Le meilleur des instructeurs

Commenter cet article

Nous entendons souvent dire que « l’expérience est la meilleur façon d’apprendre ». Mais est-ce vraiment le cas ? L’expérience est assurément une façon d’apprendre et cela nous enseigne des choses, car l’expérience est souvent douloureuse et nous ne voulons pas répéter ce qui fait mal. Cependant, certains individus semblent ne jamais apprendre. Ils répètent sans cesse les mêmes erreurs. Vous connaissez probablement quelqu’un dans cette situation.


Qu’en est-il de vous ? Apprenez-vous de vos expériences ou faites-vous partie de ceux qui « semblent ne jamais apprendre les leçons » ? Dans tous les cas, l’expérience est-elle le meilleur outil d’enseignement ? Ou existe-t-il une meilleure option ? Si oui, laquelle ?

Il existe de nombreuses façons de se brûler dans la vie. Il peut s’agir d’un mauvais investissement, d’une relation toxique ou d’une mauvaise décision. Parfois, les enfants se brûlent littéralement lorsqu’ils jouent avec des allumettes, généralement après que cela leur ait été interdit. Combien d’adolescents et de jeunes adultes apprennent une leçon très douloureuse en découvrant que boire et conduire ne vont pas ensemble ? Ou que la drogue et le tabac conduisent à un esclavage sur le long terme, sous la forme d’addictions douloureuses et de problèmes de santé ? Nous nous brûlons tous de temps à autre, mais existe-t-il un moyen de limiter nos souffrances ? Heureusement, ce moyen existe !

Le fait de croire en Dieu n’est plus aussi courant de nos jours. L’évolution darwinienne a remplacé Dieu dans l’esprit de beaucoup de gens et lorsque Dieu est absent, les hommes sont laissés à eux-mêmes pour déterminer ce qui est bien ou mal. Les décisions engendrent des conséquences positives ou négatives. Mais beaucoup de gens ne font pas le lien entre leurs décisions et les lois morales immatérielles. Comme Moïse l’enseigna : « J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » (Deutéronome 30 :19).

Dieu est de moins en moins populaire et le livre qu’Il a inspiré semble l’être encore moins. Pour beaucoup de gens, la Bible contient certes de bons conseils et du réconfort pendant les épreuves, mais elle n’a plus la même autorité qu’autrefois. Désormais, les Dix Commandements sont souvent considérés comme les Dix Suggestions. Malheureusement, cette attitude en a conduit beaucoup à se brûler. Lorsque nous brisons les commandements, ceux-ci nous brisent à leur tour !

 

Les Dix Commandements peuvent-ils nous enseigner ?

Dans le monde occidental, beaucoup ont entendu parler des Dix Commandements, mais combien de gens savent-ils vraiment ce qu’ils contiennent ? Souvent, ceux qui ne les connaissent pas utilisent seulement ceux avec lesquels ils sont d’accord – autrement dit, ils laissent de côté ceux qu’ils n’aiment pas. Paradoxalement, ceux qui renient la nécessité d’observer l’ensemble des Dix Commandements sont ceux-là même qui manifestent lorsque des monuments les affichant sont démontés ! Ils acceptent probablement les commandements contre le meurtre, l’adultère et le manque de respect envers les parents. Ils sont probablement d’accord qu’il ne faut pas adorer d’autres dieux, voler ou convoiter. Mais que font-ils du commandement du sabbat ?

Quel est le but des Dix Commandements ? Quel lien ont-ils avec l’expérience et quelle sorte d’enseignement l’expérience procure-t-elle ? L’expérience est un outil d’apprentissage douloureux. Quelle est alors la meilleure façon d’apprendre ? Il est facile de comprendre qu’une mauvaise décision financière engendre des conséquences. Cependant, le lien entre l’expérience et les décisions morales est souvent ignoré.

Voyez le septième commandement : « Tu ne commettras point d’adultère » (Exode 20 :14). Combien de gens pensent-ils qu’ils peuvent le transgresser sans se brûler ? Notre monde est inondé de cœurs et de foyers brisés, ainsi que d’enfants confus et blessés à cause de la transgression de cet ordre simple. Toute cette douleur pourrait être évitée si les individus obéissaient à ce commandement. Combien de gens doivent encore se brûler avant que nous comprenions le lien ? Le fait d’enfreindre ce commandement blesse et cause du tort à tous ceux qui sont concernés – particulièrement les enfants. Le but de ce commandement est de nous dire qu’aussi attractive soit la tentation, le fait d’y succomber n’apportera que de mauvaises conséquences. Transgresser une telle loi est une décision terriblement mauvaise.

Les commandements sont destinés à nous aider à prendre de bonnes décisions, mais ils ne concernent pas que notre propre personne. Ils posent les fondations d’une société harmonieuse. Le fait de les transgresser provoque de la confusion et du chaos. Nous pouvons seulement être heureux à travers l’amour et la coopération. Les quatre premiers commandements nous enseignent comment respecter notre Créateur, qui est à l’origine de toutes choses. À part Dieu, aucune autorité individuelle, civile ou collective ne possède la capacité de créer un code de conduite qui apporterait l’harmonie dans la société. Il suffit de regarder autour de nous pour nous en rendre compte. Peut-être observez-vous tous ces commandements, tandis que votre voisin en observe seulement neuf, voire aucun. Les autorités civiles font respecter les règles, mais sommes-nous totalement satisfaits de leur travail ? Ces règles varient d’une juridiction à une autre, de même que leur application.

Les six derniers commandements nous enseignent comment aimer notre prochain. Ce classement en deux parties – aimer Dieu et aimer notre prochain – se trouve dans Matthieu 22 :37-40.

 

Nous avons besoin du livre entier

Pourquoi ne pas avoir seulement les Dix Commandements et en rester là ? Pourquoi le reste de la Bible ?

Ce livre remarquable révèle comment appliquer ces commandements ainsi que le but suprême de l’humanité. La Bible explique aussi les conséquences des transgressions aux commandements et elle nous enseigne à apprendre d’une meilleure façon que par l’expérience.

Le livre biblique des Proverbes est destiné à nous donner la connaissance, l’instruction et la sagesse (Proverbes 1 :2-6). Ils sont particulièrement destinés aux jeunes qui sont novices dans la vie, afin de leur montrer comment éviter des expériences douloureuses. Ce livre reconnaît que la tentation est un problème, mais il explique les conséquences pour ceux qui y succombent (Proverbes 5 :1-14).

L’instruction est disponible, mais en tant qu’étudiants, nous devons accepter d’intérioriser cet enseignement. Le problème n’est pas du côté de l’enseignant, mais de l’élève ! Apprendre de la part de quelqu’un de plus sage et de plus instruit est ce qu’il y a de plus profitable – dans ce sens, l’expérience peut être un bon instructeur.

Une grande partie de la Bible contient des récits historiques révélant les conséquences de la voie qui semble droite aux hommes, mais le résultat de cette voie en opposition à Dieu est la mort (Proverbes 14 :12). Certains objecteront en mentionnant les récits violents dans la Bible, dans le livre des Juges par exemple. La Bible rapporte ce qui arriva lorsque la nation d’Israël rejeta Dieu et suivit les voies des nations environnantes. Ces voies devaient leur sembler très tentantes, mais les conséquences furent désastreuses et douloureuses.

Ces récits historiques dans la Bible nous enseignent, à travers l’expérience des autres, comment prendre des décisions sages. Nous ne connaîtrons pas leur douleur et leur souffrance si nous étudions, intériorisons et appliquons dans notre vie ces leçons écrites pour notre bien. « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles » (1 Corinthiens 10 :11).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +