La loyauté envers nos dirigeants

Commenter cet article

Après les scandales de Washington au cours des dernières années, les Américains devraient être reconnaissants d’avoir maintenant un couple honnête à la Maison Blanche. Nous pouvons prier de tout notre cœur pour le Président George W. Bush et son épouse, et demander à Dieu de les guider.


Le Dieu suprême qui domine sur toutes les nations, nous dit par l’intermédiaire de l’apôtre Paul : « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté » (1 Timothée 2 :1-2). Cela ne signifie pas que nous devons tout accepter, ou approuver la conduite et la politique de ces hommes et de ces femmes. Mais nous devons respecter leur poste, car c’est de Dieu qu’ils le détiennent.

Le prophète Daniel nous dit que « le Très-Haut domine sur le règne des hommes, qu’il le donne à qui il lui plaît, et qu’il y élève le plus vil des hommes » (Daniel 4 :17). À travers la Bible, Dieu montre clairement qu’Il veut que tous les êtres humains respectent l’autorité. Car Dieu Lui-même est l’Autorité suprême. Par exemple, si un enfant n’apprend pas à respecter ses parents, ses professeurs et les autorités civiles, il peut facilement devenir un rebelle, ou même un criminel endurci à l’âge adulte ! Et il ne pourra même pas respecter Dieu, parce qu’on ne le lui aura pas appris.

En parlant de certains apostats qui « changent la grâce de notre Dieu en dérèglement » (Jude 3-4), et qui prennent littéralement le contrôle de l’Église, l’apôtre Jude a écrit sous l’inspiration divine : « Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime ! » (versets 8-9). Il est à la fois intéressant et important de remarquer que l’archange Michel n’osa même pas injurier Satan le diable ! Car Satan occupait encore un poste d’autorité. Et, jusqu’au retour du Christ, Satan sera « le dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4 :3-4), et selon les propres mots de Jésus, « le prince du monde » (Jean 14 :30).

Par conséquent, même si une personne abuse de ses fonctions religieuses ou politiques, ou si elle prend de mauvaises décisions, les véritables chrétiens devraient respecter son poste, même s’ils ne peuvent pas accepter les décisions prises. Cela signifie tout simplement que nous respectons le fait que c’est Dieu qui est en charge, et que nous comptons sur Lui pour relever de leurs fonctions les personnes malfaisantes et égarées – ou pour redresser les choses d’une façon ou d’une autre, au moment décidé par Dieu.

Dans certains cas – généralement très rares – nous pouvons respecter l’autorité, mais désobéir à certaines directives venant de celle-ci. Nous en avons un exemple avec Schadrac, Méschac et Abed-Nego (Daniel 3). Ils ont fait preuve de respect envers le roi Nebucadnetsar, mais ils ont obéi à l’Autorité suprême du Dieu tout puissant, qui leur avait ordonné de ne pas se prosterner devant des idoles ! Se sont-ils rebellés ? Ont-ils essayé d’assassiner le roi ? Bien sûr que non ! Ils se sont soumis à l’amende imposée par Nebucadnetsar ; ils ont tourné leurs regards vers Dieu pour qu’Il les délivre, ou qu’Il les ressuscite en Son temps. Ils ont placé leur confiance en Dieu. Cependant, même en agissant ainsi, ils respectèrent les autorités humaines !

Dans le Nouveau Testament, nous avons l’exemple de Pierre et des autres apôtres. Lorsque les autorités juives les menacèrent et leur ordonnèrent de ne pas prêcher au sujet de Jésus-Christ, ils répondirent avec respect et déclarèrent clairement : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5 :29). Nous devons tous avoir la foi et le courage d’obéir à l’Autorité suprême, au Dieu tout puissant, quelles qu’en soient les conséquences ! Mais, en règle générale, les exemples cités plus haut sont des cas exceptionnels. Évidemment, nous ne devrions pas trouver des excuses ridicules pour ne pas respecter les règles de la circulation, ou pour ne pas payer nos impôts.

Dieu nous enseigne à obéir et à faire preuve de respect envers toute autorité. Lisez Romains 13 :1-2 : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. » Comme nous le montrent ces versets, Dieu est l’Autorité suprême. Donc, lorsque nous désobéissons ou, lorsque nous manquons de respect à l’égard des autorités, nous faisons preuve, en réalité, d’un manque de respect envers Dieu Lui-même.

Ensuite, l’apôtre Paul déclare : « C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction. Rendez à tous ce qui leur est dû, l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur » (versets 6-7). Par conséquent, les véritables chrétiens ne « fraudent » pas avec leurs impôts. Ils obéissent à toutes les lois légitimes, ils respectent le drapeau national, et ils honorent leurs dirigeants. Les chrétiens doivent s’efforcer d’être de bons citoyens en toutes circonstances, sauf lorsque l’obéissance à une loi ou à un décret constitue une violation de la loi suprême de Dieu.

Pendant les quatre années où j’ai vécu en Grande-Bretagne, j’ai eu du respect pour la reine Élisabeth II, pour le drapeau britannique et pour la nation. Lorsqu’on jouait l’hymne national « God Save the Queen », je me tenais debout avec respect, et j’avais des frissons dans le dos lorsque j’entendais « The Star Spangled Banner ».

Nous autres chrétiens, nous devons être reconnaissants à Dieu pour tout ce qu’Il nous donne – y compris l’aide et la sécurité relatives que nous assurent nos gouvernements. Nous devons être heureux, et prier Dieu pour qu’Il guide tous ceux qui sont en autorité. Nous devons sincèrement honorer les fonctions d’un Président, d’un Premier Ministre, et de tous ceux qui détiennent un poste légitime, quelle que soit la nation à laquelle ils appartiennent. Car c’est de Dieu qu’ils le détiennent.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +