Une piqûre de rappel pour les protestants !

Commenter cet article

Si vous fréquentez une Église protestante, vous avez probablement remarqué une baisse de l’assistance. Que se passe-t-il ? Que devriez-vous faire ?


En tant qu’ancien protestant, et ayant toujours une grande partie de ma famille dans le protestantisme, je me sens obligé de vous avertir d’une catastrophe imminente ! La plupart des Églises protestantes n’existeront plus dans quelques décennies !

Pourquoi ?

Car le protestantisme devient de moins en moins pertinent dans les pays scandinaves, au Canada, aux États-Unis et dans le monde anglophone. Des millions de membres des Églises protestantes décident de quitter leurs organisations. Ils deviennent catholiques. Mais beaucoup sont simplement découragés et confus. Ces gens instables se qualifient souvent « d’indépendants » – c’est-à-dire qu’ils ne sont affiliés à aucune organisation religieuse. Ils essaient juste de devenir « spirituels » – en essayant d’adorer Dieu à leur manière.

Une fois encore, pourquoi ?

La réponse est simple : pour beaucoup d’entre eux, voire la majorité, le « protestantisme » ne sert plus à rien. La majorité des dénominations protestantes suivent les attitudes, les croyances et les pratiques de ce monde – une société de plus en plus séculière et indisciplinée. Où sont les ministres fidèles qui se dressent derrière leur pupitre pour condamner fermement la « fornication » – le terme utilisé dans la Bible pour décrire le concubinage ou le fait de « vivre ensemble » sans être mariés, sans avoir pris d’engagement vis-à-vis de Dieu, de la famille et du partenaire ? Où sont les ministres et les pasteurs qui condamnent fermement l’usage des drogues, l’abus d’alcool, le mensonge, la tricherie, les perversions sexuelles ou le manque de respect à l’égard des parents ? De tels ministres qui craignent Dieu et qui croient à la Bible existent-ils encore quelque part ?

Assurément pas dans le protestantisme dominant ! En effet, si l’on trouvait de tels ministres croyant à la Bible dans ces Églises, ils seraient littéralement « mis à la porte » ! C’est pourquoi nous trouvons très peu – voire pas du tout – de ministres de ce genre dans les dénominations protestantes !

D’un autre côté, l’Église catholique semble conserver quelques valeurs ! Et des millions de gens confus qui cherchent quelque chose de « concret » commencent, lentement mais sûrement, à regarder du côté de « l’Église-mère » du protestantisme pour trouver un refuge religieux. La stabilité apparente du catholicisme devient de plus en plus attractive pour beaucoup d’anciens protestants qui sont fatigués des « errements » de leurs propres dénominations sur de nombreux sujets. Ceux qui étudient les prophéties bibliques ne seront pas surpris de voir des centaines de milliers, voire des millions, de protestants revenir vers leur « Église-mère » dans les années à venir !

La clé du problème

Le véritable problème vient du fait que les réformateurs protestants et leurs successeurs n’ont pas ramené leurs ouailles vers « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3). Au 17ème siècle, le théologien William Chillingworth déclara que « la Bible, toute la Bible, et rien d’autre que la Bible constitue la religion des protestants » (Encyclopedia of Religious Knowledge, Schaff-Herzog). Cependant, la plupart des protestants à travers le monde connaissent à peine les principes bibliques fondamentaux !

Jésus-Christ ordonna à Ses disciples : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). « Cependant, les citoyens américains ne connaissent pratiquement rien au sujet de la Bible. Bien que la plupart la considèrent comme la parole de Dieu, peu la lisent encore. Même les évangéliques du sud-est du pays semblent se concentrer davantage sur le fait d’aimer Jésus plutôt que d’apprendre ce qu’Il avait vraiment à dire » (Charlotte Observer, 18 mars 2007).

Cette dernière phrase a-t-elle attiré votre attention ? C’est un point essentiel ! Et il est vrai que de très nombreux adeptes du protestantisme rigoriste vivant dans ce quart sud-est des États-Unis se concentrent davantage sur le fait « d’aimer Jésus » plutôt que sur « ce qu’Il avait vraiment à dire » ! C’est pourquoi ils sont si confus, divisés et ignorants à propos de ce que la parole inspirée de Dieu essaie de leur dire. Ils n’étudient pas la Bible avec la même attention qu’un livre d’histoire, de mathématiques ou de physique quantique. Ils l’abordent avec une attitude sentimentale et ils n’en lisent que des bribes – ils n’ont pas la volonté d’étudier la Bible entière, en priant pour la comprendre et en demandant à Dieu la volonté d’obéir à ce qu’Il leur dit à travers ces pages !

Au lieu d’utiliser la parole inspirée de Dieu comme le paradigme ou le « modèle » fondamental de ce qu’il voulait restaurer, Martin Luther – reconnu comme le fondateur du protestantisme – semblait davantage se rebeller contre certaines coutumes catholiques. En fait, il emmena avec lui de nombreux enseignements catholiques de base, sauf ceux avec lesquels il était en désaccord ! Le protestantisme est ainsi devenu un « méli-mélo » d’idées. Certaines viennent du paganisme qui fut introduit au début du catholicisme romain. D’autres découlent d’une utilisation sélective des Écritures, tandis que certains passages sont ignorés. D’autres encore sont uniquement des « caprices » de Luther et de ses collègues, sans aucun fondement biblique ! Il ne semble jamais leur être venu à l’esprit que s’ils voulaient vraiment restaurer « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes », ils auraient dû revenir entièrement aux enseignements de la Bible !

En rejetant la doctrine de la transsubstantiation – l’idée que le pain et le vin deviennent réellement le corps et le sang du Christ –, il est remarquable de noter que Luther déclara l’autorité absolue des Écritures en matière de foi et de pratiques. Il déclara : « Car ce qui n’est pas supporté par l’autorité de la Bible ou par une révélation authentique ne demeure qu’une simple opinion, et rien n’oblige à y croire […] La transsubstantiation […] doit être considérée comme une invention du raisonnement humain, car elle n’est basée ni sur les Écritures ni sur un raisonnement sain » (Doctrines of the Christian Church, Bettenson, page 280).

Si Luther avait appliqué la même sorte de mise à l’épreuve biblique pour toutes ses doctrines, le monde actuel serait bien différent de ce qu’il est ! Lorsqu’il fut accusé d’avoir inséré le mot « sola » (seule) dans Romains 3 :28, il répliqua de façon hautaine : « Si votre pape lui-même n’est pas d’accord au sujet du mot sola, vous pouvez lui rétorquer qu’il figure là selon la volonté de Dr Martin Luther » (Manual of Universal Church History, page 199). Et aucune autre raison ne fut jamais donnée. Lorsqu’il s’agissait des convictions doctrinales personnelles de Luther, il était réellement très entêté.

Jésus enseigna comment juger les hommes et leurs actions : « C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (Matthieu 7 :20).

En considérant honnêtement et objectivement les véritables « fruits » du protestantisme (ou du catholicisme) à travers le monde, il devient clair que le véritable christianisme n’a été restauré nulle part. Pendant les nombreuses guerres qui ont secoué l’Europe au cours des siècles derniers, des protestants ont affronté des protestants et des catholiques ont affronté des catholiques. Souvent, des prêtres ou des évêques dans chaque camp « bénissaient » les soldats avant qu’ils ne s’élancent avec leur baïonnette pour éviscérer l’ennemi. Mais cet ennemi avait parfois la même croyance religieuse !

Vous avez dit « christianisme » ?

Dieu identifie l’Église catholique

L’insistance des dirigeants protestants en faveur de l’unité avec l’Église catholique et le fait de l’identifier comme leur « Église-mère » sont très significatifs !

Les premières traductions du Nouveau Testament par Martin Luther contiennent beaucoup d’illustrations représentant l’Église catholique de Rome sous les traits de la « prostituée de Babylone ». En décrivant cette compréhension largement répandue, Roland Bainton a écrit : « La Babylone déchue est assurément Rome » (Here I Stand, page 258). De nos jours, d’innombrables livres, pamphlets et prospectus protestants l’identifient de la même façon. Ils assimilent l’Église catholique à la « grande prostituée » d’Apocalypse 17.

Il faut cependant reconnaître que la plupart des rédacteurs des dénominations protestantes conservatrices ont cessé de la désigner ainsi. Après les premières éditions de ces versions de la Bible et de leurs pamphlets, ils réalisèrent de façon embarrassante qu’ils se définissaient ainsi eux-mêmes ! Dans l’un des passages les plus faciles à comprendre du livre de l’Apocalypse, Dieu décrivit un faux système religieux qui devait s’élever et qui s’appelait « Babylone la grande » (Apocalypse 17 :1-6).

La femme décrite dans ce chapitre est une femme déchue – une « grande prostituée » – et elle est « assise sur les grandes eaux ». Au verset 15, cette prophétie identifie les eaux comme étant « des peuples, des foules, des nations, et des langues ». La femme déchue est donc une grande Église qui domine sur beaucoup de nations et de peuples. Elle est accusée de s’être « livrée à la débauche » avec les rois de la terre. Spirituellement, cela signifie qu’elle est coupable de s’être impliquée dans la politique et dans les guerres de ce monde.

Jésus déclara que Son Royaume n’était pas de ce monde (Jean 18 :36). Jacques compara ceux qui participent aux convoitises et aux guerres de ce monde à des « adultères » spirituels (Jacques 4 :1-4). La prophétie est maintenant claire ! Cette Église apostate est condamnée car elle a joué un rôle politique et participé aux guerres dans ce monde.

Cette femme déchue, cette Église, s’est vêtue de pourpre et d’écarlate. Le pourpre symbolise la puissance et la dignité royales, tandis que l’écarlate définit sa débauche spirituelle ! C’est une Église riche, « parée d’or, de pierres précieuses et de perles » (Apocalypse 17 :4). Jean écrivit encore : « Je vis cette femme enivrée du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus, et en la voyant, je fus saisi d’une grande stupeur » (verset 6, Ostervald).

Cette Église a persécuté et martyrisé avec cruauté les saints de Dieu. Mais sa richesse, sa puissance et sa grandeur royale ont même impressionné l’apôtre Jean ! Plus loin, Dieu révèle que « la femme que tu as vue, c’est la grande cité qui règne sur les rois de la terre » (verset 18, Ostervald).

Toutes ces descriptions s’appliquent parfaitement à l’Église catholique ! Cette Église est celle qui a persécuté le peuple dispersé de Dieu à travers les âges. Cette Église est celle qui détient une richesse et une puissance matérielle supérieures à toutes les autres. Cette Église est celle qui a possédé sa propre armée et qui a activement participé aux guerres et aux décisions politiques de ce monde.

Seule la capitale de la « chrétienté », Rome, peut être qualifiée de « grande ville » qui a régné « sur les rois de la terre ». Son identification ne laisse pas la moindre place au doute ! Dans l’introduction de son livre remarquable Les Deux Babylones, Alexandre Hislop a écrit : « Aucun protestant éclairé n’a eu de peine à identifier la femme assise sur les 7 montagnes et portant au front cette inscription : “Le Mystère, la Grande Babylone” avec l’apostasie Romaine » (Librairie Fischbacher, page 8, traduction J.-E. Cerisier).

Que nous réserve l’avenir ?

Mes amis, des millions de gens dans ce monde confus se tourneront bientôt vers l’Église catholique. Sans en avoir conscience, ils prendront part à ce que le Dieu tout-puissant appelle un « mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. L’ange me dit : Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. – C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise » (Apocalypse 17 :5-9). Ainsi, la « femme » d’Apocalypse 17 est la « mère » des prostituées. Ses Églises « filles » sont sorties en signe de protestation. Voilà pourquoi elles s’appellent « protestantes » !

L’Empire romain – sur lequel est symboliquement assise la « femme » – s’élèvera à nouveau en Europe et il deviendra la plus grande puissance mondiale pendant quelques années ! Six « résurgences » de cet empire sont déjà apparues – y compris celle de Mussolini/Hitler qui dura peu de temps. La dernière résurgence arrivera dans les prochaines années, pendant votre vie.

Vous devez être « prêt » ! Vous devez étudier et prouver ces choses afin de comprendre quel sera l’avenir et comment cela vous affectera dans tous les aspects de votre vie – ainsi que celle de vos enfants et de vos proches ! Le règne de cette « bête » ne durera que trois ans et demi, puis elle s’en ira « à la perdition » (verset 11). Lorsque cela se produira, Dieu décrit ainsi cette terrible puissance : « Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa débauche, que les rois de la terre se sont livrés avec elle à la débauche, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux » (Apocalypse 18 :2-4). Puis la Bible indique à nouveau quelle sera la richesse et la puissance de ce système politico-religieux : « Et les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à cause d’elle, parce que personne n’achète plus leur cargaison […] car tes marchands étaient les grands de la terre, toutes les nations ont été séduites par tes enchantements » (versets 11, 23).

Ce système tout entier est devenu un « christianisme de contrefaçon » qui va encore s’intensifier ! En apparence, il « présente bien » ! Mais tous les systèmes ou les religions qui rejettent la Bible, la loi spirituelle divine – les Dix Commandements – et qui suivent des « traditions d’hommes » finissent par dégénérer et leurs membres souffrent immensément sous l’influence de Satan le diable ! L’apôtre Paul fut inspiré par Dieu à décrire ce même système et la venue du « faux prophète » qui le conduira. En parlant de la fin de cette ère, Paul écrivit : « Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu » (2 Thessaloniciens 2 :3-4).

Dans les prochaines décennies, un individu très astucieux et charismatique s’élèvera et il séduira des millions de gens ! Car il dirigera le « mystère de l’iniquité » (verset 7). Ce mystère sera « inique » (c’est-à-dire qui “transgressera la loi”) car il imposera une loi différente de la loi de Dieu. « Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés » (versets 8-10). Les faux ministres de ce système feront même des « prodiges mensongers ». Jean écrivit à propos de la « bête religieuse », du grand faux prophète à venir : « Elle opérait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête qui avait été blessée par l’épée et qui vivait » (Apocalypse 13 :13-14).

Mais, comme nous l’avons vu, sa puissance prendra bientôt fin. Ce système sera si puissant et influent que ses armées iront jusqu’à s’unir pour combattre contre le Christ (Apocalypse 17 :14). Ce dirigeant militaire à venir (la “bête”) et le faux prophète seront bientôt détruits et ils connaîtront une fin ignominieuse (Apocalypse 19 :19-21).

Votre vie – et tout ce qui vous entoure – changera bientôt ! Il n’y aura plus de protestantisme ! La puissante Église catholique elle-même et ses dirigeants disparaîtront. Dieu explique cela très clairement et simplement à ceux qui croient à la Bible, qui sont prêts à écouter et à comprendre !

Puisse Dieu vous aider à prêter attention et à agir avant qu’il ne soit trop tard !

Si vous voulez vraiment comprendre les détails à ce sujet, contactez le Bureau régional le plus proche de chez vous (adresses en page 4) et demandez un exemplaire gratuit de nos brochures importantes : La restauration du christianisme originel et Le christianisme contrefait de Satan. Vous pouvez aussi lire ou commander des publications en ligne à MondeDemain.org. Ces brochures clarifieront ces sujets et les expliqueront avec bien plus de détails que je ne peux le faire dans cet article. Désormais, c’est à vous d’agir.

Vous qui lisez cette revue, deux choix se présentent à vous : soit vous prêterez attention, vous agirez et commencerez à « chercher Dieu » en étudiant Sa parole et en ayant la volonté de mettre en pratique ce qu’Il déclare réellement dans la Bible ! Vous serez alors protégé pendant la grande tribulation à venir (Apocalypse 12 :12-14). Soit vous espérerez que tout cela « finisse par se tasser » afin que vous puissiez vivre votre vie sans danger en faisant partie de ce monde – de « Babylone la grande » selon l’expression utilisée par Dieu.

Quel que soit votre choix, souvenez-vous de ceci : Dieu montre clairement que ceux qui feront partie de ce système insensé seront détruits quelques années plus tard. Et ceux qui se tourneront vers le Dieu créateur vivront pour l’éternité dans le Royaume du Christ à venir qui sera établi sur cette Terre. Le choix vous appartient !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +