Le dormeur

Commenter cet article

Êtes-vous conscient du monde qui vous entoure ?


Dans le livre de Jonas, dans l’Ancien Testament, Dieu ordonna au prophète récalcitrant de délivrer un message d’avertissement aux habitants de Ninive, la grande ville assyrienne. L’Assyrie était traditionnellement un ennemi juré d’Israël. Jonas essaya de se dérober à sa mission et il décida de fuir ses responsabilités. À Japho (actuellement Jaffa), il embarqua à bord d’un navire qui faisait route vers Tarsis, probablement sur les côtes actuelles de l’Espagne.

Pendant le voyage, une grande tempête se leva et menaça de détruire le navire. Les marins expérimentés et terrifiés commencèrent à délester le cargo et à implorer leurs dieux pour qu’ils les délivrent. Pendant ce temps, Jonas était sur le pont inférieur – endormi. En désespoir de cause, le capitaine alla voir Jonas et lui demanda : « Pourquoi dors-tu ? Lève-toi, invoque ton Dieu ! Peut-être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas » (Jonas 1 :6).

Réalisant la gravité de la situation, Jonas confessa son implication et demanda aux marins de le jeter par-dessus bord, dans la mer déchaînée. Certains trouveront peut-être la suite de l’histoire ridicule, mais – avec un miracle très spécial – la tempête se calma et Dieu délivra Jonas en utilisant un grand poisson.

L’appel urgent du capitaine à se réveiller est un thème familier dans la Bible. De nombreuses personnes se détournent simplement de la réalité et « s’endorment » lorsque surviennent des dangers évidents ou des catastrophes inévitables, au lieu d’affronter la dure réalité de leur situation.

De nos jours, une tempête fait rage dans notre société alors que la morale et les bonnes mœurs ne cessent de décliner. La ligne entre le bien et le mal, l’acceptable et l’inacceptable, est devenue floue. Ce qui était autrefois considéré comme aberrant et déviant est maintenant soutenu comme un « droit civil ». La plupart des gens sont « endormis », apparemment inconscients des conséquences physiques et spirituelles.

De nombreuses dénominations chrétiennes ont abandonné des siècles de tradition et de commandements contenus dans les Écritures (Lévitique 18 :22 ; Romains 1 :27) en procédant même à l’ordination de prêtres et de ministres homosexuels. De plus en plus d’enfants naissent hors mariage. L’usage de drogues se répand dans la société, quand il n’est pas légalisé. L’accès simplifié à l’avortement a tellement transformé notre société actuelle qu’elle en serait choquante et outrageuse pour nos arrière-grands-parents.

De nombreuses personnes vaquent à leurs occupations quotidiennes sans se soucier des implications spirituelles résultant de ce mode de vie. Comment devrions-nous réagir ? La Bible nous donne des instructions claires et précises. Dans sa lettre adressée aux chrétiens à Corinthe, l’apôtre Paul a écrit : « Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point ; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte » (1 Corinthiens 15 :33-34). Le message est clair : ceux qui veulent plaire à Dieu ne s’endorment pas, mais ils se préparent activement pour le retour du Messie dans la gloire et la puissance.

Le message de la Bible est un message d’urgence. « Cela importe d’autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru » (Romains 13 :11). Alors que nos nations, et le monde en général, se dirigent vers l’anarchie et tous les problèmes qui en découlent, il devient essentiel d’être spirituellement éveillé et diligent en poursuivant le mode de vie donné dans la Bible, afin d’éviter un désastre personnel.

Ce thème familier se retrouve encore dans 1 Thessaloniciens 5 :5-6 : « Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. »

En affrontant la tempête à venir, souvenez-vous des paroles du capitaine à l’encontre de Jonas : « Pourquoi dors-tu ? Lève-toi, invoque ton Dieu ! »

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +