fbpx Votre avenir dans un Livre | Le Monde de Demain

Votre avenir dans un Livre

Commenter cet article

Il y a quelques années, le futurologue Michio Kaku avait prédit que, sous dix ans, nous passerions « de l’Internet au “cerveau-net”, un réseau dans lequel pensées, émotions, sentiments et souvenirs seront diffusés instantanément à l’autre bout du monde ».

Comme beaucoup d’autres futurologues, Dr Kaku décrivait un tableau idyllique. Il expliqua à Jacqueline Howard du Huffington Post que « les ados se déchaîneront toujours davantage sur les médias sociaux en s’envoyant les souvenirs et sensations de la fête de fin d’année, de leur premier rencart, etc. Les historiens et écrivains n’auront plus à se contenter d’archiver les événements sur un support numérique ; ils seront aussi capables d’en consigner les émotions. » Et le plus encourageant : « On peut même imaginer que les tensions entre les peuples diminueront quand les gens pourront concrètement ressentir la souffrance d’autrui. »1

Cela semble prometteur, n’est-ce pas ? Mais il s’est déjà écoulé six ans depuis cette déclaration et nous savons depuis longtemps que l’avenir technologique a aussi son côté obscur. Certains des plus grands noms de la révolution Internet, les ingénieurs et les entrepreneurs qui ont inventé les réseaux sociaux, sont désabusés par le monstre qu’ils ont contribué à faire naître et ils tirent désormais la sonnette d’alarme, en protégeant même leurs enfants de ce danger (voir notre article “Dompter le monstre des réseaux sociaux” paru dans notre revue de mai-juin 2018).

Depuis les prévisions de Michio Kaku, prononcées en 2015, notre monde s’est divisé plus que jamais auparavant. Il est difficile de saisir la rapidité avec laquelle notre monde change et, malheureusement, ce n’est pas pour le meilleur. Plus les gens recourent à Internet pour les interactions humaines, plus ils deviennent déprimés. Cette tendance était déjà présente avant le Covid-19, qui n’a fait que l’amplifier. Dans le même temps, les experts sur Internet sont engagés dans une bataille continue entre les idéaux de la « liberté » de parole et la censure des messages de « haine ».

De nos jours, alors que des adolescents se sentent dévalorisés car ils ne correspondent pas aux vies de rêve idéalisées par d’autres jeunes sur les réseaux sociaux, à combien plus forte raison la jeune fille de 16 ans rejetée ou harcelée par ses pairs ressentira-t-elle un mal-être ? Rejoindra-t-elle toutes ces filles qui essaient de devenir des garçons afin de tenter de combler son vide émotionnel ? Le harcèlement a toujours été un problème, pour les garçons comme pour les filles, mais les réseaux sociaux ont fourni un puissant moyen d’harceler ses ennemis, ses rivaux ou les faibles, par pur sadisme. Voulons-nous vraiment que les réseaux sociaux aggravent la situation ? Non merci !

Les futurologues présentent souvent la technologie comme la solution aux problèmes insolubles des humains, mais est-ce réaliste ? Quand et comment la technologie et la science ont-elles résolu le problème de la nature humaine ? Elles ont assurément facilité et rendu plus confortables certains aspects de la vie, mais ont-elles remédié aux forces destructrices de l’obstination, de la cupidité, de l’orgueil, du préjudice et de la haine ? Absolument pas !

Il ne s’agit pas de condamner Michio Kaku ou les autres futurologues et groupes de réflexion qui évaluent les possibilités pour l’avenir de l’humanité. Nous ne connaissons pas encore avec certitude l’avenir de la science et de la technologie, de l’intelligence artificielle et des avancées médicales. Des avancées remarquables se profilent, comme les véhicules autonomes, ainsi que les drones livrant vos commandes passées en ligne. Même le fait que des humains puissent se rendre sur Mars semble être à portée de main.

Mais tout cela apportera-t-il la paix sur notre planète troublée ? Cela empêchera-t-il les divorces et le déchirement pour ces enfants pris entre deux feux et ne sachant que faire ? La technologie résoudra-t-elle le problème de la corruption des dirigeants politiques qui exploitent leur peuple ? Cela mettra-t-il fin à la violence et aux combats entre des cartels concurrents ? Malheureusement, l’Histoire ne pousse pas à l’optimisme.

Les avancées de l’humanité étaient prédites

Au Monde de Demain, nous n’avons pas la connaissance technique du professeur Kaku et de ses collègues. Et nous tirons notre chapeau à leurs brillants prédécesseurs comme Léonard de Vinci, Jules Verne ou George Orwell. Mais aucun d’entre eux n’a imaginé l’avenir selon la source la plus importante, une source ignorée par les futurologues du monde. Il s’agit de la Bible. Avant de tirer des conclusions et de refermer potentiellement cette revue, considérez d’abord ce qui suit.

Entre un quart et un tiers de la Bible est constitué de prophéties. La plupart d’entre elles concernent « les derniers jours » ou « la fin du monde » – les années juste devant nous. Beaucoup sont surpris de découvrir que la Bible a prédit les avancées technologiques et scientifiques depuis des milliers d’années, et de façon bien plus précise que beaucoup ne l’imaginent.

Il est difficile de concevoir à quel point notre monde a été statique au cours de l’Histoire humaine jusqu’à ce que nous appelons la Révolution industrielle, approximativement entre 1760 et 1840. Bien que l’humanité ait commencé à rompre « avec une économie agraire et artisanale » pour « une économie dominée par l’industrie et la machine »2, la plupart des gens continuèrent à se déplacer à pied, à la puissance du vent ou avec des « chevaux » qui n’étaient pas encore à vapeur. Mais de nos jours, nous pouvons aller d’un continent à l’autre en moins de temps qu’il ne fallait pour parcourir 200 km il y a un siècle. Au début du 19ème siècle, il n’y avait pas d’autoroutes ni de voitures pour les emprunter. Les modes de transport actuels ne sont apparus que 150 ans plus tard.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est évident que la Bible avait prédit de telles avancées technologiques. Daniel 12 :4 mentionne que les « temps de la fin » seront marqués par une explosion de la connaissance et la multiplicité des déplacements (voir traduction Darby). Apocalypse 9 parle d’armes futuristes semblables à des hélicoptères de combat, ainsi que d’armes chimiques ou biologiques qui tortureront, sans provoquer la mort, à une échelle sans précédent. Apocalypse 11 nous dit que deux prophètes de Dieu seront tués à Jérusalem et que le monde entier verra leurs dépouilles pendant trois jours et demi – impliquant un réseau de télécommunication qui n’existe que depuis quelques décennies.

La corruption de l’humanité

Encore plus important, la Bible nous parle de l’état de dégradation morale de l’humanité à la fin de notre ère. L’époque du retour du Christ sera précédée par deux conditions catastrophiques. Les Écritures prophétisent que les comportements violents et immoraux, similaires à ceux de l’époque de Noé et de Lot, précéderont également le retour du Christ (Luc 17 :26-30). Avant le déluge, à l’époque de Noé, « la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et […] toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal », par conséquent, « la terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence » (Genèse 6 :5, 11). L’époque précédant la destruction de Sodome fut marquée par une perversion sexuelle de grande ampleur (Genèse 19).

Le prophète Ésaïe nous dit que la moralité sera inversée avant le retour du Christ : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume ! » (Ésaïe 5 :20). Plus loin, il décrivit ainsi notre époque : « Le jugement est repoussé en arrière, et la justice se tient loin ; car la vérité a trébuché sur la place publique, et la droiture ne peut entrer. Et la vérité fait défaut, et celui qui se retire du mal devient une proie » (Ésaïe 59 :14-15, Darby).

La Bible nous avertit aussi qu’un puissant dirigeant charismatique s’élèvera en Europe, aux côtés d’un chef religieux qui effectuera des miracles. Ces deux individus pourraient apporter une stabilité temporaire dans le monde, mais leur règne sera désastreux. Les conditions seront si terribles que seule une intervention divine empêchera l’humanité de s’autodétruire (Matthieu 24 :21-22).

Le Monde de Demain prédit ces développements en se basant sur la foi dans la vérité biblique et non sur un grand intellect. La technologie qui nous aiderait à « ressentir la souffrance d’autrui » n’apportera pas un avenir idyllique à l’humanité, celui-ci viendra plutôt de l’Esprit de Dieu qui résidera dans le cœur et l’esprit des gens du monde entier. Pour en savoir davantage sur cet avenir, commandez notre brochure gratuite intitulée Le merveilleux monde de demain.

1 “7 grands futurologues nous livrent leurs surprenantes prédictions pour la prochaine décennie”, Huffington Post, 3 janvier 2016, traduction Maëlle Gouret
2 “Révolution industrielle”, Le Robert illustré 2019, encadré page 1674

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +