La séance de spiritisme du roi Saül

Commenter cet article

Des films tels que Le sixième sens et les programmes télévisés tels que Crossing Over With John Edward jouent avec un désir très ancien de l’humanité, que les morts peuvent communiquer avec les vivants. Il y a près de 3000 ans, le roi Saül, désespéré, chercha de l’aide auprès d’un médium – et souffrit beaucoup de ce geste.

Saül avait désobéi aux instructions de Dieu concernant les Amalécites. Le jugement de Dieu tomba sur lui car « la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l’Éternel, il te rejette aussi comme roi » (1 Samuel 15 :23).

À cause de sa désobéissance, l’Esprit de Dieu se retira de lui (1 Samuel 16 :14 ; 28 :6). Recherchant désespérément un guide, Saül demanda à un médium une séance de spiritisme, bien qu’il savait qu’il violait la loi divine, laquelle condamnait à mort ceux qui pratiquaient la sorcellerie et la divination (Lévitique 20 :27).

Durant la séance, un esprit identifié à Samuel (1 Samuel 28 :14-19) l’avertit que les Philistins battraient les armées d’Israël, et que Saül mourrait bientôt. Ces mots « le remplirent d’effroi », et il « tomba à terre de toute sa hauteur » (verset 20).

Il est clair que ce message de l’esprit terrifia Saül. Mais l’esprit était-il vraiment Samuel ? Non, absolument pas. Les Écritures expliquent qu’en fait, Saül n’a jamais vu Samuel ; il a seulement compris que l’esprit était Samuel à cause des descriptions du médium (1 Samuel 28 :14). La Bible relate fidèlement l’expérience de Saül, de son point de vue d’homme angoissé, mais n’enseigne pas que l’esprit était Samuel. Il est intéressant de noter que la plupart des médiums, aujourd’hui, suivent une pratique similaire, prétendant communiquer avec les esprits défunts même si – tout comme Saül – leurs clients ne voient jamais ces esprits.

Crossing Over With John Edward est très populaire dans certains cercles, et a même engendré des imitateurs tels que The Pet Psychic, dont les hôtes prétendent communiquer avec les chers défunts des familles. La communication avec les esprits n’est pas seulement matière à films d’horreur, et de télévision ; même « les films à voir en famille », comme À Christmas Carol de Charles Dicken, nourrissent l’espoir que nos chers disparus pourraient nous appeler au-delà de la tombe. Mais ceci est un faux espoir. Nos familles et nos amis sont inconscients, et demeureront ainsi jusqu’à la résurrection (Écclésiaste 9 :5 ; Psaume 146 :4). Leur état est comparé au sommeil dont Dieu seulement peut les réveiller (1 Corinthiens 15 :51). Aucun médium ne peut appeler les morts.

L’apôtre Paul nous avertit que, dans les « derniers jours », quelques-uns s’attacheraient « à des esprits séducteurs » (1 Timothée 4 :1). Certains médiums modernes peuvent être des charlatans, qui concluent sur les détails des morts en « lisant » leurs clients vivants, qui les payent. Mais d’autres médiums peuvent être véritablement séduits, communiquant avec des esprits démoniaques qui se font passer pour les morts.

« Véritable » ou pas, la divination est une industrie dangereuse. Peu de gens se rendent compte des conséquences sérieuses de cette rébellion contre la loi divine et la recherche de esprits. Quel fut le résultat pour Saül ? Les Écritures l’expliquent : « Saül mourut, parce qu’il se rendit coupable d’infidélité envers l’Éternel, dont il n’observa point la parole, et parce qu’il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts » (1 Chroniques 10 :13). Les chrétiens, aujourd’hui, devraient faire attention et prendre garde à l’exemple de Saül.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +