Conseils d’un expert pour les parents

Commenter cet article

L’explosion de la connaissance nous a appris à chercher les faits par nous-mêmes et c’est parfois une bonne chose. Cependant, la réalité est que nous avons tous besoin de directives, de conseils et d’entraînement de la part de personnes mieux informées et plus expérimentées.


En 2017, Tom Nichols publia un livre intitulé La mort de l’expertise : La campagne contre la connaissance établie et ses enjeux(1), dans lequel il explique que nous assistons à « la croissance d’une conviction irrationnelle […] que n’importe qui est aussi intelligent qu’un autre » (page 7).

Son argument ? Nous n’avons plus de considération pour les « experts ». Pourquoi serait-ce le cas ? La télévision, la radio et Internet regorgent de spécialistes qui ont des idées contradictoires, si bien que nous devrons en tirer nos propres conclusions pour démêler le vrai du faux, et il semble souvent que nous devions devenir notre propre expert. Mais en réalité, nous ne sommes pas l’expert que nous voudrions être.

L’explosion de la connaissance nous a appris à chercher les faits par nous-mêmes et c’est parfois une bonne chose. Cependant, la réalité est que nous avons tous besoin de directives, de conseils et d’entraînement de la part de personnes mieux informées et plus expérimentées. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit d’élever des enfants. En tant que jeunes parents, nous savons parfaitement que nous avons peu d’expérience et nous aimerions souvent nous tourner vers quelqu’un pouvant nous donner de bons conseils. Les spécialistes qui se contredisent sur Internet ne peuvent pas tous avoir raison. Où trouver un véritable expert ?

 

Le meilleur expert

Si vous souhaitez connaître le fonctionnement de quelque chose, le mieux est de parler à celui qui l’a conçu. C’est pourquoi de nombreuses entreprises technologiques imposent à leurs ingénieurs de signer une clause de confidentialité qui les empêchera de partager les résultats de leur travail pendant une période définie après qu’ils auront quitté l’entreprise. Ils reconnaissent que le savoir de ces employés est très précieux.

Nous apprenons dans la Bible qu’il existe un Dieu créateur. Il a conçu les plantes, les animaux et nous-mêmes. En tant que concepteur et architecte de notre monde, Il en est l’expert. Il a défini comment nous sommes supposés interagir les uns avec les autres et comment préparer la génération suivante. Le fait d’ignorer Ses directives nous coupe de la meilleure source de connaissance, de sagesse et de compréhension de notre Univers.

Comment cela s’applique-t-il à l’éducation de nos enfants ?

Par exemple, dans Lévitique 12 :3, les parents israélites avaient reçu l’ordre, sous l’ancienne alliance, de circoncire leurs fils au huitième jour. De nos jours, il y a beaucoup de discussions pour savoir si la circoncision est néfaste ou non. Une rapide recherche sur Google montre qu’il y a des experts dans les deux camps. Certains affirment que la circoncision aide à prévenir les maladies sexuellement transmissibles. D’autres affirment que la circoncision est cruelle et qu’elle cause des douleurs inutiles aux bébés. Vers qui se tourner ? Devons-nous ignorer tous les spécialistes, formuler notre propre opinion, puis la partager avec le monde entier sur Facebook ? Non. Nous devons commencer par écouter le meilleur expert – Dieu. Selon Ses instructions, il n’est plus nécessaire de pratiquer la circoncision physique (Romains 2 :29 et les chapitres suivants), mais ce n’est pas néfaste pour un garçonnet s’il est circoncis selon les règles de l’art. Les arguments des deux camps ne pourront pas changer le fait que le meilleur expert en la matière a parlé.

La Bible regorge de conseils, donnés par le Dieu qui nous a créés, au sujet des enfants. Généralement parlant, il nous est dit de leur enseigner tous les statuts et les lois de Dieu (Deutéronome 6 :6-7). Autrement dit, une grande partie de notre travail de parents est d’enseigner à nos enfants l’application de la loi divine dans leur vie quotidienne. Si nous renonçons ou si nous déléguons cet aspect de notre rôle de père ou de mère, nous ignorons alors les fonctions parentales que Dieu a conçues pour nous. Deux des Dix Commandements traitent directement de l’éducation des enfants. Le quatrième commandement (Exode 20 :8-11), qui ordonne aux parents d’inclure leurs enfants dans l’observance du jour de repos hebdomadaire, fournit un cadre pour enseigner la connaissance essentielle de l’identité de Dieu. Dans le cinquième commandement, Dieu nous ordonne d’enseigner à nos enfants à montrer de l’honneur et du respect, en commençant par nous respecter en tant que parents (Exode 20 :12). Le livre des Proverbes est une autre section de la Bible riche en sagesse concernant l’éducation des enfants – avec de nombreux conseils de vie pratique, dont beaucoup sont exprimés de la part d’un parent à un enfant. Dieu attend de nous que nous transmettions ces conseils à nos enfants. Cet entraînement devrait être révisé régulièrement, en leur donnant un cadre consistant et discipliné pour la vie (Proverbes 19 :18).

Dieu est un expert dont les paroles ne doivent pas être ignorées – Il mérite notre considération et notre respect. Il nous a conçus et créés. Il est le spécialiste de l’éducation des enfants.

 

La voix de l’expérience

Nous ferions preuve de sagesse en reconnaissant un autre groupe d’experts pour l’éducation des enfants : les personnes âgées. Nous vivons à une époque où les anciens semblent être marginalisés. En règle générale, ils ne sont pas à l’aise avec les nouvelles technologies, ils ne savent pas télécharger la dernière application et ils ne connaissent pas les derniers mots à la mode. Mais lorsqu’il s’agit de la sagesse concernant leur vue d’ensemble de la vie, leurs années d’expérience sont une mine d’or pour l’éducation des enfants. Job déclara : « Dans les vieillards se trouve la sagesse, et dans une longue vie l’intelligence » (Job 12 :12).

Bien que Dieu sache comment les familles sont conçues pour fonctionner, nos parents et nos grands-parents ont passé des années à affronter les défis quotidiens consistant à mettre ces instructions en pratique. Cela leur a donné l’occasion d’observer les résultats de leurs efforts, en bien comme en mal. Ils ont beau ne pas avoir de diplôme en psychologie infantile ou dans le développement des adolescents, leurs années d’expérience et d’observation contribuent à les qualifier d’experts dans l’éducation des enfants. Ils méritent une certaine considération. Notez Proverbes 16 :31 : « Les cheveux blancs sont une couronne d’honneur ; c’est dans le chemin de la justice qu’on la trouve. » Dans Lévitique 19 :32, nous avons même l’ordre de nous lever en présence d’une personne âgée, afin de lui montrer de la considération et du respect. Mais combien de fois nous adressons-nous à ces personnes âgées pour obtenir des conseils au sujet de l’éducation des enfants et de la famille ? De plus, les gens en âge d’être grands-parents aiment généralement la compagnie des enfants ! Proverbes 17 :6 exprime très bien cela : « Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards, et les pères sont la gloire de leurs enfants. »

L’apôtre Paul montra quelle sorte de relations devrait exister entre les générations jeunes et âgées : « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, modérés, sains dans la foi, dans l’amour, dans la patience. Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées aux excès du vin ; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leur mari, afin que la parole de Dieu ne soit pas calomniée » (Tite 2 :1-5). Nous avons ici l’image de personnes âgées sages et équilibrées, qui guident patiemment et qui encouragent de jeunes parents.

Les personnes âgées possèdent la voix de l’expertise venant de l’expérience. Elles ne possèdent pas une connaissance parfaite, mais aucun spécialiste humain ne sera jamais parfait !

 

La voix de la connaissance

De nombreux « experts » donnent des conseils sur l’éducation des enfants. Lorsque leurs conseils sont compatibles avec les principes du meilleur des experts, Dieu, nous devrions les écouter afin d’apprendre des choses. Et nous ne devrions pas oublier l’ancienne génération : cette autre source d’information, largement inexploitée, sur l’éducation des enfants.

Notre défi est de souhaiter en apprendre davantage, en ne devenant ni subjugué ni méprisant vis-à-vis de la connaissance que les experts peuvent nous apporter. En tant que parents, notre éducation ne s’arrête jamais.

(1) The Death of Expertise