L’importance des mentors

Commenter cet article

En me tendant un couteau suisse, encore neuf, un ami me dit : « Tu vas en avoir besoin pour nettoyer ces poissons. » Il venait tout juste de m’apprendre les bases de la pêche à la mouche et nous préparions maintenant les prises de la journée pour le repas.


 

Nous avions passé quelques jours à camper et à pêcher, mais pour moi, c’était l’opportunité d’apprendre de la part d’une personne que j’admirais pour sa connaissance de la nature.

C’est une des nombreuses occasions pendant mon adolescence où j’ai bénéficié des conseils de cet homme que je considère désormais comme un mentor – bien qu’à l’époque je n’étais pas familier avec ce terme. Pendant cette époque-clé de ma vie, j’ai eu l’opportunité de passer de nombreuses heures avec lui à skier, à faire de la randonnée et à parler. En regardant en arrière, je vois combien son influence a été importante sur moi. Je suis allé dans la même université que lui et son aide pour réussir le concours d’entrée s’est avérée très précieuse.

Mais je respectais davantage que sa connaissance. Son exemple d’homme responsable et mature, ainsi que sa bonté et son esprit de partage étaient ce que je voulais reproduire dans ma vie. Il me montra comment vivre et c’est peut-être le plus grand don que peut faire un mentor.

L’importance de l’accompagnement

Le dictionnaire Grand Robert définit un mentor comme « un conseiller sage, expérimenté ». Strictement parlant, le rôle de conseiller n’est qu’une facette d’un mentor, lorsqu’une personne enseigne les différents aspects d’un sujet. Ce type d’accompagnement est précieux pour celui qui essaie d’acquérir une expertise dans un domaine particulier.

Mais l’accompagnement peut aller bien plus loin. « À son niveau le plus basique, l’accompagnement est une aide garantissant à un jeune d’avoir une personne pour s’occuper de lui. L’enfant n’est pas seul pour gérer ses défis au jour le jour » (“The Value of Mentoring”, Mentoring.org).

S’occuper d’une personne va au-delà du rôle de « conseiller » et cela implique une relation où le mentor s’investit personnellement pour le bien-être de celui qu’il accompagne à long-terme. Les mentors montrent avec le temps – peut-être des années durant – que leur relation avec ceux qu’ils ont accompagnés compte vraiment.

Le fait est que nous avons tous besoin de l’aide des autres lorsque nous avançons vers l’âge adulte. Tout ce que nous savons vient des autres. Ceux que nous admirons et respectons le plus forment en partie notre vision du monde. Un bon mentor peut faire la différence pour la suite de notre vie, particulièrement pendant nos années de formation. Pour les jeunes vivant dans des familles brisées, un mentor attentionné peut même sauver des vies.

Plus qu’un mentor

Mes parents s’occupaient bien de moi, mais le fait d’avoir eu un mentor a donné une autre dimension à ce sentiment. Parfois, un bon mentor peut aller jusqu’à remplacer un parent absent ou indifférent. Dans l’histoire suivante, James Mackay est un jeune homme dont le père était en prison depuis sa naissance. Comme son père, James grandit au milieu des gangs et de la drogue. Son petit frère mourut à cause de la violence au sein des gangs et sa mère était angoissée, presque au point de se suicider (“Abrigal and James”, Mentoring.org).

James avait abandonné ses études. Il n’avait pas de modèle positif à suivre et son avenir s’annonçait sombre. Il entendit parler d’un programme pour les jeunes désargentés, afin de les aider à obtenir un diplôme, tout en leur apprenant les métiers du bâtiment en construisant des logements à bas coût. Dans cette association, James rencontra Abrigal, un homme plus âgé qui avait passé dix années en prison et qui avait le même parcours. Pendant ses années de prison, des hommes plus âgés mirent Abrigal au défi et ils devinrent comme des pères pour lui, en l’aidant à changer sa vie.

« J’ai vu que James était un jeune homme qui avait besoin d’aide », déclara Abrigal. « J’ai pensé que je pourrais lui apporter cette aide. » James a désormais son propre appartement et il est inscrit dans une école où il prépare un diplôme universitaire (ibid.).

Une des leçons de cette histoire est que ceux qui ont été accompagnés peuvent eux-mêmes devenir des mentors efficaces. Peut-être même que ce sont de meilleurs mentors car ils comprennent l’importance de l’accompagnement. Ainsi, ils sont capables de transmettre ce qu’ils ont reçu et d’inspirer les autres à faire de même.

Trouver des mentors

Vous n’avez pas besoin d’être dans la situation de James pour tirer profit d’un mentor. Comme je l’ai découvert pendant mon adolescence, être accompagné par une personne respectable, cultivée et plus âgée peut souvent améliorer la vie d’un jeune.

Malheureusement, nous vivons dans un monde où certains adultes essaient de profiter des plus jeunes. Soyez donc prudent dans le choix de vos mentors. Un mentor qui essaierait de vous entraîner dans des activités pour son propre profit et qui vous met en danger n’est pas un vrai mentor. N’allez pas vers un mentor qui vous encouragerait à faire des choses illégales où à aller contre les lois de Dieu. Si votre relation avec un mentor cause des frictions avec les autres adultes de votre entourage, prenez conseil autour de vous. Faites confiance à ceux ayant déjà prouvé agir pour vos intérêts, s’ils vous découragent d’être en lien avec telle ou telle personne qui pourrait vous causer du tort.

Heureusement, il existe de nombreuses façons de trouver des mentors formidables qui apporteront énormément de choses dans votre vie. Peut-être connaissez-vous déjà quelques personnes dans votre entourage, à l’Église ou à l’école qui aimeraient saisir l’opportunité de vous enseigner un savoir, de partager des expériences de la vie ou simplement de passer du temps avec vous. Si vous connaissez déjà une telle personne qui remplit ce rôle à vos côtés, appréciez cette opportunité et essayez d’absorber le maximum d’informations de cette personne.

Peut-être avez-vous l’âge de prendre quelqu’un sous votre aile et de devenir vous-même un mentor. De nombreux adolescents peuvent jouer un rôle positif sur les enfants, en les aidant à prendre confiance en eux-mêmes et à développer leurs compétences. Si vous pensez être capable d’avoir ce type d’influence, saisissez les opportunités d’aider les autres autour de vous.

Même si vous cherchez un mentor, n’oubliez jamais l’aide spéciale qui est disponible en permanence pour chacun d’entre nous. Jésus a établi l’exemple parfait de Celui qui a tout donné pour les autres et Il est constamment disponible pour aider tous ceux qui Le cherchent. La meilleure façon de réussir est d’apprendre comment Jésus Lui-même a réagi en fonction des circonstances. Dans le Nouveau Testament, les récits de l’Évangile nous rapportent Ses paroles et Ses actes, dont Jésus a dit qu’ils apportaient la vie (Jean 6 :63). En vous efforçant à vivre comme Il a vécu, vous suivrez toujours le meilleur Mentor possible (1 Jean 2 :6).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +