiller à son accomplissement (Ésaïe 41 :21-24 ; 45 :21 ; 46 :8-10). La Bible rapporte ces événements remarquables comme des faits historiques vérifiables. Nous vous invitons à lire notre brochure La Bible : réalité ou fiction, pour en apprendre davantage sur ce sujet essentiel.

Des avertissements anciens

Moïse mit également en garde les anciens Israélites de ne pas s’égarer en s’éloignant du Dieu vivant pour suivre de faux dieux : « Prends garde à toi […] de peur que tu n’oublies les choses que tes yeux ont vues […] Veillez […] de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation […] quelconque, que l’Éternel,ton Dieu, [t’a] défendue » (Deutéronome 4 :9, 15-19, 23). Le Dieu vivant donna des instructions précises à Son peuple choisi : « Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte […] Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (Exode 20 :2-3).

Cependant, bien qu’ils aient souvent été témoins de la puissance miraculeuse du Dieu réel, les Israélites s’en détournèrent pour adorer une idole quand ils virent que Moïse s’attardait sur le mont Sinaï (Exode 24 :18 ; 32 :1-9). Connaissant la propension des Israélites à oublier le Dieu vivant pour se tourner vers de faux dieux, Moïse les mit en garde : « Car je sais qu’après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite ; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, au point de l’irriter par l’œuvre de vos mains » (Deutéronome 31 :29). L’Ancien Testament rapporte l’histoire navrante des nations d’Israël et de Juda qui ne cessèrent de se détourner du Dieu réel pour adorer les faux dieux des nations environnantes (2 Rois 17 :7-8, 18-20).

Cependant, les prophètes de Dieu ont également prédit l’avenir des descendants des nations israélites dans les derniers jours. Jérémie prophétisa « un temps d’angoisse pour Jacob […] dans la suite des temps » lorsque de faux enseignants – y compris des chefs religieux malavisés – égareraient le peuple de Dieu par leurs mensonges et leur insouciance (Jérémie 30 :3-7, 12-15, 24 ; 23 :13-16, 20). Il ajouta que les nations israélites adoreraient un dieu différent : « Ils m’ont abandonné […] pour se creuser […] des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau » (Jérémie 2 :4-13). Le prophète déplora le fait que les Israélites aient créé leurs propres dieux – qui ne sont pas de vrais dieux ! Jérémie les avait prévenus des graves conséquences auxquelles ils s’exposaient s’ils rejetaient le Dieu vivant : « C’est une chose mauvaise et amère d’abandonner l’Éternel, ton Dieu » (Jérémie 2 :19).

En ce qui concerne l’identité moderne des descendants des anciennes tribus d’Israël, nous vous invitons à lire notre brochure intitulée Les pays de langue française selon la prophétie.

Les faux dieux modernes

Les faux dieux les plus influents dans notre monde moderne ne sont pas les scintillantes idoles de bois et de pierre. Les faux dieux les plus dangereux aujourd’hui sont les concepts intellectuels d’individus égarés, principalement issus des philosophes de la Renaissance qui cherchèrent à détrôner le Dieu réel (et Sa parole inspirée, la Bible) pour Le remplacer par un humanisme séculier basé sur la raison humaine. Ce mouvement intellectuel fondamental servit de base de travail aux esprits humains fertiles pour concevoir le marxisme (la vision socialiste d’un “homme nouveau” sans Dieu), le national-socialisme ou nazisme (qui fit un “dieu” du nationalisme et du racisme) et du « capitalisme de copinage » (utilisant les marchés “libres” pour amasser des richesses et gagner en puissance au détriment des autres).

Il y a d’autres nouveaux « dieux » autour de nous : le consumérisme (la vénération des biens de consommation), l’écologisme (la glorification de la création en tant que “terre nourricière” au lieu du Créateur), l’hédonisme et la sexualité débridée (la recherche du plaisir sans tenir compte des lois divines qui régissent la conduite sexuelle). Il ne faut pas s’étonner si tous ces faux dieux se sont révélés – et se révèlent encore – être un échec lamentable. Le marxisme fut une erreur colossale. Le nazisme est « parti en fumée » après avoir ravagé tout un continent. Le socialisme et le capitalisme survivent péniblement aujourd’hui. Les environnementalistes ne sauveront pas la planète, et la poursuite hédoniste des plaisirs sexuels apporta au monde son lot de souffrances et de maladies sexuellement transmissibles. Des études montrent que la rupture de la confiance, le renfermement des gens en eux-mêmes, l’aggravation des clivages sociaux et politiques et l’augmentation des tensions sociales, apparaissent lorsqu’on oblige des communautés à adopter des valeurs anti-bibliques sous couvert de « tolérance » et de « diversité », sans considérer les standards divins de l’amour du prochain et de l’obéissance à Dieu (Suicide of a Superpower, pages 262-272).

Il y a longtemps, les prophètes du Dieu réel ont averti Son peuple choisi que, s’il Le rejetait : « Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira » (Jérémie 2 :19) – en d’autres termes, il récoltera ce qu’il aura semé ! L’histoire sanglante du 20ème siècle illustre de façon éclatante les conséquences tragiques de se tourner vers des faux dieux conçus par des philosophies humaines censées apporter le salut à l’humanité. Ceux qui ont des yeux pour voir reconnaîtront que de nombreux faux dieux – ou idéologies qui ont germé dans l’esprit de gens égarés qui se sont détournés du véritable Dieu – sont morts au cours du siècle passé. Fort heureusement, Dieu interviendra bientôt dans les affaires de l’humanité, en envoyant Son Fils, Jésus-Christ, afin d’établir le Royaume de Dieu sur cette terre et apporter la paix, la justice et la connaissance du Dieu réel aux peuples du monde. Ce grand événement est juste devant nous (Ésaïe 9 :6-7 ; 11 :1-9) !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +