Q&R - Croire en Christ

Commenter cet article

QUESTION :

En lisant vos articles, je me rends compte à quel point Jésus-Christ veut que Ses disciples Lui obéissent. Mais après des années de prière et d’étude de la Bible, je ne suis pas capable de Lui obéir et de croître spirituellement comme je le souhaiterais. Certains disent que tout ce que j’ai à faire est de « croire » – et je crois – alors pourquoi est-ce si difficile pour moi d’obéir aux commandements de Jésus ?

RÉPONSE :

Croire est la première étape pour devenir chrétien. Mais que devez-vous croire – et que devez-vous faire ensuite ? Jésus a dit : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16 :16). Remarquez que le simple fait de croire n’est pas suffisant. Nous lisons : « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent » (Jacques 2 :19). Agir selon votre croyance, en vous faisant baptiser, est essentiel. Mais que faut-il faire avant de demander le baptême ? Notez ce que l’apôtre Pierre dit à la foule, le jour de la Pentecôte : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (Actes 2 :38).

Avant son baptême, l’apôtre Paul pensait qu’il était « irréprochable » dans son obéissance fervente à la loi divine (Philippiens 3 :5-6). Ce n’est qu’après que Dieu l’eut frappé sur la route de Damas, qu’il commença à réaliser que tous ses efforts pour obtenir le salut par ses propres œuvres étaient futiles. Mais l’apôtre Paul a-t-il toujours trouvé facile de vaincre les tentations de la chair et d’obéir à Dieu ? Remarquez ce qu’il écrit : « Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera de ce corps de mort ?... Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur !... Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché » (Romains 7 :21-25).

Oui, même après son baptême, l’apôtre Paul savait qu’il devait utiliser sa volonté humaine, associée au Saint-Esprit, pour surmonter les tendances pécheresses qu’il trouvait en lui. Le baptême n’est pas une sorte de « remède magique » qui nous rend parfait, ou qui nous dispense d’obéir à Dieu. Mais il nous permet de recevoir Son aide pour Lui obéir. Cela se fait par le don de Son Esprit Saint, et par le pardon de nos péchés lorsque nous nous repentons sincèrement de notre désobéissance. « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1 :9).

Jésus-Christ, la Parole de Dieu (Jean 1 :1-5), vint sur cette terre pour vivre dans la chair parmi les hommes, et démontrer que nous, en tant qu’êtres humains, pouvons obéir aux lois de notre Créateur – non pas par notre propre force, mais par la puissance de Dieu vivant en nous, comme elle l’était en Lui. « C’est lui qui, dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. Il a appris, bien qu’il soit Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes » (Hébreux 5 :7-8). Oui, le Christ a souffert, Il a appris l’obéissance – et Il a fait preuve de foi !

Qu’en est-il des œuvres ? Nous lisons que « la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres » (Jacques 2 :17-18).

Les œuvres – notre obéissance par rapport à ce que demande notre foi – ne sont pas le moyen d’obtenir notre salut. Elles sont le résultat de notre foi vivante, par la puissance du Saint-Esprit.

Si Dieu vous appelle à la véritable repentance et au baptême, nous vous encourageons à prendre contact avec le bureau régional le plus proche de chez vous. Avec l’aide de Dieu, vous pouvez Lui obéir et connaître la joie et les nombreuses bénédictions qui découlent de la façon divine de vivre !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +