Q&R - Le malfaiteur sur la croix

Commenter cet article

Le paradis, la ponctuation et un espoir à venir !


Question :

Jésus fit cette promesse à l’un des malfaiteurs crucifiés avec Lui : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 :43). Qu’est-ce que le paradis, où est-il ? Le malfaiteur y est-il avec Jésus depuis lors ?

Réponse :

La Bible montre que les morts sont dans la tombe, dans l’attente de la résurrection ; ils ne sont pas montés au ciel. L’apôtre Pierre a dit : « Car David n’est point monté au ciel » (Actes 2 :34). Et le Christ : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » (Jean 3 :13).

Cela signifie-t-il que le malfaiteur est dans un lieu spécial appelé « paradis » qui ne serait pas le « ciel » ? Non. La Bible indique clairement où se trouve le paradis. L’apôtre Paul parla d’un homme qui fut transporté en vision devant le trône de Dieu – « enlevé dans le paradis, et […] il entendit des paroles merveilleuses qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer » (2 Corinthiens 12 :1-4). Le paradis se situe en présence du trône de Dieu.

Qu’est-ce que le paradis ? Le mot paradis signifie « jardin, terrain plaisant, bocage, parc […] un grand enclos […] ombragé et bien arrosé » et une « réserve […] close de murs » (Concordance Strong française).

La Bible décrit le paradis : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu » (Apocalypse 2 :7). Notez Apocalypse 22 :1-2 : « Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »

Ces versets se réfèrent à « la ville sainte, la nouvelle Jérusalem [descendant] du ciel, d’auprès de Dieu » (Apocalypse 21 :2). La nouvelle Jérusalem, où se trouvera l’arbre de vie, descendra des cieux après l’apparition de la « nouvelle terre » (2 Pierre 3 :10-13 ; Apocalypse 21 :1). Le paradis de Dieu, à proximité ou en présence de Son trône, est un parc ou un jardin qui se trouvera en fin de compte sur la nouvelle terre !

Le malfaiteur y est-il allé avec Jésus, le jour de sa mort ? Notez que le jour de Sa mort, Jésus Lui-même n’est allé ni au paradis, ni au ciel. Paul a écrit : « Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures » (1 Corinthiens 15 :3-4). Le Christ a été « enfermé » dans la tombe pendant trois jours et trois nuits entiers. Lorsque Marie se rendit à la tombe, après que le Christ eut été ressuscité, Il lui dit : « Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père […] et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jean 20 :17).

Que signifiaient vraiment les paroles du Christ au malfaiteur ? De nombreux lecteurs sont induits en erreur par une ponctuation mal placée dans la traduction du texte grec. La plupart des versions françaises placent, à tort, une virgule entre « vérité » et « aujourd’hui ». « L’interprétation de ce verset dépend entièrement de la ponctuation, qui repose elle-même sur une autorité humaine car les manuscrits grecs n’avaient ni ponctuation, ni rien de similaire jusqu’au neuvième siècle, et il ne s’agissait alors que d’un point (au milieu de la ligne) séparant chaque mot » (Companion Bible, §173).

La ponctuation correcte de ce verset est donc : « Je te le dis en vérité aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. » Dans Luc 23 :43, Jésus n’a pas fait une promesse qu’Il n’aurait pas tenue ; Il a souligné que lorsque le paradis serait établi, le malfaiteur y serait avec Lui !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +