La vérité que presque personne ne connaît !

Commenter cet article

Nous avons tous des amis ou des parents qui sont morts sans avoir cru ou pratiqué une forme quelconque de christianisme. Où sont-ils maintenant ? Et quelle sera leur ultime destinée ?

Pour être franc, le christianisme traditionnel n’a pas les réponses !

La plupart des prédicateurs donnent l’impression que Dieu est « en train d’essayer » de nous « sauver » à l’heure actuelle. Beaucoup de gens professant leur croyance en la Bible croient à ce concept. Les Églises modernes, qui ne prennent pas la Bible au pied de la lettre, évitent la question en disant que Dieu sauvera tous ceux qui ont un « cœur droit », ou qui pratiquent leur religion – quelle qu’elle soit – avec « sincérité ».

Mais Dieu agira-t-Il selon leur attente ?

Si vous voulez la véritable réponse à propos du futur, vous devez croire ce que la Bible – la révélation inspirée du Créateur Dieu – décrète réellement. Par contre, si vous n’y croyez pas, il est certain qu’une « idée » ou une « théorie » particulière échafaudée par n’importe quel individu semblera aussi bonne qu’une autre. Mais êtes-vous désireux d’ouvrir votre esprit, et de croire à ce que la Bible dit véritablement ?

Où vont les morts ?

Les prédicateurs « actuels » prêchent qu’on va immédiatement au ciel ou en enfer lorsqu’on meurt. Cependant, la Bible ne dit pas une telle chose ! Jésus-Christ a dit : « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! » (Matthieu 5 :5). Plus loin, Il déclara : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel » (Jean 3 :13).

Comme nous l’avons expliqué précédemment, le sort du véritable chrétien n’est pas de « déambuler dans les cieux » pour l’éternité, en étant oisif. Les véritables chrétiens sont maintenant à l’entraînement en vue de devenir des rois et des sacrificateurs sur cette terre, et d’assister Jésus-Christ en enseignant aux gens la véritable voie divine, qui produira finalement la paix et la joie réelles. Comme la prière inspirée des saints le chante : « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5 : 9-10).

La Bible rend cela très clair : les véritables chrétiens qui sont morts attendent maintenant la résurrection lors du second Avènement du Christ. 1 Corinthiens 15, appelé le « chapitre de la résurrection », décrit cela parfaitement ! Veuillez lire les versets 21-23 : « Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang, Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. »

Jésus déclara d’une façon directe : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront […] Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement » (Jean 5 : 25, 28-29).

Les Écritures citées sont très claires quant au fait que les « morts » sont actuellement morts. Ils ne planent pas ici et là dans le paradis ; et certains ne brûlent pas en enfer ! De même, les morts qui ont fait de « bonnes œuvres » attendent la résurrection à la vie (verset 29). Toute autre explication contredit directement les Écritures. Jésus a dit : « L’Écriture ne peut être anéantie » (Jean 10 :35).

Mais qu’en est-il des milliards d’êtres humains, faits à l’image de Dieu, qui n’ont jamais eu l’occasion d’entendre le Christ de la Bible et de L’accepter en tant que leur Sauveur ? Dieu a-t-Il un double standard ? Existe-t-il une « autre façon » de gagner la vie éternelle ? Ou bien, pour ces milliards d’êtres humains, est-ce tout simplement une question d’avoir été refusés par un Dieu cruel, qui octroie des faveurs à certains, alors que d’autres en sont privés ?

Soyons honnêtes !

La vérité n’est certainement pas ce que la « chrétienté » traditionnelle vous a enseigné. Cependant, elle est merveilleuse et remplie de signification pour ceux qui la comprennent ; elle ne se trouve pas dans un livre extra biblique ou dans une théorie inventée par des prétendus prophètes. Elle se trouve dans la Bible. C’est la vérité que presque personne ne connaît !

Dieu n’est PAS en train de sauver le monde – maintenant !

La Bible rend cela très clair : ce monde n’est pas le monde de Dieu. Ce n’est pas le système ou la société que le Dieu Créateur a établi. En fait, Dieu a alloué à l’humanité six mille années sous la domination de Satan le diable, pour suivre la voie de ce dernier, pour expérimenter ses propres idées, et pour commencer à apprendre de dures leçons à travers la souffrance. L’apôtre Paul a écrit : « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4 :3-4).

Ailleurs, l’apôtre Jean écrit : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre » (Apocalypse 12 :9). Jean avait-il raison ? « Toute la terre » est-elle réellement séduite ? Il est évident qu’une personne « séduite » ne sait pas qu’elle l’est. Autrement, elle ne le serait pas !

Rappelez-vous la déclaration de Jésus à Ses disciples : « Je ne parlerai plus guère avec vous ; car le prince de ce monde vient. Il n’a rien en moi » (Jean 14 :30). Et, comme l’apôtre Jean l’a écrit aux véritables chrétiens de son époque : « Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jean 5 :19).

Par conséquent, si la terre entière est « aveuglée », comme l’écrit l’apôtre Paul, et si le monde entier a été « séduit » comme l’écrit l’apôtre Jean, cela explique pourquoi des milliards d’êtres humains n’ont jamais entendu le véritable Évangile ! Toutefois, un Dieu juste et équitable va-t-Il les laisser dans la tombe ou brûler dans un feu éternel ?

Il est évident que non !

Veuillez comprendre, je vous prie, qu’il s’agit d’une question de temps : Dieu choisit « d’appeler » certains à notre époque – tous seront finalement appelés. Il est intéressant de remarquer que lorsque quelques-uns des Gentils furent premièrement appelés, l’apôtre Pierre déclara : « En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point de favoritisme, mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable » (Actes 10 :34-35). Et l’apôtre Paul de son côté a dit : « Car devant Dieu, il n’y a point de favoritisme » (Romains 2 :11).

C’est pourquoi, Jésus parla aux gens en paraboles, excepté à Son groupe intime de disciples : « Il leur dit : c’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés » (Marc 4 :11-12). Cette vérité est en contradiction directe avec ce que la plupart des chrétiens reçoivent comme enseignement à l’école du dimanche ou à l’Église. Ils pensent que Jésus parla en paraboles « afin que tout un chacun puisse comprendre ». En fait, c’est l’exact opposé ! Jésus parla en paraboles de manière à ce que le public, dans son ensemble, ne comprenne pas ! Jésus n’essaya pas de convertir le monde à cette époque.

Par conséquent, nous voyons que Dieu n’essaie pas de convertir le monde maintenant – au présent âge. S’il en était autrement, Il le ferait ! Un des noms de Dieu est « El Shaddai », Dieu Tout-Puissant. Rien ne pourrait arrêter le véritable Dieu de convertir le monde maintenant, si telle était Son intention réelle !

Ce que Dieu accomplit MAINTENANT

L’apôtre Pierre a écrit : « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2 Pierre 3 :8-9).

Avez-vous bien lu ? Le croyez-vous ?

Pour parvenir à Son but suprême, Dieu n’est « pas pressé » ! En Son temps – et non en notre temps – Il veut que « tous » arrivent à la repentance. Il indique que Son plan sera accompli sur une période de plusieurs milliers d’années ! À nouveau, rappelez-vous que Dieu n’essaie pas de sauver le monde entier maintenant. Cependant, Il ne condamne pas ceux qui ont été séduits par Satan le diable, le « dieu de ce siècle », à qui le Créateur Dieu a permis d’influencer et de gouverner ce monde durant ce présent âge.

Rappelez-vous comment Dieu « jugea » les citées méchantes de Sodome et Gomorrhe, les réduisant en cendres et « les donnant comme exemple aux impies à venir » (2 Pierre 2 :6). Cependant, lorsque vous comprenez, vous réalisez que ces pervertis sexuels étaient aveugles à la Vérité et ne connaissaient pas le véritable Dieu. Par conséquent, comment Dieu va-t-Il S’y prendre avec ces êtres humains aveuglés, qui n’eurent jamais l’occasion d’être sauvés ?

Dans Matthieu 11, Jésus décrit comment les cités de Son époque refusèrent d’entendre la Vérité : « Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre » (versets 21-22). Puis, Jésus fit une remarquable déclaration : « C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi » (verset 24). Il y a donc un jour de jugement qui doit venir au cours duquel le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que les cités du temps de Jésus. Ici, Jésus reconnaît que ces anciennes cités n’eurent pas une véritable opportunité de salut. Elles ne furent jamais en contact avec la vérité. Elles n’en eurent aucune occasion !

Dieu inspira l’apôtre Paul à déclarer ce qui suit à propos des Gentils à Éphèse : « C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme, souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde » (Ephésiens 2 :11-12). La vérité absolue est que Dieu a « permis » à la plupart des gens de suivre leur voie depuis six mille ans, dans ce monde qui est sous l’influence de Satan. Le Dieu tout puissant n’a même pas essayé de les « sauver ». Si c’était le cas, ils auraient été sauvés ! Mais Dieu a planifié « un jour de jugement » – pas « un jour de condamnation » – afin que ces milliards d’êtres humains puissent avoir une véritable opportunité de salut et être « jugés » en ce temps futur, lorsque leurs yeux seront réellement « ouverts » à la vérité !

Comment seront-ils sauvés ? La parole inspirée de Dieu est très claire à ce sujet ; elle déclare que le seul chemin qui mène à la vie éternelle passe par Jésus-Christ ! Jésus Lui-même a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand […] Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés » (Jean 10 :1, 7-8). Ici, Jésus condamne tout « autre chemin » vers la vie éternelle ! Car Dieu seul peut nous donner la vie éternelle. Lui seul établit les conditions – et non les êtres humains ignorants qui peuvent avoir des pensées sentimentales sur une fausse chrétienté, hindouisme, bouddhisme, islamisme, les théories du « Nouvel Âge », ou n’importe quelle autre idée ou théorie inventée par les hommes !

L’apôtre Pierre déclara en insistant : « Sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 :10-12).

Le jugement du Grand Trône Blanc

Nous avons déjà lu qu’au cours du « jour du jugement » prophétisé, les gens de Sodome seront traités « moins rigoureusement » que les hommes du temps de Jésus, qui Le rejetèrent en personne. Dans son Évangile inspiré, Luc ajoute des détails au récit de Matthieu. Jésus-Christ a dit : « Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C’est pourquoi, au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous » (Luc 10 :13-14).

Il faut en déduire que, puisque les anciennes villes de Tyr, de Sidon et de Sodome n’eurent pas la véritable opportunité d’apprendre la vérité, elles ne seront pas tenues pour responsables d’avoir été aveuglées. En fait, Jésus déclara qu’Il savait que les hommes « se seraient repentis » (verset 13) s’ils avaient vu les œuvres puissantes de Jésus.

Puisque Dieu ne fait acception de personnes, on pourrait se demander quand et comment ces anciennes villes païennes, ainsi que les milliards d’êtres humains aveuglés auront l’occasion de comprendre le but de Dieu dans leur vie, et d’obtenir le salut ? La Bible parle-t-elle d’une telle époque ?

Oui, elle en parle ! Le livre de l’Apocalypse donne la séquence des événements prophétiques plus clairement que tout autre livre de la Bible. Apocalypse 19 :11-21 décrit le retour du Christ en pleine gloire, en tant que Roi des rois (versets 14-16). Ensuite, après avoir écrasé les armées du dictateur européen à venir, appelé « la bête », le Christ le jettera, lui et le faux prophète à venir, dans « l’étang de feu » (verset 20).

Puis, Dieu décrit un ange puissant descendant sur la terre : « Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisit plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps » (Apocalypse 20 :2-3). Veuillez noter que ces versets nous disent également que Satan a séduit les nations de cette terre !

Une fois Satan lié, le glorieux règne millénaire du Christ sur la terre commence. Parlant de ce temps-là, Apocalypse 20 montre que les véritables saints « revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans » (verset 4). Puis, il nous est dit : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (verset 6).

Les chrétiens qui ont été réellement « appelés » par Dieu comprennent Son but. Ils savent qu’ils sont maintenant « en apprentissage », pour devenir des rois et des sacrificateurs au cours du règne du Christ sur la terre – qu’ils gouverneront même les anges (I Corinthiens 6 :1-3) ! Le règne millénaire du Christ et des saints (Daniel 7 :26-27) sera une magnifique occasion d’aider, d’encourager et d’enseigner les multitudes ignorantes de la véritable voie divine.

Mais qu’arrivera-t-il aux milliards de gens « aveuglés », qui mourront avant le Millénium – des gens qui n’ont jamais connu le véritable Dieu et Son plan ? Cela inclut plusieurs milliards de chrétiens qui professent leur religion, qui vivent à l’heure actuelle, et qui n’ont jamais été vraiment convertis ! Cela inclut des milliards de jeunes gens qui n’ont pas vécu assez longtemps pour comprendre, pour se repentir et pour croître dans la grâce et la connaissance de la Vérité divine. Cela inclut des milliards de gens bien intentionnés mais faibles, avec tous leurs problèmes, qui se disent chrétiens, mais qui n’ont jamais compris et qui ne se sont pas soumis à Dieu.

Après la description d’un temps très court où Satan sera relâché de sa prison pour séduire, une fois de plus, mais brièvement, une multitude de gens (Apocalypse 20 :7-10), la parole divine nous parle de la période du jugement du Grand Trône Blanc. Revenez un instant au verset 5. Là, inséré comme une parenthèse, après la description du règne des saints de mille ans, la parole divine déclare : « Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. »

Les « autres morts » ? Oui ! Ces milliards de gens des siècles passés, qui ne furent jamais « appelés » au salut et qui, par conséquent, n’ont eu aucune occasion de faire partie de la première résurrection.

Veuillez noter Apocalypse 20 :11-12 : « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. »

Une époque de véritable COMPRÉHENSION

Nous trouvons là, décrit, peut-être l’événement le plus incroyable de l’histoire de l’humanité, un temps où tous les hommes – les inconnus, les célèbres et les infâmes – comprendront pourquoi ils sont nés ! Ces gens précédemment morts sont debout devant Dieu – ce ne peut être qu’à la résurrection. Puis les « livres » sont ouverts. Le terme « livres » ici est traduit du grec biblion, qui est le même mot traduit ailleurs par « Bible » – signifiant les livres de la Bible !

Finalement, ces gens antérieurement aveuglés, de tous les siècles passés – y compris ceux de notre propre époque – auront les livres de la Bible « ouverts » à leur compréhension. Le voile qui les avait aveuglés dans le passé sera supprimé. Ils auront enfin leur première véritable occasion de connaître Dieu et de décider, oui ou non, de se repentir et d’accepter le véritable Christ comme leur Seigneur et Sauveur.

L’Apocalypse décrit ensuite l’ouverture d’un autre livre – le Livre de la Vie. L’apôtre Paul décrit les saints comme ceux qui ont leurs noms écrits dans le « livre de vie » (Philippiens 4 :3). Apocalypse 21 :27 parle de la Nouvelle Jérusalem habitée par « ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau ».

L’opportunité d’une vie éternelle est enfin accessible à cette multitude de gens, « petits et grands ». Ils sont ressuscités à la vie physique pour, semble-t-il, une période de cent ans – assez longtemps pour apprendre, pour grandir et pour être testés en vue de savoir si c’est leur volonté de participer à la vie éternelle selon la voie divine (Ésaïe 65 :20). Ils seront appelés et auront l’occasion d’étudier et de comprendre la Bible. Alors – et alors seulement – ces gens ressuscités seront « jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres » (Apocalypse 20 :12). Finalement, après qu’il leur sera donné l’occasion de connaître et d’agir selon la vérité, ces gens seront jugés d’après leur obéissance aux enseignements des livres de la Bible. L’apôtre Jacques dit : « Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même » (Jacques 2 :17).

Ne vous y trompez pas : si ces milliards d’individus, auparavant aveuglés, étaient seulement jugés par les œuvres qu’ils firent dans leur vie précédente – beaucoup d’entre eux tels que les voleurs, les prostituées, les dictateurs et les faux prophètes – périraient dans l’étang de feu ! Parce que, dans leur vie passée, ils n’ont pas accepté le seul nom donné sous les cieux par lequel nous pouvons être sauvés. Ils ne s’étaient pas véritablement « repentis » (Actes 2 :38) de leurs mauvaises voies ; ils n’avaient pas soumis leur vie au Christ en Lui permettant – à travers le Saint-Esprit – de les façonner, de les mouler et de les aider à croître « dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18).

Dieu n’a pas un double standard ! Ces milliards d’individus méritent d’avoir une occasion réelle de comprendre et d’être jugés d’après ce qu’ils feront après avoir connu la Vérité de Dieu ! Cependant, beaucoup de théologiens ou de ministres – séduits eux-mêmes – s’imaginent que Dieu sauvera quelque part nos amis et nos parents non repentants, ainsi qu’une multitude des siècles passés, sans que ceux-ci aient besoin de parvenir à une réelle repentance et à une véritable soumission au Christ vivant. Ces théologiens sont, on ne peut plus, dans l’erreur !

Que Dieu vous aide à comprendre la vérité à propos des milliards « non sauvés » de bouddhistes, de shintoïstes, de musulmans et autres, qui n’ont jamais eu l’occasion d’accepter Jésus-Christ – et à propos des milliards de gens qui n’ont peut-être connu qu’un faux Christ (2 Corinthiens 11 :4) et qui ne se sont jamais réellement soumis pour laisser le Christ gouverner leur vie !

Aucune autre explication pour ce dilemme religieux n’a véritablement de sens ! Et la réponse se trouve dans la Bible. Il n’est pas question ici d’une « seconde occasion ». Rappelez-vous que nous sommes seulement en train de parler de la véritable opportunité pour apprendre et obéir à la Vérité, qu’un Dieu juste et honnête va révéler à cette multitude en son temps.

Avec très peu d’exceptions, seuls ceux qui sont dans la véritable Église de Dieu comprennent maintenant cette époustouflante vérité ! Comme la parole de Dieu nous dit : « La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse ; tous ceux qui l’observent ont une raison saine » (Psaume 111 :10). Que Dieu vous aide à commencer à saisir le but suprême qu’Il poursuit ici sur cette terre ! Alors vous pourrez mieux comprendre pourquoi ceux qui professent être « chrétiens » mentent régulièrement, trompent, dérobent, commettent l’adultère, s’entretuent par milliers, en Europe et ailleurs. Et pourquoi la plupart des pratiquants modernes ont une connaissance minime de la Bible, en dépit du commandement de Jésus : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4).

La pure vérité est que Dieu « n’appelle » pas maintenant la vaste majorité des gens à la compréhension réelle et au salut. Mais – à moins qu’ils ne rejettent en connaissance de cause et délibérément Dieu (Hébreux 10 :26-27) – ils auront l’occasion de comprendre, de se repentir réellement de leurs péchés, et de devenir véritablement « convertis » au jugement du Grand Trône Blanc.

Si vous désirez avoir plus d’informations et de preuves bibliques sur ce sujet vital, lisez et étudiez notre brochure intitulée Aujourd’hui est-ce le seul jour de salut ?

Dans Sa parole, l’Éternel Dieu nous dit : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Ésaïe 55 :8-9). Souvent, Dieu suit Ses plans d’une façon que nous, êtres humains, ne ferions pas. Comme nous l’avons vu, la Bible rend cela très clair : Dieu n’essaie pas de « sauver » tous les êtres humains maintenant. Plutôt – après le règne de mille ans du Christ sur la terre – un événement magnifique surviendra, lorsque tous ceux qui ont jamais vécu sans comprendre le but de Dieu et la vérité seront ressuscités ; il leur sera donné une véritable opportunité de soumettre leur vie à Dieu, de se qualifier à devenir des enfants à part entière de Dieu, membres de Son Royaume éternel. C’est ici la véritable Bonne Nouvelle pour nous tous, qui avons des chers disparus qui sont morts sans comprendre véritablement Dieu et Son but suprême.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +